3 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Rapport litterature de jeunesse 2007

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3 pages
Français

Informations

Publié par
Nombre de lectures 359
Langue Français

Exrait

LITTERATURE DE JEUNESSE
Pour cette deuxième session proposant l'option littérature de jeunesse, le jury a constaté que, dans l'ensemble, il a été tenu compte des remarques figurant dans le rapport de l'année dernière. Toutefois, il convient de modérer cette satisfaction : les moyennes obtenues reflètent peu cette prise en compte et un engagement authentique des candidats par rapport à une optionchoisie. Session 2007Nombre de candidatsMoyenne à l'optionSession 2006 candidats/moyenne Concours externe452 10,88 396/ 11,19 public Concours externe7 10,29 5/ 8,40 public langue régionale Concours externe privé63 10,35 43/ 9,31 e 2 concoursinterne 16 1/ 2 privé
Choix et présentation des œuvres La grande majorité des candidats a choisi le niveau du cycle 3 et, contrairement à l'an dernier, une réelle diversité de titres. Cependant, le roman et l'album figurent toujours de manière majoritaire, comme si le théâtre et la poésie n'existaient que marginalement. A titre d'exemple, pour une commission : 24 albums, 18 romans, 8 pièces de théâtre et 2 poésies. Certains des ouvrages choisis abordent des thèmes graves (le deuil, l'inceste, l'adoption, la boulimie…), voire posent question (Lettres des Iles Girafinesde A. Lemant) ; mais les candidats ne se sont pas tous interrogés sur les problèmes que soulevaient ces livres. Tant et si bien que certains d'entre eux placent sur un même plan des œuvres qui résistent et supposent un accompagnement de l'enseignant et des œuvres faciles à interpréter, que l'on peut laisser à la lecture personnelle des élèves.
Il est rappelé que sur les photocopies des textes doivent figurerle titre de l'ouvrage et le nom de l'auteur. Ces documents doivent être comparables à ceux qui seraient proposés aux élèves et irréprochables (références, lisibilité, soin du montage, respect de l'orthographe…).
La lecture Elle a été mieux préparée que l'an dernier, mais trop de candidats n'ont toujours pas réfléchi à des choix interprétatifs clairs et menés jusqu'au bout, adoptent un ton monotone au lieu d'une expressivité adaptée à la classe choisie, oublient les liaisons, ne marquent pas l'exclamation et l'interrogation. La lecture du texte théâtral pose problème : il convient de se tenir au choix de lire ou ne pas lire les didascalies. Pose aussi problème la lecture de l'album : il faut en montrer les illustrations pendant la lecture. Le jury rappelle que la lecture doit durer de trois à cinq minutes.
1