Jean-Claude Izzo – Total Khéops

Jean-Claude Izzo – Total Khéops

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Note de lecture

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 6
Langue Français
Signaler un problème
Jean-Claude IzzoTotal Khéops
Une note de lecture par Jean-François Ponge
Le titƌe, uŶ hoŵŵage peƌsoŶŶel de l͛auteuƌ à uŶ des ĐƌĠateuƌs d͛uŶ ĐĠlğďƌe gƌoupe de ƌap ŵaƌseillais, ĠvoƋueƌa saŶs doute à ďieŶ des leĐteuƌs uŶ "Đhaos total". Et Đ͛est ďieŶ de Đela Ƌu͛il s͛agit. Le Marseille des années 90, en plein bouleversement urbanistiƋue aveĐ l͚expulsioŶ des populatioŶs immigrées du centre-ville et leur relogement forcé dans les fameux "quartiers nord", est le théâtre d͛affƌoŶteŵeŶts saŶglaŶts eŶtƌe ďaŶdes ƌivales ĐheƌĐhaŶt à s͛appƌopƌieƌ le juteux ŵaƌĐhĠ de la drogue et de la prostitutioŶ, aupaƌavaŶt teŶu paƌ ƋuelƋues "gƌaŶdes faŵilles". C͛est daŶs Đe ĐoŶtexte "explosif" que Fabio Montale, un simple flic de quartier, récemment de retour dans sa ville natale, va mener son enquête sur l͛assassinat de Manu et Ugo,ses deux aŵis d͛eŶfaŶĐe, et de Leila, violée et tuée de trois balles dans le dos. Ami des immigrés de toute obédience, mais aussi des prostituées et des petits malfrats, Fabio Montale détonne dans un milieu où il est de bon ton de "casser du bougnoule", sinon en actes du moins en paroles. SoneŶƋuġte va doŶĐ s͛avĠƌeƌ paƌtiĐuliğƌeŵeŶt délicate car il doit compter avec des collègues ayant des objectifs et des méthodes aux antipodes de sa conception humaniste du métier de policier. Jean-Claude Izzo inaugure, par un polar associant un lyrisme exaltĠ à uŶe ĠĐƌituƌe d͛uŶe effiĐaĐitĠ ƌedoutaďle, sa ĐĠlğďƌe "tƌilogie ŵaƌseillaise", plus d͛uŶ demi-siğĐle apƌğs Đelle de MaƌĐel PagŶol. SoŶ espƌit sĠditieux à l͛Ġgaƌd des "puissaŶts" de Đe ŵoŶde, officiels et officieux, la qualité de son écriture, en font un égal de ses ainés des années 70, Jean-Patrick Manchette, Jean Vautrin (première manière) et Pierre Siniac. Mais Izzo va beaucoup plus loin daŶs l͛eŵpathie aveĐ ses peƌsoŶŶages, sa peƌsoŶŶalitĠ siŶguliğƌe se foŶdaŶt totaleŵeŶt daŶs Đe poliĐieƌ au gƌaŶd Đœuƌ Ƌu͛est Faďio MoŶtale, uŶ "vilaiŶ petit ĐaŶaƌd" Ƌue l͛oŶ Ŷe peut Ƌue haïƌ ou aiŵeƌ aveĐ passioŶ. OŶ l͛auƌa Đoŵpƌis, j͛ai Đhoisi saŶs hĠsiteƌ la seĐoŶde optioŶ…