Histoire de Léa - Les cuissardes de Léa
63 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Histoire de Léa - Les cuissardes de Léa

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
63 pages
Français

Description

Marianne, Léa et les autres ... Un texte à 4 mains par Marianne et Léa. Un envol charnel et sans retenue.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 13 juillet 2012
Nombre de lectures 4 874
Langue Français

Exrait

Marianne L.
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa
- Collection Romans / Nouvelles -
Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.inlibroveritas.net
Table des matières
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa...................................................1 Avertissement......................................................................................2 Les cuissardes......................................................................................4 Dans le noir........................................................................................10 Au Bois..............................................................................................20 Découverte.........................................................................................28 Education...........................................................................................36 Tendresse...........................................................................................40 Jeux virils...........................................................................................44 Doux triangle.....................................................................................48 Doublé...............................................................................................52 Plénitude............................................................................................55 Epilogue ...........................................................................................58
i
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa
Auteur :Marianne L. Catégorie :Romans / Nouvelles
Marianne, Léa et les autres ... Un texte à 4 mains par Marianne et Léa. Un envol charnel et sans retenue.
A Léa, avec un intense désir, pour notre plaisir.
Marianne : http://www.inlibroveritas.net/auteur15146.html Léa :http://www.inlibroveritas.net/auteur14676.html
Licence: Licence Creative Commons (by-nc-nd) http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/
1
Avertissement
Ce texte est réservé à un public majeur et averti.
 Il convient de rappeler que les rapports sexuels non protégés constituent l e p r i n c i p a l v e c t e u r d e t r a n s m i s s i o n d e s m a l a d i e s s e x u e l l e m e n t transmissibles (MST), et notamment du virus HIV.  Gardez à l'esprit que tous les fantasmes n'ont pas à être réalisés, et que le libertinage commence par le respect du partenaire.
    L'histoire présentée dans ce texte se déroule entre des personnes majeures et consentantes. Elle fait partie d'un ensemble d'histoires qui peuvent êtres lues indépendamment les unes des autres.
Avertissement
 Picture by courtesy of Stefan Grosjean
2
Avertissement
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa
www.foto.stgr.ch
3
Les cuissardes
 Après le dimanche de la Saint-Valentin qui avait scellé une complicité sensuelle et intense entre nous, Léa, Laurent et moi étions devenus presque inséparables. Plusieurs fois par semaine, nous nous retrouvions, généralement dans notre loft, pour explorer sans tabous la gamme variée des plaisirs que nous offrait notre triangle amoureux.  Léa et moi avions approfondi nos fantasmes respectifs. Je lui indiquai notamment un certain goût pour la pluralité masculine, voire le gang bang, depuis que Caroline me l'avait fait découvrir. Pour sa part, Léa me fit part du fantasme d'être prise, « forcée » serait plus exact, par un inconnu, dans le respect, bien sûr, des limites qu'elle imposait (une forme de violence contenue dans les limites de la sensualité, un ou des partenaires de qualité -pas de « macho » -, un scénario élaboré).  - Tout à fait réalisable, mon ange, lui indiquai-je.  Un soir, Léa nous confia qu'elle venait de finaliser l'essayage de la paire de cuissardes dont elle rêvait depuis longtemps, et qu'elle avait hâte de nous les montrer ; elle devait en prendre livraison le vendredi.  Je proposai à Léa de nous organiser une soirée « surprise » le vendredi soir, ce qu'elle accepta avec enthousiasme.  Laurent et moi mîmes au point les détails de cette soirée. Mattew, un de mes amis, écossais de surcroît, était disponible, et correspondait parfaitement à ce que Léa recherchait. La cinquantaine, grand, bien bâti et cultivé, c'était un amant attentionné et expérimenté (notamment par moi ...), et respectueux de ses partenaires. Un homme très agréable et imaginatif. Nous l'invitâmes à se joindre a nous en lui confiant un minimum de précisions sur la soirée, ce qu'il accepta immédiatement.  L e v e n d r e d i e n f i n d ' a p r è s - m i d i , L a u r e n t p r o p o s a à L é a d e l'accompagner en voiture pour prendre livraison de ses cuissardes. Mattew
Les cuissardes
4
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa vint me rejoindre au loft après leur départ. Je lui décrivis rapidement Léa, lui fis lire le « Brunch des célibataires » et lui donnai quelques indications sur ses fantasmes et ses limites. En homme d'expérience, Mattew comprit très vite le scénario de la soirée et ce que nous attendions de lui ...  Lorsque Laurent et Léa revinrent, j'interceptai cette dernière et la conduisit directement dans la chambre. Je pris le temps d'admirer les cuissardes qu'elle portait ; un cuir brun sombre très fin, elles montaient environ 10 centimètres au-dessus du genou, et elles étaient lacées sur l'avant, sur toute leur hauteur. Des talons de bonne hauteur accentuaient la cambrure de ses longues jambes.  - Elles sont absolument splendides, lui dis-je, et tu es ravissante.  - Nous avons préparé quelque chose de spécial pour toi ce soir, mon ange, ajoutai-je.  - Mmmm, fit Léa. Je peux savoir ?  - Pas encore ... Une petite préparation et tu le découvriras rapidement ...  J'avais préparé pour elle une jupe courte maintenue à la taille par un simple pression, et un très fin chemisier de coton tenu par trois boutons assez lâches. Je demandai à Léa de se changer, ne conservant que ces deux vêtements et, bien sûr, ses cuissardes.  Elle se déshabilla avec une lenteur calculée, sachant pertinemment l'effet que cela produisait sur moi ; le corps de Léa était une source d'excitation permanente pour moi ...  Enfin vêtue comme je le lui avais demandé, je lui bandai les yeux de la même manière que lors de notre première soirée, et lui attachai les poignets dans le dos. Elle se prêta au jeu avec entrain. Je lui demandai de ne pas ôter le bandeau et ses liens elle-même.  Je la conduisis au salon où nous attendaient Laurent et Mattew ; Léa ignorait évidemment la présence de ce dernier. Mattew était torse nu, vêtu d'un simple pantalon de toile. J'abandonnai Léa près du sofa.  Sans un mot, Mattew vint se placer derrière Léa. Il posa ses mains sur son buste, ce qui provoqua chez elle un léger sursaut de surprise. - Laurent ? Demanda-t-elle.       - Non ... répondit celui-ci depuis l'angle opposé de la pièce.  Mattew saisit les pans du chemisier de Léa et arracha brutalement les boutons qui le fermaient, faisant jaillir ses seins. Surprise, Léa se
Les cuissardes
5
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa demandait visiblement qui la traitait ainsi, sans un mot. Mattew poursuivit en dégrafant d'un geste vif la jupe de Léa, la laissant presque nue. Lui maintenant les bras, Mattew défit lentement les liens de ses poignets, faisant au passage glisser le chemisier défait ; Léa était totalement nue, chaussée de ses cuissardes. C'était un spectacle excitant auquel aucun d'entre nous n'était insensible.  Il plaqua ensuite son corps contre le sien ; Léa pouvait sentir dans son dos le torse nu et le pantalon de toile de Mattew.  Sa liberté retrouvée mais toujours aveuglée par le bandeau, elle se retourna vivement vers son « agresseur », essayant de se dégager de son emprise. Mattew resserra son étreinte sur Léa. Une lutte s'engagea entre eux, que Laurent et moi observions avec une excitation certaine.  Léa avait une certaine force et la tâche de Mattew n'était pas aussi facile qu'il avait pu le penser. Elle se débattait avec vigueur et Mattew devait lutter avec toute sa force pour la maîtriser, la bousculant, l'empoignant, la ceinturant à plusieurs reprise, elle arrivait à se libérer. Elle ne tenait aucun compte de sa nudité et ne ménageait pas ses coups, mais elle n'utilisait pas l'avantage qu'aurait pu lui procurer des cuissardes et ses talons, utilisant ses coudes ou ses poings. Elle savait que c'était un jeu et qu'il la rendait virile. Mattew finit néanmoins par prendre le dessus, l'emprisonnant de ses bras puissants, dos à lui.  Laurent vint se placer devant Léa, lui maintenant les épaules et les bras.  D'un pied, Mattew força Léa à écarter largement les jambes, tandis que d'une main dans le dos, il l'obligeait à pencher son buste en avant, Laurent accompagnant le mouvement. Se libérant du pantalon de toile, Mattew pressa sa verge tendue contre les fesses de Léa que je vis frissonner sous l'effet conjoint de l'excitation et de la montée d'adrénaline consécutive à sa lutte contre Mattew.  Je m'approchai à mon tour du couple, munie d'un préservatif. Je caressai la hanche de Léa en lui murmurant :  - Tout va bien, mon doux ange. J'ai donné le nécessaire à Mattew ...  J'écartais légèrement celui-ci, qui comprit mon intention, et revêtis rapidement sa verge du préservatif après avoir tiré la peau vers le bas. Il écarta encore un peu les jambes de Léa, avança son sexe tendu entre ses cuisses, puis la pénétra d'un seul mouvement. Je vis Léa s'arquer sous la
Les cuissardes
6
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa charge, relevant la tête, la bouche entrouverte.  Mattew commença à aller et venir en elle puissamment, profondément, ses hanches claquant sur les fesses de Léa. Elle avançait peu à peu, à chaque mouvement. Après quelques instants, il se retira d'elle, la tourna, et la poussa sans ménagement sur le grand sofa. Léa était maintenant allongée sur le dos, les fesses près du bord du sofa, jambes pendantes.  Mattew attrapa les cuisses de Léa, remontant ses genoux en les écartant largement, et l'embrocha à nouveau, brutalement ; il reprit son profond mouvement de va-et-vient en elle, plus rapidement. Les pointes de Léa que je devinais très dures et probablement douloureuses, étaient dressées vers le visage de Mattew.  Pendant ce temps, Laurent s'était allongé sur le sofa près de Léa et lui caressait tendrement le visage, ponctuant de légers baisers. Elle ramena les bras vers sa tête et défit le bandeau, découvrant Laurent qui la caressait. Visiblement enflammée par Mattew qui la besognait vigoureusement, elle ne quittait cependant pas Laurent du regard.  Léa commença à caresser Laurent à son tour, en une invite muette à se rapprocher, ce qu'il fit. Elle posa une main sur sa cuisse pour l'inciter à s'approcher encore. Enfin à bonne distance, elle avança la tête pour prendre le membre légèrement tendu de Laurent dans sa bouche.  Léa le suçait avec tendresse et gourmandise, et je pouvais voir Laurent durcir rapidement dans sa bouche. Mattew accéléra encore le rythme. Léa l'accompagnait de mouvements du bassin, sentant le plaisir monter en elle. Mattew écarta encore ses cuisses afin de la pénétrer le plus profondément possible. J'étais impressionnée par la dualité qu'exprimait le corps de Léa, si douce avec sa bouche alors qu'elle était prise avec force coups de boutoir dans le même temps.  Léa se contracta sous l'effet de la jouissance qui la traversa soudain, conservant, immobile, le sexe de Laurent dans sa bouche, fixant son regard.  Mattew tenta de se retirer de Léa qui essayait de le garder en elle. Il la saisit fermement par les hanches afin de la retourner sur le ventre, sortant d'elle de force. Il la contraignit à abandonner un instant la verge de Laurent pour accompagner le mouvement ; je lus comme de la tristesse dans son regard. Mattew la releva par les hanches afin de la placer à genoux, croupe
Les cuissardes
7
(Histoire de Léa) Les cuissardes de Léa
offerte devant lui.  Ce « rodéo sauvage » m'avait excitée au plus haut point, et je ne pus m'empêcher de commencer à me caresser. Mes doigts s'activaient maintenant en moi.  Mattew approcha sa hampe toujours tendue, entre les fesses de Léa. Il les écarta largement de ses mains. Il l'appuya sur son anus et s'enfonça lentement entre ses reins, d'une seule poussée. Léa se cambra sous ce nouvel assaut, le visage en sueur. Je la savais réticente à cette pénétration sauf à se trouver dans une situation particulièrement intense ; c'était le cas.  Elle cherchait le visage de Laurent pour l'embrasser tandis que Mattew la sodomisait, totalement, de toute sa longueur. Je me caressais avec toujours plus d'intensité, mes seins étaient tendus et mon ventre brûlant.  L e s o u f f l e c o u r t , L é a s e p r ê t a i t à l a p é n é t r a t i o n d e M a t t e w , l'accompagnant au fond de son ventre. Elle gémissait de plaisir, cherchant les baisers de Laurent. Je me masturbais maintenant avec mes deux mains, sentant le plaisir monter en moi.  Je vis Léa jouir de nouveau, le dos arqué par les spasmes, et embrassant toujours Laurent avec avidité.  Mattew sortit à nouveau de Léa, la verge toujours tendue en une formidable érection. Elle se laissa glisser sur le côté, puis se redressa légèrement, découvrant le visage de Mattew pour la première fois. Ils échangèrent un sourire complice.  Se relevant, elle prit la main de Laurent et le renversa près d'elle, sur le dos. Luisante de sueur, Léa enfourcha Laurent et vint s'empaler sur son sexe dressé. Elle commença à aller et venir autour du pieu de chair qui la pénétrait.  Léa me regardait, les yeux remplis de tendresse et de plaisir ; le spasme de la jouissance me traversa.  Toujours en mouvement sur Laurent, elle tourna ensuite son regard vers Mattew, attirée par sa puissante érection, et l'invita à s'approcher. Mattew monta sur le sofa. Elle l'attrapa par sa verge tendue, l'attirant vers sa bouche. D'un geste elle arracha le préservatif.  Léa commença à le masturber d'un mouvement ample et profond, puis prit le gland entre ses lèvres. De l'autre main, je la voyais pincer fortement le sein de Mattew qui semblait apprécier.
Les cuissardes
8

Attention

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 3. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 5. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 6. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

YouScribe ne pourra pas être tenu responsable en cas de non-respect des points précédemment énumérés. Bonne lecture !