Etude OTCP-ORTIF évolution du parc hôtelier  1990-2003 v12 avril 05
14 pages
Français

Etude OTCP-ORTIF évolution du parc hôtelier 1990-2003 v12 avril 05

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Bilan et évolution du parc hôtelier francilien1990-2003Observatoire Régional du Tourisme d’Ile-de-FranceOffice du Tourisme et des Congrès de ParisMars 2005Bilan et évolution du parc hôtelier francilien 1990-2003INTRODUCTIONLe parc hôtelier de la région Ile-de-France représente le quart de l'offre hôtelière nationale, avec 23,9 % de parts de marché, ce qui le place en tête de toutes les régions françaises. Depuis 1995, le parc hôtelier francilien a connu une augmentation moyenne annuelle de 3 000 chambres alors que dans le même temps, le parc hôtelier national ne progressait que de 700 chambres.Cette évolution, liée en grande partie au développement du tourisme mondial s'est faite de manière contrastée, en fonction des zones géographiques. De nouvelles zones hôtelières ont étécréées, poussées par le développement économique de la région, mais également par son développement touristique. Elles n'ont pas échappécependant à la contrainte du foncier qui a privilégiéen centre-ville des établissements haut de gamme plus rentables pour repousser en périphérie proche les hôtels de plus faible catégorie dont la rentabilitédes investissements ne pouvait être assurée avec des coûts fonciers très élevés. Ainsi depuis 1990, la carte des hôtels a bien changé, ce qui a eu pour conséquences de susciter de nouvelles exigences de la part du consommateur et de créer de nouvelles initiatives en matière d'aménagement du territoire : amélioration des transports et ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 283
Langue Français
Bilan et évolution du parc hôtelier francilien
Observatoire Régional du Tourisme d’Ile-de-France
Office du Tourisme et des Congrès de Paris
Mars 2005
Leal egér  noi-elIar phôc lite derneetl  euqra tdde-France représoitan erva ,elanièelôth eamstd  ,eccréh3,9 ec 2 par% deou ts teêt tdee alpneiuq  el Depuis 1çaises. no srfnael sérigelicianfrr ieeltôh crap el ,599yennn moatiomenta guu ennouncdae qus mêe  lnsspmet emrap el ,nuele ane 3 le dhcma00 0larorbse qit due70e ch0 rbmaC.seetteové c hôtelier natioan lenp orrgseas tnemeppolevéd usriou tdu enel éino ,ulitie apartnde  graof nitcnétsae ,eesonéo g don zes tafti e'ssere contrde manièeé,scéérsseép uoièreôtelt éts onsellevuoh senoz quhiapgr nDe. esamsié agelemtnp e de la région, éonocuqimpas ler év dvell nouettere cerdnocpmuo r .P2 tntmeeppolevéd nos rae hôtelie l'offrtaoisnd dnsem tu pdeforodaon àntroc"pserd" eennoismeTour du ficeèr soCgned se  tmet on, isar Pde esylana ettecénbservatoère, l'Onolad  uri eéRig'I d-dleurTomeis te fO'lrF-eecnaMFdé ,dIrpfé@i ,resectul co). Id tneivnm ed cnocer ieanenéméls edupsi1 99,0e  ncompilant les disrevs secruod sepoisblni (esURAP setiurtsnoc setenérffdis éenndo.slEbaelavirec squen fré desavecsem  erunad al sudprceen atsc vesased  erud seb posent soùils ree llvie-abéts deéigélivirtnec neammede gs re plumeneilssua tsth pphaepécdaen ànt selno'nap tcé s foncierqui a pralc nortiatn eudesnvsstiédit iesop eiavunemen sttégorie aible caertnbaliodtnl  as lee chro pieérf sulp ed sletôh reppourles ntabirhp népree uosshc négnaec ,iuq  e apou  curséon1 99,0l  aactr edes hôtels a biet sreicnvelé sèrnsAi. ésispudei era  ttêeéa ssrudes vec s focoûtmanégameitrè e'des en manitiativllevi seed ruon e  déecreuatetr osmmc no tudp rae laes dgenc exisellevuon ed retcius sdes ceenqu situation trop builsce  nac sede  dantrorsp ptsvuonelleil ssenguveret o de turet ard setr ssnopélam: e ontiraiot ud tneriotirre
INTRODUCTION
Bilan et évolution du parc hôtelier franc-il2ie0n0 31990
excentrée, etc.
Bilan et évolution du parc hôtelier franci-l2ie0n0 31990 INTRODUCTION Les facteurs d’évolution è L'évolution du tourisme mondial Il poursuit une croissance régulière et conditionne totalement le développement des modes d’héberge lEhntorreiz o2n0 0230 2et0 , 2r0e0p4r,é les flux touristiques ient»erenna tmioantiaèurxe  doen tt oauurgimmeen.t éde 10 % et devraient, daprès l pays devrait égalemesne 1 tn ,  6 tc  ehr m a i n ll g ia e r r d l s a   d « e d t o o n u n ristes dans le monde . e L n s  é 2 la 0 r 2 g 0 issement de l’Europe à 25 è Le développement des infrastructures de transport LEes aéer,  odpeo rvtiss icteounrnsa. isPsaerinst  eusnt  aduéjvoeulro è dp m ' e phreuaim nage un tm6 oréngdiualiler. Aninosi, ben 2003, m l b e r s e  s a  é o r n o t p é o t rt é si c o r pn é a é eri e ns s  ie e n n s   ont re millions en m l 7 '  au a vr n oai s pt   s p u rj r ué  sc R té o ed i  s éd s e y Aqr . crutieèulreqelul eLeosm neadnnrten, sél.ee  Ps soaeucurt pfeaauirrra evd faean ctR eo eiàns slay 8 a cf 5 ccf  louu h emx ô il t pld e ta l een s    tv s isu o2 i i nt t r  e 0 ec 9 u 0 e  rd 0 rs 9 te, 0  c a pi 0h pln a au c ssn h s o a admge m .  eb bL rr ra è se e  m  sz e d  O p o t' r o n é l est y e ina t  t e b d 2l c i O h se  st rl e y ments sur compte actuellem 97 e  n h t ôtels pour 7 000 cham . bres è L’inflation du foncier hDôut felaiiet rsd e( p s1 r   i e x t   p 2 r  o ét h o i i b l i e ti s f  s p  r a i t n t c e i i p n a t l s e  p m a e r n l t e )   f q, o  uo n it c nt i a e an r sts iPsatrei sà puonure  sminutstaatilloenr  egné oPgertaitpeh ivqouiree  deens  Gértaanbdlies sCeomureonntsn è Accroissement des déplacements et des courts séjours et diminution des séjours longs de vacances Qu'ils soient li du hénomène low cost, ou à l'évolution de la mentalité des vaca j co u u r rts séjours éesn  amu ildieéuv eulrobpapien mnee nct ess epnt de pro 1 g 0 r j e o s u s r e s r  e e at n lo  ler 2 ss 0c   1o q 5u u r e t  s l  e s s é  j s o é u j r ours de longu d e e   d 4 u  r à ée 6   diminue l'INRETS, l l e o s n  gs séjours d'été passeront de 16 à s passeront o s. è Poursuite de l'engouement pour le tourisme urbain Lié au phénomène low cost et au développement des manifestatio évènementielle t s, o l u e r  isme urbain ne cesse de s'accroître en Europe. 3
ntme.OMT à8 ,670u ç.etn .'Dpaèr s ,el scneisr
l esent me
Bilan et évolution du parc hôtelier franc-il2ie0n0 31990 INTRODUCTION De nouveaux équilibres dans le paysage urbain En revanche, on assiste à l'apparition de nouveaux équilibres dans le paysage urbain : è L'hôtellerie haut de gamme uaru  dceœ Paris L'évolution de l'hôtellerie au centre de Paris est essentiellement m m o a n r t q é u e ée par la en puissance de l'hôtellerie haut de . g L a e m s m e tels 4 étoiles et 4 étoiles luxe ont fait et font toujours l’objet d’investissements importants grâce à des capitaux français étrangers. Paris conserve néanmoins des hôtels de catégorie économique et de moy gamme. è Une hôtellerie plus modes-tdee laàudu périphérique La création d'hôtels dans les catégories modestes nécessite des coûts fonciers relativ bas, ce qui a condui c t h le s n  es hôtelièr t e o s u , t en voulant rester le plus proche possible de Paris à construire aux portes de Paris au-delà du pér . i  p P h a é r r a i l q u l e ement, le centre-ville se dépouille de ses hôtels de petite catégorie qui ne peuvent soutenir investissements nécessaires pour la mise aux normes et qui sont obligés de fermer. è Des zones hôterleisè "mixtes" aux abords des aéroports et au niveau du parc Disneyland Resort Paris Face à une demande très diversifiée, constituée autant par du tourisme d'affaires que tourisme de loi l s e ir  s p , arc d’hébergement touristique est constitué à la fois d’hôtels et de résidences hôtelières toutes catégories. 4
ud  enne  te