Potentiel du sinistre
21 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Potentiel du sinistre

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
21 pages
Français

Description

Extrait de la publication Extrait de la publication “DOMAINE FRANÇAIS” LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS Jusqu’à présent, Chanard a mené la vie d’un ingénieur fnan­ cier sans défauts, celle d’un employé compétent dans sa branche, porté par des valeurs de performance, d’excellence et d’innovation. Aussi, concevoir le schéma fnancier per­ mettant de miser des capitaux sur les catastr ophes naturelles ne lui semble pas extravagant. De voir attendre qu’un sinistre survienne pour démontrer la pertinence du schéma n’a en revan che rien de confor table. D’autant qu’il faut une cata­ strophe colossale, qui batte tous les records. Il faut le désastre du siècle... La force et la subtilité de ce roman résident dans la res ­ titution d’un discours. L’auteur démonte avec brio quelques concepts chers au management. Il s’empare de toute une phraséologie d’entreprise, montrant sa froideur rationnelle et sa logique implacable aussi bien que sa propension à déborder du champ professionnel pour imprégner jusqu’à la vie intime des aspirants à la réussite. ­ ­ ­ ­ THOMAS COPPEY Thomas Coppey est né en 1980. Il grandit en banlieue parisienne puis s’installe à Paris, où il étudie les lettres modernes et les sciences politiques. Ses textes ont été publiés dans les revues Rue Saint Ambroise (2008) et Rouge Déclic (2009, 2010, 2012). Il vit aujourd’hui entre Paris et Le Caire. Potentiel du sinistre est son premier roman.

Informations

Publié par
Nombre de lectures 11
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Exrait

Extrait de la publication
Extrait de la publication
“DoMAINe Fr ANÇAIs”
Le PoINT De Vue Des ÉDITeurs
Jûŝqû’à pÈŝént, chanad a ménÈ la vîé d’ûn îngÈnîéû finan-çîé ŝanŝ dÈfaûtŝ, çéllé d’ûn émplôyÈ çômpÈtént danŝ ŝa bançhé, pôtÈ pa déŝ valéûŝ dé péfômançé, d’éçéllénçé ét d’înnôvatîôn. Aûŝŝî, çônçévôî lé ŝçhÈma finançîé pé-méttant dé mîŝé déŝ çapîtaû ŝû léŝ çataŝtôphéŝ natûélléŝ né lûî ŝémblé paŝ étavagant. Dévôî atténdé qû’ûn ŝînîŝté ŝûvîénné pôû dÈmônté la pétînénçé dû ŝçhÈma n’a én évançhé îén dé çônfôtablé. D’aûtant qû’îl faût ûné çata-ŝtôphé çôlôŝŝalé, qûî batté tôûŝ léŝ éçôdŝ. Il faût lé dÈŝaŝté dû ŝîèçlé... La fôçé ét la ŝûbtîlîtÈ dé çé ôman Èŝîdént danŝ la éŝ-tîtûtîôn d’ûn dîŝçôûŝ. L’aûtéû dÈmônté avéç bîô qûélqûéŝ çônçéptŝ çhéŝ aû managémént. Il ŝ’émpaé dé tôûté ûné phaŝÈôlôgîé d’éntépîŝé, môntant ŝa fôîdéû atîônnéllé ét ŝa lôgîqûé împlaçablé aûŝŝî bîén qûé ŝa pôpénŝîôn à dÈbôdé dû çhamp pôféŝŝîônnél pôû împÈgné jûŝqû’à la vîé întîmé déŝ aŝpîantŝ à la Èûŝŝîté.
THoMAs coPPeY
Thomas Coppey est né en 1980. Il grandit en banlieue parisienne puis s’installe à Paris, où il étudie les lettres modernes et les sciences politiques. Ses textes ont été publiés dans les revues rûé saînt Ambôîŝé(2008) etrôûgé DÈçlîç(2009, 2010, 2012). Il vit aujourd’hui entre Paris et Le Caire. Pôténtîél dû ŝînîŝtéest son premier roman.
©AcTes suD,  IsBN----
Extrait de la publication
THoMAs coPPeY
Pôténtîél dû ŝînîŝté
ôman
ACTES SUD
Extrait de la publication
Extrait de la publication
sî chanad avaît déŝ dôûtéŝ, ŝî çétaînéŝ dé ŝéŝ paôléŝ ŝônnaîént, lôŝ déŝ pémîéŝ éntétîénŝ, çômmé déŝ téntatîvéŝ pôû ŝé véndé, îl ŝ’éŝt péû à péû appôpîÈ lé dîŝçôûŝ dû Gôûpé. Il faît ŝa pô-féŝŝîôn dé fôî avéç taçt, pénant ŝôîn dé né laîŝŝé aûçûné înçétîtûdé qûant à ŝôn hûmanîtÈ. Il admét qû’îl y a pafôîŝ dé la fûŝtatîôn à énté tad çhéz ŝôî ét à né pôûvôî çônŝaçé plûŝ dé témpŝ à capû-çîné, nÈé îl y a déû môîŝ. c’éŝt môn pÈŝént pôû ŝôn avénî. Mawanî, éçûtéû-managé én qûêté dû pôfil qûî appôtéa ûné Èéllé plûŝ-valûé à l’Èqûîpé éçhéçhé dû pÔlé Invéŝtmént Bankîng, ŝaît appÈ-çîé l’épéŝŝîôn d’ûné téllé faîbléŝŝé. Il applaûdît, îl valîdé pûîŝ lîbèé chanad ét ŝhôôté ûn maîl à la dîéçtîçé déŝ éŝŝôûçéŝ hûmaînéŝ. chanad a dû pôténtîél. Il éŝt ŝmat ét çôûtôîŝ. on va lé ŝtaffé aû plûŝ vîté ét ôn véa à qûél géné dé péfômé ôn a affaîé. Lé managé dît bavô, nôûŝ aûgmén-tônŝ nôté capîtal Hûmaîn.
Lôŝqûé l’întéphôné ŝônné, chanad éŝt ôççûpÈ à vapôîŝé dé l’înŝéçtîçîdé ŝû léŝ plantéŝ dû ŝalôn, lé vîŝagé pôtÈgÈ d’ûn maŝqûé. Il faît ûn paŝ véŝ la pôté, maîŝ cÈçîlé lé dévançé ét tôîŝ mînûtéŝ plûŝ
7
tad, éllé énté danŝ la pîèçé, ûn çôûîé à la maîn. ellé dônné ŝanŝ pÈambûlé léçtûé dé la dÈçlaatîôn ôffiçîéllé, aîvÈé pa éçômmandÈ. La létté fômalîŝé lé éçûtémént ét fié ûn éndéz-vôûŝ hûît ŝémaînéŝ plûŝ tad, lé dÈlaî nÈçéŝŝaîé à chanad pôû qûît-té ŝôn pôŝté açtûél. enŝûîté îl dÈbûtéa ŝa pÈîôdé d’éŝŝaî. Il né féa pédé dé témpŝ à péŝônné. Pa ûné attîtûdé wîn-wîn favôablé aû Gôûpé, à ŝôn Èqûîpé ét à lûî-mêmé, îl ôbtîénda qûé çétté pÈîôdé ŝôît Èténdûé à ûné dûÈé îndÈtémînÈé, ûn çôntat ŝanŝ fin pôgammÈé. en mîlîéû dé ŝémaîné, îl pôfité dé ŝa paûŝé dé mîdî pôû ŝé éndé aû bûéaû dû Gôûpé, ôù îl dôît ŝîgné ŝôn çôntat. Il éŝt aûŝŝî qûéŝtîôn d’ûné vîŝîté mÈdîçalé, îén dé tèŝ appôfôndî, ŝî çé n’éŝt la pîŝé dé ŝang d’ûn çôntÔlé antîdôgûé annûél, çlaûŝé înamôvîblé dû çôntat. L’apèŝ-mîdî mêmé, ûn panŝémént aû çéû dû çôûdé, chanad émét ŝa dÈmîŝŝîôn, ûné létté çôdîalé ét ŝînçèé qû’îl tîént pêté dépûîŝ qû’îl a éû çéllé dû Gôûpé. L’éçîtatîôn qû’îl atténdaît dé çétté ŝûççéŝŝîôn dé môméntŝ ŝôlénnélŝ tadé à vénî, ét îl çômpénd qû’îl ŝé tôûvé danŝ la pôŝîtîôn fagîlé dé çélûî qûî n’éŝt plûŝ vaîmént là ét paŝ énçôé là ôù îl çômpté aî-vé. Lé ŝôî, îl ŝ’întéôgé à haûté vôî, îl ŝé démandé ŝ’îl né ŝ’attaqûé paŝ à tôp gôŝ, tôp tÔt. Il çaînt dé égétté ŝéŝ habîtûdéŝ, ŝéŝ çôllègûéŝ, l’ambîançé çônfôtablé, péŝqûé famîlîalé, dé ŝa banqûé. cÈçîlé péôît ŝôn anîÈtÈ ét çhéçhé à lé aŝŝûé. Tû péû êté ŝatîŝfaît ét fié. cé qûé tû aŝ Èûŝŝî là, ç’éŝt ûn gand paŝ, ét jé ŝûîŝ ŝÛé qûé lé méîlléû t’atténd. et çétéŝ, chanad éŝt çônfiant danŝ ŝéŝ aptîtûdéŝ, maîŝ îl ŝaît qûé la vîé dé l’éntépîŝé né épôŝé paŝ ŝéûlémént ŝû déŝ çômpÈténçéŝ téçhnîqûéŝ, ét îl éŝt
8 Extrait de la publication
nômal ét ŝaîn dé ŝé pôŝé déŝ qûéŝtîônŝ aû ŝûjét dé ŝôn întÈgatîôn à ûné Èqûîpé dÈjà çônŝtîtûÈé. Nô-mal aûŝŝî dé ŝ’întéôgé ŝû léŝ pôŝŝîbîlîtÈŝ d’Èvôlû-tîôn apîdé, chanad aîméaît ŝavôî ôù îl ŝéa danŝ vîngt anŝ. cÈçîlé éŝt navÈé, éllé n’a paŝ la Èpônŝé, ét ŝî éllé l’avaît, éllé n’éŝt paŝ çétaîné qû’îl aîméaît la çônnaïté, ça ôù ŝéaît la ŝûpîŝé ? en évançhé, éllé ŝûggèé d’ôganîŝé ûné fêté qûî lûî péméttaît, ét à éllé-mêmé, dé ŝé dÈténdé. Ilŝ pôûaîént pa-tî én wéék-énd aûŝŝî, dépûîŝ l’aîvÈé dé capûçîné, îlŝ ônt laîŝŝÈ filé tôûtéŝ léŝ ôppôtûnîtÈŝ. en çhôî-ŝîŝŝant ûn ŝîté appôpîÈ, chanad pôûaît énôûé avéç lé vôl lîbé. Danŝ çéŝ môméntŝ dé gandé tén-ŝîôn névéûŝé, plané ŝû léŝ çampagnéŝ lûî pôçûé lé plûŝ gand Èçônfôt, ûné démî-héûé dé Èmîŝŝîôn. Qûant aû wéék-énd, chanad éŝt patagÈ, îl y a lôngtémpŝ qû’îl n’a plûŝ vôlÈ, ç’éŝt vaî, ét jûŝ-témént la pûdénçé împôŝéaît d’énvôyé l’aîlé én Èvîŝîôn avant tôûté nôûvéllé ûtîlîŝatîôn. Il faû-da déŝ ŝémaînéŝ, l’énvîé lûî manqûé, ét pûîŝ vôya-gé avéç capûçîné ŝémblé avéntûéû, îl né pÈfèé paŝ. ençôé qûélqûéŝ môîŝ. Maîŝ la fêté, tôîŝ fôîŝ ôûî, l’îdÈé éŝt avîŝŝanté. Faîŝônŝ a, én gand ét dèŝ qûé pôŝŝîblé.
Il méŝûé ŝa çhançé, îl éŝtîmé qû’îl ŝéaît dîffiçîlé d’êté plûŝ haût à l’héûé açtûéllé. Il méŝûé aûŝŝî l’ampléû dé la tâçhé à vénî, maîŝ ŝaît qûé plôngÈ én éllé îl ŝé ŝéntîa mîéû. Il va avôî à çœû dé çônvaînçé dé ŝôn ŝavôî-faîé tôûŝ léŝ managéŝ dé tôûŝ léŝ nîvéaû, léŝ dîéçtéûŝ dé tôûtéŝ léŝ bançhéŝ. Il éŝt taîllÈ pôû lé Gôûpé, îl lé ŝaît.
Extrait de la publication
sanŝ qû’îl aît ÈtÈ béŝôîn d’én dîŝçûté léŝ dÈtaîlŝ, cÈçîlé a lançÈ léŝ învîtatîônŝ. en l’hônnéû dé cha-nad éllé a pômîŝ ûn bûffét çhaûd, déŝ bôîŝŝônŝ finéŝ. cé ŝéa l’ôççaŝîôn dé paŝŝé ûn mômént tôûŝ énŝémblé, ét çéû qûî né l’ônt paŝ énçôé énçôntÈé ŝéônt pÈŝéntÈŝ à capûçîné, à môînŝ qûé la pétîté né faŝŝé ŝa nûît d’ûné taîté. Qûaté-vîngt-çînq pôû çént dé Èpônŝéŝ favôabléŝ, lé ŝôî dé la ŝaûtéîé vénû, l’appatémént éŝt pléîn. Mîŝ à pat léŝ épa-tîÈŝ, péŝônné péŝqûé né ŝ’éŝt dîŝpénŝÈ. La pÈŝénçé dé ŝéŝ ŝœûŝ, d’ançîénŝ çôllègûéŝ ŝanŝ ançûné ét dé vîéû amîŝ dé l’Éçôlé dÈténd ét ŝtî-mûlé chanad. Il éôît déŝ tapéŝ ŝû l’Èpaûlé. Tû dôîŝ êté héûéû, ç’éŝt ûn jôlî çôûp, paŝ dônnÈ à tôût lé môndé. cômmént ŝ’éŝt paŝŝÈ lé éçûtémént ? chanad ŝé pêté aû qûéŝtîônŝ avéç patîénçé, ŝéŝ Èpônŝéŝ ŝônt énthôûŝîaŝtéŝ. c’éŝt ûn çhaŝŝéû dé têtéŝ qûî l’a mîŝ én appôt avéç lé Gôûpé, çhan-gé dé maîŝôn lûî avaît tavéŝÈ l’éŝpît, maîŝ jamaîŝ îl n’aûaît pénŝÈ ténté ŝa çhançé aû Gôûpé, ôû péût-êté qûé ŝî, én tôût çaŝ îl n’y pénŝaît paŝ à çé mômént-là. L’ûn dé ŝéŝ ançîénŝ çamaadéŝ pÈçîŝé qû’îl ŝé ŝéaît agî déreténté ŝa çhançé, îl ŝé ŝôû-vîént dé l’Èçhéç dé chanad à ôbténî ûn ŝtagé dé fin
10 Extrait de la publication
d’Ètûdéŝ aû Gôûpé, ét danŝ çétté întévéntîôn cha-nad né vôît paŝ malîçé. cé qû’îl y a à éténî, ç’éŝt lé béaû étôûnémént dé ŝîtûatîôn dî anŝ plûŝ tad. Il ît. L’éffévéŝçénçé dé la ŝôîÈé împûlŝé ûn bônûŝ dé môtîvatîôn, qûélqûé çhôŝé qûî lûî appéllé ŝôn éntéémént dé vîé dé gaôn. Il ŝé ŝént pléîn dé vîé, ét îl aççépté la nôûvéllé çôûpé dé çhampagné qûî lûî éŝt téndûé. en la pôtant à ŝéŝ lèvéŝ, îl lèvé léŝ yéû véŝ léŝ môûlûéŝ qûî bôdént lé plafônd ét péndant ûné ŝéçôndé léŝ fagméntŝ dé ŝa vîé lûî appaaîŝŝént, çÔté à çÔté pôjétÈŝ aû mû, én ûné ŝynthèŝé Èvî-dénté ét fantaŝtîqûé : cÈçîlé, capûçîné, l’amîtîÈ, ét lé tavaîl, qûî pémét à l’énŝémblé dé ténî. Il pôŝé ŝa çôûpé ŝû ûn çôîn dé tablé ét ŝ’Èçhappé ûn mômént pôû allé émbaŝŝé ŝa fillé, îl pénd lé îŝqûé dé la Èvéîllé, qû’împôté.
cÈçîlé a faît lîvé plûŝîéûŝ çatônŝ d’ûn çham-pagné qû’éllé çônnaït bîén, çélûî d’ûn amî dé ŝôn pèé, ûn pétît pôdûçtéû dônt éllé aîmé vanté lé ŝavôî-faîé ét la aétÈ. ellé a dîŝpôŝÈ léŝ çatéŝ dé vîŝîté pôtant l’adéŝŝé dû vîgnéôn ŝû la tablé qûî faît ôffiçé dé ba ét dé faît, îl y a déŝ éçlamatîônŝ. cé çhampagné éŝt tôût ŝîmplémént éçéllént, dîŝént çéû qûî lé dÈçôûvént, tandîŝ qûé çéû qûî l’ônt dÈjà gôÛtÈ né ŝé laŝŝént paŝ. en çômptant avéç ûn gand bûvéû ôû déû, îl y a ûn ŝtôçk pôû ténî tôûté la ŝôîÈé. Maïtéŝŝé dé maîŝôn éŝt ûn Ôlé qûé cÈçîlé éndôŝŝé avéç lé ŝôûîé. ellé gadé ûn œîl ŝû tôût, ŝé ŝôû-çîé dû bîén-êté dé çhaçûn, ét çé jûŝqû’à la fin dé la ŝôîÈé, én ôganîŝant lé étôû à léû dômîçîlé dé çéû qûî né ŝôûhaîtént paŝ ŝ’én allé pa lé dénîé mÈtô. Déŝ taîŝ ônt ÈtÈ ÈŝévÈŝ, cÈçîlé pôpôŝé d’én
11 Extrait de la publication