Glossaire du parler pirate
3 pages
Français

Glossaire du parler pirate

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Glossaire du parler pirate Babord : gauche (senestre) du navire Tribord : droite (drette) du navire Pavillon : il n'y a pas de « drapeau » dans la marine. On parle toujours de « pavillons ».

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 septembre 2012
Nombre de lectures 64
Langue Français

Exrait

Glossaire du parler pirate Babord : gauche (senestre) du navire Tribord : droite (drette) du navire Pavillon :il n'y a pas de «drapeau »dans la marine. On parle toujours de « pavillons ». Le fer : l'encre Serper l'encre: relever l’encreBranle-bas de combat: «Branle » est l'ancien terme utilisé pour hamac. Dans les navires, on donnait ordre de décrocher les branles pour faire place aux canons, en préparation d'un combat, d'où l'expression « branle-bas de combat ». Faire la presse de marins: expression qui désigne l'embauche semi-forcée de matelots pour la course. Gens sans aveu: aventuriers, personnes n'ayant pas de lien avec un Seigneur. Munitions de bouche: il s'agit d'une façon de nommer les vivres nécessaires à l'armement d'un navire. Pas de quartier : « Quartier » est un terme de vieux français pour « vie sauve », « grâce » ou encore « miséricorde ». Ne pas faire de quartier signifie donc, ne pas laisser de vie sauve, et en définitive massacrer tout le monde.
Prendre son pied : dans l'expression « sur le pied de l'adjudication », le « pied » est un terme de vieil argot qui signifie une part de butin. De là l'expression « Prendre son pied » et par extension « C'est le pied! ». Plunterage (En anglais : Plundering): « Droit de plunterage », acte par lequel on donne le droit aux membres de l'équipage d'un navire armé en course de s'emparer, sur un navire pris, de l'équipement et des effets personnels de son homologue. Ainsi, le capitaine peut prendre les effets du capitaine du navire pris, le chirurgien le coffre du chirurgien du navire pris, et ainsi de suite. Paquebot. Écrit « Pacquettbott »: paquebot signifie à l'origine un type de navire de marchandises, selon son étymologie anglaise (Packet Boat) où le mot « packet » est lui-même un emprunt du français « paquet ». Les insultes : Maraud : à l'origine ce mot onomatopéique imitait le ronronnement du chat. Il désigna ensuite un coquin, un chapardeur (maraudeur). Malappris : grossier, malhonnête et sans usage Marchand de tapis : commerçant, homme d'affaires prêt à vendre n'importe quoi en vue d'un profit juteux. Boit-sans-soif : alcoolique
Gibier de potence : homme qui mérite d'être pendu Péronnelle: femme ou fille sotte et babillarde (bavarde) Trompe-la-mort : bégueule, ou quiconque survit dans des situations dangereuses ou des maladies mortelles. Va-nu-pieds : gueux, vagabond Morbleu : signifie "Mort de Dieu", mais on remplaçait Dieu par bleu pour éviter le sacrilège. On dit aussi Sacre Bleu, donc Sacré de Dieu ou par Dieu. Rat de calle : dit d'un marin qui se cache dans la calle lors des durs travaux ou des combats. Marin d'eau douce: Marin peu expérimenté ou qui a navigué seulement sur les rivières.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents