4 pages
Français

Dossier p. 1/110

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dossier p. 1/110

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 179
Langue Français
parAMARINGWAGDAAPES
Les pâtes, exception cu algérienne ?
Les frontières de la cuisine algérienne se dessinent dans les contours du Maghreb. S’il faut se risquer malgré tout à la singulariser, nous distinguerons deux mets entre mille : ses goûteuses “sfiriya”, et surtout ses délicates pâtes, les“tlitli” et autres“tiftitines”
122
Nous avions mis le cap, dans nos précéde que les géographes arabes appelaient le Maghreb extrême, cet Occident lointain a des conquérants musulmans ne pouvaient alors déjà entrés dans l’univers gastronom aujourd’hui. En effet, de l’Ifriqiya du Moy romaine d’Afrique, jusqu’à ce Maghreb loi Maghreb al-Adna ou Maghreb central, ass sommes dans un même pays, de la Tyrrhé Atlantique. Les produits se ressemblent, l les cuissons se retrouvent. Les ressources désert, celles de la montagne introduisent l’intérieur d’une cuisine homogène dans t monde du beurre et celui de l’huile d’olive teur ou paysan (un spécialiste dirait plus teur de montagne” et il aurait raison), ma pas le Maghreb selon ses frontières natio tières à l’intérieur de chacune de ses nati D’ailleurs, la mémoire est identique pour par exemple, venu de Bagdad arbitrer les e Cordoue omeyyade du IXsiècle, parle l’Algérien ou au Tunisien. Tous se souvien donnancement des repas encore suivis de viandes, entremets, desserts. Nul n’oublie cinq cordes, apportant la tradition de l’éc musique de Médine, souvenir que les doct jourd’hui s’empressent d’oublier en frémi se rappellent même qu’il lança la “tendan pour parler la langue de nos magazines. Il mode du noir, porté par les souverains et l abbasside, contraints à cette couleur par l Les mêmes produits des Amériques touch e comme toute la Méditerranée au XVIsièc le monde. La cuisine ottomane pousse au
N° 1243 - Mai-juin 2003
,