déception léthale

déception léthale

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

- T'as entendu !? - Non, quoi ? demanda Alexandre. - Mais ça ! Écoute ça recommence. Stressa Stéphanie. - T'inquiète, ça doit un sanglier ou une autre bestiole qui nous a senti. Où en étions- nous déjà ? reprit-il en embrassant Stéph langoureusement.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 novembre 2013
Nombre de lectures 33
Langue Français
Signaler un problème
T'as entendu !? -- Non, quoi ? demanda Alexandre.  - Mais ça ! Écoute ça recommence. Stressa Stéphanie.  T'inquiète, ça doit un sanglier ou une autre bestiole qui nous a senti. Où en étions--nous déjà ? reprit-il en embrassant Stéph langoureusement.
Se sentant en confiance dans les bras d'Alex, elle ne porta pas plus attention aux sons environnant jusqu'à ce qu'un bruit de ferraille se fasse entendre distinctement. Les préliminaires des deux amoureux prirent fin en une nano seconde. Leurs cœurs se mirent à battre telle une caisse claire sous acide.
- C'était quoi ça ? Interrogea Stéphanie au bord de la tétanie. - Je n'en sais absolument rien, répondit-il. J'ai vérifié, nous n'avons rien laissé dehors, reprit Alex qui cachait du mieux que possible son stress naissant. Je vais allé voir, ajouta t-il. - Ne me laisse pas seule, dit Stéph en le retenant par le bras. J'ai peur ! Ne t'en fais pas, je vais être prudent... tiens passe mon couteau s'il te plaît. -
Stéphanie s'exécuta. Il l'embrassa en la rassurant une dernière fois, prit la lampe torche et ouvrit la fermeture éclair de la tente... doucement mais sûrement.
L'éclairage de la lampe faisait ressortir l'immensité de la forêt. Entouré d'arbres gigantesques et imposants, il a l'impression d'être un enfant impuissant. La tête à peine sortie de l'entrée de leur maison de toile, qu'il sentit un coup qui lui fit tomber la lampe et s'évanouir en entendant le cri de Stéph.
- Regarde moi ces tourtereaux qui pensaient passer un moment romantique.
Ces quelques mots réveilla Alex de son évanouissement. Il voulu bouger, mais ses mains et ses pieds étaient liés. Il gesticula tel un vers de terre jusqu'à que son regard s'arrête sur Stéphanie. Elle était assise à côté de son agresseur. Un bâillon lui serrait le visage, ses mains étaient attachées derrière son dos et il constata que ses vêtements avaient été déchirés.
- C'est lui, le mec pour qui tu m'as laissé tombé ! Cette merde qui n'est pas capable de te protéger. Stéphanie baissa les yeux de peur. - Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Demanda Alex encore sous l'effet de la douleur. - Tu ne sais pas qui je suis, répondit l'agresseur en se rapprochant de l'amant qui, d'une main ferme passa son flingue sous le menton d'Alex pour terminer sa course contre la tempe de sa proie. Je suis Rémi, le mari de Nathalie.
- Mais que voulez-vous à la fin ! S'énerva Alex en cachant sa peur difficilement. - Ce que je veux, répéta la brute. Ce que je veux c'est récupérer MA femme. Tu vois, cette femme que tu appelles Stéphanie, et bien nous sommes mariés depuis deux ans et nous avons un fils, Benjamin.
Alex regarda confus celle qui l'aime mais, cette dernière ne pus soutenir cet échange et ferma les paupières laissant échapper une larme, glissant sur sa joue si douce.
- Et oui petite merde, je te dis la vérité. Ta gonzesse est une putain de menteuse. Affirma le mari persécuteur.
Alors qu'il continuait à déblatérer des saloperies sur Stéph, Alex se rappela qu'elle avait toujours un couteau dans sa veste. En faisant semblant de se redresser, il se rapprocha de la poche du blouson et, fouilla discrètement jusqu'à ce que le métal du canif se fasse sentir. Tout en accaparant l'attention de son ennemi, il finit par se libérer de ses menottes de corde. Et, au moment où ce dernier ne le regardait pas, il se jeta sur lui. Il le poignarda d'abord dans le bras, puis dans le ventre avant de recevoir un coup de crosse sur le visage. Il se redressa difficilement devant les cris d'effroi de sa bien-aimée, en tentant une dernière fois de planter son agresseur, mais ce dernier ne se laissa pas atteindre et tua d'un coup de feu Alex qui tomba à terre comme une marionnette désarticulée.
Devant cette scène Stéph se leva tant bien que mal pour se blottir une dernière fois aux côtés de cet homme qui l'a toujours traitée avec attention et sensibilité. Écœuré de la voir agir ainsi, Rémi la tua d'une balle dans la tête.