Histoire de la cuisine mexicaine
16 pages
Français

Histoire de la cuisine mexicaine

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
16 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Une petite présentation de la cuisine mexicaine.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 mars 2012
Nombre de lectures 576
Langue Français

Extrait

   HISTOIRE  DE LA  CUISINE MEXICAINE
A lépoque précolombienne, le Mexique possédait déjà une tradition  agricole bien établie avec la culture du maïs, des haricots, des piments,  de l’avocat etc.     En 1492, lorsqu’ils arrivèrent au Mexique, les Espagnols recrutèrent des cuisiniers autochtones, qui leur firent découvrir des plats à base de ces produits.  Les Espagnols adaptèrent donc leurs recettes aux produits locaux et les Mexicains, à leur tour, modifièrent leur cuisine en fonction des habi-tudes espagnoles. Peu à peu, la fusion s’opéra. Indépendante en 1821, le Mexique dut céder aux Etats-Unis tous les terri-toires au nord du Rio Grande à l’issue d’une guerre qui débuta en 1845. Cet évènement est à l’origine de la cuisine « Tex-Mex », il explique égale-ment la popularité des plats mexicains en Californie et au Nouveau-Mexique.
  LES REPAS  MEXICAINS
 La plupart des plats traditionnels exige de longues heures de préparation, comme jadis, lorsque les femmes passaient des journées entières à rechercher les ingrédients nécessaires puis à les accommoder. En général, les Méxicains prennent leur repas principal en milieu de journée, suivi d’une sieste.  LE DESAYUNO Pris tôt le matin, c’est un repas léger constitué de café, un petit pain ou une pâtisserie, généralement des churros ou du pan dulce (pain su-cré).  L’ALMUERZO La plupart des Méxicains commence à travailler très tôt le matin. Vers 11 heures, ils ont donc besoin d’une colla-tion substantielle. L’almuerzo tient plus du brunch que du petit-déjeuner. En général, il se compose d’un plat à base d’œufs (par exem-ple des huevos rancheros ou des œufs brouillés avec de la salsa et du fromage), de tortillas, d’un café, d’un verre de lait ou de jus de fruits.
LA COMIDA Consommé vers 15 heures, il s’agit du principal repas de la journée. Il se compose presque toujours d’une soupe pour commencer, puis un plat de riz ou de pâtes, suivi du « plat de résistance », accompagné de tortillas, de salade et de haricots mijotés ou « refrits ». Le plat se termine par un postre (dessert) et un café.   LA MERIENDA Il s’agit d’un souper léger, souvent préparé avec les restes de la comida enveloppés dans une tortilla pour en faire un burrito. Sinon, on sert un mole (ragout) suivi d’un cafe con leche ou d’un chocolat chaud. La merienda a généralement lieu entre 20 et 21 heures. LA CENA Ce dîner plus élaboré est servi lorsqu’on reçoit des invités ou en des moments de fête. Il remplace alors la merienda et se compose de deux ou trois plats, que l’on déguste entre 20 heures et minuit.
   LA PHOTOGRAPHIE
Trois très grands photographes ont marqué l’histoire de la photographie mexicaine.   Manuel Alvarez Bravo dont on peut considérer qu'il en a été le père. Celui ci originaire de Mexico, connaît une jeunesse diffi-cile et doit travailler à 13 ans.  Autodidacte, il débute la photographie en 1922 avec des por-traits de son entourage et n'a pas cessé depuis d'incarner son pays à travers ses photos: gens de la rue, artistes, fêtes populaires, thème de la mort et de l'artisanat, paysages nus... Sa mort en 2002, intervient presque à la fin de l'année fêtant son centenaire. Parmi les nombreux prix qu'il a reçus, on peut retenir le Prix national des arts (Mexique, 1975), la médaille de l'Ordre des arts et lettres français en 1981 et le Prix Víctor Hasselblad (Suède, 1984).
  Une femme Graciela Iturbide qui depuis ses débuts, s'est es-sentiellement consacrée aux hommes et aux femmes de son pays, le Mexique, soucieuse de témoigner de leur quotidien, de leurs fê-tes et de leurs rites, de leur culture et de leur réalité Lauréate du Prix W. Eugene Smith 1987 et du Prix Hasselblad 2008, elle est considérée comme l'une des photographes d'Amérique la-tine les plus importantes et les plus influentes de ces quarante der-nières années. Elle a développé le concept de la photographie documentaire. Et l'autre très grand photographe spécialisé dans le cinéma est Gabriel Figueroa (1907-1997), qui a travaillé notamment avec de grands noms du cinéma tels que Luis Buñuel, John Ford, John Hus-ton, Don Siegel et Emilio «Indio» Fernández ( il à travaillé sur 235 films en cinquante et un ans de carrière). L’Instituto de México de Paris lui a rendu un hommage en 2006.
  LA PEINTURE  DU XX ème SIECLE
  Le « péon » d’Itxlàn LE MURALISME Entre 1910 et 1920, les peintres mexicains développent un art volontairement dénudé de prétention, mais qui remplit une fonction sociale. Cette démarche va trouver son abou-tissement dans les années 1920 quand le ministre de l’é-ducation José Vasoncelos décide de financer un pro-gramme de « peintures murales » destinées à orner les hô-pitaux, les lycées, les écoles, les ministères... Le plus remarquable et célèbre muraliste est DIEGO RIVERA (1885-1957). Son art, ouvertement politique et parfois d’inspiration marxiste, illustre des thèmes tels que la réforme agraire et l’aliénation des indiens. Diego Rivera
FRIDA KHALO  Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet  1907 à Coyoacán, Mexique et morte le 13 juillet 1954, était une artiste peintre mexicaine qui a joué un rôle important pour le mouvement artisti-que mexicain de son époque. Elle réalise des autoportraits et tableaux surréalistes. La vie difficile de Frida Kahlo auprès de Diego Rivera est étroitement tis-sée dans son oeuvre. Au début, elle peint dans un style à la fois naïf et réaliste choisissant de beaux sujets naturels. Plus tard, ses souffrances lui inspirent une expres-Frida Khalo sion surréaliste et onirique. Les 2 Frida SES TABLEAUX La colonne brisée Autoportrait au singe
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents