Rapport technique et financier 2014 UAVES

Rapport technique et financier 2014 UAVES

-

Documents
37 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ONG UNION POUR UN AVENIR ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE UAVES BP: 210 Tél.: (00223) 21820 535– 76 08 79 79 – 76 10 85 06 E-mail :onguaves@yahoo.fr ou adtigoum@yahoo.fr Siège social : Tacharane, Commune Gounzoureye Bureau Gao : Quartier Boulgoundié– Mali ___________________________________________________________________________ RAPPORT TECHNIQUE ET FINANCIER ANNEE 2014 Accord Cadre N° : 001095 ; Adresse : BP : 210 – Gao Responsable : Adama TIEGOUM, Quartier : Boulgoundjié; tél : 76 08 79 79/ 76 10 85 06/21 820 535 ONG UNION POUR UN AVENIR ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE UAVES BP: 210 Tél.: (00223) 21820 535– 76 08 79 79 – 76 10 85 06 E-mail :onguaves@yahoo.fr ou adtigoum@yahoo.

Informations

Publié par
Ajouté le 17 mars 2015
Nombre de lectures 126
Langue Français
Signaler un abus

ONG UNION POUR UN AVENIR ECOLOGIQUE
ET SOLIDAIRE

UAVES
BP: 210 Tél.: (00223) 21820 535– 76 08 79 79 – 76 10 85 06
E-mail :onguaves@yahoo.fr ou adtigoum@yahoo.fr
Siège social : Tacharane, Commune Gounzoureye
Bureau Gao : Quartier Boulgoundié– Mali
___________________________________________________________________________




RAPPORT TECHNIQUE ET FINANCIER
ANNEE 2014







































































































































































































AccordCadreN°:001095;Adresse:BP:210–Gao

Responsable:AdamaTIEGOUM,Quartier:Boulgoundjié;tél:76087979/
76108506/21820535ONG UNION POUR UN AVENIR ECOLOGIQUE
ET SOLIDAIRE

UAVES
BP: 210 Tél.: (00223) 21820 535– 76 08 79 79 – 76 10 85 06
E-mail :onguaves@yahoo.fr ou adtigoum@yahoo.fr
Siège social : Tacharane, Commune Gounzoureye
Bureau Gao : Quartier Boulgoundié– Mali
___________________________________________________________________________





RAPPORT TECHNIQUE
ANNEE 2014






AccordCadreN°:001095;Adresse:BP:210–Gao


Responsable:AdamaTIEGOUM,Quartier:Bouloundjié;tél:76087979/
76108506/21820535







RAPPORTANNUELUAVES2014 Page2
INTRODUCTION
Depuis2012avecl’invasiondesgroupesarmésquisont:leMouvementNationaldeLibération
del’Azawad(MNLA)réclamantunepartitiondupays,etsesalliésislamistes:Ansardine,Aqmi,
MUJAOpuisBokoharamquiprônentlacharia(loiislamique),lemalientieresttombédansle
cercled’unconflitcomplexe,quid’unepartaprovoquél’arrêtdesactivitéssocioéconomiques
d’une population déjà soumise à une famine chronique suite aux années successives de
mauvaisepluviométrieetderébellionTouareg,etd’autrepart,unralentissementdesactivités
des partenaires au développement de la région de Gao soucieux des enlèvements de
personnel,devéhicules,deskamikazes,restesdesexplosifsettouteautreformedeviolation
des droits de l’homme constatés sur le terrain(viol de femmes, liberté d’expression, de
déplacement,detravail,etc...

Enconsolidationauxacquisde2013quiaétéplacéesouslesigned’uneimpérieusenécessité
depréparationàlarésiliencedesbénéficiairesetintermédiairessociauxrestéssurplaceouen
retourdezoneaprèsladouloureuseoccupationannoncéeci-dessus,l’UAVES,encollaboration
avecsespartenaireset,àl’instardesautrespartenairesdeGao,s’estinvestien2014dansdes
actionsallantdanslesensde:«larelancedelaviedanslacité»,«levivreensemble»,«le
relèvementprécoceetlastabilisationcommunautaire»,«instaurationdesdroitshumains».

Cesactionsontétéexécutéesàtraversdeuxdomainesprincipaux,àsavoir:
! Développement durable qui regroupe les actions de d’information/sensibilisation, de
formation/accompagnementdespaysansetpaysannesàladiffusionetl’applicationdes
pratiques agroécologiques, la mise en place des conditions minimales d’accès aux
ressourcesnourricièresetdevalorisationdesproductionsagricoles.
! Urgence:laréalisationdesactionsdeplaidoyer/lobbing,foraenfaveurdelacohésionsociale
entre les couches sociales de Gao (Songhoi, Arabe, Tamacheqs, Peulhs, etc…), la
distributiongratuitedevivres(riz,maïs,mil)etdesemencesderiz,delégumesetmatériels
dejardinafind’appuyeràlasurviesurplacedespopulationsvulnérables(améliorationdes
moyensdesubsistance)etleurpréparationàlapréventiondescrisesdeséventuellescrises.
RAPPORTANNUELUAVES2014 Page3
Cesactionsontétépossiblesgrâceàl’appuifinancierdupartenaireprincipal:l’Association
«TerreetHumanisme»enFranceafindecontribueràmainteniretsoutenirl’équipede
l’UAVESdanssonprogrammede«formationetdiffusiondespratiquesagroécologiques».
Aussi s’ajoute l’appui non moindre des communautés bénéficiaires des actions puis les
associationsétrangèrespartenairesdeTacharane,comme:l’AssociationKaHaGna(santé),
SecoursPopulaired’Aubagne,AssociationSolidaritéaveclesPeuplesdusahel,Homéopathie
Solidaritéet,lesprestationsenformationsetsuividesprojetsréaliséesparl’UAVESavecla
collaborationd’autresassociationsfrançaisescomme:AmisDogon,DANAYA.

Par ailleurs, il faut noter que 2014 a permis de continuer les projets d’urgence comme
«réponsehumanitaireauxconséquencesduconflitdumali»réaliséencollaborationavec
Oxfam-Mali,et«Appuiauxactivitésdelacampagneagricoles2013-2014danslevillagede
Tacharane»aveclePAOSCII.C’estaussil’occasiondetisserunecollaborationavecl’OIM
(OrganisationdelaMigrationInternationale)surleprojet«Appuiaurelèvementprécoceetà
lastabilisationcommunautairedansleszonesavecuntauxélevéderetournésdansles
régionsduNorddumali»danslarégiondeGao.

Malgrélesdifficultésd’insécuritégénéraliséequisévitdanstoutlenordduMali,eticidansla
régiondeGaoaveclesmanifestationsdesislamistes,leprésentdocumentdonneundétaildes
actions menées en collaboration avec les partenaires techniques et financiers afin de
contribueràsoulagerlespopulationsvulnérablesdelarégiondeGao.

I-IDENTIFICATIONDESPROGRAMMES/PROJETS
I-1.LOCALISATION
- RégiondeGao:communeurbainedeGao(AljanbandjaetChâteau),villages/fractions
descommunesruralesdeGounzourèye,Gabéro,Gao,Anchawadj,Tilemsi,Témera,et
Bamba.
- RégiondeMopti:communesdeDifarabé(Kara),Youdiou(Youdiou),Sangha(Koundou
Da)
- RégiondeKayes:villagesdeDiandouméetTourourou,cercledeNioro
- RégiondeKoulikoro:Mounzou,danslacommunedeBaguinéda
RAPPORTANNUELUAVES2014 Page4
I-2.TITREDUPROGRAMME:«Formationetdiffusionde
l’agroécologieauMali».
I-3.BUDGET:114354083FCFA
I-4.Contextegénéraldupaysetzonesd’interventiondel’UAVES
LasituationsécuritaireresteencorefragilemalgréleseffortsfournisparleGouvernementet
sespartenairescommelaMINUSMAenfaveurdelapaixauMali.Lesaccordsdenégociation
aveclesgroupesarmésenAlgériesepoursuiventavecuncessezlefeuencoresouventémaillé
d’affrontementsentrelesgroupesarmés,l’arméemalienne,lesislamistes.Onnotedes
kamikaz,d’enlèvementdepersonnesetdebiens(véhicules,moto,boutiques),lejetd’explosifs
etenginsdeguerre.
Lasituationresterelativementcalmedanslesautrescommunessurtoutriverainesdufleuve
Niger,danslesrégionsdeKayes,KoulikoroetaupaysDogon(Mopti).

QuantàGao,lesmanifestationsd’insécuritépersistentàl’instardesautresrégionsauNorddu
Mali(àsavoirTombouctouetKidal).Celaestaggravéen2014parledéficitcéréalierde83%,
unrecorddestroisdernièresannéesselonunbilandelacampagneagricolefourniparla
directionrégionaledel’agriculturedeGao.Lesrisquesd’insécuritéalimentaireexistentdans
toutesnoscommunesd’intervention.

Néanmoins,lesdistributionsdevivresetautresnaturesparOXFAMencollaborationavec
PAM,DRC(ConseilDanoisdesréfugiés),NRC(ConseilNorvégiendesRéfugiés),HCR(HautConseil
des Réfugiés), ACF(Action Contre la Faim), Save The Children, et le CICR(Croix Rouge
Internationale),l’OIM(OrganisationdelaMigrationInternationale)ontpermisdefairefaceau
retour massif des populations sur leur terroir d’origine. C’est-à-dire les villes, villages et
fractionsdelarégion.Etquantàl’UAVESpareillesdistributionsontétéfaitesàTacharane
(communedeGounzourèye)avecl’appuiduPAOSCII(Programmed’AppuiauxOrganisations
delaSociétéCivile),danslebutd’accompagnerlesbénéficiairesàl’achèvementduprojet.

RAPPORTANNUELUAVES2014 Page5
Surl’ensembledelazoned’interventiondel’UAVES(enmajoritéenzonefleuve),lesactivités
maraichèressontencoursetl’engagementdespaysansetpaysannesencollectifouindividuel
fait montre. Ce domaine apparait à Gao comme l’activité de résilience très appréciée et
exécutéeparlespopulationsruralesàdéfautdeproductioncéréalière.Aussielleapermisnon
seulementdediversifierl’alimentationmaisaussidegénérerdesrevenusmonétairescomme
montréparl’évaluationsommaireinternedesjardinstenusavecl’appuid’Oxfam(cfrapport
définitifenannexe).Aceteffetl’annéerestemarquéeàTacharaneparlefoisonnementdes
maraichersprivésàdéfautderécoltesconséquentesdepaddy.Plusde56jardinscontre35en
2013. Mais, il faut souligner que l’activité reste menacée par l’insuffisance des crues,
l’insuffisance des points d’eau permanents et aménagements agricoles, les déprédateurs,
manquedematériels,lefaibleniveaud’alphabétisation.

Dupointdevuepastoral:lespâturagessonttrèsmauvaisdanslecercledeGaoavecun
tarissementdesmaresetunefortebaissedelanappephréatiquecarlapluviométrieétaitbien
mauvaise.Lespâturagespassablessontàprèsde120kmdufleuveNiger.Ilssontpassables
danslescommunesdeTalatayeetTessitdanslecercled’AnsongoetMénakaet,parsemédans
lacommunedeIntillit.Lesanimauxsontexposésàdevéritablesbesoinsdedéparasitagedans
touteslescommunessédentairesetpastorales.Ledéstockageetlescampagnesdevaccination
pourrontêtreenvisagéslesmoisàvenirpourrationaliserlesfaiblespâturagesexistants.

Afin de sauver «la banque du paysan de Gao», des efforts sont à envisager dans: la
vaccination,ledéparasitage,lesmagasinsd’alimentbétailetlaréalisationdesaménagements
pastoraux(puits,creusementdesmares)lesmoisàvenir.

Parailleursdeseffortsénormesdoiventêtrefaitsdanslecadredelacommunication(réseaux
de téléphone et internet en perpétuel perturbation) encore insuffisamment fournie ne
facilitentpasletravaildanslarégion,enplusdelafragilitédelasécuritéengénéral.


RAPPORTANNUELUAVES2014 Page6
I.5ACTIVITES
Ellessontréaliséesdanslesrégionscitéescihautet,enmajoritédanscelledeGaodans
l’objectifd’accompagnerladiffusiondel’agroécologieauprèsdespaysannesetpaysansen
collectifouindividuel.Toutesfoiscomptetenudelasituationsécuritaireannoncéecihautdans
larégiondeGao,leseffortsfournisontpermisdefavoriserlastabilisationcommunautairepar
lamiseplacedesactivitésderenforcementdecapacitésdespaysansetgroupesdepaysans
anciensetnouveauxetlaréalisationd’activitésdecohésionsociale.

1.5.1–RégiondeGao
1.5.1.1Lesactivitésdeformation-accompagnementdesjardinscollectifsetindividuelsà
Tacharane:
Pourl’UAVES,Tacharaneestlabasedetouteslesactivitésdeformationetdediffusiondes
pratiquesagroécologiquesàtraverssoncentredeformationenagroécologieetleCAPROSET
(CentreAgroécologiquedeProductiondeSemencesTropicales).
Comptetenudesacquisdesannéesécouléesdansladiffusiondel’agroécologieaujardin
auprèsdespopulationsdelalocalitéparTerreetHumanismeetUAVES,lejardinageest
devenuunevolontépopulaire.Lesanimateursissusdelalocalitéontréponduauxbesoinsde
formationoud’accompagnementsollicités.Ainsil’onvad’unetrentainedejardinsencadrésen
2013àplusd’unecinquantaineen2014.Lesrésultatsatteintsenkgdeproductionparculture
danscesjardinsàmajoritéfémininssontconsignésdanslegraphiqueci-dessous.

DiagrammedeproductiondelégumesàTacharane
RAPPORTANNUELUAVES2014 Page7
Lesdétailsparjardinsontdonnésdansletableauci-dessous
Recapitulatifdes
productionsTacharane2014.xls

1.5.1.2LecentredeformationenAgroécologiedeTacharane:
En plus des activités quotidiennes de réponse aux besoins d’encadrement technique des
populationsenmaraichageetencéréaliculture,l’annéeétaitmarquéepartrois(3)activités
principales:laformationdesanimateursenagroécologienouvelles,leDiagnosticdesennemis
desculturesetlesmoyensdelutteintégréedanslazoneUAVES,l’ébauched’unguidepratique
delutteintégrée.

Laformationdesanimateursenagroécologie:elleaconcernéunevingtained’Animateursen
DéveloppementCommunautaire(ADC)issusdel’UAVES,duCAPROSET,deTASSAGHT,UGM
(UniondeGroupementsmaraichers),Danaya,AmisDogon.Tousparticipentàlasensibilisation
etdiffusiondespratiquesagroécologiques.Elles’estdérouléeendeux(2)sessions.C’est-à-dire:
- Du21au27avrilàTacharanesurlesmodules:Conceptd’Agroécologie,Définition,
avantagesetenjeux;lecompost(fabrication,utilisationetconservation),lespratiques
de lutte antiérosive, gestion de l’eau et du sol (Zaï, diguette, semences (enjeux,
risques);organisationduschémad’aménagementd’unefermeécologique;calendrier
agricole.










- Du 4 au 10 janvier 2015 au Centre de formation chez Dr Diabaté dans le village de
Satinébougou sur les modules: schéma d’aménagement d’un jardin écologique (suite),
RAPPORTANNUELUAVES2014 Page8
formationauxpratiquesdelutteintégréecontrelesennemisdescultures,intégrationde
l’élevagedansl’agriculture.








L’animationaucentredeDiabatéIdentificationdesattaquesetagentcausaldesplantes
Etude entomologie des légumes: Il faut souligner que cette session a permis de faire la
présentationdesrésultatsduDiagnosticdesmaladiesréaliséparunentomologistequiaussi
profiterappuyerl’UAVESàélaborerunguidesurlespratiquesdelutteintégréerespectueuse
del’environnement.
Rapportfinal A-Diagnosticdes
Formationd'animateursUAVES2014.doc problèmesphytosanitairesdesculturesmaraîchèresauniveaudeslocalitésdeTacharan1.doc

1.5.1.3LeCAPROSET(CentreAgroécologiquedeProductiondeSemencesTropicales):Associationdont
l’UAVESestmembrefondateur.Elleestchargéedesactivitésdeformationetdeproductionde
semencesàl’ONGUAVES.initiationde57femmesenproductiondesemencesàBerrah(communeSoni
AliBer)etBagoundié(communedeGounzourèye).








RéunionBilantechniqueCaproset2014Visiteguidéedesparcellesd’exploitationdesemences
RAPPORTANNUELUAVES2014 Page9
Enproductiondesemences,lesespècescultivéessont:laitue,tomate,carotte,aubergine,piment,
oignon,Gombo,poivron,melon,pastèque


120
112110
101100
85
80

60 ProductionenKg
4745
40
32

20
13
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

ProductionauCAPROSETde2007à2014
Lachutebrutaleconstatéedesproductionsen2014s’expliquepar:
- Lavétustédesaménagementshydroagricolesenl’occurrencelespuitsmaraichers(3)faitmontre.Ces
dernierscreusésen2006nepeuventplusjouerleursrôlesconvenablementsansréhabilitationcorrecte
despartiesd’ouvragesalorsquelesressourcesfinancièrespouvantfaireletravailmanquentàl’UAVES
(organisationàbutnonlucratifmaisd’accompagnementdespaysansetpaysannes)
- Lesystèmed’irrigation(arrosageàlamain)difficileàmaitriserdegrandsespacesdeproductionavec
unmoyend’exhaureaupuits«ledélou»peuadéquat,malgréquelapuretévariétalesoitgarantie;
Néanmoinsdesdémarchessontencoursauprèsdespartenairespourréhabiliterlesystèmedeproduction
danssonensembleetsagestion,puisleschémadetransmissiondelapratiqueagricole.Toutefoisle
réconfortduCAPROSETrésidedanslatransmissiondesconnaissancesenproductiondesemencesàtravers
lesahelet,laqualitédupouvoirgerminatifdesesproduitsmêmedansleszoneshumidescommeau
CamerounetenEurope.C’estdoncunsavoir-fairemaitrisableettransférableauxpaysansetpaysannes
pouramorcerleursécuritéalimentaire.




RAPPORTANNUELUAVES2014 Page10