Le Portefeuille

Le Portefeuille

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Farces et moralitésOctave Mirbeau1904 P E R S O N N A G E SJEAN GUENILLELE COMMISSAIRE DE POLICEJÉRÔME MALTENU, quart d’œilPREMIER AGENTDEUXIÈME AGENTFLORA TAMBOURLa scène se passe à Paris, dans le bureau du Commissaire de police. De nosjours.Au lever du rideau, la scène est vide. Une lampe à gaz, mi-baissée, donne dansla pièce sombre, tendue de papier vert, comme une lueur triste de bougie...Ameublement ordinaire des bureaux de police... Sur les murs, des affiches, desplacards, des arrêtés. À gauche, un vieux divan... On entend des allées etvenues... des grasses voix dans la coulisse.SCÈNE PREMIÈRELE COMMISSAIRE DE POLICE, JÉRÔME MALTENU, quart d’œil.Le commissaire entre par la droite, suivi de Jérôme Maltenu qui, aussitôt,humble, empressé, va tourner la clef de la lampe et fait la lumière... Lecommissaire est en haute forme, pardessus à collet de fourrure... foulard autourdu cou, bottines vernies...LE COMMISSAIRE, — Fichu temps !... Et à part ça... rien de nouveau, monsieurMaltenu ?MALTENU. — Rien, monsieur le commissaire...LE COMMISSAIRE. — Mais encore ?...MALVENU. — Mon Dieu !... des journalistes venus aux renseignements.LE COMMISSAIRE — Pour l’affaire Le Franchart ?... Vous avez été aimable ?MALTENU. — Dégoûtant d’amabilité, monsieur le commissaire...LE COMMISSAIRE — Et c’est tout ?...MALVENU. — Des pochards, comme toujours... des rixes sans importance...quelques vols... çà et là...LE COMMISSAIRE — Très ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 163
Langue Français
Signaler un problème
Farcesetmoraltiés Octave Mirbeau 1904
PERSONNAGES
JEAN GUENILLE LE COMMISSAIRE DE POLICE JÉRÔMEMALTENU,quartdœli PREMIER AGENT DEUXIÈME AGENT FLORA TAMBOUR LascènesepasseàPairs,danslebureauduCommissairedepolice.Denos jours.
Auleverduirdeau,lascèneestvide.Unelampeàgaz,mi-baissée,donnedans lapiècesombre,tenduedepapiervetr,commeunelueurirtstedebougie... Ameublementordinairedesbureauxdepoilce...Surlesmurs,desafifches,des placards,desarrêtés.Àgauche,unvieuxdivan...Onentenddesalléeset venues...desgrassesvoixdanslacoulisse.
SCÈNE PREMIÈRE
LECOMMISSAIREDEPOLICE,JÉRÔMEMALTENU,quartdœ.li
Lecommissaireentreparladrotie,suivideJérômeMaltenuqui,ausstiôt, humble,empressé,vatournerlaclefdelalampeetfaitlalumière...Le commissaireestenhauteforme,pardessusàcolletdefourrure...foulardautour ducou,botitnesvernies...
LECOMMISSAIRE,Fichutemps!...Etàpatrça...riendenouveau,monsieur Maltenu ?
MALTENU. — Rien, monsieur le commissaire... LE COMMISSAIRE. — Mais encore ?... MALVENU.MonDieu!...desjournalistesvenusauxrenseignements. LECOMMISSAIREPourlaffaireLeFranchart?...Vousavezétéaimable? MALTENU.Dégoûtantdamabliité,monsieurlecommissaire... LECOMMISSAIREEtcesttout?... MALVENU.Despochards,commetoujours...desrixessansimpotrance... quelquesvols...çàetlà... LECOMMISSAIRETrèsbien... MALTENU.Peudemouvemen,tensomme... LECOMMISSAIRE.Parfait... MALTENU.Encemomen,tPairsjouitdelaplusgrandetranqullitié... LECOMMISSATRE.Tranquilltiésupefricielle,monsieurMatlenu...lIyades volcansquigrondentaufond...Personnenestvenumedemander?... MALTENU.Personne...(Un temps, durant lequel le commissaire pose sa canneetsonfoulard,quilvientdereitre,rsurunechaise).C’est un succès ?
LE COMMISSAIRE. — Quoi ?
MALTENU.CettepremièreduVaudeville? LECOMMISSAIRE.Heuh!...Bellesalle,dureste...trèsbellesalle...Jolies femmes... toujours les mêmes... le roi des Belges... MALTENU,enthousiaste, levant les yeux au plafond.!lhAtréâthe..!.eLECOMMISSAIRE.Peuh!...pardessuantsonE(lnveuànerccaehcouqslipatère, et apparaissant en tenue de soirée).tJeuvroe...reâthétle,tnavecédneiB quelethéârtesetraîne,monsieurJérômeMaltenu,dansdesreditesfatigantes... dansdesbanalités...oiseuses...Onnyattaquepasassezdefrontlaquestion sociale,quediable!... MALTENU. — Ah ! si nous en faisions, nous autres, du théâtre... nous qui vivons aveclaquesitonsociale...constamment!... LECOMMISSAIRE.Mairtalement...même..,onpeutledire...Parbleu!...eslopI( sonchapeausurlebureau,devantlequellisassoti...toutencompulsantdes papiers.).prre..-moiends...d..s.geuladle...erètodatejcoshauc..ntde.nesemituD donne-motieslèvres...tantquonveu..t.Desréformes...desidées...jamais... MALTENU.Çanefatipaspenser...lethéâtre... LECOMMISSAIRE.Non...çafait...(SurungestepudiquedeMaltenu.)... parfaitement !...lsemiarftoattn(Se.)nsseetitesp..llle.lsaasaavaptiilsyntE femmesdelasalle...Mafoi!...ques-tcequevousvoulez,monsieurMaltenu..I.flaut sefaireuneraison..,quandilnyapasdegrives...onmangedesgrues...(.)itrIl MALTENU,iarantissuemaD..!.. LE COMMISSAIRE,regardant la pendule sur la cheminée. — Une heure, moins le quar.t..Sapirsit!..Voussavezquejenaipasbesoindevous,cesoir,monsieur Matlenu...Jaiàtravalile.r..Allons,bonnenuti... MALTENU.Bonnenui,tmonsieurleCommissaire...es...ritrosurpoavIl( retournant). Monsieur le commissaire ?...(Le commissaire lève la tête).Et mon aritcle? LECOMMISSAIRE.Vorteatricle?...Cestvrai...Joubliais...Jaivuledirecteur duMouvemen.t.. MALTENU.Ah!...Ehbien?... LECOMMISSAIRE.Ehbien...ilparatîqueçanestpasça...queçanestpas vécu...Pasdemousse,votreaitrcle,monsieurMaltenu...pasde(elahcvèlIaphrase dans un geste...).lIfuardia,tdelamousse...dealov.cuspromezen..? légèreté...dela...).ue(Mêmej...ifneuqnquelcheeospdeapiruls...isne MALTENU,dedrianoitpecéunavecisMa.ustectrèsséneétude,rtsèiruees.. documentée.,.surlapoilceenPatagonie...roni(Iuq.e)Ça ne peut pourtant pas être rtèspairsien... LE COMMISSAIRE,évasifoulez?...Moi,tsc-euqeovsuv..eQuec-tsen..?sapMALTENU.Jevousremercietoutdemême,monsieurlecommissaire....rem)A( Etonseplaintdelinféirortié...deladécadencedelapresserfançaise!... LECOMMISSAIRE.Toutestendécadence,monsieurMatlenu...lapresse...le théâtre.,.legoûtpubilc...Lapoliceaussiestendécadence...etlaPatagonie pareillement...Nousvivonsdansuneépoquededécadence...Quevoulez-vous?... Çanenousrajeuntipas...Allons.,.bonsoi!r... MALTENU.Cestéga.l..toutcelaesttriste...trèstirste...Bonsoi,rmonsieurle Commissaire... SortMaltenuenfaisantdesgestesdedésolaiton.
SCÈNE II LECOMMISSAIRE,puisFLORATAMBOUR,PREMIERAGEN,TDEUXIÈME AGENT.
Lecommissairesestmisautravali...lItravailleensiflfotan...tToutàcoup,dans lacoulisse,onentendcommeunbruitdedispute...degrossesvoixdhommes que,detempsentemps,domineunevoixaigrelettedefemme...Lecommissaire lèvelatêtedansladirectiondubruti,seilsselescheveux,rertousseses moustaches,itresesmanchettes,prenduneposéconquérante...Lebruitse rapprocheetlaportesouvre.Lesdeuxagentsentren,ttraînantbrutalementFlora Tambourquisedéba...tFlora,toliettedecocotte...Grandchapeautapageurà plumesrouges...rtèsmaquillée...robeclaire,sousunmanteaudoubléde fourrures.
FLORA,se débattantes..brutiple.trtusesrb.oV!..veanusspazesag....uvSa hontedemartlatierunefemmecommeça...Maislâchez-moidonc...espècesde brutes !
LECOMMISSAIRE.Quest-cequecest?...Quest-cequecest?...(Regardant Flora...Dunevoixsévère.)Comment ? Encore vous ?
PREMIERAGEN.TOu,imonsieurlecommissaire...encorecettefemme,que nousavonsprise,faisantleretape...surletrottoi.r..devantlecommissariat!
LE COMMISSAIRE,indigné.vaDelnth!...O..mmsieocta!asir
FLORA.Cestpasvrai!...Vousêtesdessauvages!
LECOMMISSAIRE.Taisez-vous!...Maisques-tcequevousavezdoncdansle corps?...Paruntempsparei,letaveccechapeau!...Cestpeu-têrtelavingtième fois qu’on vous amène ici ?
PREMIER AGENT,à FloraVuo.ovsuel-znvobieenirustell..!.ratuinq
DEUXIÈME AGENT. — Plus, monsieur le commissaire... La trentième, au moins !
FLORA. — Ah ! Vrai !..
LECOMMISSAIRE.Cestainsiquevousreconnaissezmesbontés...mapitié... mafaiblesse!...
FLORA.Maislâchez-moi!...Vousmefaitesmal,àlafin...Ilnevousmanque plus,maintenan,tquedemepasseràtabac...
PREMIER AGENT,gros rire!eetitrèml..epa..é.é.h.H
DEUXIÈME AGENT,même jeusny-lAol...-.
FL0RA. — Vous êtes des cochons !
LECOMMISSAIRE.Taisez-vous!...Necompliquezpasvotrecas...lIestassez grave... FLORA.Mais,monsieurlecommissaire...cenestpasdemafaute...Cesont cessauvages... LE COMMISSAIRE. — Taisez-vous !...(Aux agents.)ailezssouv..s.tElsuem-io avecladéilnquante...(Sur un mouvement des agents, très fier.)iapsepru...Jena (ÀFlora,enlfantlavoix).eltnalItuafvecav,evDs.oueobenuofsinnejequenissnfi commissaira!t...Unehonte...Ledéfijointàlimpudeu.r FLORA.Ah!non...vra!i... LECOMMISSAIRE.Larévotleajoutéeàlattentatauxmœurs..,auxmœursdes bravessergentsdeville!... FLORA,sur un ton prolongé d’étonnement. — Ah !... LECOMMISSAIRE.Cestbien!...(Aux agents.)spoVou..r.eritersuovzevu (Pendantquelesagentsseretirent).Pasde...he,?in,nosuovbérille FLORA.Mais...monsieulrecommissaire... LECOMMISSAIRE.Assez!...Commentvousappelez-vous?(Les agents se sontreitrés.Onentendleursgrospasetleursvoixgrognonnesdanslacoulisse.) Comment vous appelez-vous ?...().PulsoftrRépondez !... Touslesdeux,Floraetlecommissaire,écoutent,lœilifxésurlapotre...Silence... Et tout à coup, pouffant de rire, Flora s élance, vient s’asseoir sur les genoux du commissairequilentouredesesbras.
SCÈNEIII FLORA, LE COMMISSAIRE
FLORA.Ah!moncoco...moncoco...moncoco!... LECOMMISSAIRE.-Elleesttoujoursdrôle...toujoursdrôle...(Riant.),rsniooB bébé !)sse.mbrale(IlTon chapeau ! FLORA,elnateau,burimitetneelavtnsdelsopéuseelrconpehaqauelucommissaire.)s?...lezev-uoovsuapp...!sutnemmoCT-voz-seai(Elle l’embrasse.)...si!ham?Aaistus-riere,bluTtseire,issacomm(Leal,xueyojsèrtfait danser sur ses genoux, comme un bébé.)on....nctor.Heejt...rpeien!.noN LE COMMISSAIRE,chantonnant. — A dada... à dada. FLORA.Non..non...lIsmontassezsecouéetoutàlheure. LECOMMISSAIRE.-Pauvrepettichou!... FLORA.Etpuis...tusais...jesuissûrequejaidesbleussurtoultecorps. LE COMMISSAIRE,rdallirgésovriça.!...Nousallon..erlF.aro(vIlteuplandre sedégage).Eh bien, quoi ? FLORA.Non...non...jenaiassezdecetruc-là!...Ah!zut!...(El,evesselèle irfctionnelesbras,lesjambes,répareunpeuledésordredesatoilette).lI s marrangentbien,cesbrutesl-à!...Tuverrasquunjourlismecasserontquelque chose!...Ettuappellesçadelamour,toi!... LE COMMISSAIRE,resserveutcalselissaueèvtiv,ierpsènetFlordeuila,q. — Delamour!...Héoui!parbleu,monbichon...delamourromanesque...delamour dautrefois...Çamerappellelesbalcons...leséchellesdesoie,..lesbelrines...les estaifers...(stengeuitadegetsirceuvA).sitnurusnnseDlaa.ce.t.o!uulaellctèE oùiinyaplusdaventures...oùlamourestsimédiocre...sipla.t..mo.i.,jertouveça déilcieux,imprévu...Cestshakespeairen!FLORA. — Qu’est-ce que tu dis ? LECOMMISSAIRE.Jedisquecestshakespeairen...voilà! FLORA.Encoreuntermedepoilce,biensûr!Ahvrai!..(.nevedtseellEuetoute songeuse). LECOMMISSATRE.Elleestravissantedingénutié...(De songeuse, Flora est devenueirtste).Ftetipe...raloaMas?uqetsc-euqeut FLORA.Jenaiiren. LECOMMISSAIRE.Tuasquelquechose...Allons!FLORA.Ehbien,jenertouvepasquecesoitdelamour...ah!... LECOMMISSAIRE.Quest-cequitlefau,talors?... FLORA.Êrtetraînéecommeunefilledesrues...commeunecriminelle,enrte deuxagents!...Cesttoutdemêmedrôle...tusais?...Danslecommencemen,t celamamusait...cestpossible...Maintenan.t..ehbien,oui...là...maintenan,tça membête... LECOMMISSAIRE.Voyons...voyons!...
FLORA,avec plus de moue.ie..umilmhÇa(.pmettitepnU)s. Et je suis sûre que,bientôt,tumeforcerasàvenirànosrendez-vousdanslepanieràsalade... pourquecesoitencoreplusromanesque!...
LECOMMISSAIRE.Tuexagères...
FLORA.Enifn.,.voilà...Jenaiassez...
LE COMMISSAIRE,manélociluqe. — C’est que tu n’as pas d’imagination, mon pettibébé...pasdepoésie...lamourdessensationsrares...Tunespasune passionnée!...
FLORA,avec un air de reproche...i?.Monemexiftnadrageslesandt,Ler( yeux et lui caressant les cheveux, la tête).!hA...s!..viouse-cenHir.ttoo LECOMMISSAIRE.Ou..i.oui...Jentendsbien...Jeveuxdirequetunespas unepassionnéecérébrale...Tuespourlamournormal...régulier...pot-auf-eu...Mon Dieu!...cestungenre...Moi,jaimelamourpittoresque...lalutte..,ledanger... lobstacle...Roméo...Hernan.i..Queveux-tu...jaiunenaturecommeça!... FLORA.Oh!toi!... LECOMMISSAIRE.---Allons..,viensic.i..Venezici..(Il l’entraîne vers le canapé dufond). FLORA,après une résistance légère, se laisse conduire au canapé, et se retrouve sur les genoux du commissairerviasetC.,etunom..!.coEau,iss coco...ilfauttrouverunautremoyendenousvoi.r..Enifn...tudoisbienavoirun aurtemoyen,toi...delapoilce? LECOMMISSAIRE.Non...jetassure...jenenaipas.Cestleseulqui contentemongoûtdelaventure...enmêmetempsquilmappotredelasécurtié... Jaibesoindesécuirté...Paspourmoi...tucomprends...pourmafonction...Quest-cequetuveux?...Etpuismafemmeestdeplusenplusjalouse...Elleme survelile...mespionne,mesuti...Toutàlheure...itens!...elleétatilà...enface... dansunfiacre...voilée...terirble.,.aifndebienvoirsijerentraisàmonbureau...Elle estcapabledetou.t..detout,mafemme. FLORA.Tafemme!...tafemme!...uelqsedrexiftnemeuq(Ellelerega secondes)....?us-tuvienbea,siro.dDbaoù..dLE COMMISSAIRE. — Du théâtre... FLORA.Duthéâtre?...Tafemme?...(Tout près de pleurer.) Tu ne m’aimes pas ! LECOMMISSAIRE.Comment.j..enetaimepas? FLORA.Non...dumoins...tunemaimesplus... LECOMMISSAIRE.Mais...jetadore!...Donne-moiteslèvres. FLORA,elle se laisse embrasse.r,renrdta...açhO...r!.nsûbiesieajamesuTnpour ça. LE COMMISSAIRE,avec une passion comiques...èvreneJee.r.sTlsveèsel..ttaimepas?...Maissijenetaimaispas...monpetitbébé...es-tcequejeteferais attendredesheuresetdesheures...lanuit,surletrottoi...rparlapluie...parle froid...parlaneige!...Es-tcequejetexposeraisaussicarrémentauxinsultes grossièresdespassants...auxbrutatilésdemesagents...auxcongesitons pulmonaires...àpirepeu-têtre?...Réfléchisunpeu...sansnervosité.,.avecsang-froid!...,vera(Gqitahpmeeu).ant.enfess..cifeccair...-sàle...netlmâunqoMilévè quipurifientlâme...cessacrificessubilmes!...onnelesexigequedescréatures quelonaime...vértiablement...passionnément... FLORA,un peu étonnée, ne comprenant pas très bien. — Tu dis ça ! LECOMMISSAIRE.Héoui!...jedisça...Évidemrnen,tjedisça...jedisça parcequecestlavértié!...parbleu!...(Flora hoche la texte.)As-tu lu Bourget ? (Florafatisignequenon.)andlasousraff.ecn..ervIdansssesacrle.e..ficipuétvlo soufrfancedanslavolupté. FLORA,haussant les épaules. — Des blagues ! LECOMMISSAIREComment,desblagues?...Lavértiépsychologique, psychologiqueetchréitenne,monbébé...Cequimefaitdelapeine...cequime nuexevc...uepseionedteiderestquejaiebuassertmef.semolu.t.cetse..laLe.femmesquiontluBourget...auraientcomprisça...auraientsenitçat...outdesutie... FLORA,après un temps où elle est toute songeuse. — Tu m’aimes, peut-être... maistunemerespectespas...(Le commissaire proteste d’un geste.)ne,utno....N. merespectespas...Jaibeauêtreunepetitecocotte...tunemerespectespas... assez. LECOMMISSAIRE.Ça...parexemple...cestunpeufort!...Maistuesfolle... (Avec un grand geste.)coinreulet,.....!ecneréhinjunlbieoilàmmsesefeedtsciV FLORA.Non...non.(Le commissaire veut la caresser.)Laisesmsetsnia... Enifn...jevinsici,àunrendez-vousdamour,commesionmemmenatiàSain-t Lazare... LECOMMISSAIRE.Justement...Cestçaquiestépatant!FLORA. — Ah ! vrai !
LECOMMISSAIRE.Épatan.t..shakespearien!...Comment!...jemingénieàte fairepasserauxyeuxdemesemployés,demesagents...detoutleposte...pour unerôdeusedetrottoir...plutôtquepourmamaîrtesse...mamaîtresseadorée!...Et jeneterespectepas?...Ayezdoncdeladéilcatesse!
FLORA,un peu émue. — Hector !
LECOMMISSAIRE.Ah!non,tusais...Cestdécourageant...etces.t.. pénible!..(.)Ealfn.émmedsulptismajaégnoiémiud!qtanocis,Maistisacr respectquemoi?...Etdetouteslesmanières?...Peuxt-umereprocherdavoir jamais payé ton amour ? FLORA. — Ça, non ! LECOMMISSAIRE.Tai-jedonnéunsou...unseulsou? FLORA.Cestvrai... LECOMMISSAIRE.Ehbien,alors?...Tuvois! FLORA.Oui..,maisçanestpaslaquesiton. LECOMMISSAIRE.Comment?...Çanestpaslaquesiton?...Toutestlà... FLORA.Tudirascequetuvoudras...Moi.,.çamegênedeveniric.i..comme ça...Jaimapudeur...Etpuis...jetassure...çamecoupeleplaisi.r..Pourquoine vienst-upaschezmoi? LE COMMISSAIRE. — Impossible ! FLORA.Cestgentil,chezmoi...toutroseettoutcrème...Çanesentpasle tabacetlevieuxsergentdeville,commedanstabaraque...Etonyatoutsousla main...Hector?...voyons?... LECOMMISSAIRE.Impossible... FLORA.Mamannousferadebonnesbavaroises... LECOMMISSAIRE.Non...non! FLORA.Cestvrai!...Ilnyajamaisirenici!...Vienschezmo,idis?... LECOMMISSAIREEtmafemme!,..Tunysongespas?...Ah!non,merc.i.. Pourquemafemmenoussurprenneauxlèvreslundelaurte...Mevoist-urequis parmafemme,etobilgé,commefoncitonnaire...deconstaterlelfagrantdélitdu mari...Quellesituation!FLORA ,câlineôle.tdreraiCesuiaeutiuqs..Psemtnatsel...?neibhE. sensaitonsrares...shah...shah...Commentdis-tuça? LE COMMISSAIRE — Non... non... Pas de ces blagues-là !... Nous sommes très bien ici...ldnerpelliata.lui(Il).nciIonavsousottusuosalmain...Hé!hé.. FLORA,écartant les mains du commissaireteriméelneuTsLai..e..iass..lss.e pas... LE COMMISSAIRE,exalténmainagiialdeusiusinoituq,.mioqiuEtupsi cérébra...l(Flora hausse les épaules.). un passionnel(Plus bas, tout près de loreille..)..née.peigédsevirrauttnuaQ..!.tanrrbeien,oui...unaaebrrnat!hEb.un.déchirée...unpeuviolée...tedébattan,tcommeunpauvrepeittoiseau,entreles grossespattesdemesbravessergots...ques.tcequetuveux?Çameme.t..tout desuite...enbellehumeur...çamefouettelesang...çame...(Ireértiednlevtuldavantage.) FLORA,esevèlellegoûtedéTum.nuges.uTse..t..e.stoïégsroxueivnu...snei débauché...unsaletype!...Ettunemecontesquedesblagues!...Ettafemme?... Ah!ah!...jemenifche...moi...detafemme!Es-tumairé,seulement?Est-ceque je sais ? LE COMMISSAIRE,se levant auss.i— Flora ! FLORA.Ettonthéârte?...Monsieurrevienttoujoursduthéâtre...Commecest naturel ! LE COMMISSAIRE — Mon service... FLORA.Ah!jelevoisdici,tonservice...Ilestpropre,tonservice!...Desales grues ! LE COMMISSAIRE. — Flora ! FLORA.Laisse-moitranquille. LECOMMISSAIRE.Écoute,voyons!... FLORAJenaiassez...àlafin!...Tumembêtes! LE COMMISSAIRE,d’un ton sec. — Ta sais, ma petite Flora, que je n’aime pas les scènes...Jaihorreurdesscènes...Sjiaimaislesscènes...jeresteraischezmoi... jeresteraisauprèsdemafemme...quimendonneplusquemoncompte...
FLORA. — Eh bien ! restes-y !
LE COMMISSAIRE. — Flora !llI(.)itsuurpoa
FLORA. — Zut !...
LE COMMISSAIRE — Voyons !
FLORA.Zu!t
LECOMMISSAIRETuastort.,.jetassurequetuastotr...
FLORAZut!...zut!...
LECOMMISSAIRETunesaispasàquelsexcès...lacolèrepeutmenerun commissairedepoilce...
FLORA,riant nerveusemen.t— Ah ! ah ! ah !
Àcemomen,tonentenddanslecouloirunbrutidepaslourdsetdesgrosses voix... Tous les deux, Flora et le commissaire s’arrêtent écouten,t sliencieusemen,tleregardverslapotre.
LECOMMISSAIRE.Allonsbon...Ques-tcequliyaencore?
FLORA,amère.Peu-têrteuneautremaîrtesse...quontamène.
LECOMMISSAIRE.Tais-toi!...lIsviennentic...i(Il regagne prestement son bureau).sdtrpneca.ealpà.....lmetcomRetuolàrueh...eonThacaupe...I(luli lance son chapeau.)àlpeauchaton..re.sevnltvoré...teesotstemuT...iot-eEtpr Vtie,vtie!...Naiepaspeurdeterévolter...Dis-moidesgrosmots...Jaimeles grosmots,...lance-moidesinjuresgraves...rtèsgraves...Engueule-moi...(tiurbLeserapproche)...hc-eot.ins,dépê...alloguEnes-lleeu
FLORA,pahcuaeertnosdetetmchaanev. — Tu veux ?
LECOMMISSAIRE.Maisou.i..sacrémâitn!...Allons-.y..(paLetroosreuvte deuxagents,rtaînantunmendiant,enrtentbruyammentdanslebureau.)Taisez-vous,taisez-vous...VousêtesuneinsolenteVoulez-vousbienvoustaire!...
FLORA.Cestpasvrai...lIsontment..i.Cesontdesbrutes...dessauvages...des assassins!...Ettoiauss.it..uesunebrute...unsaletype...Brute...brute...brute!...
LE COMMISSAIRE,encouragean.tce.n...a..tsçbieTrèseprSe(.)ntnare Taisez-vous...commentvousappelez-vous?...Jevousdéfendsdemetutoye.r..
FLORA.Mulfe!...
SCÈNE IV
LESMÊMES,JEANGUENILLE,mendiant,PREMIERAGEN,TDEUXIÈME AGENT.
Lesdeuxagentslâc