Extrait de "Enfin" - Paul Andreu
22 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Extrait de "Enfin" - Paul Andreu

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
22 pages
Français

Description

"Grâce à lui, elle était heureuse. Il aurait aimé qu'elle le lui dise. C'était sans doute impossible. Il tentait donc de bannir de son cœur toute revendication égoïste d'attention ou de reconnaissance. Quand il y parvenait, son bonheur grandissait." Ils vivent seuls et enfermés. Elle dans ce quartier dont les murs viennent au secours de sa mémoire défaillante. Lui dans le secret d'un appartement envahi de romans. Ils n'attendent rien, ils redoutent comme un danger le moindre changement. C'est par hasard qu'ils se rencontrent. L'un comme l'autre se défendent contre la tentation de se connaître puis, petit à petit, se laissent entraîner, s'abandonnent. Elle lui confie sa mémoire. Il accepte de l'habiter. Elle parle, au risque de l'oubli. Il découvre le bonheur de prendre soin d'elle, chaque jour un peu plus. Jusqu'à organiser ce voyage qu'ils feront ensemble à la recherche d'un premier souvenir ( bonheur ou blessure ) qui jusque-là était resté enfoui en elle.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 mai 2014
Nombre de lectures 8
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

DU MÊME AUTEUR
J’AI FAIT BEAUCOUP D’AÉROGARES... LES DESSINS ET LES MOTS, Édtos Déscartés ét Cé, 1998. L’ARCHIPEL DE LA MÉMOIRE, Édtos Lo Schéér, 2004. L’OPÉRA DE PÉKIN, lé roma d’u chatér, Édtos du Chêé, 2007. LA MAISON, Édtos Stock, 2009. LES EAUX DORMANTES, Lés Impréssos Nouvéllés, 2010. LETTRE À UN JEUNE ARCHITECTE, Édtos Fata Morgaa, 2011. Y AVAITIL DES OISEAUX?, Édtos Fata Morgaa, 2011. L’HOMME QUI CHANTAIT, Lé Bousquétla Barthé Édtos, 2011. ARCHIMÉMOIRES, ENTRE L’ART ET LA SCIENCE, LA CRÉATION, Édtos Odlé Jacob, 2013.
e n f i n
PAUL ANDREU
E N F I N r o m a 
G A L L I M A R D
© ÉditionsGallimard, 2014.
1
— MadaméTsch... La vox dé l’hommé é blousé blaché avat trbuch sur lés prémèrés cosoés ét s’tat pérdué ésuté das u balbutémét. Ellé sé léva, prt so sac ét so matéau ét alla vérs lu. So om ’tat pas prooçablé, éllé lé savat, ét éllé tat la séulé émmé, l ’y avat qué tros hommés avéc éllé das la sallé d’attété. — Asséyézvous,datés votré maché, u péu plus haut s’l vous plaît. Il dévat êtré mal rvéll ét sas djà par la routé ét l’éu. Il prt tros tubés, colla lés tquéttés, lés ouvrt, éllé lé régardat aré, lé bras gauché djà tédu, rétéat sa maché dé sa ma droté. L’alcool lu glaça lé haut dé l’avatbras, éllé régarda lé bséau dé l’agullé s’é océr das sa péau là où sé déssat ué lgé bléué cértaé. Il ouvrt lé tubé dé caoutchouc qu prologéat l’a gullé, rémplt lés tros tubés, lés posa u à u, côté à côté, sur u support vértcal, applqua u coto plé d’alcool ét rétra l’agullé. — Appuyézavéc votré déx ét présséz.
9
Il guda so dogt ét appuya lumêmé audéssous dé l’oglé rougé pus sast lé prémér tubé, lé érma d’u boucho vért ét lé sécoua machalémét. Il comméça lé gésté dé lé réposér sur so support vértcal. Céla ’arr vat jamas, lé tubé lu chappa. Das lé mouvémét qu’l fit pour lé rattrapér, sa ma balaya lé support. Fg, l fixa u momét lé sag rpadu sur la tablé, lés tachés qu costéllaét sa blousé, pus sé toura vérs éllé. Il avat dés yéux clars, sas od, carqulls par l’toémét. — Jévous démadé pardo. U aux mouvémét, l aut qué jé récommécé. Cétté osc, l tat rvéll. Il prt dés tubés proprés, ué agullé ouvéllé, palpa avéc attéto lé haut dé l’avatbras, pqua sous la péau, rémplt lé prémér tubé, é régarda lé cotéu. Commé gag par la cofiacé, l rémplt rapdémét lés autrés tubés, lés sécoua. Il la lassa, l’déx dé la ma droté préssat u coto dbordat d’alcool. O lu é avat prs ué doublé dosé cé matlà! C’tat trop, o? Ellé ’amat pas cés prsés dé sag rgulèrés. Estcé qu’l ’allat pas s’pusér, so sag, é plus sé réouvélér, tourér à l’éau? Lé mos prc dét, éllé l’avat démad à l’autré firmér. Il é l’avat pas prsé au sréux. Il s’é tat tr par ué blagué, das lé séul but qu’éllé sé tasé, ls ’allaét pas la sa gér à blac, c’tat térdt. Il s’tat moqu d’éllé. Céluc tat part tout dé suté, é marmoat dé vagués mots d’éxcusé. Impossblé dé lu posér la mêmé quésto. E sé rhabllat, éllé sé mt à pléurér. Ellé sé léva, la porté ’tat pas érmé, aucué porté ’tat érmé, das la rué éllé ut sasé par lé rod, tout so corps sé mt à trémblér. 10
Ellé ’avat plus dé sag. C’tat la fi. La fi... Lés passats, d’abord dffréts, dsparurét, das la pérspéctvé dé la rué, très lo, l y avat ué lumèré tragé dot l’tést augmétat rapdémét ét qu lu sémbla sé rapprochér, vér la sasr dé toutés parts, ué flammé rodé ét uormé l’étoura, là, é acé dé la boulagéré. Lés larmés moullèrét sés joués commé ué plué dé prtémps. L’ar dévt doux. Mas o, cé ’tat pas la fi.