BIBLIOGRAPHIE SCIENCES
540 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

BIBLIOGRAPHIE SCIENCES

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
540 pages
Français

Description

BIBLIOGRAPHIE SCIENCES

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 janvier 2011
Nombre de lectures 169
Langue Français
Poids de l'ouvrage 24 Mo

Exrait

MESSAGER DES SCIENCES HISTORIQUES ou ARCHIVES DES ARTS ET DE U BIBLIOGRAPHIE DE BELGIQUE LISTE DES COLLABORATEURS. MM. D"^ P. P. M. Alberdingk Thijm, à prof, à l'Universilé de Louvain. J. Bétho'e-de ViLLERs, Gand. R. Chalo>', G'" E. membre de l'Académie de Belgique, à Bruxelles. la DE Barthélémy, conseil). Gén. de Marne, à Courmelois. Émilr de Borchgrave, ministre de Belgique, à Constanlinople. Ch"" L. DE BcRBDRE, membre de l'Acad. de Belgicjue, à Anvers. V** DE GRorcHY, à Paris. Chanoine de Haerxe à Bruxelles. , membre delà Chambre des Représenlanls, C*« DE Marsy, à Gompiègne. Fr. Dk Potter, homme de lettres, à Gand. L. de Villers, conservateur des Archives de l'État , à Mons. Alpd. De Vlaminck, archéologue, à Bruges. A. J. De Bois, avocat et conseiller communal à Gand. Felse>hart, docteur en philosophie et lettres, à Bruxelles. , P. Géivard, archiviste de la ville d'Anvers. H. Helbig, bibliographe, à Liège. H. HvMANs, conservateur à la Bibliotiièque royale, à Bruxelles. Baron Kervyn de Lettenhove, membre de l'Académie de Belgique, à Bruxelles. Le chanoine F. J. J. B. Lavait, secret, el archiv. de révèché,à Gand. Nève, professeur à l'Université de Louvain. J. E. Proost, docteur en sciences pol. el adni., à Bruxelles Ch. RAHLE>fBEEK, à Bruxelles. Max. Rooses, conservateur du Musée Plantin, A. SiRET, à à Anvers. Anvers. membre de l'Académie de Belgique, Va>- Bastelaer, président do la Société arohéol. de Charleroi, à .Marcinelle. R. Van den Bergue, attaché à la Bibliothèque, à Gand. la ville, à V. Va>oerhaeghe!v, archiviste de Gand. Edw. Van Even, archiviste de la ville de Louvain. MESSAGER DES SCIENCES HISTORIQUES ou DES ARTS ET DE LA BIBLIOGRAPHIE DE BELGIQUE Recueil publié par MM. le Comte de Limburg-Stirum, Sénateur, Docteur en droit, etc.; Ferdinand Vanderhaeghen, Bibliothécaire de l'Université, etc.; Baron Béthune, archéologue. Emile Varenbergh, Membre de Secrétaire du Comité, à Gand. la Commission de statistique, etc., ANNÉE 1886 GAND IMPRIMERIE ET LITHOGR. EUG. VANDERHAEGHEN rue des Champs, 62 1886. — 1 LE CHATEAU DE GÉRARD-LE-DIABLE A GAND. L'énorme et sombre bâtiment que les Gantois connaissent depuis six siècles sous le nom de château de Gérard-le-Dia.ble, est sans contredit, malgré son état actuel de délabrement, l'une des constructions civiles les plus intéressantes que possède la ville de Gand. La Belgique même renferme peu de monuments aussi importants que cet antique manoir, dont la construction remonte au commencement du XIIP siècle. La hache des démolisseurs et l'amour du lucre ont fait tomber, dans la cité d'Artevelde, un très grand nombre de ces demeures seigneuriales, appelées Steen ou Hof, dont la ftiçade était percée de nombreuses et larges baies, tandis que l'étage supérieur était crénelé et pourvu de tourelles de guet. Mélange singulier d'architecture et civile , d'architecture et militaire , ces constructions bâties occupées par devaient servir à la vie civile des citoyens et, opulents, en même temps, être à l'abri d'un coup de main. Citons, parmi les principaux Steen que possédait la ville de Gand la Grande Ameide, située : — ; 2 — rue aux Vaclies; le Vaernewycksteen, au coin de la rue des Éclievins le Sijmoe7ts-Ryckensteen, situé rue Basse, ainsi meure de Ryhove, au Serhpaemsteen^ dele Sanderswal, devint plus tard la Cour du Prince et fut qui illustré par la naissance de Charles-Quint; la que le XVP siècle ; Cour de Rave7istem, près la maison dite het huus metten torens, rue des Champs; I^l Cour d'Egmont; le Château de Gérard-le-diable, le Utenhovensteen au Reep le Widfaert Vilainsteen ^ situé situé rue Basse, etc. Dans les documents du Moyen-Age, il est souvent fait mention de ces maisons fortifiées. Voici en quels termes en parle Guillaume, archevêque de Rheims, dans une charte de 1197, par laquelle il concède au Chapitre de Sainte Pharaïlde la direction des écoles dans toute la ville de Gand Post modum autem infortunio miserabili, la Maison d'Artevelde; de l'église Saint-Micliel ^ ; ; ; : midtipraefato oppido penitus ig?ie consumpto tudo civium projeter arrideitiem sibi divitiarum abimdantiam , et arces 3. domormn cum turribus aequipollere videbantur ainsi Guillaume Briton, dans sa Philippide, s'exprime : Communia Gandaviorum turritis domibus, gazis gente superba \ Citons enfin le chroniqueur Gilbert dans son Chronico7i Hannoniae Tempore illo, homines in et : * * 3 * Messager des Sciences historiques de Belgique, 1839; p. 153. Messager des Sciences historiques de Belgique, 1855; p. 304. MiR^US; Opéra diiylomatica ; t. H, p. 974. WiLHELM Bbito Philippid.;\, II. ;