Bulletin de l

Bulletin de l'Institut archéologique liégeoise

-

Documents
604 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

THE J. PAUL GETTY MUSEUM UBRARY
BULLETIN
I/INSTITIJÏ
ARCHÉOLOGIQUE
i.it:Gii:ois
BULLETIN
1
f" LISTITOT iR Ji lU u
LIEGEOIS.
U
E
TOME
XXÏV
LIÈGE
LÉON DE THIER, UOULEVA.RD 08
f.A
SAUVENIÈRB.
10
1895
GEÏÏY CENTEk LigRhRY
LES RELIQUES DE SAINT LAMBERT
ET LES SEPT FIÉVÉS.
I.
On
est d'accord
pour
fixer
au 17 septembre
le
jour du
martyre de saint Lambert. Les plus anciennes relations
nous montrent que son corps
,
transporté sur une barque
du
village de Leodrus à Maestricht, fut conduit à l'église
et
de Saint-Pierre dans
la
déposé précipitamment,
les restes
le
lendemain,
tombe qui renfermait
lui
de son père. Per-
sonne n'aurait osé
bras de l'assassin.
Il était
préparer une sépulture convenable,
le
tant on redoutait de
mécontenter ceux qui avaient armé
réservé à saint Hubert, successeur immédiat de
le
Lambert sur
éclatant
siège épiscopal de Maestricht, de rendre un
à son zèle apostolique. Déjà des
le récit
hommage
hommes
une
craignant Dieu, enflammés par
des miracles opérés
d'édifier
au
lieu
de son martyre, avaient
commencé
église en son honneur, construction bien modeste, que, dans
le
langage du temps, on décorait du
,
nom
de basilique.
,
Une châsse
embellie par
l'art
de l'orfèvre
y attendait
même
le
retour du corps saint. Cédant alors ...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 janvier 2011
Nombre de lectures 53
Langue Français
Signaler un problème

THE PAUL GETTY MUSEUM UBRARYJ.BULLETIN
I/INSTITIJÏ ARCHÉOLOGIQUE
i.it:Gii:oisBULLETIN
1
f" ElU u ULISTITOT iR Ji
LIEGEOIS.
TOME XXÏV
LIÈGE
SAUVENIÈRB.THIER, UOULEVA.RD 08 f.A 10LÉON DE
1895GEÏÏY CENTEk LigRhRYLES RELIQUES DE SAINT LAMBERT
LES FIÉVÉS.ET SEPT
I.
On est d'accord pour fixer au 17 septembre le jour du
martyre de saint Lambert. Les plus anciennes relations
nous montrent que son corps , transporté sur une barque
du village de Leodrus à Maestricht, fut conduit à l'église
de Saint-Pierre et déposé précipitamment, le lendemain,
dans la tombe qui renfermait les restes de son père.
Personne n'aurait luiosé préparer une sépulture convenable,
tant on redoutait de mécontenter ceux qui avaient armé le
bras de l'assassin.
Il était réservé à saint Hubert, successeur immédiat de
Lambert sur le siège épiscopal de Maestricht, de rendre un
éclatant hommage à son zèle apostolique. Déjà des hommes
craignant Dieu, enflammés par le récit des miracles opérés
au lieu de son martyre, avaient commencé d'édifier une
église en son honneur, construction bien modeste, que, dans
le langage du temps, on décorait du nom de basilique.
Une châsse embellie par l'art, de l'orfèvre attendaity,
même le retour du corps saint. Cédant alors aux vœux des
1_ _4
des considérations politiques, Hubertfidèlos peut-être à
,
de transférer à Liège les reliques de son prédéces-résolut
seur d'y établir en même temps , sa propre résidence.et ,
On rapporte que, la treizième année de son épiscopat (712
ou après), il se rendit processionnellement à Saint-Pierre,
et qu'ayant tait écarter la dalle qui fermait le tombeau , il
trouva intact le corps du glorieux évêque , l'enveloppa
d'étofïes précieuses et garda soigneusement, sous la
protection de son sceau, les anciens vêternents dont il était
danscouvert. Arrivé au lieu désiré, le saint fut placé
d'argent, à l'intérieurune châsse resplendissante d'or et
bientôt des joyaux apportésd'un sanctuaire qui s'enrichit
jour et d'ex-voto de toute espèce (i).par les puissants du
sépulcre était certainement dans un endroitCe nouveau
d'un fragment de la vie desouterrain. L'auteur anonyme
dit positivement que les restes du martyrsaint Hubert
furent confiés à la terre : in loco qiio 2^(^sstis est, terrse
mandavcrc (2).
silence rares annalistes qui succèdent aux hagio-Le des
graphes de ce temps, nous mène au 10 novembre jour932 ,
l'on retrouve le corps de saint Lambert dans la crypteoù
de son église; seulement, au-dessus de son tombeau,
l'évêque Richaire vient de faire ériger un autel dédié à la
sainte Trinité (s). Or, on sait que, dans la cathédrale
ancienne de saint Lambert, dans(i) Cf. J. Demarteau, Vie la plus
des hiblioplu'lcs liégeois.les rithlications de la Société
(a) D'AcHÉRY et Mabillon, Acta sanct. ord. S. Benedicti, t. III, 07.p.
— La Vita prima sancti Ilnherti {Acta sanct. Belgii Nov., t. 799)1, p.
s'exprime à peu près dans le même sens en son latin barbare : Qui
ciitn laudes ineffabiles transvexus in basilicani qua successor sancto
paraverat, ibique cum gloria in sepulchro novo sepulturce dédit.
oratoire nous conservée(3) La charte de fondation de cet a été
hist., Script., t. WU,par Anselme (Pertz, Mon. Gerni. p. 200).
L'évêque dit simplement : Curavimus quoddam oratorium iny