Contes et légendes de la montagne noire
136 pages
Français

Contes et légendes de la montagne noire

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Contes et légendes de la montagne noire - Première édition de Paul Bonnefoy (2011).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 septembre 2011
Nombre de lectures 765
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
CONTES ET LEGENDES DE LA MONTAGNE NOIRE PAUL BONNEFOY Contes et Légendes de la Montagne Noire Première édition de l’auteur – 2011 (fautes d’orthographe incluses) ISBN 978-2-9539044-0-6 © Paul Bonnefoy, 2011 L’ensemble de l’œuvre est mise à disposition sous la licence creative commons. Vous êtes libres de partager, reproduire, distribuer et communiquer l'œuvre selon les conditions suivantes!: Paternité — Vous devez attribuer l'œuvre de la manière indiquée par l'auteur de l'œuvre ou le titulaire des droits (mais pas d'une manière qui suggérerait qu'ils vous soutiennent ou approuvent votre utilisation de l'oeuvre). Pas d'utilisation commerciale — Vous n'avez pas le droit d'utiliser cette œuvre à des fins commerciales. Pas de travaux dérivés — Vous n'avez pas le droit de modifier, de transformer ou d'adapter cette création. Plus d’informations!: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/deed.fr Cette histoire est vraie, puisque je l’ai imaginée. Boris VIAN Hardi, chers amis, nous allons passer quelque temps ensemble à découvrir les mille et une (en fait, à peine une douzaine) légendes qui plombent la montagne noire dans sa quête effrénée de tourisme. Mais d’abord, la Montagne Noire, c’est quoi!? (Très bonne question et je me félicite de l’avoir posée). Et puis est-ce qu’elle existe vraiment, la Montagne Noire!? La réponse est oui. Il y a deux écoles!: ceux qui trouvent que vraiment la Montagne Noire, c’est trop bien, c’est la classe des légendes, et même que y vivre c’est super et que sonnent dans nos oreilles comme les pépiements gentils du bruant zizi dans les clairières. Et puis il y a ceux, craintifs et superstitieux, pour qui le terme de Montagne Noire englobe toute une vaste région inhospitalière et froide faite de marécages puants, de pics infranchissables, de vallées maudites et de forêts hantées. 9 Nous laisserons les experts deviser sur le sujet, ce qui est sûr, c’est que la réalité dépasse la fiction. Toujours. Bon, géographiquement, il faut bien en parler… Puisque le lieu existe, il s’agit maintenant de le situer. Vous voyez la France!? Ce doux pays des fromages et des chauvins à casquette!? Sauf changement de dernière minute (par exemple, une annexion de la Suisse ou une sécession du Languedoc), la Montagne Noire se situe dans ce pays tant décrié par les Anglo-saxons (qui pourtant y passent beaucoup de leurs étés à choper des cancers de la peau à coups de soleil entre les omoplates et qui sont bien contents de manger de la vraie nourriture une fois l’an), un peu plus au sud, un peu plus à l’ouest, quelque part sous un massif qualifié de central par les géographes qui ne sont pas tous les jours poètes. Alors voilà, certaines personnes de mauvaise foi auront une vision étriquée de la Montagne Noire, en la limitant à un petit morceau du massif central sud, aux alentours de bleds dont on n’a que faire tel Mazamet, ancienne capitale de la laine et du vélo (juste pendant les années quatre-vingt-dix) et désormais morne et sans vie avec quand même un joli lac bucolique pour les amoureux. 10