Paris (Brizeux)
1 page
Français

Paris (Brizeux)

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Auguste Brizeux — M a r i eParis Etonnement de l'âme et ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 84
Langue Français
Auguste BrizeuxMarie Paris
Etonnement de l'âme et des yeux, lorsqu'on entre Dans cette ville active et qu'en vain nous fuyons ! Certain orgueil nous prend, on dit : « Voici le centre, L'ardent foyer qui lance en tout lieu ses rayons. » On vivait par le cœur, on vit par la pensée ; Mais l'art et la pensée ont aussi leur douceur : Comme un bel arbre, aimons la colonne élancée ! L'art vrai n'a-t-il donc pas la nature pour sœur ? Et même les vieillards, ces mornes créatures, A ce grand mouvement raniment leurs ressorts : Ils vont causant entre eux de lettres, de peintures, Et l'esprit les distrait des souffrances du corps.