Catalogue Gallimard 2013

Catalogue Gallimard 2013

-

Documents
32 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le bulletin Gallimard Beaux livres Angkor, naissance d’un mythe Dictionnaire de l’objet surréaliste Étrusques, un hymne à la vie Kennedy, chronique d’un destin Titouan Lamazou Jean-Christophe Rufin… La Pléiade Gustave Flaubert Entretien Sophie Chauveau n° 500 novembre-décembre 2013• BULLETIN 500.indd 1 08/10/13 17:30 Spécial fi n d’année BULLETIN 500.indd 2 08/10/13 17:30 Bulletin n° 500 novembre-décembre 2013 JEUX 4 COLLECTION BLANCHE 17 Sophie Chauveau, Louis-Ferdinand Céline, « C’est bon à savoir ! » Le grand jeu de la culture générale Jean Cocteau, Léon-Paul Fargue et André Beucler , Paul Morand et Jacques Chardonne, BEAUX LIVRES 5 Stanislas Rodanski, Jean-Paul Sartre, Paul V aléry Jean-Christophe Rufin Immortelle randonnée. Compostelle malgré moi AUTRES COLLECTIONS Le sentiment géographique 20Afrique. Terre sauvage L’Un et l’autre 21 La nature en fureur Continents noirs 21 Haute Enfance 21Kennedy. Chronique d’un destin Arcades 25 Les compagnies des Indes HORS SÉRIE LITTÉRATURE 22Indochine. Des territoires et des hommes, 1856-1956 Florence NoivilleQuand les archéologues redécouvrent Marseille Angkor. Naissance d’un mythe ÉCOUTEZ LIRE 22 Étrusques. Un hymne à la vie Stéphane Hessel Le siècle d’or de la peinture danoise. Une collection française SÉRIE NOIRE 23 Catalogue des peintures britaniques, Pierric Guittaut espagnoles, germaniques, scandinaves et diverses du musée du Louvre L’IMAGINAIRE 23 Camille Claudel. Correspondance V.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 125
Langue Français
Signaler un problème

Le bulletin
Gallimard
Beaux livres
Angkor, naissance d’un mythe
Dictionnaire de l’objet surréaliste
Étrusques, un hymne à la vie
Kennedy, chronique d’un destin
Titouan Lamazou
Jean-Christophe Rufin…
La Pléiade
Gustave Flaubert
Entretien
Sophie Chauveau
n° 500 novembre-décembre 2013•
BULLETIN 500.indd 1 08/10/13 17:30
Spécial fi n d’annéeBULLETIN 500.indd 2 08/10/13 17:30Bulletin n° 500
novembre-décembre 2013
JEUX 4 COLLECTION BLANCHE 17
Sophie Chauveau, Louis-Ferdinand Céline, « C’est bon à savoir ! »
Le grand jeu de la culture générale Jean Cocteau, Léon-Paul Fargue et André Beucler ,
Paul Morand et Jacques Chardonne,
BEAUX LIVRES 5 Stanislas Rodanski, Jean-Paul Sartre, Paul V aléry
Jean-Christophe Rufin
Immortelle randonnée. Compostelle malgré moi AUTRES COLLECTIONS
Le sentiment géographique 20Afrique. Terre sauvage
L’Un et l’autre 21
La nature en fureur Continents noirs 21
Haute Enfance 21Kennedy. Chronique d’un destin
Arcades 25
Les compagnies des Indes
HORS SÉRIE LITTÉRATURE 22Indochine. Des territoires et des hommes, 1856-1956
Florence NoivilleQuand les archéologues redécouvrent Marseille
Angkor. Naissance d’un mythe
ÉCOUTEZ LIRE 22
Étrusques. Un hymne à la vie
Stéphane Hessel
Le siècle d’or de la peinture danoise.
Une collection française SÉRIE NOIRE 23
Catalogue des peintures britaniques, Pierric Guittaut
espagnoles, germaniques, scandinaves
et diverses du musée du Louvre
L’IMAGINAIRE 23
Camille Claudel. Correspondance V. S Naipaul, Adalbert Stifter
Titouan Lamazou. Œuvres
DU MONDE ENTIER 24La Beauté
Thomas Bernhard, Jack Kerouac, Allen GinsbergLe Cochon
Les Monstres
QUARTO 25
Dictionnaire de l’objet surréaliste Philip Roth
Taxidermie
e SCIENCES HUMAINES 26Le Grand Atlas du XXI siècle
Hors série connaissance 26Everest. La conquête
NRF Essais 26
Paris en plus grand La Suite des Temps 27
Témoins 27
Le manuscrit du Petit Prince.
Bibliothèque illustrée des Histoires 27
Fac-similé et transcription
Jean Cocteau le magnifique. Les miroirs d’un poèteREVUES 28
L’Or des manuscrits. 100 manuscrits pour l’Histoire
COLLECTIONS DE POCHE 29
LA PLÉIADE 16
Gustave Flaubert
Nouveautés, extraits, entretiens avec les auteurs… Retrouvez l’actualité des Éditions Gallimard
sur le site www.gallimard.fr
3
Couverture : Partie supérieure de la restitution de la tour à visages du Bayon (détail) © RMN - Grand Palais (Musée Guimet / Thierry Ollivier).
BULLETIN 500.indd 3 08/10/13 17:30LE GRAND JEU DE LA CULTURE GÉNÉRALE
1 400
questions et défi s
de culture générale
par le détour malicieux
de la littérature
PARUTION NOVEMBRE
3260050874908
Prix conseillé : 35 €
Également disponibles
« C’est dans quoi déjà ? » « Tu m’en diras tant ! »
LE GRAND JEU LE GRAND JEU
DE LA LITTÉRATURE DE LA LANGUE FRANÇAISE
Nouvelle édition enrichie
de 450 questions et défis
32600508715639782070444328
Prix conseillé : 35 €Prix conseillé : 35 €
4
BULLETIN 500.indd 4 08/10/13 17:30
Jeux
photo C. Hélie © GallimardJean-Christophe Rufin
de l’Académie française
Immortelle randonnée
Compostelle malgré moi
Édition illustrée. Texte intégral et photographies de Marc Vachon
Médecin, engagé dans l’action Après le récit, l’album de l’étonnant voyage e
humanitaire, Jean-Christophe d’un écrivain nomade illustré de photos inédites. Rufin a occupé plusieurs
postes à responsabilité
Un mois sur le Camino del Norte, de Bayonne eà l’étranger. Il est l’auteur
d’essais consacrés aux à Santiago, 40 kilomètres de marche par jour :
questions internationales
étape après étape, Jean-Christophe Rufin see et de romans qui ne cessent
d’explorer la question de la transforme en clochard céleste, en routardd
rencontre des civilisations
de Compostelle. Pourquoi prendre le Chemin, ,et du rapport entre monde
développé et pays du Sud. quand on a déjà éprouvé déjà toutes les marches, ,
Traduite dans le monde
toutes les aventures physiques ? entier, son œuvre a reçu de
nombreux prix, dont le prix « Je n’avais en réalité pas eu le choix. Le virus s
Goncourt 2001 pour Rouge de Saint Jacques m’avait profondément infecté. . Brésil. Il a été élu à l’Académie
française en juin 2008. J’ignore par qui et par quoi s’est opérée la a
contagion. Mais, après une phase d’incubation n
silencieuse, la maladie avait éclaté, et j’en avais s
tous les symptômes . »
Un mois plus tard, 876 kilomètres plus loin, après s
l’arrivée à Santiago, le constat est là. Comme e
tous les grands pèlerinages, le Chemin est une e
expérience de désincarnation, il libère du « trop- -
plein », mais il est aussi un itinéraire spirituel, ,
entre cathédrales et ermitages, et humain, ,
car chaque rencontre y prend une résonnancee
particulière.
À ce récit dans lequel Jean-Christophe Rufin n
conjugue la gravité à l’autodérision, entre choses PARUTION NOVEMBRE
DERNIÈRE PARUTION 190 x 287 mmvues et anecdotes, s’ajoutent ici les images : Le grand Cœur 130 photos
Collection blanche instantanés comme en réalisent tous les 9782742436392
512 pages • 22,50 € 272 pages • 28,50 €Jacquets, désireux de se revoir sur le Chemin,
objets fétiches - la credencial, feuille de route
dont les tampons suivent les pas du pèlerin – ou
vues panoramiques qui renvoient à la force et à la
beauté des paysages. py g
90 91
L’organisation
5
BULLETIN 500.indd 5 08/10/13 17:30
Cantabrie
Sur les bacs de Cantabrie
UTANT LE DIRE tout de suite : je n’ai pas aimé la Cantabrie. Ou
plutôt, je n’ai que modérément apprécié la longue portion
de Chemin qui la traverse (car je sais qu’ailleurs, dans l’ar-Arière-pays, notamment autour des fameux Picos de Europa,
lla nature reste sauvage et splendide). L’itinéraire jacquaire dans cette
région m’a paru monotone, déprimant, mal tracé : trop de passages le
long des routes, trop de paysages industriels, trop de lotissements
déserts, constellés de panneaux « à vendre »…
Cela posé, le pèlerin n’est pas un touriste, rappelons-le. Il n’a pas
le droit d’exiger en permanence le sublime et, si le Pays basque l’a gâté
par ses constantes beautés, ce n’est pas une raison pour se croire le
droit d’en exiger autant de toutes les régions espagnoles.
Sur le fond d’amertume et d’ennui qu’a déposé en moi la traver-
sée de la Cantabrie se détachent quand même quelques très beaux
moments. La province compte des villes superbes, et le Chemin per-
met d’en traverser plusieurs. La première est Laredo. On l’aborde par
le haut, en sortant péniblement d’un nœud autoroutier. En contrebas,
les toits de tuiles rouges de la vieille ville se serrent les uns contre les
autres en un harmonieux désordre. Le piéton que l’on est descend
doucement jusqu’à eux. Il a le temps d’admirer les clochers, le dessin
des ruelles, les places. Et, pour finir, des escaliers interminables l’intro-
duisent dans le décor. Il débouche dans une rue commerçante où les
passants le regardent arriver de nulle part, en descendant les dernières
marches, avec l’air un peu intimidé du quidam qui débarque dans la
lumière sur le plateau d’un jeu télévisé.
Ce vieux quartier est charmant et on s’en contenterait. Malheu-
reusement, c’est la Cantabrie, terre de villégiature, livrée depuis long-
temps à la cupidité des promoteurs. L’immense plage qui prolongeait
jadis la ville et qui a longtemps dû rester un lieu désert, infiniment
poétique, est devenue un front de mer interminable. Les constructions
les plus hétéroclites, de la villa à l’immeuble locatif aux volets clos, se
80 81
L’organisation
photo C. Hélie © Gallimard
Beaux livresALEX BERNASCONI Afrique
Terre sauvage
Par Alex BernasconiAFRIQUE
TERRE SAUVAGE Somptueux témoignage visuel de l’un des derniers paradis naturels sur
terre, Afrique, Terre sauvage est une invitation exceptionnelle à découvrir
la faune et les paysages d’un continent dans sa spectaculaire majesté.
Perspective novatrice et contemporaine, clé d’accès à certaines des régions
les plus reculées du globe, Afrique, Terre sauvage nous ouvre les portes de
l’un des derniers paradis naturels de notre planète. Ce recueil de photo-
graphies, rapportées des quatre coins d’Afrique au terme d’expéditions qui
ne laissent rien au hasard, nous livre des images originales, parfois dérou-
tantes, et toujours poignantes, d’espèces vivant au-delà des frontières de
la captivité.
Cet ouvrage nous propose de voyager en dehors des sentiers battus, de
partager des moments d’une intense beauté et d’une grande sensibilité, de
toucher du doigt la symbiose entre paysages et animaux, dépouillée de tout
artifice. L’auteur, le photographe de la vie sauvage Alex Bernasconi, met sa
créativité au service de la nature et de la faune. Son talent lui vaut de nom-
breuses récompenses inernationales.
PARUTION OCTOBRE
275 x 320 mm
135 documents
9782742433919
270 pages • 39,90 €
La nature en fureur
LA
e100 photos spectaculaires des plus grands cataclysmes du XXI siècle ! NATURE
EN
Un volcan en éruption, un nuage de cendres, un incendie de forêt, une vague FUREUR
scélérate, une tempête magistrale, un iceberg qui se détache de la banquise,
la formation d’une trombe marine, les inondations et les tsunami provoqués
par des vents violents ou un séisme important : autant de phénomènes natu-
rels qui, détachés de leurs conséquences dramatiques, donnent un spectacle
saisissant de beauté mêlée de fureur.
L’ouvrage est découpée en quatre chapitres.
EAU : Inondation - Crue - Tsunami - Vague scélérate - Fonte des glaces -
Avalanche - Tempête de neige - Pluie torrentielle. AIR : Typhon - Cyclone -
Tornade - Trombe marine - Ouragan - Tempête - Nuage de poussière. TERRE :
Séisme - Tremblement de terre - Éboulement - Glissement de terrain - Coulée
de boue - Sécheresse. FEU : Éruption volcanique - Lave - Nuage de cendres -
Incendie de forêt - Foudre.
Chaque chapitre est introduit pas un texte historique et scientifique de l’AFP.
En coédition avec l’AFP
PARUTION OCTOBRE
280 x 280 mm
100 photos
9782742435944
192 pages • 29,90 €
6
BULLETIN 500.indd 6 08/10/13 17:30
Beaux livresJacques Lowe Kennedy
Chronique d’un destin KENNEDY Par Jacques Lowe
Chronique d’un destin Préface de Marc Dugain
PRÉFACE DE MARC DUGAIN
Un « livre événement », à l’occasion des 50 ans de l’assassinat de
John F. Kennedy, avec 250 photos intimes et en partie inédites.
Le président le plus photogénique du siècle s’est offert la
belle postérité des hommes frappés en pleine gloire. Sa beauté ne
subira pas l’outrage du temps… »
Marc Dugain
Un des créateurs du mythe JFK fut le photographe Jacques Lowe, qui le
rencontra en 1958 et devint non seulement le photographe officiel de sa
campagne présidentielle mais aussi son photographe personnel.
Cet album présente plus de 250 photos, témoignages de la vie privée
Gallimard et politique de JFK. Chez lui avec Jackie et leur fille Caroline, dans
les coulisses de la convention démocrate, pendant la campagne
PPAARUTION OCRUTION OCTOBRE présésidentiellidentiellee, dans ldans e bureau ovale de la Maison-Blanche et au cours des voyages officiels
215 x 270 mm dont le plus glamour, Paris. Un reportage qui s’arrête brusquement sur l’enterrement du
250 photos
président au cimetière national d’Arlington le 25 novembre 1963.9782742434381
256 pages • 29,90 € Par un étonnant coup du sort, l’histoire de ces photos se retrouve liée à l’autre événement le
plus dramatique que les États-Unis aient connu depuis l’assassinat du Président Kennedy :
l’attaque terroriste du 11 septembre 2001 à New York sur les tours jumelles.
En effet, en 1999, Jacques Lowe avait archivé 40 000 négatifs de Kennedy dans le coffre d’une
chambre forte située dans le bâtiment 5 du World Trade Center. Tous ces documents ont
été détruits mais, par chance, des planches-contacts et des tirages – dont nombre d’inédits
publiés dans cet ouvrage – ont pu être retrouvés dans diverses collections.
Jack ne se détendit que lorsque
Jackie et Caroline vinrent le
rejoindre. Jacques Lowe put alors
faire cette première photo célèbre
des Kennedy où l’on voit Caroline
mordiller les perles de Jackie.
Pour la carte de vœux familiale,
Jackie choisit la photo marquée
de sept x, mais elle demanda
à Jacques s’il pouvait faire un
montage en remplaçant l’image
de Caroline par celle de la photo
marquée de deux x.
Philippe
Labro
VIENT DE PARAÎTRE
Philippe Labro ON A TIRÉ SUR “ « On a tiré sur le Président »
LE PRÉSIDENT Collection blanche”
9782070141548
Gallimard 20 € 22 NOVEMBRE 2013, 50 ANS DE L'ASSASSINAT DE JOHN F. KENNEDY 272 pages •
7
BULLETIN 500.indd 7 08/10/13 17:30
Beaux livresLes Compagnies des Indes
les compagnies
Sous la direction de René Estienne des
IndesLa Compagnie des Indes orientales, la plus grande aventure économique de l’Ancien Régime
outre-mer, fonctionne pendant cent trente ans, sous plusieurs statuts, de Louis XIV à la
Révolution française. En 1664, Colbert décide de faire de la France un acteur à part entière
des jeux de la mondialisation, pour exploiter toutes les ressources de la planète et rappor-
ter les produits que l’Europe est bien en peine de cultiver ou de fabriquer. Depuis le port
de Lorient, les Compagnies des Indes construisent, arment et désarment des centaines de
bateaux, transportent, recrutent, forment et emploient des milliers de passagers, marins,
ouvriers et soldats, vendent par millions de livres les cargaisons de poivre, épices, produits
DMPAtropicaux, café, thé, cotonnades et soieries, porcelaines, qui alimentent le goût du luxe puis
la démocratisation d’un nouvel art de vivre. Elles implantent leurs comptoirs au Sénégal
et à Gorée, à Saint-Domingue et en Louisiane, aux îles Bourbon (La Réunion) et de France PARUTION OCTOBRE
240 x 305 mm(Maurice), aux Indes – avec pour centre Pondichéry- et vont jusqu’en Chine. Chacune de ces
450 illustrations
destinations donne lieu à des aventures où la hiérarchie des puissances, la violence des pou- 9782070141357
voirs, le choc des religions, les vertiges de la misère, de l’esclavage et de la mort, bousculent 288 pages • 49 €
des destins tendus vers la richesse et stimulent les sciences et les arts.
En partenariat avec le ministère de la Défense / DMPA
Indochine
Des territoires et des hommes, 1856-1956
Sous la direction du lieutenant-colonel Christophe Bertrand, de Jean-François Klein et Caroline Herbelin
Indochine, des territoires et des hommes. 1856-1956 accompagne l’exposition que le musée de
l’Armée organise à l’automne 2013. Sujet majeur et grave, jamais traité jusqu’ici par l’image,
qui touche à la question délicate du double processus de colonisation et décolonisation.
Outre la présentation des quelque 230 pièces exposées (cartes, objets militaires, photogra-
phies anciennes et tableaux, costumes), le catalogue réunit les contributions des meilleurs
spécialistes de l’histoire de l’Indochine, qui analysent, à travers une trentaine d’essais les
principales étapes de cette histoire d’un siècle. Cette histoire de la présence française en
Indochine est complétée par des focus sur l’aménagement du territoire, les sociétés indochi-
noises, les débats idéologiques, le rôle de la Chine, l’émergence et la montée en puissance des
mouvements nationalistes et communistes au Vietnam, au Cambodge, au Laos. Sans oublier
PARUTION OCTOBRE tout ce que l’imaginaire français a gardé de l’Indochine, à travers la littérature et les arts.
200 x 300 mm
250 illustrations
9782070142606 EXPOSITION, MUSÉE DE L'ARMÉE, PARIS, TOUJOURS DISPONIBLE
320 pages • 39 € Ho Chi MinhDU 16 OCTOBRE 2013 AU 26 JANVIER 2014
Découvertes Gallimard n° 97
192 pages • 14,90 €
Quand les archéologues
redécouvrent Marseille
Sous la direction de Marc Bouiron et Philippe Mellinand
Marseille est la seule ville de France à pouvoir revendiquer vingt-six siècles d’histoire urbaine
continue. Vers – 600, sur les rivages de la calanque, ont accosté des colons grecs qui fondent
le comptoir de Massalia. Au fil des siècles, la ville s’est développée, toujours sur la même
emprise. Cette permanence topographique a engendré la destruction quasi systématique des
constructions antérieures, qu’elles soient antiques, médiévales ou modernes. Ainsi, hormis
quelques rares édifices religieux préservés (Saint-Victor, Saint-Laurent, Saint-Jean), le plus
PARUTION SEPTEMBRE eancien bâtiment civil de Marseille est l’hôtel de Cabre, construit au XVI siècle. C’est donc dans
200 x 240 mm
son sous-sol qu’il faut chercher l’histoire de Marseille. Longtemps, l’histoire antique de la ville, 350 illustrations
9782070142132 bien connue notamment grâce aux spectaculaires fouilles de la Bourse (site du port antique),
192 pages • 25 €
a cristallisé les passions. Les découvertes préhistoriques de la grotte Cosquer et de la butte
Saint-Charles, les fouilles récentes de sites majeurs de l’Antiquité tardive, du Moyen Âge et de
eEn coédition avec l’Inrap l’époque moderne ont permis d’étudier l'histoire de la ville de la préhistoire au XIX siècle.
8
BULLETIN 500.indd 8 08/10/13 17:30
Beaux livresAngkA or
NNaissance d’un mythe. Louis Delaporte et le Cambodge
SSous la direction de Pierre Baptiste et Thierry Zéphir
Naissance d’un mythe
Louis Delaporte et le Cambodge
ÀÀ l’occasion de la mission de reconnaissance du cours du Mékong en 1866, Louis
DDelaporte découvre avec ses compagnons un site oublié, le plus imposant d’Asie, Angkor .
EntrE e cette découverte et sa mort en 1925, Delaporte va se consacrer exclusivement à
ffaire découvrir l’art khmer à l’Europe en rapportant sculptures originales, moulages,
ddessins aquarellés, plans, photographies.
ÀÀ la lumière de ces œuvres et documents, ce catalogue aborde les premiers temps de
lla redécouverte d’Angkor et, plus généralement, du patrimoine de ce pays. Il évoque
aaussi le Cambodge de cette époque et le regard que lui porte l’Europe, en particulier
lla France, notamment dans le cadre spectaculaire des Expositions universelles et
coloniales. Pour la première fois depuis 1925, à côté des œuvres originales, seront
eexposés d’impressionnants exemples de sculptures et de bas-reliefs moulés à la fin du
e eXXIX et au début du XX siècle et restaurés pour cette occasion.
Gallimard / Musée national des arts asiatiques Guimet EEn coédition avec le musée national des arts asiatiques Guimet
EXPOSITION, MUSÉE NATIONAL DES ARTS ASIATIQUES GUIMET, PARIS,
DU 16 OCTOBRE 2013 AU 13 JANVIER 2014
LOUIS DELAPORTE SCIENTIFIQUE
Cat﹒ a-194i
F r a gment s d ’ une
statue colossale
de Śiva dansant
Prasat Kraham ( oriental
de troisième enceinte), Prasat
Thom de Koh Ker, province de
Preah Vihear. Style de Koh Ker,
e
deuxième quart du X siècle.
Grès.
194a : tête supérieure, h. 45 cm ;
l. 45 cm ; pr. 45 cm.
194b : visage inférieur gauche,
h. 45 cm ; l. 45 cm ; pr. 20 cm.
194c-h : six mains, en moyenne,
h. 25 cm ; l. 15 cm ; pr. 15 cm.
194i : fragment de pied, h. 25 cm ;
l. 20 cm ; pr. 50 cm.
Musée national du Cambodge,
Phnom Penh – Ka 890 (a),
Ka 949 (b), Ka 160 (c), 1870 (d),
114 (e), 1871 (f), 1869 (g), 1868 (h),
Ka 932 (i). Angkor
a détail p﹒ 
La forêt
de pierre
f﹒ h﹒ d﹒
BRUNO DAGENS
b﹒
g﹒ c﹒ e﹒
ans cette même tour gisaient, à demi nels de l’imagerie religieuse du Cambodge Réparties autour de la représentation colos- C’est à date ancienne que cette image, l’une Aujourd’hui, des cinq têtes disposées en Dans la sculpture khmère, comme bien
«Denfouis, une statue de femme dans ancien – et même, à bien des égards, une VDOH GH LYD SOXVLHXUV GLYLQLWpV DFFRPSD- des plus imposantes que la statuaire khmère deux registres – quatre faces surmontées par entendu dans son modèle indien, une part
l’attitude de la danse et d’autres débris que le approche unique dans toute la statuaire gnaient ou assistaient le dieu dans sa danse. nous ait léguées, a dû être vandalisée. Dans la cinquième tête –, ne demeurent plus que importante de l’interprétation iconogra-
docteur Harmand a pu faire déterrer plus tard, khmère puisqu’on ne l’observe que sous le Outre l’image féminine rapportée en France l’espoir de recueillir le dépôt de fondation le chef supérieur (cat. 194a) et l’un des phique de telle ou telle image repose sur
et dont il a reconstitué l’ensemble : c’était une règne de Jayavarman IV –, la mise en scène par Delaporte – une pièce remarquable par situé sous le piédestal, il est possible que la visages du registre inférieur (cat. 194b). l’analyse des attributs. En l’état actuel de la PARUTION OCTOBRE
statue de roi ou de dieu, haute de quatre à cinq des dieux. Qu’elles aient pris place dans un le sens du mouvement qui s’y exprime, statue ait été soumise à l’épreuve du feu afin Avec leurs traits réguliers et idéalisés, leurs documentation, et sous réserve de nouvelles
mètres, assise sur un piédestal et tenant à la seul et même monument, ou encore dans des même si ce dernier reste un peu raide de faire éclater le grès qui la constitue, de proportions pleines et leur modelé à la fois découvertes, sept des dix mains sont
main un attribut non reconnaissable » (Dela- temples distincts les uns des autres, les (cat. 195, voir Baptiste et Zéphir 2008, telle sorte que, une fois réduite en fragments, simple – en ce qu’il ne s’attarde pas sur le connues ; l’une d’entre elles, réduite à un
porte 1880, p. 98). Compte tenu du chaos de grandes images de Koh Ker semblent avoir p. 136-139) –, deux représentations d’aspect il soit plus facile d’avoir accès à ce dépôt. réalisme des traits d’un visage anthropo- fragment de paume et qui ne tenait vraisem- 230 x 285 mm
blocs sculptés qui jonchaient alors l’intérieur été conçues selon un parti d’ensemble au sein FRXUURXFp ? 0DK?N?OD HW &?PX??? MDGLV L’état dans lequel se trouvait l’œuvre au morphe – mais aussi savant – on notera la blablement pas d’attribut à l’origine, n’est
du Prasat Kraham, Louis Delaporte ne pou- duquel toutes avaient un rôle spécifique à identifiées comme un U?NDD et une U?ND? moment de sa découverte suggère en effet souplesse des passages, en particulier au pas incluse ici. À la lumière des représenta-
vait guère reconnaître dans ces rondes-bosses jouer. Ce phénomène d’interaction semble par Henri Parmentier, ainsi qu’un tambou- qu’elle a pu être l’objet de telles opérations. niveau des joues et de la commissure des WLRQV NKPqUHV GH LYD GDQVDQW FRQQXHV SDU
pouvoir s’expliquer en raison de la grande ULQDLUH 1DQGLNHYDUD HQWRXUDLHQW O?LPSR- Dans les photographies illustrant l’étude lèvres –, ces fragments participent de l’art ailleurs dans le domaine du bas-relief, deux 3 dépliants TOUJOURS DISPONIBLE
- unité d’espace et de temps qui a régi la mise sante image centrale dotée de cinq têtes d’Henri Parmentier (Parmentier 1939, majestueux et distant des débuts de l’époque des mains devaient esquisser quelque
tude de danse, jambes fléchies. Ces deux en place du programme iconographique des (cat. 194a-b) et de dix bras (cat. 194c-h) pl. XVII), les fragments de la partie supé- angkorienne, tempéré ici par le sourire fran- PXGU? : on pense par exemple au geste du
statues illustrent l’un des aspects exception- temples de la cité (Bourdonneau 2011a et b). disposés en éventail autour du buste. rieure de l’image avaient été recomposés. chement affiché et la douceur des volumes. don, paume tournée vers le spectateur (le 380 documents Angkor
9782070142590 Découvertes Gallimard n° 64
222 223
304 pages • 49 € 192 pages • 15,50 €
ÉÉtrusques
Un hymne à la vie
Considéré le plus souvent comme un peuple originaire d’Orient, le peuple étrusque
eut, avant Rome, un rôle de tout premier plan parmi les grandes civilisations médi-
terranéennes. Peuple de marins et de marchands, les Étrusques ont évolué dans
un contexte riche de son commerce international et de ses échanges. Ce sont les
différents aspects de la vie quotidienne de cette civilisation qui seront évoqués dans
l’exposition, à travers l’exploration des grandes cités de cette confédération : Véies,
Cerveteri, Tarquinia et Orvieto. La religion, l’écriture, l’armement, le sport, la pein-
ture et la sculpture, l’artisanat avec l’orfèvrerie, les bronzes et les céramiques seront
représentés. L’évolution de la connaissance de leur habitat sera également dévelop-
pée. On verra une architecture très caractéristique, éloignée des canons classiques,
agrémentée d’importantes décorations en terre cuite rehaussées de couleurs extrê-
mement vives.
TOUJOURS DISPONIBLE
Les Étrusques
Découvertes Gallimard n° 89
160 pages • 15,50 €
PARUTION SEPTEMBRE
220 x 285 mm
EXPOSITION, MUSÉE MAILLOL, PARIS, DU 18 SEPTEMBRE 2013 AU 9 FÉVRIER 2014 240 photos et illustrations
EXPOSITION, MUSÉE DU LOUVRE-LENS, DU 4 DÉCEMBRE 2013 AU 10 MARS 2014 9782070142347
288 pages • 39 €
9
BULLETIN 500.indd 9 08/10/13 17:31
JRSXUD
DÉCOUVERTES GALLIMARD
Beaux livres
pSRXVH 8P? WRXV GHX[ ILJXUpV GDQV XQH DWWL
VRQ HW LYD SLpGHVWDX[ OHXUV GH EDV j MHWpHV
/HVLqFOH
G?2UGH/D
3HLQXU Le siècle d’or
$1?,6(
81(&2//(&7,21)5$1 $,6( de la peinture danoise
Une collection française
Textes de Jonathan Lévy et Jens Toft
Depuis une trentaine d’années, on assiste à la découverte d’un art méconnu, la
epeinture du XIX siècle au Danemark. L’école de peinture de Copenhague attira dès
le début du siècle tous les peintres du Nord et développa un style qui lui est propre
sous l’impulsion des premières générations qui firent le voyage d’Italie. Une lumière
particulière, une apparente simplicité dans les portraits et un goût du paysage porté
à son comble, reflétant le climat et le relief de ce pays plat pénétré de tous côtés par
la mer, en sont des caractéristiques majeures. Après les guerres, il y eut comme
PARUTIONARUTION OC OCTOBREOBRE un repli sur soi de l’art danois qui voulut se focaliser sur un art national et sur son propre
200 x 260 mm
epaysage, jusqu’à la fin du XIX siècle.230 illustrations
9782070142880 Un collectionneur français s’est passionné pour cette école danoise et a réuni en quelques
216 pages • 35 €
années plus de deux cents peintures qui accompagnent le siècle entier.
EXPOSITIONS ROUBAIX, LA PISCINE - MUSÉE D'ART ET D'INDUSTRIE ANDRÉ-DILIGENT,
DU 12 OCTOBRE 2013 AU 12 JANVIER 2014,
LE HAVRE, MUMA - MUSÉE D'ART MODERNE ANDRÉ MALRAUX, DU 8 FÉVRIER AU 12 MAI 2014
Catalogue des peintures
britanniques, espagnoles,
Catalogue desgermaniques, scandinaves
peintures britanniques,
espagnoles, germaniques, et diverses du musée du Louvre scandinaves et diverses
du musée du Louvre
Ce nouveau catalogue, par Élisabeth Foucart-Walter, Olivier Meslay, avec la participation on
de Guillaume Faroult et de Dominique Thiébaut, fait suite au volume de l’école italienne et et
à celui des écoles flamande et hollandaise, et présente de façon exhaustive les peintureses
des écoles diverses conservées au Louvre. Il est conçu de la même manière que ces deux ux
Gallimard
derniers, soit, pour chaque peinture, une notice illustrée pourvue d’un historique approfondi di
et d’une sélection des principales références bibliographiques et, dans bien des cas, de de
PARUTIONARUTION NO NOVEMBREVEMBRE
quelques nécessaires indications iconographiques, chronologiques ou stylistiques. 230 x 288 mm
535 illustrations noir et blancUn jeu d’index (noms d'artistes, titres des œuvres et provenances : commanditaires, collec-
9782070131389
tionneurs, marchands et donateurs) assure à l’ouvrage sa fonction attendue d’instrument de env. 240 pages • 79 €
recherche, en particulier pour ce qui concerne l’histoire des collections et du goût.
Coédition Gallimard /Louvre Éditions
CAMILLE CLAUDELCamille Claudel
Correspondance
ÉDITION D’ANNE RIVIÈRE Correspondance
ET BRUNO GAUDICHONe3 édition revue et augmentée d’Anne Rivière et Bruno Gaudichon
3 édition revue et augmentée
ART ET ARTISTES GALLIMARD
La correspondance de Camille Claudel a été largement utilisée dans les romans, essais, s,
catalogues raisonnés et expositions, émissions de télévision et longs métrages qui lui ont nt
été consacrés, en France et dans le monde. Ces dernières années, d’autres ensembles de de
correspondance ont été publiés – à Florence Jean, une amie anglaise de sa jeunesse, ou au u
critique Gustave Geffroy, par exemple. Une édition, réunissant l’ensemble des lettres, s’es stt
donc imposée comme nécessaire. Sont également incluses des lettres « fantômes », lettreseses
non localisées. Cet ensemble de correspondance fournit un outil de travail aux chercheurs,s,
mais offre aussi à un plus vaste public une approche à la fois objective et subjective de la vie ie
de Camille Claudel.
PARUTIONARUTION J JANVIEANVIER R eCette 3 édition est augmentée de 36 lettres de Camille Claudel au marchand, collectionneur
Collection Art et artistes
et critique d’art belge Léon Gauchez. Découvertes en 2011, elles sont conservées par la 160 x 220 mm
9782070143252Bibliothèque des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, à Bruxelles.
env. 384 pages • sous presse
10
BULLETIN 500.indd 10 08/10/13 17:317Ho'
Beaux livres