//img.uscri.be/pth/ffe49f82db78955812c25077e8c5cc5dabdd57a1

Vincent Beckers raconte l'Epopée de Gilgamesh

-

Documents
4 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Gilgamesh,
ce héros qui sommeille en nous !
Initiation à la compréhension du mythe mésopotamien,
comme piste de développement personnel au 21ème siècle
L’épopée de Gilgamesh : premier écrit de l’humanité !
Ce récit initiatique nous entraîne dans la quête d’un homme en recherche de sens.
Sens de la vie, pourquoi de la mort, valeur de l’amitié et toute-puissance du panthéon divin, seront ses questions.
L’épopée de Gilgamesh connut un tel succès qu’on en retrouvera des fragments, adaptés, dans les voyages d’Ulysse, les combats d’Achille, les travaux d’Héraklès ; même la Bilble y puisera l’inspiration pour son récit du Déluge.
Cela vaut vraiment la peine de découvrir l’histoire du roi d’Ourouk !
Non seulement parce qu’il s’agit du mythe fondateur de l’humanité, mais aussi parce qu’il est toujours brûlant d’actualité.
Dans la seconde partie de l’ouvrage, l’auteur nous propose des pistes de compréhension du mythe et livre quelques idées pour le faire sien, aujourd’hui, au 21ième siècle.
Richement référencé, avec des extraits du récit originel, Gilgamesh, ce héros qui sommeille en nous, plonge le lecteur à l’aube de l’histoire des hommes et le soumet aux mêmes questions que le roi antique.
Développement personnel.
Vincent Beckers est psychopédagogue et historien de formation.
Il a fondé Un Autre Regard, école d’ésotérisme, en 2005 et livre ici son onzième ouvrage.
Retrouvez l’auteur sur www.ecole-esoterique.net

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 02 novembre 2014
Nombre de lectures 94
Langue Français
Signaler un abus
Récit de l’épopée de Gilgamesh,par V.Beckers

L’épopée de Gilgamesh inspirera bien des mythes par la suite: d’Ulysse à Achille, en passant par Héraklès, le récit du Déluge dans laBible ou … la carte de la Force dans le tarot. L’épopée de Gilgamesh est le plus ancien écrit de l’humanité.Il s’agit incontestablement d’undes mythes fondateurs les plus importants de l’Histoire. Voici donc l’incroyable récit du parcours initiatique de Gilgamesh, ce roi d’Ourouk, en ème Mésopotamie, au 3 millénaire avant JC. Gilgamesh est un grand roi! Gilgamesh a construit la muraille d’Ourouk.Gilgamesh est un tyran ! Il fait régner la terreur parmi ses sujets. Il s’en prend à nos enfants et mèneune vie dissolue en son palais, se réservant même le droit cuissage sur les jeunes filles. Cet outrage fait que le peuple implore les dieux. Cela ne peut plus durer ! Ceuxci créent alors Enkidou, avec de l’argile etde la salive (tiens, comme le Adam dans la bible). Cette créature sauvage, mihomme, mianimal saura mater Gilgamesh, se disentils. Enkidou vit dans la forêt, en harmonie avec la nature et les animaux. Apprenant l’existence de la créature, Gilgamesh lui envoie Femme d’Amour, afin de l’humaniser et la ramener à Ourouk.7 jours et 7 nuits Femme d’Amour et Enkidou s’accoupleront. Enkidou s’humanisera et sera amené à Ourouk. La première rencontre avec Gilgamesh sera houleuse, c’est le moins que l’on puisse dire. Enkidou qui vient de découvrir l’amour avec Femme d’Amour ne peut tolérer que Gilgamesh s’octroie le droit de cuissage. Il se rue sur Gilgamesh et une lutte féroce s’engage devant tout le peuple rassemblé.
Vincent BeckersUn Autre Regard … www.ecoleesoterique.net

Long et indécis, brutal et violent, le combat dure plusieurs heures. Sans vainqueur à la clé. Et contrairement à ce qu’avaient espéré les dieux, les deux combattants, non seulement sympathisent, mais deviennent les meilleurs amis du monde. Gilgamesh s’assouplit et gère son peuple avec humanité. Enkidous’humanise davantage de jour en jour. C’est alors que la soif de gloire et d’aventures reprend Gilgamesh.Gilgamesh veut affronter Houmbaba ! Houmbaba est un monstre, un géant qui garde la forêt de cèdres, dont le bois précieux sert à la construction des temples les plus somptueux. Tout le peuple, tous les ministres et même Enkidou tentent de dissuader Gilgamesh d’entreprendre l’expédition.En vain. Nos deux amis se mettent en route et les voilà arrivés dans la forêt gardée par Houmbaba. …contrairementà ce que laisserait penser le dessin, le combat fut titanesque et sans l’aide des dieux, jamais Gilgamesh et Enkidou n’auraient abattu Houmbaba.Ils parviennenttout de même à le tuer et c’est tout auréolé de gloire qu’ils peuvent ramener le bois précieux à Ourouk. Ayant assisté à tout cela depuis le panthéon des dieux, Ishtar la belle, Ishtar la séduisante, Ishtar la princesse des dieux, Ishtar l’envoûtante tombe amoureuse de Gilgamesh et tente de le séduire. Mais celuici refuse ses avances et la repousse violemment. Furieuse, Ishtar lâche le Taureau Céleste sur terre, afin de se venger. Ishtar lâche le Taureau Céleste ! Bête furieuse et dévastatrice, dont les ravages et les désastres obligent Gilgamesh et Enkidou d’entrer dans la danse.Nosdeux héros n’ont pas la partie facile. La bête est d’une force peu commune et d’une rage incontrôlable.Néanmoins, nos deux amis parviennent à le tuer. C’est à nouveau triomphants qu’ils rentrent à Ourouk, le corps de l’animal traîné derrière leur char. En guise de moquerie envers les dieux, ils dépècent la bête et en jettent les morceaux aux pieds d’Ishtar en rage. C’en est trop! Les dieux ne peuvent rester sans intervenir devant ces deux héros qui se croient tout permis, qui se prennent pour leur égal. Un sort est lancé. Les dés sont jetés. Ce sera Enkidou. Enkidou est atteint d’un mal incurable.
Vincent BeckersUn Autre Regard … www.ecoleesoterique.net

Enkidou se meurt dans une longue et lente agonie. Enkidou meurt. Gilgamesh restera inconsolable. Il a perdu son ami. La vie n’a plus de sens.Il vient aussi de découvrir la mort. Ainsi donc, lui aussi pourrait mourir ? Non, cela ne se peut. Gilgamesh est roi, Gilgamesh est un héros, Gilgamesh ne peut pas mourir. Gilgamesh entre dans la seconde partie de son mythe. … à la vidéo suivanteGilgamesh reste inconsolable. Il a perdu son ami. La vie n’a plus de sens.Il vient aussi de découvrir la mort. Gilgamesh est roi, Gilgamesh est un héros, Gilgamesh ne peut pas mourir. Gilgamesh entend parler d’Utanaphistim, le seul être humain à avoir reçu l’immortalité des dieux. Gilgamesh veut le rencontrer, il veut savoir comment faire pour ne pas mourir. Gilgamesh part en quête. Longtemps, le roi d’Ourouk marche, longtemps, Gilgamesh erre dans le désert et les montagnes, longtemps le roi, seul, pérégrine, sous la chaleur torride et les cailloux cassants. Il arrive finalement au bout du monde connu, aux monts Jumeaux. Il y rencontre les HommesScorpions, qui tentent de le dissuader d’entrer dans le mont Noir, ce trou béant dans la montagne, dont personne n’est jamais ressorti. Gilgamesh y pénètre néanmoins et 12 jours et 12 nuits durant, il errera dans le noir absolu. Avant de retrouver la lumière et arriver en bord de mer. Il y rencontre Sidouri, la cabaretière, qui lui montera le jardin où les diamants poussent sur les arbres et les émeraudes en lapis lazulite se ramassent à même le sol. S’interrogeant sur la présence de Gilgamesh, elle s’enquiert de sa quête. L’immortalité? Comment Gilgamesh osetil? Jamais personne ne l’a reçue des dieux.Utanaphistim ? Ilréside de l’autre côté de la mer. Personne ne l’a jamais traversée. Seul Urshanabi est autorisé à passer de l’autre côté.Mais la Mer est la mer de Mort. Si la moindre partie du corps entre en contact avec l’eau … c’est la mort immédiate! Soutenu par Urshanabi, Gilgamesh parvient à traverser la mer de Mort. Sur le rivage, il rencontre enfin Utanaphistim et sa femme. Utanaphistim est effectivement le seul humain immortel.
Vincent BeckersUn Autre Regard … www.ecoleesoterique.net

En son temps, il fut averti par les dieux du Déluge qui allait se déverser sur la terre. En effet, les dieux mécontents du mauvais comportement des hommes, avaient décidé de les éliminer, de faire le grand nettoyage. Mais Utanaphistim, avait eu le temps de construire une arche et d’ainsi échapper avec sa femme à l’extermination de la race humaine. Utanaphistim raconte le Déluge à Gilgamesh. Récit qui se retrouvera dans l’Ancien Testament quelques centaines d’années plus tard.Utanaphistim ne peut donner l’immortalité. Utanaphistim n’est pas un dieu. Tout au plus peutil aider Gilgamesh à s’emparer de la plante de jouvence, qui pousse au fond de l’océan. Elle permet de retrouver une seconde jeunesse, diraiton de nos jours. Aidé par ses amis, Gilgamesh parvient à s’emparer de la plante et c’est tout heureux qu’il s’en retourne au pays.En chemin, il s’arrête pour se baigner.. Pendant qu’il est dans l’eau, il voit un serpent sortir de terre et manger la plante de jouvence, laissée sur le rivage. Aussitôt, le reptile perd son ancienne peau, la laissant sur le sable à la place de la plante et s’en retourne sous terre, tout revigoré et neuf …Gilgamesh est au désespoir ! Gilgamesh ne sera donc pas immortel, mais il ne bénéficiera même pas des effets de la plante de jouvence. Gilgamesh va donc mourir. Comme tous les hommes. Gilgamesh aperçoit Ourouk. Gilgamesh rentre parmi les siens, la tête basse. Tout ça pour ça ! Gilgamesh est un grand roi ! Gilgamesh a construit la muraille d’Ourouk.Gilgamesh laissera unetrace dans l’Histoire.Mais ce n’est pas celle qu’il espérait. Que se cachetil derrière cette aventure ? Comment la décoder ? Quel sens lui donner ? Quelle actualité ce mythe atil encore au ème 21 siècle ? Envie d’en savoir plus? V.Beckers, Gilgamesh, ce héros qui sommeille en nous, coll. Un autre Regard http://www.bookelis.com/auteur.php?id=1494ou sur http://www.coursde symbolique.net /symbolique_fr/lire
Vincent Beckerswww.ecoleUn Autre Regard … esoterique.net