Parti de gauche du Doubs : lettre ouverte à Jean-Louis Fousseret

Parti de gauche du Doubs : lettre ouverte à Jean-Louis Fousseret

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

62, rue Battant 25000 BESANCON // 06 64 24 80 34 // pg25@lepartidegauche.fr A l'attention de Monsieur Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, Président de la CAGB. Objet : Gratuité des premiers mètres cubes d'eau et de certains services publics.

Informations

Publié par
Publié le 15 décembre 2014
Nombre de visites sur la page 768
Langue Français
Signaler un problème
62, rue Battant 25000 BESANCON // 06 64 24 80 34 // pg25@lepartidegauche.fr A l'attention de Monsieur Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, Président de la CAGB. Objet : Gratuité des premiers mètres cubes d'eau et de certains services publics.Monsieur le Maire, Président de la CAGB, Le comité local du Parti de Gauche de Besançon, soucieux de vérifier la réalisation des propositions faites lors de la dernière campagne électorale, prend la liberté de s’adresser à vous aujourd’hui, 9mois aprèsvotre réélection, par le biais d’une lettre ouverte.Nous nous appuyons en particulier sur les déclarations publiques du PCF, parti membre de la majorité municipale tant au niveau de Besançon que de sa communauté d'agglomération. En effet,ses représentants ontdéclaré, à plusieurs reprises, que ses élus s’engageraient à militer en faveur de la gratuité de certains services publics. Citons leurs propos :« (...) Les élus PCF- Front de Gauche (sic) proposeront d’étudier des expériences de gratuité dans les transports menées dans d’autres villes. Pour l’eau, après avoir supprimé la dégressivité des tarifs lors du dernier mandat qui avantageait les gros consommateurs, ils mettront en œuvre une progressivité des tarifs de l’eau pour responsabiliser les consommateurs en intégrant les premiers m3 d’eau gratuits indispensables à la vie(...) ».Nous souscrivons particulièrement à cette volonté politique affichée.Rappelons que l’aggravation de la crise frappe plus durement encore nos concitoyens les plus modestes et que les inégalités tendent à s’accroître, comme l’a souligné une étude récente de l'INSEE sur les « disparités sociales infra-urbaine dans la communauté d'agglomération du Grand Besançon » et dont les résultats ont notamment été diffusés par Factuel.info en date du 5/11/2014. Devant une telle situation, il nous semble que la question de la gratuité se fait de plus en plus urgente. En particulier la gratuitédes premiers m3 d’eauet des transports en commun. Or, et sauf manquement de notre part, rien ne laisse penser que votre équipe municipale se mobilise sur cette question.Les récentes séances sur les orientations budgétaires de la ville et de la communauté d’agglomérationont effectivement fait la part belle aux échanges sur les réductions de moyens alloués aux associations locales (conséquences logiques des politiques de réduction des dépenses publiques imposées par la majorité dite du « changement ») et ont manifestement parfaitement négligé les travaux sur la gratuité. La question de l’eau est évacuée, une augmentation du tarif des transports publics est même engagée pour l’année 2015.Pouvez-vous nous apporter des précisions sur le sujet ? Nous ne manquerons pas de porter cette question devant nos concitoyens afin que chacunpuisses’en approprier les enjeux et vérifier que les actes des uns et des autres soient mis en conformité avec leurs déclarations. Une exigence qui trouverait plus largement sa place dans le contrôle citoyen de l’exercice ème du pouvoir qui pourrait être rendu possible avec l’avènement d’une 6République, que nous appelons bien entendu de nos vœux.Avec nos respectueuses salutations. Pour le comité du Parti de Gauche de Besançon, Frédérique Baehr et Daniel Conversy, co-secrétaires.