Editions Rivages: rentrée litteraire 2013
24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Editions Rivages: rentrée litteraire 2013

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français

Description

Éditions R VA G E Rentrée littéraire 2013 is SOMMAIRE LIttéRA tuRE fRAnçAISE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Déborah LÉVY-BERTHERAT • Les voyages de Daniel Ascher • premier roman Céline MINARD • Faillir être fingué LIttéRA tuRE étRAngèRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Juhani AHO • Seul Traduit du fnnois par Bénédicte Villain Barbara KINGSOLVER • Dans la lumière Traduit de l’anglais (États-Unis) par Martine Aubert LIttéRA tuRE pOLIcIèRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Martyn WAITES • Né sous les coups • premier roman Traduit de l’anglais par Alexis Nolent Emily ST. JOHN MANDEL • On ne joue pas avec la mort Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé bIbLIO thèquE RIv AgES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Stefan ZWEIG / Joseph ROTH • Correspondance inédite - Une amitié dans la tourmente Traduit de l’allemand (Autriche) par Pierre Deshusses RIvAgES /ROugE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 août 2013
Nombre de lectures 103
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

Éditions
R VA G E
Rentrée
littéraire
2013
isSOMMAIRE
LIttéRA tuRE fRAnçAISE
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Déborah LÉVY-BERTHERAT • Les voyages de Daniel Ascher • premier roman
Céline MINARD • Faillir être fingué
LIttéRA tuRE étRAngèRE
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Juhani AHO • Seul
Traduit du fnnois par Bénédicte Villain
Barbara KINGSOLVER • Dans la lumière
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Martine Aubert
LIttéRA tuRE pOLIcIèRE
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Martyn WAITES • Né sous les coups • premier roman
Traduit de l’anglais par Alexis Nolent
Emily ST. JOHN MANDEL • On ne joue pas avec la mort
Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé
bIbLIO thèquE RIv AgES
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Stefan ZWEIG / Joseph ROTH • Correspondance inédite - Une amitié dans la tourmente
Traduit de l’allemand (Autriche) par Pierre DeshussesRIvAgES /ROugE
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Gerri HIRSHEY • Nowhere to Run - Étoiles de la Soul Music et du Rhythm & Blues
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Guichard
RIvAgES /pOchE
bibliothèque étrangère
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
O. HENRY • Le langage des cactus • nou Velle S
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Paul Gratias
Diego MARANI • L’ami des femmes
Traduit de l’italien par Anna Colao
petite bibliothèque 16
Maël RENOUARD • La réforme de l’opéra de Pékin • inéDit
John Maynard KEYNES • Deux souvenirs - De Bloomsbury à Paris.
Traduit de l’anglais par Maël Renouard
James Matthew BARRIE • Peter Pan
Traduit de l’anglais et présenté par Maxime Rovère
riV age S/noir
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Maurizio DE GIOVANNI • Le printemps du commissaire Ricciardi • inéDit
Traduit de l’italien par Odile Rousseau
Giorgio SCERBANENCO • Où le soleil ne se lève jamais • inéDit
Traduit de l’italien par Gérard Lecas
Emily ST. JOHN MANDEL • Dernière nuit à Montréal
Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé
Jack O’CONNELL • Dans les limbes
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Gérard de Chergé Richard RAYNER • Le vent du diable
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Catherine Richard
riV age S/rouge
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Nick KENT • Apathy For The Devil - Les Seventies. Voyage au cœur des ténèbres.
Traduit de l’anglais par Laurence Romance éDItIOnS RIvAgES
Premier roman
Déborah Lévy-bertherat
Les voyages de Daniel Ascher
en explorant avec fi nesse les blessures
profondes d’une mémoire tentée par le
vertige de l’imaginaire, Déborah lévy-ber-
therat rend ici hommage aux sortilèges
ambigus de la fi ction.
aniel Roche est l’auteur, sous le pseudonyme de H. R. Sanders, de la fameuse série à Dsuccès La Marque noire. Quand Hélène, sa petite-nièce, s’installe à Paris pour y étudier
l’archéologie, l’écrivain lui prête sa chambre de bonne. Elle est alors amenée à fréquenter ce
personnage un peu loufoque qu’elle n’apprécie guère et dont elle n’a jamais lu les livres. Son
ami Guillaume est, lui, un lecteur fanatique de La Marque noire et tente d’initier Hélène à sa
passion.
En se prenant au jeu des histoires de La Marque noire, celle-ci va bientôt être happée par une
aventure d’un tout autre genre : elle va mettre au jour des pans enfouis de l’enfance et de la
jeunesse de Daniel et, dans le sillage, exhumer un très lourd secret qui remonte aux heures
sombres de l’Occupation.
Pendant ce temps, les lecteurs de H. R. Sanders attendent le vingt-quatrième volume de la
série, dont les rumeurs prétendent qu’il sera le dernier.
éborah Lévy-Bertherat vit à Paris, où elle enseigne la littérature comparée à l’École Dnormale supérieure. Elle a traduit Un héros de notre temps de Lermontov et Nouvelles de
Pétersbourg de Gogol. Les Voyages de Daniel Ascher est son premier roman.
LITTÉRATURE FRANÇAISE
En librairie le
21 août 2013
Également en version numérique
6éDItIOnS RIvAgES
céline Minard
Faillir être f ingué
Western des origines, véritable épopée
fondatrice, tantôt lyrique, dramatique ou
burlesque, ce livre est d’abord une vibrante
célébration des frontières mouvantes de
l’imaginaire.
n souf e parcourt l’espace inhospitalier des prairies Uvierges du Far-West, aux abords d’une ville naissante
vers laquelle toutes les pistes convergent. C’est celui
d’Eau-qui-court-sur-la plaine, une jeune Indienne dont le clan a été décimé, et qui, depuis,
exerce ses talents de guérisseuse aussi bien au bénéf ce des Blancs que des Indiens.
Elle rencontrera les frères McPherson, Jef et Brad, traversant les grands espaces avec leur
vieille mère mourante dans un chariot brinquebalant tiré par deux boeufs opiniâtres ; Xiao
Niu, qui comprend le chant du coyote ; Gif ord à demi enterré dans un nid de poussière ; Elie
poursuivi par Bird Boisverd dont il a dérobé la monture ; Arcadia Craigs, la musicienne itiné-
rante, qui s’est fait voler son archet par la bande de Quibble. Et tant d’autres dont les destins
singuliers se dévident en une fresque sauvage où le mythe de l’Ouest américain, revisité avec
audace et brio, s’of re comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les traf cs, à
tous les transits, à toutes les itinérances.
éline Minard est l’auteur de plusieurs romans, dont Le Dernier Monde (2007), Bastard CBattle (2008, mention spéciale du prix Wepler), Olimpia (2010) et So long Luise (2011).
Tous ses livres ont été salués par la critique pour leur style exigeant et leur virtuosité narra-
tive. Elle est considérée aujourd’hui comme l’une des voix les plus originales de la littérature
contemporaine.
LITTÉRATURE FRANÇAISE
En librairie le
21 août 2013
Également en version numérique
7
LIttéRAtuRE
fRAnçAISEéDItIOnS RIvAgES
Juhani Aho
Seul
Traduit du f nnois par Bénédicte Villain
par le symbolisme et le romantisme qui
l’irriguent, Seul tient une place singulière
dans l’œuvre considérable d’aho, d’inspira-
tion plutôt réaliste.
eul, publié en Finlande en 1890, est le monologue Sd’un homme épris, ou qui croit l’être, qui s’exalte et
se désespère, ressassant sans cesse ses sentiments.
EEn prn proie au désoie au désarrarroi,oi, il peut lui arriv il peut lui arriver de confonfondrondre poétiquement les Grs Grands Bands Bouleoulevvarards ds
parisiens et la forêt f nlandaise, mais c’est avec la plus grande minutie qu’il décrit ses états
d’âmes fl uctuants. Comme le rappelle Jyrky Nummi, de La Gazette d’Helsinki « on peut tenir
le personnage principal de Seul comme un fl âneur, tel que le déf nit Baudelaire dans Le peintre
de la vie moderne ».
uhani Aho (1861-1921) fut le premier écrivain professionnel de Finlande, plusieurs fois Jproposé pour le prix Nobel de littérature. Il fut également journaliste et traducteur (de
Maupassant, Zola, Daudet...). Véritable « écrivain national » d’un pays alors en plein éveil
nationaliste (la Finlande souf re de la tutelle russe), il en devient l’un des porte-drapeaux. Le
e150 anniversaire de sa naissance a donné lieu en 2011 à de nombreux hommages. En France,
on le connaît pour L’Écume des rapides (1911) adapté au cinéma par Aki Kaurismäki en 1999
sous le titre de Juha, et deux recueils de nouvelles : Copeaux et le Peuple genévrier (L’Élan,
1991 et 2009). La Femme du Pasteur (1893) a souvent été comparé à Madame Bovary.
LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE
En librairie le
28 août 2013
Également en version numérique
8éDItIOnS RIvAgES
barbara Kingsolver
Dans la lumière
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Martine Aubert
« Ce roman magistral a une portée univer-
selle. (...) la fi n des temps selon Kingsolver
n’a rien à voir avec les récits post-apocalyp-
tiques où la survie est le seul enjeu. C’est
d’abord au quotidien que surgira la menace. »
The New York Times
ellarellarobia obia TTurnbow s’w s’ennuieennuie.. Mariée tr Mariée trop tôtop tôt,, elle mène une vie de mère au fooyyer dans une Dferme des Appalaches. Lors d’une promenade, elle se trouve confrontée à un étrange
phénomène : au cœur de cette forêt si familière, elle découvre une « vallée de feu », fascinante
de beauté mais ef rayante. La communauté religieuse de la ville et de nombreux scientif ques
avancent chacun une explication. Les uns pensent reconnaître un signe de Dieu, les autres
évoquent une anomalie climatique. Mais ces refl ets rougeoyants n’ont rien à voir avec des
fl ammes : ce sont les ailes de papillons qui ont étonnamment changé leur trajet migratoire.
Ce coin isolé devient un lieu observé par le pays entier. Dellarobia, au centre de cette atten-
tion, comprend que de simples papillons vont bouleverser son existence, et peut-être l’ordre
du monde.
Dans ce nouveau roman, Barbara Kingsolver retrouve son territoire romanesque originel.
Scientif que de formation, elle tient une place à part dans la littérature américaine car son
œuvre est centrée sur des préoccupations écologiques. Récit militant, dénonçant l’oppor-
tunisme politique et médiatique, Dans la lumière révèle les angoisses de notre époque : ce
besoin éperdu de croissance, de progrès sera-t-il notre faiblesse ? Quel avenir attend les
générations futures ?
arbara Kingsolver est née aux États-Unis en 1955. Journaliste, poète et romancière, elle a Bécrit une dizaine de livres, dont L’Arbre aux haricots, Un été prodigue ou Un autre monde,
tous parus aux Éditions Rivages. En 2010, elle a obtenu le prestigieux Orange Prize pour Un
autre monde. Cette année, elle est de nouveau en lice pour ce prix aux côtés d’Hilary Mantel
et de Zadie Smith.
LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE
l’auteur sera à paris En librairie le
21 août 2013 du 10 au 12 juin
Également en version numérique pour présenter son livre.
9
LIttéRAtuRE
étRAngèREéDItIOnS RIvAgES
Premier roman
Martyn Waites
Né sous les coups
Traduit de l’anglais par Alexis Nolent
histoire de l’impitoyable of ensive de that-
cher et de sa victoire aux conséquences
dévastatrices, histoire de criminels qui pros-
pèrent sur la misère et la dégradation des
liens sociaux, histoires d’amour contrariées,
tragiques mais aussi poignantes, Né sous les
coups est la fresque d’un monde mis à terre qui lutte pour survivre, sur
deux générations, baignant dans la musique anglaise des années 70 et 80.
984 : les Conservateurs de Thatcher sont au pouvoir. Les mineurs sont en grève. Deux « 1tribus qui entrent en guerre », pour reprendre un célèbre tube anglais de l’époque.
Vingt ans plus tard, les Travaillistes sont revenus aux af aires ; pourtant le système ferroviaire,
la santé ou l’éducation sont en ruines. Où est l’amélioration ?
À Coldwell, cité minière du Nord, les mineurs ont lutté quasiment jusqu’à la mort, mais cela n’a
pas suf ; manipulant l’opinion, n’hésitant pas à recourir à la violence policière ni à déformer la
réalité, les Conservateurs ont méthodiquement cassé les reins du mouvement ouvrier. Pour
les vaincus, le prix de la défaite sera exorbitant. Une génération plus tard, Coldwell est une
ville sinistrée et gangrenée par la criminalité.
riginaire du nord de l’Angleterre, Martyn Waites s’est passionné pour le théâtre, puis le Oroman noir sur les pas d’Ellroy, Burke, Izzi ou Crumley. Comme il le dit lui-même, « Ces
écrivains, ainsi que d’autres avec eux, témoignaient d’une vitalité et d’une implication qui
manquaient au roman policier britannique, et même au roman britannique tout court, à la
notable exception de Robin Cook. »
Né sous les coups est son premier roman, qui sera suivi de plusieurs autres à paraître chez
Rivages.
RIVAGES/THRILLER
En librairie le
21 août 2013
Également en version numérique
10éDItIOnS RIvAgES
Emily St. JOhn MAnDEL
On ne joue pas avec la mort
Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé
Dans ce roman où règnent l’angoisse et une
terrible incertitude il est question d’errance
et de migration. plonger dans le monde
d’emily St. John mandel, c’est l’assurance
de faire une expérience onirique, de croiser
des personnages fascinants et ambigus et
de voir l’existence comme une succession
de mystères insondables. l’auteur prouve de
nouveau sa capacité à émouvoir et à subjuguer.
nton est cadre dans une société de distribution des eaux à New York. Il va enf n concré-Atiser son projet de mariage avec Sophie, violoniste au caractère instable. Mais une fois sur
l’île d’Ischia où le couple passe sa lune de miel, Anton annonce à son épouse qu’il ne rentrera
pas à New York avec elle, et ne lui fournit aucune explication.
Dans les semaines qui ont précédé le mariage, Anton a vu sa vie professionnelle imploser. Il a
commencé par perdre sa secrétaire, puis ses collaborateurs ont été mutés, il a cessé de rece-
voir des mails et du courrier. Enf n, sous prétexte de réorganisation, son bureau s’est retrouvé
au sous-sol, à côté des vieilles archives.
Elena, l’ex-secrétaire d’Anton est interrogée parallèlement par une enquêtrice des services de
l’immigration et se trouve contrainte d’espionner son ancien patron. Une toile d’araignée se
resserre autour d’Anton. Mais est-il la véritable proie ?
mily St John Mandel a grandi au Canada, en Colombie britannique, et écrit depuis son Eplus jeune âge. Après des études de danse à Toronto, elle publie Dernière nuit à Montréal,
unanimement salué par la critique.
RIVAGES/THRILLER
En librairie le
28 août 2013
Également en version numérique
11
LIttéRAtuRE
pOLIcIèRE