Quand les supporteurs de rugby s
2 pages
Français

Quand les supporteurs de rugby s'organisent...

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Quand les supporteurs de rugby s'organisent... Gérard Risacher, le président de la Fédération française des supporteurs de rugby, explique sa démarche et rappelle que les demandes d'adhésions ne cessent d'affluer vers une structure qui représente déjà près de 15 000 personnes.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 160
Langue Français
Quand les supporteurs de rugby s'organisent...

Gérard Risacher, le président de la Fédération française des supporteurs de rugby, explique sa démarche et rappelle que les demandes d'adhésions ne cessent d'affluer vers une structure qui représente déjà près de 15 000 personnes.

Comment pouvez-vous présenter la Fédération que vous présidez depuis 2009 ? J'en suis devenu le président en mars 2009 et j'ai été réélu cette année. La Fédération a succédé à l'Amicale nationale des supporteurs de rugby. Nous n'avons pas de membres individuels, mais nous rassemblons les clubs de supporteurs de la quasi-totalité des clubs du Top 14, hormis Castres, mais cela devrait d'ailleurs se faire prochainement. Certains clubs peuvent avoir plusieurs associations de supporteurs. Nous regroupons aussi la majorité des supporteurs des clubs de Pro D2 et nous en avons même en Fédérale 1 et en Fédérale 2. Si l'on compte les adhérents de ces clubs de supporteurs, cela représente environ 15 000 personnes. Nous recevons des demandes régulièrement et c'est ainsi que nous avons accueilli récemment parmi nous les Fadas de Toulon.

Quel est l'objectif de la Fédération française des supporteurs de rugby ? C'est de regrouper les clubs de supporteurs et de conserver la convivialité du rugby pour éviter des débordements éventuels. Nous sommes d'ailleurs reconnus par la Fédération Française de Rugby et par la Ligue Nationale de Rugby. Nous allons lancer des actions de supporteurs au cours de la saison. Il y a aujourd'hui beaucoup de nouveaux supporteurs dont certains ne sont pas issus du monde du rugby. Nos membres se sont engagés dans une charte et ils sont tenus de la respecter. Nous ne voulons pas voir dans notre sport ce à quoi on peut malheureusement assister dans d'autres disciplines et sur d'autres stades. Nous y veillons vraiment.

"Nous ne voulons pas voir dans notre sport ce à quoi on peut malheureusement assister dans d'autres disciplines et sur d'autres stades"

Quels sont les rapports que vous entretenez avec la FFR ? Lors de notre dernière assemblée générale qui s'est tenue cette année au mois de juin à Brive, le président Pierre Camou qui était empêché était représenté par Bernard Godet qui est vice-président de la Fédération Française de Rugby. Nous avons de très bons rapports avec la FFR qui va nous aider à trouver des partenaires. Nous nous entendons aussi très bien avec la Ligue Nationale de Rugby.

Une action est-elle prévue prochainement ? Nous sommes en train de nous structurer. Il faut savoir qu'en passant par notre Fédération, les clubs de supporteurs peuvent obtenir plus facilement des billets pour les matches internationaux. Nous venons de signer un contrat avec une société de conseilmarketing pour chercher des partenaires et nous aider à progresser. Nous recevons d'ailleurs régulièrement des demandes de clubs de supporteurs qui veulent nous rejoindre. Nous voulons fédérer et il est important d'avoir toujours plus de poids. Nous menons un travail de fond.

Le Journal du Rugby n°24 - Septembre 2012 - 27

Les Fadas de Toulon ont rejoint la Fédération Française des supporteurs de rugby.