Subliminale Corporation (Texte remanié)
53 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Subliminale Corporation (Texte remanié)

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
53 pages
Français

Description

? ANDRE M.C. FARR Chère Madame , Cher Monsieur , À qui de droit, SUBLIMINALE CORPORATION LETTRE A UNE SOURDE ET MUETTE Entends-tu ta voix quand Tu te parles à toi même Quand ce silence méchant Ne sait plus lui-même Et pourquoi donc Est doux ? quoi donc ? Des questions Des échantillons Musiques électroniques Vibrations De temps en temps classiques Interrogations ? SILENCIEUSEMENT Que tout se mette En branle Bas De courbettes Vends le Et tais toi Lui L’esclave Pour un Louis Avale la lave Fusion Des atomes Confusion Des hommes ISSUE DE SECOURS Il y a des cercles aux cieux Très fermés Aux coûteux Enfermés Comme cages de bibles Sans barreaux À dégueuler leur bile Qui fait froid dans le dos Annoncez les libations Voici le royaume Montez bien haut vos érections Au bon roi Guillaume Voilà ! Vieil-Roi/homme Ce que je nécessite Pour peu que je me gomme Et que je prenne l’exit ON EN CREVE Si tu savais commençaient-ils : « Aux tendres rayons de Lune, J’ai accroché ton île. » Exilés à la Une, Alors que les enfants mangent des peintures au plomb Dans les squats du saturnisme. Essayez de garder l’aplomb, Décrocher des guirlandes de schismes D’une autre façon, Jamais. Mais : De contre-façon. CA SERRE D’OS Je m’en-tête à des bouts de papier, des éboulis de mots au prix de ma mémoire désabusée. Les fées de tabacs me portent aux nouvelles des lampes merveilleuses sans arriver à me convaincre que je n’ai fait que rêver. D’autres ont décidé pour moi d’où personne n’avait raison.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 28 octobre 2013
Nombre de lectures 72
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

?
Chère Madame <Nom>, Cher Monsieur <Nom>, À qui de droit,
            
SUBLIMINALE CORPORATION
ANDRE M.C. FARR
LETTRE A UNE SOURDE ET MUETTE
Entends-tu ta voix quand Tu te parles à toi même Quand ce silence méchant Ne sait plus lui-même Et pourquoi donc Est doux ? quoi donc ?
Des questions Des échantillons Musiques électroniques Vibrations De temps en temps classiques Interrogations ?
Que tout se mette En branle Bas De courbettes Vends le Et tais toi Lui L’esclave Pour un Louis Avale la lave
Fusion Des atomes Confusion Des hommes
SILENCIEUSEMENT
Il y a des cercles aux cieux Très fermés Aux coûteux Enfermés
Comme cages de bibles Sans barreaux À dégueuler leur bile Qui fait froid dans le dos
ISSUE DE SECOURS
Annoncez les libations Voici le royaume Montez bien haut vos érections Au bon roi Guillaume
Voilà ! Vieil-Roi/homme Ce que je nécessite Pour peu que je me gomme Et que je prenne l’exit
ON EN CREVE
Si tu savais commençaient-ils : « Aux tendres rayons de Lune, J’ai accroché ton île. »
Exilés à la Une, Alors que les enfants mangent des peintures au plomb Dans les squats du saturnisme.
Essayez de garder l’aplomb, Décrocher des guirlandes de schismes D’une autre façon, Jamais. Mais : De contre-façon.
CA SERRE D’OS
Je m’en-tête à des bouts de papier, des éboulis de mots au prix de ma mémoire désabusée.
Les fées de tabacs me portent aux nouvelles des lampes merveilleuses sans arriver à me convaincre que je n’ai fait que rêver.
sac.
D’autres ont décidé pour moi d’où personne n’avait raison.
Depuis, mon tapis volant perd ses fils peu à peu et l’atterrissage se fera en cul-de-
GAINZ'B
Mon âme est au clou Au pays des kangourous Des Califes aussi Secs en alcoolémie Un petit reggae Que n’aurait pas dénigré Bob monsieur Marley Te souviens-tu des Négriers Ce fût un nom de métier Il y eût un temps où l’on te cassait le cou Il y a un temps pour tout Pour qu’on te casse le coup Avec ces filles d’un peu partout Une photo d’art Souvenirs du hasard ?
Électrochoc Parano doc Et puis ? Singes savants Voterons-nous Tarzan Plus beau que moi Y'a pas de mal à ceux-là Ceux-là qui n'ont plus de voix Ceux-là que l'on enferme Ta gueule Sur la terre ferme La porte à ce qu'ils gueulent Allumer quelque menthol Ainsi on se glisse Levis de Carole. Une absinthe de contrebande Et on en redemande !
Il y a du soleil Pas deux phrases Qui parlent aux abeilles Comme rester en phase Malgré ces altitudes Qui prennent en erreurs Mes questions d'attitudes Déposées au fil des rumeurs
IL Y A DU SOLEIL
Et quand je m'éveille Plus de trace du voyageur nocturne Alors la Petite Vieille Me raconte qu'il faut aller aux urnes Elle triche les cartes électorales Elle ment comme elle vote Boit du sirop pectoral Dans une secte dévote
De l'autre côté On y perd en cœur Même si l'on croit le cheval côté Pour la recette qui écœure
Voici que viennent les pas rieurs Marchant tant Paris est ailleurs Dans mes rêves d'enfant
Allez ! Soleil brille…. Rentre chez-toi et ne dis plus mot Avec tes testicules on joue aux billes L'homme qui parlait trop
Puisqu'il a soufflé le dernier mot….
Le Âm jee ude la mécanique Un grain de sable Des continus cantiques Deux terres qui tournent De cœurs grippés D'humanités
LE JEU
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents