BOTIA ÇA BOTTE BEAUCOUP MARSEILLE
2 pages
Français

BOTIA ÇA BOTTE BEAUCOUP MARSEILLE

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

BOTIA ÇA BOTTE BEAUCOUP MARSEILLE Les dernières recrues olympiennes à prix d'or ont été plus ou moins de véritables fiascos. Gignac et Lucho Gonzalez dans une moindre mesure ont à eux deux coûté près de 45 millions d'euros et leur apport a été proche du néant.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 avril 2012
Nombre de lectures 21
Langue Français
BOTIA ÇA BOTTE BEAUCOUP MARSEILLE

Les dernières recrues olympiennes à prix d'or ont été plus ou moins de véritables fiascos. Gignac et Lucho Gonzalez dans une moindre mesure ont à eux deux coûté près de 45 millions d'euros et leur apport a été proche du néant. Désormais, l'OM ne peut s'accorder de largesses sur le plan financier, mais doit tout au moins respecter sa stature. C'est pourquoi, la prochaine recrue estivale a de quoi enthousiasmé les supporteurs olympiens. Alberto Tomás Botía Rabasco, de son vrai nom, formé à la Masìa, le prestigieux centre de formation du Barça, pourrait quitter la Liga, pour connaître la Ligue 1. Actuellement 20ème et dernier avec son club le Sporting Gijòn, il ne dirait pas non à un challenge supérieur. Après trois saisons pleines dans les Asturies, l'international Espoirs arriverait en terrain connu puisqu'il a déjà côtoyé César Azpilicueta, le latéral droit marseillais, en sélection Espoirs.

UNE DÉFENSE À L'ACCENT ESPAGNOL

Selon le quotidien espagnol AS, qui est généralement plutôt bien informé, les dirigeants marseillais seraient entrés en contacts avec l'entourage du joueur pour s'attacher ses services la saison prochaine. Formé à Barcelone, qu'il a quitté pour pouvoir s'aguerrir avec Gijòn, les dirigeants blaugrana ont glissé dans sa clause un droit de rachat du joueur pendant trois ans. Prêté à Gijòn il y a deux ans, puis définitivement cédé l'année dernière, il ne reste donc que cette année au Barça pour pouvoir disposer de cette clause. Mais face à la forte concurrence à Barcelone, il n'est pas évident que le joueur originaire de la région de Murcie freine sa progression pour faire figure de joker avec les hommes de Pep Guardiola. Une progression qui n'en finit plus ces derniers temps, puisque le 25 août dernier alors qu'il vient de remporter le championnat d'Europe Espoirs, Vicente del Bosque le sélectionneur de la Rojà, le sélectionne dans le groupe des 24 internationaux pour un match amical face au Chili et un match de qualification face au Liechtenstein. Un moment qu'il n'est pas près d'oublier : "C'est inoubliable. Pouvoir partager ce vestiaire avec des joueurs aussi talentueux est incroyable. Il faut profiter de cette chance et aider les coéquipiers. Espérons que les choses se passent bien et, à partir de là, être convoqué à nouveau". S'il poursuit à ce rythme, Del Bosque devrait inévitablement faire appel à lui. Le joueur au profil faisant penser à celui de Nesta ou Hierro (1m87) est ambitieux, mais préfère le challenge sportif aux sirènes financières. C'est pourquoi il a récemment refusé une offre de l'Anzhi, le nouveau riche du foot européen.

En attendant, il reste d'autres échéances pour le défenseur, une la lutte pour le maintien avec son club, et les Jeux Olympiques de Londres avec sa sélection cet été. Une intersaison encore riche pour le jeune espoir du football ibérique, à l'aube d'entamer une nouvelle aventure avec l'OM ?