Les géographes et le Tiers Monde - article ; n°528 ; vol.95, pg 209-218

-

Documents
11 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 1986 - Volume 95 - Numéro 528 - Pages 209-218
Geographers and developping countries.
The study of developping countries problems during the 25e International Geographical Congress presents four main features : the number of geographers coming from developping countries has been limited and the delegations were unequally representative, communications about physical geography are very interesting for the Third World, the demograpic growth and the questions of development are not widely studied, the percentage of communications about developping countries has been limited.
L'étude du Tiers Monde lors du XXVe Congrès de Géographie présente quatre traits majeurs : les géographes venant des pays du Tiers Monde ont été faiblement et inégalement représentés, les communications relevant de la géographie physique ont un grand intérêt pour l'analyse des problèmes du Tiers Monde, la croissance démographique n'est guère envisagée, les questions de développement sont peu abordées. Au total, la proportion des communications concernant le Tiers Monde a été limitée.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1986
Nombre de visites sur la page 26
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Yves Lacoste
Les géographes et le Tiers Monde
In: Annales de Géographie. 1986, t. 95, n°528. pp. 209-218.
Abstract
Geographers and developping countries.
The study of developping countries problems during the 25e International Geographical Congress presents four main features :
the number of geographers coming from developping countries has been limited and the delegations were unequally
representative, communications about physical geography are very interesting for the Third World, the demograpic growth and
the questions of development are not widely studied, the percentage of communications about developping countries has been
limited.
Résumé
L'étude du Tiers Monde lors du XXVe Congrès de Géographie présente quatre traits majeurs : les géographes venant des pays
du Tiers Monde ont été faiblement et inégalement représentés, les communications relevant de la géographie physique ont un
grand intérêt pour l'analyse des problèmes du Tiers Monde, la croissance démographique n'est guère envisagée, les questions
de développement sont peu abordées. Au total, la proportion des concernant le Tiers Monde a été limitée.
Citer ce document / Cite this document :
Lacoste Yves. Les géographes et le Tiers Monde . In: Annales de Géographie. 1986, t. 95, n°528. pp. 209-218.
doi : 10.3406/geo.1986.20410
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1986_num_95_528_20410Gèo. na 28 1986 Ann
Les géographes et le Tiers Monde
lors du XXVe congrès de Union géographique
internationale Paris 1984
Professeur Université Yves de LACOSTE Paris VIII
On sait que dans le cadre du XXVe Congrès de Union
géographique internationale les communications et discussions ont
été organisées selon cinq grandes sections Milieu naturel
Nature et société Espace et société Développement
aménagement planification Education formation profession-
nalisation et trois symposia généraux Les problèmes de la mon
tagne Géographie et environnement Cartographie Géographie et
télédétection ces grandes sections et ces symposia étant subdivisés
en 30 thèmes
Il faut se féliciter que les Annales de Géographie rendent compte
des orientations générales de ce congrès sous forme articles plus
synthétiques et notamment par un article intitulé Les géographes
et le Tiers Monde
Certes la section III Espace et société comprenait un thème
no intitulé Transformations récentes de économie agricole et des
sociétés rurales dans les pays en développement et un thème
intitulé Urbanisation dans les pays en développement Mais les
communications qui ont été inscrites en fonction de ces deux
thèmes ne forment une partie de ce il faut prendre en compte
pour répondre au titre de cet article ne serait-ce en raison du
fait que les problèmes du milieu naturel abordés dans la section
Milieu naturel et dans la section II Nature et société) se posent
de fa on très urgente aux populations des Etats du Tiers Monde 210 ANNALES DE GEOGRAPHIE
et que la section IV Développement aménagement planification
concernent au premier chef les dirigeants de ces Etats Afrique
Asie et Amérique latine Par ailleurs les thèmes des trois
symposia généraux concernent les pays de ce il est convenu
appeler le Tiers Monde
Cependant avant de dégager les orientations générales de ces
multiples communications il importe examiner la liste des par
ticipants ce congrès en fonction de leurs nationalités et de leur
appartenance cet immense ensemble des pays en voie de
développement qui forment au total plus des deux tiers des
effectifs de humanité
Un Tiers Monde faiblement et très inégalement représenté
La première constatation est que parmi les quelque 200
participants ce XXVe Congrès de Union géographique interna
tionale 308 seulement relèvent de la centaine Etats qui sont
communément considérés comme faisant partie du Tiers Monde
Cette très faible proportion explique par diverses raisons les
unes sont évidentes mais autres le sont moins
Les Etats du Tiers Monde se caractérisent entre autres par la
très faible proportion de leur population qui mène des études
supérieures Or la plupart des géographes venus ce congrès de
U.G.I sont des universitaires ou relèvent organismes scienti
fiques Par ailleurs la plupart des Etats du Tiers Monde ont
guère de moyens financiers surtout en cette période de crise
économique mondiale Aussi bon nombre de géographes qui
auraient sans doute souhaité participer ce congrès de Paris ont
dû renoncer faute de pouvoir se faire payer le prix du voyage
Certes ils avaient théoriquement la possibilité sans venir Paris
de faire des communications écrites mais les frais inscription au
congrès étaient pas négligeables surtout pour des universitaires
et chercheurs dont les salaires sont fort limités Certes les orga
nisateurs du congrès ont fait preuve une grande mansuétude
égard de communications écrites qui avaient pas été précédées
du paiement des frais inscription mais comme dans tous les
congrès internationaux il eu effet de dissuasion Il faut aussi
tenir compte pour chaque comité national des effets de la
hiérarchie académique Bref un très petit nombre de géographes
originaires des pays du Tiers Monde ont eu la possibilité de venir
Paris GEOGRAPHES ET LE TIERS MONDE 211 LES
Ceci dit il est intéressant examiner leur répartition selon les
diverses nationalités en tenant compte de éloignement des aires
linguistiques et de la valeur des PNB par tête des différents Etats
cette valeur étant dans une grande mesure indicative de leurs
effectifs universitaires
Sur les 308 participants au congrès qui sont originaires un
Etat du Tiers Monde la plus forte délégation et cela est très
surprenant au premier abord est celle de Taiwan République
de Chine) forte de 59 membres importance de ce contingent
explique sans doute par efficacité une mission André
Journaux Président du Comité organisation du XXVe Congrès de
U.G.I. avait faite Taiwan peu de temps auparavant mais aussi
et surtout par la volonté du gouvernement de cet Etat contesté
de marquer sa présence dans les congrès internationaux en-
contre des délégations de la République populaire de Chine Cette
dernière été représentée par trois personnes au Congrès de Paris
de U.G.I
Après celle de Taiwan les plus importantes délégations origi
naires Etats du Tiers Monde ont été celles de Union indienne
42 membres et du Brésil 26 membres) ce qui traduit le
dynamisme des écoles géographiques de ces deux pays Il
importe de souligner importance de la délégation sud-coréenne
16 membres et thaïlandaise membres Le nombre relativement
élevé des participants iraniens ce congrès 14 personnes explique
sans doute par celui des chercheurs de ce pays qui ont trouvé
refuge en France et en Europe La délégation du Nigeria était
relativement forte 10 membres noter que le président de
1980 1984 de U.G.I est un Nigérian Mabogunje effectif de
la délégation sud-africaine 11 membres est aussi souligner
car on en pense Afrique du Sud doit être considérée
comme faisant partie du Tiers Monde ne serait-ce en raison
des caractéristiques économiques et sociales de la grande majorité
de sa population Le gouvernement sud-africain de plus en plus
contesté pour sa politique apartheid sans doute lui aussi voulu
marquer sa présence en ce congrès de U.G.I
Compte tenu du fait que ce se tenait Paris il importe
de souligner la relative faiblesse des délégations venues de pays
où la langue fran aise est largement répandue si on comptait
10 Malgaches Camerounais Congolais Ivoiriens Togolais
on ne comptait que deux Sénégalais Mais est surtout le petit
nombre des géographes maghrébins qui fait problème Certes 14
géographes tunisiens ont participé au congrès ce qui est révélateur
du dynamisme de école de géographie tunisienne Mais le fait
que Algériens et que Marocains seulement aient participé au
congrès est un symptôme particulièrement inquiétant si on tient 212 ANNALES DE GEOGRAPHIE
compte de étroitesse des relations de leurs pays avec la France
En revanche avec participants Egypte formé le gros des
délégations arabes venues du Machrek
Si les délégations de divers pays Amérique latine ont
été relativement importantes compte tenu de leur éloignement de
la France et des difficultés financières que connaissent ces pays
Mexicains Chiliens Vénézuéliens Argentins Panaméens
Péruviens qui ajoutent imposante délégation brésilienne il
en reste pas moins que le XXVe Congrès de Union géographique
internationale rassemblé un très petit nombre de géographes
originaires du Tiers Monde La faible participation Tunisie excep
tée des géographes francophones nord-africains résulte sans doute
de causes complexes mais elle doit attirer attention des géo
graphes fran ais et abord celle de leur Comité national
En raison de la faible proportion des géographes originaires
Afrique Asie et Amérique latine parmi les participants au
Congrès il en résulte que parmi les communications qui ont été
adressées celles qui portent sur les problèmes concernant parti
culièrement les pays du Tiers Monde émanent dans une grande
mesure de géographes européens nord-américains mais aussi
japonais
Intérêt des communications sur les milieux naturels
sections et II
II importe de souligner un grand nombre des communications
relevant de la section Milieu naturel notamment du thème
Processus et mesure de érosion et du thème homme agent de
évolution du milieu physique sont un très grand intérêt pour
analyse des problèmes du Tiers Monde On sait en effet que les
pays Afrique Asie et Amérique latine sont confrontés de
très graves de dégradation des sols ce qui compte tenu
de la rapide croissance démographique de ces pays constitue une
grave menace pour avenir
Sur les 83 communications relevant du thème Processus et
mesure de érosion 22 concernent directement soit des pays du
Tiers Monde soit des aires climatiques de type semi-arides ou
tropicales Ces présentent donc un grand intérêt
pour la mise en uvre de programmes aménagement destinés
combattre la dégradation des potentialités pédologiques Ces com
munications émanent pour presque la moitié de géomorpho-
logues fran ais mais il faut noter celles de deux géographes OGRAPHES ET LE TIERS MONDE 213 LES
indiens de deux géographes égyptiens de deux géographes origi
naires de Taiwan un Américain un Soviétique un Marocain
un Chinois et un Vietnamien Sur les 54 communications rele
vant du thème homme agent de évolution du milieu physique
27 concernent soit directement des pays du Tiers Monde soit des
aires climatiques semi-arides ou tropicales et elles présentent aussi
un grand intérêt pour la mise en uvre de programmes amé
nagement rationnels Sur ces 27 communications soni le fait
de géographes fran ais de géographes indiens Américains
Soviétiques Nigérians Australie Italie Algérie la R.F.A.
Taiwan les Pays-Bas la Pologne la Jamaïque la Tunisie la
Pologne le Japon comptant chacun pour une communication Les
42 communications relevant du thème Evolution récente des
climats concernent elles aussi pour moitié les pays du Tiers
Monde car une série de mauvaises années agricoles font craindre
une évolution préoccupante long terme des conditions climatiques
Sept communications portent sur les caractéristiques
des pays méditerranéens sur évolution climatique des pays
tropicaux ont une portée théorique générale un grand intérêt
pour les pays du Tiers Monde Ces communications émanent de
climatologues fran ais 4) soviétiques 3) espagnols le Portugal
Afrique du Sud le Venezuela Taiwan le Japon les U.S.A.
Egypte la Corée du Sud intervenant chacun pour une commu
nication
Pour le thème Exploitation des océans dans la section II
Nature et Société des 13 communications concernent des
pays du Tiers Monde et on notera tout particulièrement la qualité
des deux communications vietnamiennes
Le thème Utilisation et conservation des forêts concerne lui
aussi les pays du Tiers Monde où la croissance démographique
entraîne extension des déboisements et de ce fait extension des
étendues où la dégradation des sols devient dangereuse Sur 21
communications portent sur des pays du Tiers Monde notam
ment sur Inde une sur le Pérou une sur le Vietnam une sur
Afrique du Sud et elles émanent de géographes de ces différents
pays Une communication américaine porte sur le problème global
de la deforestation dans ensemble du Tiers Monde
Les 18 communications du thème Eaux continentales et indus
trie ne sont guère orientées vers les pays du Tiers Monde une
concerne Algérie une le Brésil une Taiwan ANNALES DE OGRAPHIE 214
La croissance démographique phénomène capital
est guère envisagée
Dans la section III Espace et société le thème Transfor
mations récentes de économie agricole et des sociétés rurales dans
les pays en développement concerne spécifiquement de toute évi
dence les pays du Tiers Monde bien figurent quelques
communications portant sur Espagne la Pologne la Finlande ou
Etat Israël Déduction faite de ces pays qui ne relèvent pas du
Tiers Monde ce thème regroupe 42 communications Sept entre
elles émanent de géographes fran ais de géographes polonais
de géographes indiens de géographes américains de géographes
japonais le reste se répartissant entre Israël Italie la Grande-
Bretagne le Canada Iran le Nigeria URSS et Taiwan
Ces communications concernent pour 12 entre elles Afrique
de Ouest et pour entre elles Union indienne on notera
parmi ces dernières les contributions des géographes japonais
Viennent ensuite les portant sur des pays Amérique
latine On notera le petit nombre des contributions concernant
des pays du Moyen-Orient et plus encore le fait une seule
contribution porte sur Afrique du Nord la Tunisie Six commu
nications portent sur ensemble du Tiers Monde et elles cherchent
notamment cerner les conséquences de extension des cultures
exportation et le rôle de firmes multinationales qui contrôlent
une grande partie du marché de ces productions
Il importe de souligner que si ensemble de ces communications
attache la transformation des structures agraires aux phéno
mènes de modernisation essor des cultures commerciales au
déclin ou au développement des cultures vivrières notamment en
Côte Ivoire) aux succès ou aux échecs des réformes agraires aux
migrations de population en revanche ces communications ne font
que très indirectement allusion un phénomène géographique qui
est pourtant fondamental dans les pays du Tiers Monde la
puissance de la croissance démographique
Paul Pélissier qui lors du congrès été le rapporteur des
communications relevant de ce thème no conclut ailleurs son
rapport publié en 1985 dans les Actes du Congrès par les phrases
suivantes Si explosion démographique figure en fond de tableau
dans toutes nos études sur les transformations du monde rural
nulle part ce phénomène est au ur de la problématique du
changement Serait-ce que nous en apercevons pas suffisamment
la brutalité véritablement historique Serait-ce que nous ne
sommes pas préparés mesurer encore moins prévoir les
implications révolutionnaires de ce raz-de-marée Peut-être serait- LES GEOGRAPHES ET LE TIERS MONDE 215
il bon que les géographes ne tardent pas mettre en ce domaine
leurs pendules heure et ne soient pas les derniers rappeler
notamment échelle de histoire humaine la fin des terres
vacantes est proche
Le thème no urbanisation dans les pays en développement
concerne lui aussi très spécifiquement les pays du Tiers Monde Il
fait objet de 44 communications mais huit entre elles portent
sur des pays qui ne relèvent pas du Tiers Monde Pologne U.R.S.S.
Italie Espagne Canada Déduction faite de celles-ci il reste 36
communications concernant directement les problèmes urbains des
pays Afrique Asie et Amérique latine
Ces communications émanent principalement des géographes
indiens La part des géographes fran ais est fort modeste
compte tenu de leur nombre parmi les participants ce congrès
de Paris Viennent ensuite communications polonaises commu
nications américaines les autres se dispersant par unité entre le
Liban Taiwan Italie le Brésil 2) le Nigeria le Canada U.R.S.S.
Egypte Afrique du Sud le Mexique la R.F A. la Tchécoslovaquie
le Mexique
Pour près un tiers ces communications portent sur les pro
blèmes urbains de Inde et sur les villes indiennes 10 communi
cations viennent ensuite les sur Amérique latine
et sur le Proche-Orient Les problèmes urbains Extrême-
Orient Taiwan Corée Chine Asie du Sud-Est font objet de
communications En revanche Afrique de Ouest apparaît
que dans communications et du Nord dans une seule
Trois ont un thème général relatif urbanisation
du Tiers Monde
Evidemment la croissance démographique est beaucoup plus
évoquée dans ces communications qui concernent les problèmes
urbains que dans celles qui au thème précédent traitent des
transformations rurales Mais même dans ce thème consacré
urbanisation dans les pays en voie de développement explosion
démographique ne fait pas objet un intérêt capital Il en est
fait surtout mention dans les communications qui traitent des très
grandes agglomérations Sao Paulo Mexico Le Caire Alger Cal
cutta qui vont devenir gigantesques ici quinze ans Mais les
nombreuses communications qui traitent des structures spatiales
envisagées dans le cadre de différents Etats intéressent plus la
répartition des pôles urbains les uns par rapport aux autres
accroissement très rapide de chacun eux est dire que les
problèmes les plus dramatiques que pose cette formidable explosion
urbaine dans les pays du Tiers Monde sont dans une grande
mesure laissés de côté Les géographes préfèrent-ils passer la main
aux urbanistes ANNALES DE OGRAPHIE 216
Le Tiers Monde est guère envisagé
propos du. développement
Si les thèmes 10 et 11 de la section III Espace et société
concernent plus spécifiquement les pays économiquement déve
loppés ceux de la section IV Développement aménagement
planification auraient dû porter pour une grande part sur les
pays du Tiers Monde puisque le thème 12 porte sur Les ressources
naturelles et leur aménagement le 13 sur Cadres et acteurs
administratifs et politiques dans organisation de espace et le
thème 14 sur Les disparités régionales tous ces problèmes concernant
au premier chef les Etats Afrique Asie et Amérique latine
plus encore que les pays anciennement développés On doit consta
ter que les communications qui relèvent de cette section IV ne
portent que très partiellement sur les pays du Tiers Monde
Sur 41 qui relèvent du thème 12 Les ressources
naturelles et leur aménagement 18 portent sur des pays du Tiers
Monde sur Inde sur Amérique latine sur Asie du Sud-
Est sur le Proche-Orient et sur des problèmes généraux du
monde tropical Elles émanent pour trois entre elles de géographes
indiens pour deux entre elles de géographes fran ais pour deux
entre elles encore de géographes vietnamiens les autres se
répartissant par unité entre les Etats-Unis le Canada Cuba Iran
Italie et Singapour
Ces communications forment un ensemble assez hétéroclite où
se trouvent évoqués des problèmes énergétiques routiers hydrau
liques pédologiques envisagés plus sous un angle technique que
selon une démarche véritablement géographique
Sur les 50 communications du thème 13 Cadres et acteurs
administratifs et politiques dans organisation de espace seulement
concernent les pays Afrique Asie et Amérique latine ce qui
est bien peu si on tient compte de importance du rôle des
appareils Etat dans organisation de espace de chaque pays du
Tiers Monde Il est possible que le caractère très politique de ce
thème ait dissuadé bon nombre de géographes qui peuvent craindre
juste titre être inquiétés pour les opinions ils auraient pu
émettre
Il est particulièrement intéressant de constater que sur ces neuf
communications portent sur Etat Israël et sur Afrique
du Sud les géographes israéliens apparaissant comme de véritables
spécialistes de ce thème ils sont les auteurs de des
Sur les 42 communications qui relèvent du thème 14 Disparités
régionales 13 seulement portent sur des pays du Tiers Monde où LES GEOGRAPHES ET LE TIERS MONDE 217
elles sont pourtant particulièrement marquées ces communications
concernent principalement Inde 5) beaucoup moins la Chine
et Afrique de Ouest 2) une Israël une Afrique du Sud et une
le Costa Rica On notera importance et intérêt de la contribution
des géographes indiens
Parmi les 71 communications présentées dans le symposium
général Les problèmes de la montagne 15 seulement portent
sur des massifs montagneux situés dans un pays du Tiers Monde
entre elles concernent Himalaya les montagnes et hauts
plateaux Amérique latine une Ethiopie une les montagnes
Afrique du Sud Sur ces 15 communications trois émanent de
géographes indiens
Cet article ne prétend évidemment pas fournir une analyse des
principales tendances scientifiques expriment toutes ces commu
nications Il ne ferait alors que paraphraser les rapports récemment
publiés que des géographes particulièrement compétents ont établi
pour chacun des thèmes Cet article ne vise passer en revue
en fonction des diverses écoles nationales ou nationalités des
chercheurs les multiples communications qui concernent les dif
férents pays du Tiers Monde Il fait apparaître que chaque thème
est assez inégalement envisagé selon telle ou telle grande partie
du Tiers Monde
Au terme de cet article il importe de souligner au XXVe
Congrès de Union internationale la proportion des communica
tions concernant les pays du Tiers Monde pas été très grande
Certes compte tenu de la faible proportion des participants ori
ginaires des pays Afrique Asie et Amérique latine intérêt
porté aux problèmes des pays en voie de développement est
absolument pas négligeable et on pu montrer la place occu
pent dans ces recherches les géographes fran ais européens nord-
américains et japonais Le nombre et la qualité des contributions
des géographes indiens et brésiliens ont été mentionnés
La répartition des participants ce congrès international est
sans doute que très indirectement significative de importance
respective et du dynamisme des diverses écoles géographiques
nationales Il faut évidemment tenir compte des distances et des
aires linguistiques Ceci dit la relativement faible participation des
géographes francophones maghrébins exception faite de impor
tante délégation tunisienne devrait particulièrement alerter les fran ais et leur Comité national