Demain n
3 pages

Demain n'existe pas: Une vie bien remplie

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Demain n'existe pas Une vie bien remplie Tancrède Bouglé Au bout d'un moment on dira que je ne fais que me plaindre et on aura sûrement raison.  Que voulez­vous, je suis français, il faut bien que je fasse quelque chose quand je ne  mange pas du fromage en buvant du vin. On naît seul et on meurt seul comme disait  l'autre. Jusque là ça me va, le problème c'est entre les deux. Nouveau début d'année, on  revoit des gens qu'on a pas vu depuis des mois, que dis­je, des années pour certain, les  soirées s'enchaînent et à la fin de la semaine on se retrouve dans l'auge qui quelques  jours avant était un appart parfaitement propre, des canettes de bière sur le sol, un  cendrier plein, une top model yougoslave dans l'étable et un poney dans votre vie. Ou  l'inverse, je ne suis pas là pour juger vos mœurs. Les séries s'accumulent, ce livre génial que vous vous étiez promis de lire aussi et vous  n'avez même pas les souvenirs à cause des roofies que vous vouliez mettre dans le verre  du poney mais que vous avez sniffé sur les seins de la yougoslave à la place. Je ne veux rien dire mais vous menez quand même une vie dissolue. Mais bon, vous menez une vie bien remplie, n'est­ce pas ? Comme nous l'ont appris des milliers d'heures de séries américaines et de films français,  si vous ne vivez pas dans la décadence la plus complète c'est que vous vous êtes gouré  quelque part.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 23 février 2013
Nombre de lectures 105
Demain n'existe pas
Une vie bien remplie
Tancrède Bouglé
Au bout d'un moment on dira que je ne fais que me plaindre et on aura sûrement raison.
Que voulez-vous, je suis français, il faut bien que je fasse quelque chose quand je ne
mange pas du fromage en buvant du vin. On naît seul et on meurt seul comme disait
l'autre. Jusque là ça me va, le problème c'est entre les deux. Nouveau début d'année, on
revoit des gens qu'on a pas vu depuis des mois, que dis-je, des années pour certain, les
soirées s'enchaînent etàla fin de la semaine on se retrouve dans l'auge qui quelques
jours avantétait un appart parfaitement propre, des canettes de bière sur le sol, un
cendrier plein, une top model yougoslave dans l'étable et un poney dans votre vie. Ou
l'inverse, je ne suis pas làpour juger vos mœurs.
Les séries s'accumulent, ce livre génial que vous vousétiez promis de lire aussi et vous
n'avez même pas les souvenirsàcause des roofies que vous vouliez mettre dans le verre
du poney mais que vous avez sniffésur les seins de la yougoslaveàla place.
Je ne veux rien dire mais vous menez quand même une vie dissolue.
Mais bon, vous menez une vie bien remplie, n'est-ce pas ?
Comme nous l'ont appris des milliers d'heures de séries américaines et de films français,
si vous ne vivez pas dans la décadence la plus complète c'est que vous vousêtes gouré 
quelque part. Si le soir, au lieu d'aller en boîte pour vous lamenter de la vacuité de
l'existence auprès de jeunes demoisellesà peine légales (aux US) en finissant une
bouteille de whisky (soit du très mauvais soit du très bon, pas du bon ami Walker ici) mais
que vousêtes restéchez vousàregarder Californication (au hasard) jusqu'àtrois heures du matin en mangeant des chips ou vous refaire l'intégrale de Dr Who avec une amie très chèreàvotre cœur c'est un peu l'équivalent de la rolexàcinquante ans, vous avez loupé votre vie sociale.
Et c'est commeça qu'on se retrouve dans des situations ubuesques oùla personne qui
organise la grosse soirée du lendemain vous avoue en avoir marre des soirées et
préférerais rester couchée.
Mais qu'est-ce qu'une vie bien remplie ? Est-ce aller au maximum de soirées, tenter le
maximum de substances semi-légales et avoir des discussions philosophiques
passionnantes avec le mobilier avant de voir le soleil se lever sur un nouveau jour (mais
techniquement pas demain, pour vousça sera aujourd'hui, eyes on the prize people) ? Ou est-ce partir en voyage, tout lâcheràla Into the Wild ouàla Nicolas Bouvier (L'usage du
monde,à lire absolument), découvrir d'autres cultures, d'autres peuples et en ressortir
grandi ? Ou encore est-ce juste de cultiver les relations et la famille proche ? Qu'est-ce qui
remplira le mieux votre vie ?
Chaque réponse a ses détracteurs et ses avantages,évidemment, et certaines options
sont moins glamour que d'autres. Mais elles sont assez incompatibles entre elles.
Commentétablir une relation stable en changeant de continent tous les six mois ?
Comment partir si on veut voir ses amis ? La réponse que je vais vous dévoiler va
probablement changer votre vie et vous transformer en millionnaires, que dis-je, milliardaires. Nous nous retrouverons au club des milliardaires et nous discuterons de comment la lecture de cet article vous a ouvert les yeux sur la finalitéde l'existence et
vous a fait réaliser, mais vous vous en doutiez depuis la première ligne que vous ayez lu,
que oui, je suis bien la réincarnation du divin sur terre, apparu pour sauver les hommes
grâceàdes articles postés sur Facebook. Les voies du seigneur sont impénétrables mes
enfants. Car, chevauchant ma barbe céleste vous vous rendrez compte que vousêtes mes
disciples, prêtsà propager la bonne parole età un ch m'envoyerèque de 1000 pour
soutenir la cause.
Mais un chèque de 1000maintenant contre devenir milliardaire, je ne veux pas dire mais
c'est plutôt du bon retour sur investissement.
Bref. Je vais rester cohérent (pour une fois), mais le bon choix de vie dépend de vous, de
ce qui vous permet de vousépanouir le plus. A quoi bon partir si c'est pour suivre les
circuits balisés et ne pas alimenter vos créations ? Pourquoi rester si vous n'avancez pas ?
Ce qu'il ne faut pas oublier c'est qu'une vie ne peutêtre remplie qu'àtravers la création
pour laisser une trace sur le monde. Le seul moyen de survivreàl'oubli post-mortem et de
limiter le kitsch est de laisser une œuvre quelconque, quelque chose d'unique que les
gens pourront voir et aimer quand vous ne serez plus là. Si pour votre inspiration vous
avez besoin de rester en charentaises ou de partir troncher la gueuse exotique dans un
paysétranger, grand bien vous fasse. Et peut-être allez-vous penser que j'ai tort. Je me
permets donc de vous rappeler que je suis Dieu réincarnéet que si vous voulez survivre le
jugement dernier il vaudrait mieux m'écouter.
On naît seul et on meurt seul donc, encore faut-il savoir ce qu'on va faire au milieu.