Rafle du Vel d

Rafle du Vel d'hiv : un regard policier sur Paris, sous l'Occupation

Documents
52 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 119/07/12 19:47 Page1 I l y a quelques années de cela, travaillant aux Archives de la préfecture de police de Paris, je rencontrais Charles Tremil, fils de déportés et président de l’association« Histoire et mémoire du 3ème ». Monsieur Tremil était en quête de documents sur la persécution des Juifs dans le 3ème arrondissement de Paris, où il vivait depuis son enfance, et avait en vue, déjà, une exposition sur le sujet. Grâce à un hasard étonnant – l’existence d’archives liées au recensement et au contrôle des Juifs dans cet arrondissement – et à un talentueux archiviste, son désir est devenu réalité. La plupart des pièces présentées ici sont exceptionnelles par leur rareté. En fait, elles ne devraient plus exister. Au tournant de l’année 1947, le ministre de l’Intérieur ordonnait aux préfectures de détruire les archives marquant une discrimination à l’égard des Juifs constituées sous Vichy et l’occupation, exception faite de celles permettant d’établir des droits en faveur des familles de déportés ou de servir la justice. C’est ainsi que dans le ressort de la préfecture de police de Paris, la plupart des archives de la persécution furent pilonnées.

Informations

Publié par
Publié le 16 juillet 2017
Nombre de visites sur la page 3 450
Langue Français
Signaler un problème
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page1
I
l y a quelques années de cela, travaillant aux Archives de la préfecture de police de Paris, je rencontrais Charles Tremil, fils de déportés et président de l’association« Histoire et mémoire du 3ème ». Monsieur Tremil était en quête de documents sur la persécution des Juifs dans le 3ème arrondissement de Paris, où il vivait depuis son enfance, et avait en vue, déjà, une exposition sur le sujet. Grâce à un hasard étonnant – l’existence d’archives liées au recensement et au contrôle des Juifs dans cet arrondissement – et à un talentueux archiviste, son désir est devenu réalité. La plupart des pièces présentées ici sont exceptionnelles par leur rareté. En fait, elles ne devraient plus exister. Au tournant de l’année 1947, le ministre de l’Intérieur ordonnait aux préfectures de détruire les archives marquant une discrimination à l’égard des Juifs constituées sous Vichy et l’occupation, exception faite de celles permettant d’établir des droits en faveur des familles de déportés ou de servir la justice. C’est ainsi que dans le ressort de la préfecture de police de Paris, la plupart des archives de la persécution furent pilonnées. Plus rien ne devait rester dans les commissariats de quartier, y compris, précisait une circulaire, « les registres de recensement des israélites »… Pour une raison que l’on ignore, les « archives raciales » du commissariat de police des quartiers des EnfantsRouges et des ArtsetMétiers, situé rue de Bretagne(Paris3e), ont, en partie, échappé
U n r e g a r d p o l i c i e r s u r Pa r i s , s o u s l ’ O c c u p a t i o n Le registre« Recensement israélites et entreprises juives »du commissariat de la rue de Bretagne comprend à lui seul 5786 noms, auxquels s’ajoutent 999 « entreprises » – la plupart du temps des commerces modestes liés au textile. L’immense majorité des déclarants ont respecté l’ordre alphabétique fixé par la préfecture de Police : les A. et les B. se sont présentés dès le 4 octobre, les P., le 15 octobre, etc. Outre cette pièce – rare trace administrative du recensement des Juifs à Paris –, on relève d’autres documents de premier ordre, comme le registre d’enregistrement et des formulaires bureaucratiques liés à l’édiction de l’étoile jaune. Certains documents sont plus particulièrement accablants. Ainsi, cette copie d’une lettre du commissaire de police des EnfantsRouges et des ArtsetMétiers adressée, le 6 mars 1941, au service administratif des Affaires juives(dit le « service spécial », basé à la Caserne de la Cité): le policier fait savoir qu’il se démène pour débusquer les entreprises juives en appartement, qui abondent dans sa circonscription, mais ce travail, dont il s’est chargé en personne « par goût de la nouveauté », lui pose bien des difficultés… Le service des Archives de la préfecture de police a par ailleurs eu l’excellente idée de puiser, pour cette exposition, dans ses riches dossiers de « naturalisation ». On peut ainsi examiner les cartes d’identité d’étrangers d’un couple de Polonais qui a évité la déportation(le mari est fourreur). Jusqu’à leur naturalisation en 1947, le timbre « JUIF »/« JUIVE », apposé sept ans plus tôt, figure toujours sur leur pièce d’identité ! Laurent Joly Chargé de recherche au CNRS (CRHQCaen), auteur de L’Antisémitisme de bureau (Grasset, 2011).
à la destruction – à commencer par le fameux
« registre de recensement ». En octobre 1940, en application d’une ordonnance des autorités occupantes, 150 000 personnes étaient recensées comme juives à Paris et en banlieue, dont 10 200 dans le 3ème arrondissement.
P r o p r i é t é d e l a P r é f e c t u r e d e P o l i c e , s e r v i c e d e l a M é m o i r e e t d e s A f f a i r e s C u l t u r e l l e s
1
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page2
2
L a R a f l e d u V é l o d r o m e d ’ H i v e r : l e s a r c h i v e s d e l a Po l i c e
Plaque n° 41775  Camp de Drancy
H M 3 H i s t o i r e e t M é m o i r e s d u 3 è m e a r r o n d i s s e m e n t
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 20:51 Page3
U n r e g a r d p o l i c i e r s u r Pa r i s , s o u s l ’ O c c u p a t i o n
05
Sommaire 14 25 du Vel d’Hiv. 29 Instruction de la rafle du Vel d’Hiv 32 Rapports sur le déroulé de la Rafle Recensement des israélites 44
Déclaration des entreprises juives Distribution d’étoiles jaunes P.I. Mendel Mendelson
P r o p r i é t é d e l a P r é f e c t u r e d e P o l i c e , s e r v i c e d e l a M é m o i r e e t d e s A f f a i r e s C u l t u r e l l e s
3
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page4
4
L a R a f l e d u V é l o d r o m e d ’ H i v e r : l e s a r c h i v e s d e l a Po l i c e
Plaque n°xxx Drancy, entrée à la baraque de fouille
H M 3 H i s t o i r e e t M é m o i r e s d u 3 è m e a r r o n d i s s e m e n t
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page5
U n r e g a r d p o l i c i e r s u r Pa r i s , s o u s l ’ O c c u p a t i o n
P r o p r i é t é d e l a P r é f e c t u r e d e P o l i c e , s e r v i c e d e l a M é m o i r e e t d e s A f f a i r e s C u l t u r e l l e s
5
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page6
6
L a R a f l e d u V é l o d r o m e d ’ H i v e r : l e s a r c h i v e s d e l a Po l i c e
H M 3 H i s t o i r e e t M é m o i r e s d u 3 è m e a r r o n d i s s e m e n t
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page7
U n r e g a r d p o l i c i e r s u r Pa r i s , s o u s l ’ O c c u p a t i o n
P r o p r i é t é d e l a P r é f e c t u r e d e P o l i c e , s e r v i c e d e l a M é m o i r e e t d e s A f f a i r e s C u l t u r e l l e s
7
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page8
8
L a R a f l e d u V é l o d r o m e d ’ H i v e r : l e s a r c h i v e s d e l a Po l i c e
H M 3 H i s t o i r e e t M é m o i r e s d u 3 è m e a r r o n d i s s e m e n t
160712 Intérieur Brochure HM3_Mise en page 1 19/07/12 19:47 Page9
U n r e g a r d p o l i c i e r s u r Pa r i s , s o u s l ’ O c c u p a t i o n
P r o p r i é t é d e l a P r é f e c t u r e d e P o l i c e , s e r v i c e d e l a M é m o i r e e t d e s A f f a i r e s C u l t u r e l l e s
9