23 - TABLEAU DE BORD CCI VENDEE FEV 2010.pub
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

23 - TABLEAU DE BORD CCI VENDEE FEV 2010.pub

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

23 - TABLEAU DE BORD CCI VENDEE FEV 2010.pub

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
Langue Français

Exrait

Numéro 23 –février 2010 1 -LE COURS EURO EN DOLLAR1,65 1,5796Cours euro en dollar : décrochage de l’euro1,5764 1,60 L’euro se trouve « malmené » depuis près de 2 mois. Sous pression, il perd de la 1,55 valeur face à un dollar fort mais également face à d’autres devises dont la livre 1,4918 1,4721 1,50 1,5541,4771 sterling. Fin janvier 2010, il cote 1,39 dollar pour un euro, alors que celui-ci avait 1,4616 1,4104 1,45niveau record de 1,49 dollar pour un euro en novembre 2009. Il atteintatteint un 1,396sa plus faible cotation observée sur 6 mois. 1,40 1,33081,35Différentes explications sont avancées pour comprendre cette tendance : le marché des changes est optimiste sur l’évolution économique aux Etats-Unis, où 1,30 une reprise serait plus forte que prévue. A cela s’ajoute de très bons résultats à 1,25 l’exportation de la Chine « ravivant l’appétit » des spéculateurs pour les devises 1,2644 1,246 des pays émergents et également celles en lien avec les matières premières. 1,20 29/01/10 L’euro se trouve également affaiblit par les déficits de certains pays de la zone euro ; la Grèce étant le premier pays touché mais des inquiétudes subsistent pour Cours de l'euro en dollarle Portugal, l’Irlande ou encore l’Espagne. Source : Banque de France 2 – LA COTATION DU PETROLE70 Cours du pétrole :orientation à la baisse 140,9 50 En ce début d’année, le cours du baril de pétrole est en retrait, proche de 72 116,8dollars fin janvier 2010, soit le plus faible cours enregistré depuis octobre 2009. 30 94,9 102,2 Depuis début janvier 2009, il a progressé de+ 62 %. 10 89,3 90Ce marché, très volatil. fluctue en fonction des annonces sur la reprise 75,0 71,3 79,9 67,9 72,28économique ou encore par les mesures prises dans le monde pour éviter tout 70 49,8risque de « surchauffe », notamment en Chine. S’ajoute dans ce mouvement 64,5 40,2 51,8 50 spéculatif, la dernière évolution à la hausse du dollar. 50,5 48,3 Toutefois, celui-ci ne se trouve pas totalement déconnecté de la loi de l’offre et de 30 39,4 la demande. Des inquiétudes émergent sur le faible niveau de la consommation 28,9 10 en produits pétroliers aux Etats-Unis alors que les producteurs tablaient sur une 29/01/10 reprise en abondant leurs stocks. date ValeurValeur du coursEvolution sur 1 an on on renon on renen euroe ar euro / dollaren dollaren euroen dollaren euro Source : Les Echoscours Bourse de Londres 62 %+ 53 %29/01/10 1,39 72,2852,00 + 3 – LA COTATION DU CUIVRE9500Cours du cuivre : un retournement de tendance ? 8775 8540 8500 Depuis janvier 2009, le cuivre connait une croissance continue de son cours, 7685 passant de 3 125 dollars la tonne fin janv. 2009 à 6 854 dollars la tonne fin 7500 64906854janvier 2010, soit une progression de + 119 %. 6500 6379 6676Après avoir atteint un niveau record le 11 janvier 2010, depuis 17 mois, proche de 5631 5512 5309 5500 7 700 dollars la tonne, le cours du cuivre est depuis en repli, et ce, sur l’ensemble 4766 4908 des trois dernières semaines de janvier. Il enregistre sur cette période une chute 4547 4500 1597 4475 de près de 830 dollars la tonne. 3576 35002843Les investisseurs sont inquiets quant à l’évolution du contexte économique actuel. 2500 Tout resserrement des conditions de crédits en Chine ou un affaiblissement de 1978 150029/01/10 l’activité dans quelques pays de la zone euro pourraient limiter fortement la demande en cuivre. date ValeurValeur du coursEvolution sur 1 an Cuivre en dollar/tonneCuivre en euro/tonne  euro/ dollaren dollaren euroen dollaren euro Source : Les Echoscours Bourse de Londres— (tonne29/01/10 1,39 6854+ 106 %4908 +119 % 4 – LA CONSOMMATION DES MENAGES EN FRANCEEvolution des dépenses de consommation des ménages enConsommation des ménages : effet prime à la casse produits manufacturés L’évolution des dépenses de consommation des ménages, tous produits 2322,81 manufacturés en décembre 2009, est importante (+ 2,1 % sur un mois) alors que 22,822,53 celle-ci s’était stabilisée en novembre (+ 0,1 % - nouvelle estimation). Par rapport à 22,6 décembre 2008, sa progression est de + 5,9 %. 22,422,2Ce sont les achats d’automobiles qui dopent les dépenses des ménages en décembre, avec une progression mensuelle de + 9,1 %, faisant suite à une 22 évolution déjàimportante en octobre (+ 4,3 %). L’effet prime à casse explique 21,8 cette forte variation, ainsi par rapport à décembre 2008, les achats de véhicules ont 21,6 augmenté de + 31,8 %. 21,4 21,55 21,2Le poste habillement-cuir connait en décembre une évolution positive et significative (+ 2 %) alors qu’en novembre les dépenses étaient en retrait (- 1,5 %). 21 NB : Analyse en variations mensuelles. Ces dépenses concernent tous les produits manufacturés soit au sens de la comptabilité nationale : les biens durables (matériel de transport et équipement de la maison), le textile-cuir et les autres biens manufacturés (pharmacie, pneus et pièces détachées d’automobile, édition, le bricolage, l’horlogerie-bijouterie, la parfumerie, l’optique photo et les articles divers). Source : INSEE—en milliards d’euros, prix chaînés de 2000 —CJONovembre 09Décembre 09Evolution Dépenses de consommation des ménages  sur1 moissur 1 an Données corrigées des Variations (CVS) Saisonnières et des jours ouvrables (CJO)En milliards d’euros, prix chainés 22,340 22,8122,1 %5,8 %
5 – LA CONJONCTURE VENDEENNE Démographied’entreprises en Vendée Mouvements d’établissements : bilan difficile, morose 2201 L’année 2009, en données provisoires, se clôture avec un nombre de créations 25002120 pures (hors auto entrepreneur) en retrait de - 15 % par rapport à l’année 2008. 1800 2000 Cette tendance s’observe également au niveau régional (- 18 %) et national 1124 15001109(- 21,5 %). Cette baisse est difficilement interprétable dans la mesure où l’on assiste 986 789 746en 2009 à un « boom » de l’auto-entreprenariat, évalué par l’Insee à 1 création sur 1000585 2 (*). En France, les créations auraient ainsi progressé de + 75 %. 500 La CCI de la Vendée a réceptionné près de 421 dossiers sous ce régime. 0 Ce sont les activités de services qui sont privilégiées à 43 % (dont 36 % des cr a onsre rses raa ons services aux entreprises, 17 % restauration, 12 % activités financières et Année 07Année 08Année 09 (*) (données provisoires) assurances) et de commerce à 31 % (dont 19 % hygiène-culture-loisirs, 16 % équipement de la personne, 16 % commerce de gros).  Répartitiondes créations d’entreprises en 2009 Les porteurs de projets optent plus favorablement pour la constitution d’une Sarl/ Eurl (55 %) et pour l’entreprise individuelle (31 %). Selon l’activitéSelon la forme juridiqueSNCaux reprises, la tendance est à la baisse en 2009, et ce, par rapport à 2008Quant BTPSA, SAS… SERVICES13% 9% 1% (- 22 %) et 2007 (- 26 %). Les établissements sont repris à 68 % par achat, 14 % 43%SARL,EURL INDUSTRIE 55% 17% par location-gérance. Cela concerne des activités de services à 52 % (dont 63 % ENT. sont des hôtels-cafés-restaurants) et de commerce à 34 % (dont 45 % des INDIVIDUELLE 31% commerces de détail alimentaire et 43 % des commerces de détail non alimentaire). 1 124 radiations sont enregistrées en 2009, en progression par rapport à 2008 de COMMERCE 31%+ 1 % et 2007 + 14 %. Sont plus particulièrement touchées, les activités de commerce à 38 % (dont 62 % des commerces non alimentaires) et des services à Source : CCI de la Vendée (horsauto-entrepreneurs) données hors agriculture47 % (dont 36 % des services aux entreprises, 28 % Cafés, Hôtels, Restaurants) . 2009 Donnéesprovisoires La fragilité économique des entreprises s’expriment également par un nombre important en 2009 d’ouvertures de jugements pour redressement et pour liquidation (*) Il s’agit de déclarations de créations simplifiées réceptionnées par l’Insee, sans retour d’informations précises notamment si celles-ci ont effectivement démarré leur activité.judiciaire (393 défaillances au total, source Bodacc en date de publication) . Demandeurs d’emploi : Prudence ou optimisme ? Demandeurs d’emploi en fin de moisRégion Pays de 2009 s’est révélé peu favorable pour le marché du travail avec un nombre Vendée France la Loire Decembre - 2009 demandeurs d’emplois en fin de mois (DEFM) inscrits au pôle emploi en forte progression : 21 269 sont comptabilisés fin 2009 en données CVS cat A, en DEFM Catégorie A (1) CVS21 269129 1302 611 700 augmentation de + 21,7 % par rapport à décembre 2008. Evolution sur 1 mois (en %)- 2,0- 2,0- 0.7 Les bons résultats de décembre 2009, annonçant une évolution mensuelle en Evolution sur 1 an (en %)21,7 21,818,5 retrait de - 2 %apporte une note optimiste, eu égard à l’évolution croissante des Taux de chômage cvs T3 098,1 8,19,1 demandeurs d’emplois depuis le 3ème trimestre 2008. (1) Catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de Cette tendance s’observe également à l’échelle régionale (- 2 %) et nationale recherche d’emploi, sans emploi (nouvelle définition) (- 0,7 %). Le recul de l’emploi s’est avéré «moins fort en 2009 que lors des (2) catégories A B C : emploi durable + emploi temporaire + emploi occasionnel CVS : Corrigé des Variations Saisonnières», et ce, grâce à la mise en place deprécédentes récessions (1974, 1993) nombreux leviersnotamment le recours au chômage partiel. Avec la reprise Demandeurs d’emploi en fin de mois par zone d’emploiannoncée, 2010 pourrait s’avérer être meilleure, mais toutefois il existe un 3014000 25,8décalage entre une amélioration de l’économie et une baisse significative du taux 23,4 ème 12000 25de chômage, qui n’est pasattendue avant le 2semestre 2010. 20,9 10000 17,2 20 8 259 En données brutes, 23 523 DEFM sont recensés en décembre 2009. 50 % sont 8000 7 161 15 des femmes (11 777) et 22 % ont moins de 25 ans (5 184). Sur un an, ce sont les 6000 hommes qui ont connu la plus forte progression (+ 27,9 %) dont les hommes de 50 103 902 3 551 4000 ans et plus (+ 40,2 %). Le motif d’entrée indiqué correspond pour 26 % à une fin de 5 2000 contrat à durée déterminée, pour 9 % à une fin de mission d’intérim. Parmi les 00 sorties, 27 % déclarent qu’il s’agit d’une reprise d’emploi. en eu aro ce s uro nen eues ene s om ree -onn esru es - caor evo uon suran en Par zone d’emploi, Vendée Ouest concentre le plus de demandeurs d’emploi (36 %) suivi de La Roche sur Yon (31 %). Sur un an, la zone d’emploi de Vendée Source : DRTEFP des Pays de la Loire Est a connu la plus forte évolution (+ 25,8 %) ainsi que Vendée Ouest (23,4 %).
Immatriculation de véhicules neufsImmatriculations de véhicules : les voitures particuliè-18 292res neuves plébiscitées Neuf - Voitures 14 863 particulières 14 690 Avec 18 292 immatriculations de voitures particulières neuves, 2009 est une année record, en progression de + 23 % par rapport à 2008. La prime à la casse a été un 3 571 eu -cu es ua resélément moteur dans cette évolution, sans oublier les offres commerciales des 4 457 légers (1) 4 570constructeurs pour soutenir la production automobile. 2009 Les immatriculations de voitures particulières d’occasion sont en retrait de - 4 % 2008 727 eu -cu esentre 2009 et 2008 (59 331 contre 61 914), alors que la tendance était déjà en repli 2007 1 049 industriels à moteur (2) de - 2 % entre 2008 et 2007. 802 Concernant l’immatriculation des véhicules utilitaires légers et industriels à moteur, Source : SOeS, Fichier central des automobiles— Meeddat la tendance est morose, en recul pour les autobus, camions.. de -31 % alors que (1) camionnettes, camions, vasp, de PTAC <= 5 t) l’année précédente celles-ci avaient augmenté de + 31 %. (2) autobus et autocars, camions, vasp, tracteurs routiers de ptac > 5 tonnes) Evolution du nombre de logements ordinairesLogements é  : un net ralentissement observ 2007 2008 2009 Le redressement tant attendu dans la construction n’a pas eu lieu en 2009, que ce soit pour les logements ordinaires autorisés ou commencés où ce nombre est en 8 856 ème 7 987retrait pour la 2année consécutive. 7 364 90006 012 80005 642Les autorisations de permis de construire sont en nette diminution entre 2008 et 5 371 7000 2009 (- 23 %). La moyenne nationale est de -18 % et à l’échelle régionale, la 6000 5000tendance est plus prononcée (- 29 %). 40003000 Pour les logements ordinaires commencés, le constat est identique, à savoir une 2000 1000baisse significative des constructions en Vendée (- 13 %), en France (- 17 %) et au 0 niveau régional (- 3 %). autorisés commencés Source: SOeS, Sit@del2- en nombre de Logement et en date de prise en compte—Année 2009 : données provisoires susceptibles d'être révisées jusqu'à la publication des résultats complets de l'année CCI de la Vendée– Service Etudes et Aménagement du Territoire – 16 rue Olivier de Clisson – BP 49—85002 La Roche sur Yon Cedex
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents