Explication d'une carte de la répartition des végétaux à la surface du globe - article ; n°8 ; vol.2, pg 417-428

-

Documents
15 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 1893 - Volume 2 - Numéro 8 - Pages 417-428
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1893
Nombre de visites sur la page 52
Langue Français
Signaler un problème

Jules Welsch
Explication d'une carte de la répartition des végétaux à la
surface du globe
In: Annales de Géographie. 1893, t. 2, n°8. pp. 417-428.
Citer ce document / Cite this document :
Welsch Jules. Explication d'une carte de la répartition des végétaux à la surface du globe. In: Annales de Géographie. 1893, t.
2, n°8. pp. 417-428.
doi : 10.3406/geo.1893.7366
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1893_num_2_8_7366ANNALES
DE
OGRAPHIE
OGRAPH1E RALE
EXPLICATION UNE CARTE DE LA PARTITION
DES TAUX LA SURFACE DU GLOBE
La repartition des végétaux la surface du globe dépend un grand
nombre de facteurs plus ou moins connus Il considérer abord
influence dvLclimat aveo ses divers éléments température pression
barométrique vents influence du voisinage de la mer précipitations
atmosphériques pluies ou neiges) etc Humboldt fut le premier
formuler le principe que augmentation de altitude ou celle de la
latitude ont des influences similaires sur la distribution des plantes
Lunature chimique du sol joue aussi un certain rôle surtout il est
imprégné éléments salins ou gypseux
Il tenir compte aussi du genre de station que la plante préfère
marécage ou désert forêt ou plaine découverte etc est là le prin
cipal élément de la distribution top graphique des végétaux
Les facteurs précédents ne rendent pas compte de tous les faits
dont occupe la Géographie botanique car des régions éloignées peu
vent avoir des climats semblables et une flore différente comme le Sud
de Australie et les bords de la Méditerranée Il faut faire intervenir les
causes géologiques les plantes qui vivent notre époque paraissent
descendre des plantes des périodes antérieures La répartition actuelle
dépend de la distribution antérieure et des changements que celle-ci
subis sous influence des migrations et des phénomènes de descen
dance de variation et de survivance du plus apte dans la lutte pour
la vie
La répartition actuelle des continents et des mers des chaînes de
montagnes et des déserts etc. rend plus ou moins difficile et quel
quefois impossible la propagation des plantes terrestres Aussi peut-on
ANN OG 28 OGRAPHIE RALE 418
distinguer un certain nombre de régions botaniques naturelles après
les associations de végétaux ou flores que on rencontre surtout
après les associations forestières1
Flore arctique Elle occupe les contrées les plus septentrio
nales entre la limite des arbres et les neiges perpétuelles Le sous-sol
est glacé partout la glace souterraine se continue du reste jusque dans
le domaine forestier Cette flore est pauvre et uniforme
Les Plantes sans fleurs ou Cryptogames sont les plus abondantes
surtout les Lichens et les Mousses Il un très petit nombre de plantes
fleurs ou Phanérogames et toujours de petite taille on voit des arbris
seaux nains qui ont quelques centimètres de hauteur Quelques-uns
de ces végétaux sont annuels mais la plupart sont vivaces la partie
souterraine est très développée par rapport la partie aérienne et
forme des tiges renflées où la plante amasse des provisions qui ser
viront un nouveau développement de la plante après la mauvaise
saison Il peu espèces réellement spéciales il une mer
libre autour des Terres du pôle Nord on découvrira probablement une
végétation plus nombreuse en espèces
Dans toute cette zone il pas de cultures et existence des
forêts est impossible
On limite au Sud le domaine de la flore arctique apparition des
cultures ou des forêts dureste en de nombreux points abrités comme
le fond des vallées le passage se fait insensiblement par le développe
ment arbrisseaux de plus en plus grands Cette limite est pas paral
lèle équateur elle remonte au Nord en Norvège sous influence
du et descend au Sud dans la Baie Hudson par suite de
la lenteuravec laquelle la lace fond faute de courantpour emporter
Certains points au Sud de cette limite ont une flore aspect analo
gue comme les régions élevées des Alpes on peut dire que la flore
polaire ressemble la flore alpine mais il pas identité car dans
les montagnes des régions tempérées on retrouve un certain nombre
espèces qui viennent des plaines voisines se mêler celles des ré
gions élevées
Flore des Forêts boréales de Ancien Continent Le do
maine forestier septentrional été en grande partie défriché dans les
Bibliographie
1807 Humboldt Essai sur la géographie des plantes in-40 Paris et autres travaux
1853 Dc Candolle Géographie botanique raisonnée ou exposition clés faits prin
cipaux et des lois concernant la distribution géographique des plantes de
époque actuelle vol. Paris Masson Ouvrage considérable
1875-78 Grisebach La Végétation du globe traduction de Tchihatchcf vol
1876 De Candolle Origine des plantes cultivées Bibi Sc Intern. 3e édition.
1887 Drude Atlas der Pflanzenverbreitung Atlas physique de Berghaus.
1888 De Saporta Origine paléontologique des arbres cultivés ou utilisés par
homme
1890 Drude Handbuch der Pflanzengeographie Collection des manuels Ratzel. de nü ie .û Ju et 1893 DES TAUX LA SURFACE Dû GLOBE 419 PARTITION
deux continents mais ce qui reste suffit pour rétablir le caractère uni
forme de ensemble en général les forêts sont formées par quelques
espèces végétales représentées par de nombreux individus
En Europe on peut distinguer deux zones de forêts au Nord il
surtout des arbres toujours verts feuilles linéaires persistantes
Pin silvestre Picea Sapins du gr oupe des Conifères ou arbres rési
neux avec quelques types feuillus
Dans le centre et Ouest de Europe on trouve beaucoup plus
arères feuillus Chêne Rouvre Hêtre Frêne Noyer Châtaignier etc
la plupart perdent leurs feuilles en hiver sauf quelques types végétaux
Houx Buis Lierre qui se retrouvent dans la flore méditerranéenne
Il déjà moins uniformité dans les associations végétales car les
stations sont plus variées Les différences viennent de éloignement
de Atlantique et de la présence des chaînes de montagnes On peut
distinguer des sous-régions surtout dans les zones montagneuses
Il des arbustes toujours verts sur les côtes de Atlantique Houx
Laurier Chêne-vert ils disparaissent avec le climat maritime un phé
nomène différent est la taille croissante de herbe vers Est sous
influence du climat continental
Les forets de Conifères se poursuivent jusque surla te du Kamt
chatka donnant ce pays la physionomie de Europe septentrionale
Toute la Sibérie est occupée par des espèces très voisines sinon iden
tiques) des espèces russes
Au Sud le changement de flore se fait assez brusquement en France
en Istrie et dans Asie centrale mais la transition est beaucoup plus
lente dans le bassin de Amour
Flore méditerranéenne Les bords de la Méditerranée sont
occupés par une flore très spéciale grâce au climat marin absence
de grands froids en hiver et au manque de pluies été
Les buissons toujours verts garrigues broussailles maquis sont
caractéristiques Les stations sèches et chaudes présentent en abon
dance des arbres et des arbustes feuilles persistantes plus ou moins
coriaces ou cirées et souvent étroites Ces végétaux donnentau paysage
classique Italie et de Grèce une uniformité apparente sous un ciel
presque toujours bleu cependant il une grande variété dans les
détails
Les buissons sont formés de Myrtes Arbousiers Lauriers Philarias
Lauriers-tins Chênes-verts Grandes Bruyères Cistes Térébinthes
Lentisques Laurier-rosé etc Parmi les arbres Olivier est le plus
important avec les Grenadiers Figuiers Orangers Chênes lièges dans
la partie occidentale) Chêne au Kermès Mûrier Caroubier certains
Erables etc
Parmi les arbres résineux il aies Cyprès If Pin parasol aspect
si frappant Pin maritime Pin Alep Genévrier etc 420 GEOGRAPHIE RALE
Parm les petites plantes faut citer les Labiées Menthes Lavandes
Thym Serpolet Hysope Romarin etc. remarquables par leurs odeurs
ainsi que les plantes bulbes ou tubercules comme les Narcisses
Tulipes Seules Jacinthes Asphodèles
Les Palmiers commencent se montrer il le Palmier-nain
peu abondant en Europe1 et le Palmier-dattier cultivé plutôt que
spontané
Les prés ou tapis de gazon continu sont en petit nombre ils sont
remplacés par des pâturages pour les chèvres et les moutons Ces der
niers cherchent les petites plantes entre les touffes de buissons
Dans les stations fraîches le long des cours eau on trouve beau
coup arbres de la flore européenne feuilles caduques comme les
peupliers trembles etc
Cette région est absolument remarquable par les facilités elle
présente pour acclimatation près de Europe centrale un certain
nombre de types végétaux des régions tropicales et tempérées chaudes
Cela est dû la variété des stations elle offre depuis les sommets des
montagnes aux plaines chaudes et désertiques du Sud de Al
gérie Depuis longtemps certaines plantes américaines le Aloés
Agave americana et le Figuier de Barbarie Opuntia Ficus ont
été introduites dans la région méditerranéenne et ont si bien réussi
elles constituent hui un élément de son paysage Le efombra
de la Plata est naturalisé en Espagne et en Algérie Aramaria du Brésil
réussit très bien Un certain nombre arbres australiens Eucalyptus
Grevillea Casuarina etc. ont été acquis par la flore méditerranéenne
Les plantes halophytes des steppes Australie sont essayées en Ca
margue Le Palmier-dattier donne des fruits dans certaines stations
bien abritées Elche etc.) et le Magnolia des Indes réussit en pleine
terre près Alger Le Platane oriental spontané dans les régions com
prises entre la Macédoine et Indus est très cultivé dans le reste du
domaine méditerranéen La Patate Ipom batatas réussit très bien
en Algérie
Il considérer aussi le cantonnement remarquable de certaines
espèces végétales souvent sur des points élevés le Cèdre dans le
massif de Atlas Taurus et Liban le Thuya Callitris quadrivalvis en
Algérie et Tunisie VArgania sideroxylon au Maroc le etoum Pistacia
atlantica) qui est resque le seul arbre de la zone intermédiaire des
steppes du sud de Atlas et reparaît sur les points élevés du Sahara
central
La flore méditerranéenne se propage en partie Caboul et les
bords de Indus mais dès que on quitté les rives de la Méditerranée
Il est en voie do disparition sur la côte fie Provence comme le montrent les
études faites sur les terrains quaternaires et les terrains tertia/ires ailleurs ces
mômes études montrent général un recul des formes végétales vers Equateur DES TAUX LA SURFACE DU GLOBE i21 PARTITION
les plateaux Anatolie montrent des formes qui appartiennent aux
steppes de Asie centrale un autre côté on peut citer des groupes
de plantes les Salsolacées plantes soude) qui donnent un caractère
commun aux plateaux de Espone et de Asie Mineure
ajouterai que sur les côtes de Atlantique quelques plantes
toujours vertes remontent assez loin comme Arbousier
Cette flore méditerranéenne pas un caractère tropical par suite
de la rareté des Palmiers spontanés de absence des Pandanées Dra-
na et Mimosas Cependant abondance des plantes grimpantes est
une liaison avec les pays chauds le Roseau Arundo donace rappelle
les Bambous VArgania du Maroc est une Sapotee et dans le Sahara
on voit des forêts de Dattiers le commencement des Acacias
Parmi les îles de Atlantique les Acores Madère et les Canaries
ont une flore méditerranéenne les îles du Cap Vert ont un caractère
tropical avec beaucoup de formes spéciales
Flore des steppes boréales de Ancien Continent Dans
tout ce domaine le climat est continental avec un printemps très
court un été chaud presque sans pluie et un long hiver La période de
végétation au printemps est donc très courte ce qui est un point
commun avec la zone arctique été sans pluie est un rapprochement
avec le domaine méditerranéen Certaines parties dépourvues eau
rappellent le Sahara et ses végétaux
On trouve surtout des plantes qui peuvent supporter la sécheresse
soit par un revêtement de poils empêchant évaporatipn de eau inté
rieure soit par des réserves eau comme dans les plantes grasses
Les forêts sont absentes tout au plus trouve-t-on quelques arbres ou
bouquets arbres dans la steppe de Baraba dans les plaines Danu
biennes cause du voisinage des montagnes forestières vers la
limite du domaine forestier Il est probable même que cette nord la steppe gagne sur la forêt grâce aux incendies La terre
noire ïchernozom ne joue aucun rôle dans cette répartition
Les plaines sont couvertes de Graminées dans la Russie méridio
nale avec des bouquets arbres fruitiers sauvages et des taillis de
chênes est la steppe russe est-à-dire un tapis gazonné qui est
pas continu
Plus au sud et est le sol est souvent salé il toujours des
Graminées avec beaucoup herbes vivaces de grandes Chénopodées
en buissons Anabasis Haloxylon ou Saxaoul) puis les plantes halo-
phytes dominent On passe ainsi aux déserts du lac Aral où le sol
limoneux.est le plus souvent salé et où la végétation ligneuse reprend
un peu plus de développement Du reste la limite des zones désertes
est variable avec la pluie si la constitution du sol ne oppose pas la
végétation
Les Montagnes présentent sur les pentes une zone forestière avec 422 OGRAPHIE RALE
Bouleau Pin silvestre etc. ou bien Platanes et Chênes spéciaux et sur
les sommets il une flore alpine avec des espèces spéciales et
autres que on retrouve plus au nord
Asie Mineure et Iran montrent des stations très variées
des déserts salés dans le centre de Anatolie en Syrie Mésopotamie et
Perse qui sont aussi stériles que le Sahara le Lout est dépourvu de
végétation Les steppes de Anatolie les steppes élevées de Arménie
montrent des Salsolacées comme en ne des buissons épineux
formés de nombreuses espèces Astragalus Tro.gacantha et des Stati-
cées épineuses comme Acantholimon Au pied des montagnes on voit
Olivier et plus haut une végétation forestière de Platanes et une
zone presque alpine
Dans les steppes de Mésopotamie et sur les bords du golfe Per-
sique il toujours des Astrag aies omme avec des Armoises comme
dans la steppe russe et dans le Sahara et des Graminées annuelles
comme sur les bords de la Méditerranée mais le Ph niac dactylifera
remplace Olivier
Afghanistan présente des caractères analogues ceux de Asie
Mineure surtout par les plantes halophytes les Astragales les Labiées
et les Armoises Les arbres fruitiers Europe prospèrent Caboul
Il faut signaler cependant le fait que la végétation forestière de
Elbourz arrive pas Hindoukoush où on trouve les arbres de
Himalaya
Flore du Sahara Dans Ancien Continent la région des vents
alizés est caractérisée par une sécheresse extrême qui détermine
existence une flore très spéciale Il pas de forêts de cul
tures sauf dans certaines cuvettes est une ressemblance avec la
Région arctique surtout si on considère la pauvreté de la flore
Le Dattier est caractéristique il est cultivé partout où il de
eau avec lui on trouve de nombreux arbres fruitiers et surtout les
Cucurbitacées de la région méditerranéenne citrouille concombre
courge pastèque
Dans les dunes on trouve des buissons de Rétama Ephedra Calli-
gonum Salsola avec une graminée très abondante le Drinn Aristida
pungens) dont les Sahariens recherchent la graine Sur les plateaux de
roche dure ou hämada on ne voit presque rien
Au nord du Sahara il yâ une région de steppes qui étend jusque
sur les Hauts plateaux de Atlas caractérisée par Hal avec des
Armoises Artemisia et des Acacias gommes
Au Sud il aussi une région de steppes avant les Savanes du
Soudan les Gommiers sont beaucoup plus abondants avec un palmier
spécial Hyph ne thebaïca) appelé Doum par les Arabes comme beau
coup autres palmiers En Nubie on trouve Argun
Cette zone désertique du Sahara se continue Euphrate et DES TAUX LA SURFACE DU GLOBE 423 PARTITION
même au Beloutchistan et au Thurr comme le montrent exten
sion du Dattier des Palmiers-nains et du Calotropis procera forme
végétale africaine que on retrouve partout
Flore Chino-Japonaise Elle présente de nombreux points de
ressemblance avec la flore forestière et celle de la Méditerranée avec
un caractère tropical sur les côtes En effet abondance des précipi
tations atmosphériques amené extension vers le nord des formes
tropicales comme certains Bambous qui ont encore plus besoin
eau que de chaleur La transition est aussi graduelle au nord parce
il pas de barrière naturelle comme le Sahara ou des steppes
étendues aussi cette flore renferme-t-elle de nombreux Conifères
assez voisins de ceux de Europe sans compter des formes spéciales
et un peu archaïques comme Podocarpzis Gingko et Glyptostrobus
Beaucoup arbres sont des formes représentatives de celles Europe
surtout dans les régions élevées de Ouest
Il beaucoup de végétaux toujours verts comme dans le domaine
Méditerranéen ce sont surtout des Laurinées de formes variées La
diflérence des deux régions résulte en grande partie de celle des pré
cipitations atmosphériques La quantité de pluie qui tombe en Chine
est le double de celle que re oivent les bords de la Méditerranée
On trouve aussi dans le nord de la région quelques espèces com
munes avec la flore californienne analogie moindre cependant que
celle que présentent les deux domaines forestiers de la Sibérie et de la
Colombie anglaise
Flores tropicales Les caractères généraux de la flore sont les
mêmes dans les régions équatoriales bien que les espèces soient très
différentes entre elles et même les genres et les familles Selon Wal
lace est la masse de la verdure et les proportions énormes de la
végétation qui caractérisent la flore tropicale1
En général on distingue deux types de paysages la Forêt occu
pant des régions couvertes une masse serrée arbres et autres
végétaux ligneux grimpants etles Savanes plaines couvertes de Gra
minées qui diffèrent des véritables steppes par une végétation plus
luxuriante et par la présence de bouquets arbres claii-semés ou de
rideaux arbres continus le long des rivières
Dans la région Indienne les forêts sont appelées souvent des
Jungles et prédominent surtout dans Insulinde tandis que dans Hin-
doustan où la population est très dense les cultures ont altéré le
paysage tropical et le climat du Deccan en fait plutôt une zone de sa
vanes3 II aurait presque lieu de distinguer deux flores spéciales dans
Wallace The Malay Archipelago
Pour la définition rale du climat intertropical voir Saget et aoul Manuel
pratique des cultures tropicales Paris Challamel 1893.
Les précipitations atmosphériques varient de mètre dans le Deccan
sur les plateaux tandis elles atteignent 2m50 au moins sur la côte occidentale