Thierry
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Thierry

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

Thierry Qu’aurait été ma vie si j’avais choisi d’épouser cet homme que j’aimais, qui m’aimait et dont j’ai refusé la demande en mariage si jolie? La seule que l’on m’ait faîte. C’est beau, émouvant et surprenant pour ma part, d’être demandée en mariage. Toutes les illes en rêvent, moi aussi et l’homme qui me demande en mariage sait, il est plus âgé que moi, je l’aime, je l’ai dans le coeur depuis mes 15 ans sans qu’il le sache, je l’ai retrouvé à 19 ans par hasard, par la vie, elle nous fait de beaux cadeaux et nous sommes amoureux. C’est beau, bon, joyeux, vrai, profond mais j’ai peur, je suis déjà avec un autre garçon et j’ai peur de le quitter, assez peur pour refuser la demande en mariage d’un homme que j’aime et pour le regretter après. J’ai essayé de le recontacter, il n’a plus jamais répondu et je peux le comprendre, j’aurais sûrement fait la même chose. Aujourd’hui,chaque année, je me dis que j’ai tout gâché, j’ai brisé son cœur, le mien et je me suis trahie. Je n’ai pas écouté mon intuition. Des regrets on en a encore davantage quand l’histoire que l’on a choisie par la suite, se termine. On repense à ce que l’on a vécu, à ceux que l’on a aimé, on idéalise ? Sûrement. Je ne regrette pas mon choix car il m’a mené à mes enfants, les êtres les plus importants, ceux qui m’ont tout appris, font que je continue à avancer sur le chemin, à comprendre, ceux qui sont tout pour moi.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 janvier 2020
Nombre de lectures 59
Langue Français

Exrait

Thierry
Qu’aurait été ma vie si j’avais choisi d’épouser cet homme que j’aimais, qui m’aimait et dont j’ai refusé la demande en mariage si jolie? La seule que l’on m’ait faîte.
C’est beau, émouvant et surprenant pour ma part, d’être demandée en mariage. Toutes les Illes en rêvent, moi aussi et l’homme qui me demande en mariage sait, il est plus âgé que moi, je l’aime, je l’ai dans le coeur depuis mes 15 ans sans qu’il le sache, je l’ai retrouvé à 19 ans par hasard, par la vie, elle nous fait de beaux cadeaux et nous sommes amoureux.
C’est beau, bon, joyeux, vrai, profond mais j’ai peur, je suis déjà avec un autre garçon et j’ai peur de le quitter, assez peur pour refuser la demande en mariage d’un homme que j’aime et pour le regretter après. J’ai essayé de le recontacter, il n’a plus jamais répondu et je peux le comprendre, j’aurais sûrement fait la même chose.
 Aujourd’hui, chaque année, je me dis que j’ai tout gâché, j’ai brisé son cœur, le mien et je me suis trahie. Je n’ai pas écouté mon intuition. Des regrets on en a encore davantage quand l’histoire que l’on a choisie par la suite, se termine. On repense à ce que l’on a vécu, à ceux que l’on a aimé, on idéalise ? Sûrement. Je ne regrette pas mon choix car il m’a mené à mes enfants, les êtres les plus importants, ceux qui m’ont tout appris, font que je continue à avancer sur le chemin, à comprendre, ceux qui sont tout pour moi. ïls m’ont fait comprendre ce que c’est d’être mère, que c’était possible d’être diFérente de ce que j’avais connu, ils m’ont réparé sans le savoir, par leur présence et ce qu’ils sont, j’ai guéri mes blessures. ïls m’ont montré la joie, la sagesse, la gaieté, l’espoir, la vie. ïls savent bien plus de choses que moi à leur âge.
Elever des enfants c’est comme monter une tente, parfois elle se monte en quelques secondes, c’est parfait et confortable, au poil ! et d’autres fois, c’est une catastrophe, on n’arrive à rien, on s’énerve, on se débat et on Init par dormir sur la pelouse et se geler toute la nuit. L’amour aussi. Ca pourrait faire une pub Decathlon, non ?
ïl n’y a pas de mode d’emploi de la vie, des bons choix.
Souvent les mauvais choix nous ramènent aux bons.
Elever des enfants, c’est quand même bien plus facile quand on est deux et quand on a bien choisi son deux.
Quand on l’a bien choisi, on se complète, un homme c’est formidable quand il vous épaule, il est présent, compréhensif, un vrai co-fondateur de famille et en plus il vous fait rire et vous êtes heureux dans ses bras parce que vous vous aimez, à la folie, enIn juste au bord. Ca c’est le bonheur. ïl y en a qui connaissent ce bonheur toute la vie, ils ont la chance de s’être rencontrés et d’avoir compris, tôt, assez tôt, peut-être ont- ils fait le bon choix parce qu’ils ont eu des parents aimants ou qui se sont aimés , les deux ou tout à fait l’inverse. ïl n’y a pas de
recette. Quand on n’a pas reçu assez d’amour, on le cherche comme un marcheur assoiFé et on se trompe d’oasis souvent, on le comprend plus tard.
Se planter en amour c’est comme marcher sur des braises, on a quand même compris que ça brûle, que ça fait souFrir et que les cicatrices sont à vie, ce n‘était pas de l’amour. Après, on y va comme un chat qui va mettre longtemps avant d’aller manger dans la main de celui qui l’attend.
L’amour ne s’apprend pas, il se vit, depuis tout petit, l’amour n’a pas de place pour la peur, seulement pour le cœur et ça non plus je ne le savais pas à 19 ans. L’amour a besoin d’intuition, de temps, de loyauté envers soi d’abord et envers l’autre, de conIance envers soi aussi et j’en manquais tellement, d’engagement, sans aucune peur, pourquoi d’ailleurs ?
Je ne regrette rien de ce que j’ai vécu, j’ai fait comme j’ai pu, du meilleur que j’ai pu, pas toujours, puisque je n’ai pas suivi mon intuition. Mes choix en amour ont toujours été diciles, j’ai le sentiment aujourd’hui de m’être toujours trompée, de n’avoir été ni sereine, ni en paix.
Quand je regarde des couples qui s’aiment depuis longtemps et Inissent par se ressembler comme si le temps était un miroir qui les mélangeait et ne faisait plus qu’un, j’ai de la tendresse pour eux et j’ai envie de courir les embrasser et leur parler. Je sais qu’ils ont choisi le bon chemin. ïls ont réussi, bien sûr tout n’a sûrement pas été simple mais ils sont restés ensemble, main dans la main et ils ont eu raison, ce sont eux les enfants de l’amour dans un corps vieilli.
Bon, je n’ai pas été douée pour l’amour amoureux. Certains sont doués pour tout et ils sont le feu de cheminée auquel on se réchauFe, captivé par les ammes, on reste là des heures.
Si je redessinais ma vie, je me marierais avec l’homme qui m’a le plus aimé et qui me faisait devenir le meilleur de moi- même, que j’ai le plus aimé et avec qui j’ai été la plus heureuse : Thierry, dans un champ avec des tables en bois, des rubans blancs et beaucoup de joie. J’aurais eu mes enfants avant 19 ans et d’autres enfants avec Thierry et nous Inirions par nous ressembler à force de nous aimer.
C’est un conte de fées dîtes-vous ? Non, je ne crois pas, c’est celui que vous vivez.
Juliasmile1 6 janvier 2020
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents