Stratégie Internet n° 140 - mars 2010
8 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Stratégie Internet n° 140 - mars 2010

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
8 pages
Français

Description

Tous les mois, l’essentiel de l’Internet : des informations et des conseils pour les dirigeants.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 juin 2012
Nombre de lectures 199
Langue Français

Exrait

ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:43 Page1
Mars 2010N°140E-merchandising :
les meilleures pratiques
SOMMAIRE
Benchmark Group a analysé les stratégies de 50 sites marchands
pour comparer leurs performances. Voici, dans le détail, ce que
Enquête P. 3
font ceux qui se distinguent.
Internet :
les spécificités françaises’étude Commerce électronique, Performances Kiabi, Fnac.com, Rue du Commerce et Telemarket
Lcomparées des sites, Chiffres clés du secteur présentaient une page tunnel. A noter que ces
Analyse P. 4compare à la fois les stratégies, l’audience et la dispositifs sont en général activés sur une courte
Nestlé : gérer la crisesatisfaction utilisateurs des principaux sites mar- durée et que les sites y ayant recours ne les utili-
sur les réseaux sociauxchands français. Zoom sur l’e-merchandising : sent généralement pas en continu.
- Les dispositifs d’autopromotion : ils servent en - Les sélections de produits : “Coups de cœur”,
Conseil P. 5
général à mettre en avant une ou plusieurs offres “notre sélection” voire “les produits les mieux
Maitrîser les coûts des
spécifiques. Tous les sites marchands ont recours notés par les internautes”… 80 % des sites accor-
opérations d’emailing
à des dispositifs d’autopromotion basés sur des dent une mise en avant privilégiée à une partie de
formats publicitaires (bannière, rectangle, skys- leur gamme. Cette mise en exergue a fréquem-
Chiffre P. 6
craper, vidéos…) situés sur la page d’accueil de ment lieu au niveau de la page d’accueil des dif- Confiance dans Internet :
leur site ou au niveau des rayons. Les bannières, férentes rubriques (55 %), mais 38 % des sites y des progrès
les rectangles et les carrés sont les formats les ont recours en page d’accueil ou au sein même Tableau de bord
plus utilisés parmi les sites étudiés. Afin d’optimi- des rayons (35 %). Autre possibilité de sélection :
ser l’espace et toucher des publics différents, il est les best sellers. Un tiers des sites analysés présen- Juridique P. 7
préférable de mettre en avant plusieurs offres sur tent en page d’accueil un encart dédié à leurs Achat de noms de marques
les zones d’autopromotion soit en présentant meilleures ventes. Cette pratique est toutefois sur Google : la CJUE a tranché
alternativement plusieurs offres (Alapage, plus répandue au niveau des pages d’accueil de A lire... / Carnet
Delamaison, Pixmania…) soit conjointement, en rubriques (exemple : Image et Son). C’est l’étape
définissant des zones cliquables distinctes sur la où cette sélection semble la plus pertinente dans Actualité P. 8
bannière (CCB, Daniel Jouvance…). Dans ce cas la mesure où cela permet d’adresser à l’internau- Finance, Marketing-Publicité,
il faut limiter le nombre de mises en avant pour te des propositions déjà ciblées par rapport à sa e-Commerce, Innovations-
ne pas créer de confusion. La première solution Nouveaux services :
est de moins en moins courante. Les sites font de l’essentiel des informations
Présence d’un encart dédié aux “meilleures ventes”plus souvent évoluer le second format, en per- sur le Net
mettant à l’internaute d’interagir avec la publici- Evénements
té, en lui donnant la main pour basculer entre les En page
36%d’accueildifférentes offres. Autre outil : la page tunnel.
Présentée avant la page d’accueil, elle permet de
mettre en avant un produit, une gamme, une pro-
motion ou une annonce spéciale. Elle s’efface soit En page d’accueil
47 %de rubrique (exemple : en un clic, soit automatiquement au bout d’une
Image et Son)courte durée d’affichage, de l’ordre de quelques
secondes. Dans tous les cas, il convient de propo-
ser à l’internaute de passer cette page tunnel
grâce à un lien du type “Accéder directement au Au niveau des rayons
33 %(exemple : Télévisions) Une publicationsite”. Ce format d’autopromotion présente donc
un fort niveau d’intrusivité, ce qui explique qu’il
soit assez peu répandu. Au moment de l’étude, Source : Commerce éléctronique, Performances comparées des sites,
Chiffres clés du secteur, Benchmark Group 2010
sur les 50 sites étudiés, seuls 3 Suisses, GrosBill,
Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010 1ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:43 Page2
En couverture
La part des femmes dans les visiteurs des différents secteurs de l’e-commerce produit à 8 euros au lieu de 10 euros, il sera pro-
Méthodologie bablement plus percutant d’indiquer “-20 %”.
Comparateurs de
48 %prix, guides d’achatLes 50 sites retenus ont été analysés Quelques sites communiquent sur les deux
Parfumerie,en profondeur par les consultants de informations en même temps (Cdiscount, King-68 %cosmétiques
Benchmark Group afin d’établir un jouet, Vertbaudet…).Gastronomie,
58 %alimentation spécialiséebilan de leur performance dans leur - Les nouveautés : Quelque 44 % des sites pré-
Fleurs 57 %
approche commerciale des clients et sentent leurs nouveautés en page d’accueil. Ces
Ventes privées 56 %
prospects (mise en valeur de l’offre, mises en avant sont importantes pour valoriserHypermarchés
54 %en lignequalité du processus de comman- l’offre, se différencier des concurrents, et ne pas
Habillement 54 %
de…). Cette analyse a été réalisée entrer dans une logique exclusive de “guerre des
Équipement
50 %de la maisonentre les mois de septembre à prix”. Des enseignes comme Alapage, Fnac.com,
Généralistes 50 %décembre 2009. La Redoute, Marionnaud, Ooshop, Picard,
Produits culturels 49 % Spartoo, Surcouf… ont fait ce choix.
Produits High tech 49 %
- Les ventes flash : Pour maximiser l’attrait desJouets, puériculture 49 %
ventes flash, il est important de faire figurer cer-Vins, spiritueux 37 %
Agences de voyages, taines offres au sein des dispositifs d’autopro-
52 %compagnies aériennes
motion afin de les rendre plus concrets. Afin de
Parcs de loisirs 55 %
susciter l’achat, il vaut mieux privilégier des, Portails
54 %comparateurs de voyages ventes de 1, 2 ou 3 jours maximum. Enfin, le fait
Réservation d’hôtels,
50 %résidences de vacances de mentionner le nombre de produits restants
Loueurs de voitures 49 % ou le nombre total de pièces disponibles crée un
phénomène de rareté et incite le visiteur à com-Source : Médiamétrie//NetRatings - Panel Nielsen//NetRatings France - Tous lieux - Données de juillet 2009 -
Copyright Médiamétrie//Netratings - Tous droits réservés mander rapidement. Sur Cdiscount, les ventesCes résultats sectoriels intègrent l’audience d’acteurs intervenant sur plusieurs marchés
flash sont mises en avant dès la page tunnel.
visite. Un marchand sur trois a mis en place un Avant même d’atteindre la page d’accueil. Ce
dispositif de ce type au niveau des rayons, 36 % type de mise en avant de ventes souligne le posi-
en page d’accueil générale et 47 % en page d’ac- tionnement discount de l’enseigne. Carrefour
cueil de rubrique. Pour aller plus loin, les sites Online a mis en place un dispositif innovant
peuvent intégrer un premier niveau de filtre. avec l’application Faceshopping sur Facebook :
Ainsi, Fnac Eveil & Jeux effectue une première le site propose tous les jours dès 10 heures une
segmentation selon la cible visée : pour chaque vente privée. Un seul objet par jour est mis en
tranche d’âge, le site présente les trois vente et il est impossible de connaître les opéra-
meilleures ventes du moment. Seul le visuel de tions à l’avance. Il est de plus possible de parrai-
la première offre est visible par défaut. Il suffit ner ses amis ce qui ajoute une dimension virale.
de cliquer sur l’offre suivante pour que sa photo - Les corners et shops in the shop : Pour valoriser
apparaisse. leurs produits et reproduire l’univers des
- Les promotions : 60 % des sites communiquent marques, certains distributeurs mettent en place
sur des promotions depuis leur page d’accueil. des espaces spécifiques sur le site : du simple
Formation Ces techniques sont assez peu répandues dans le emplacement promotionnel (corner) à l’espace-
e-Merchandising secteur textile - habillement (cinq sites sur huit) boutique (shop in the shop). Les corners sont
27 - 28 mai 2010 et les ventes privées (quatre sites sur six), qui par exemple présents sur les sites de Sarenza,
www.benchmark.fr relaient ces informations au niveau des rayons. Spartoo, La Redoute… Les shops in the shop
La pratique la plus répandue consiste à indiquer permettent de mettre en scène les produits. Ils
Etude un prix barré à côté du prix en cours ou “x euros répondent à la demande des marques qui sou-
Commerce électronique, Performances au lieu de …”. Ces informations qui mettent en haitent pouvoir récréer sur le site marchand leur
comparées des sites, Chiffres clés évidence un bénéfice pour le consommateur propre univers et ainsi ne pas être mélangées
du secteur sont plus concrètes que les indications sur le aux autres. Le meilleur exemple est le site
Edition 2010 pourcentage de réduction obtenu. Cela est à Pixmania qui rend cet espace marque accessible
www.benchmark.fr nuancer en fonction du prix de l’article : pour un à partir de son moteur de recherche.
Tous les mois, l’essentiel de l’Internet : des informations et des conseils pour les dirigeants
d’entreprise (direction générale, direction de la communication, direction marketing,
direction commerciale, direction des systèmes d’information...)
Edité par Benchmark Group, www.strategie-internet.com, 69/71 Avenue Pierre Grenier 92517 Boulogne-Billancourt. Téléphone : 01 47 79 50 00 -
Fax : 01 47 79 50 01. PDG/directeur de la publication : Corinne Delaporte. Rédaction : Alain Steinmann (benchsi@benchmark.fr), Frantz Grenier,
Benoît Méli, Agnès Le Gonidec, Flore Fauconnier et François Thierry. Flashage/impression : Imprimerie Chauveau, 24-26 rue de l’Industrie -
Courbevoie (92), 01 47 82 32 32. Dépôt légal : Mars 2010 ; ISSN : 1270-9301. Prix du numéro : 49 euros. Prix de l’abonnement annuel (10 numé-
ros : France 460 euros / Etranger 490 euros). Copyright : toute reproduction même partielle, par quelque procédé que ce soit, du contenu de la
revue, est interdite par la loi du 11/3/1957 sans l’autorisation écrite préalable de la direction de la revue. © Benchmark Group.
2 Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:43 Page3
Enquête
MéthodologieInternet : les spécificités
Cette étude a été conduite dans
16 pays d’Europe en juin 2009
(Belgique, Pays-Bas, France,françaises Grande-Bretagne, Allemagne, Italie,
Espagne, Grèce, Danemark,
Plus méfiant que la moyenne De même, les Français arrivent premiers lors- Norvège, Suède, Finlande, Suisse,
européenne, à la recherche de qu’il s’agit d’éviter les sites douteux, premiers Pologne, Roumanie et Hongrie).
promotions, et fort utilisateur pour la peur de télécharger des fichiers afin Quelque 2000 internautes ont été
des moteurs de recherche : d’éviter les virus, les plus concernés par le fait recrutés dans chaque pays selon la
le portrait-robot de l’internaute que leur ordinateur puisse être piraté et troi- méthode des quotas (genre, âge,
français, par rapport à sièmes plus suspicieux sur la sécurité du online langue, ancienneté d’utilisation du
l’européen. banking. Ainsi seulement 40% des Français net…) afin d’obtenir un échantillon
interrogés affirment avoir adopté représentatif. L’enquête a été admi-
lus de 32 000 internautes ont été interrogés l’e-banking contre 56 % des Européens. nistrée en ligne.
Pen juin 2009 par InSites Consulting pour le - Usage des moteurs de recherche. Lorsque l’on
compte de l’IAB Europe. Objectif de cette observe plus en détails dans quel cas un moteur
enquête à l’ampleur rarement vue : dresser un de recherche est utilisé, l’internaute français se
profil type de l’internaute, de ses habitudes et de classe deuxième pour la recherche d’informa-
ses perceptions pays par pays. Stratégie Internet a tions d’intérêt personnel (moyenne européen-
isolé les éléments sur lesquels les internautes ne : 74 %) et premier pour la recherche sur un
français se distinguent de la moyenne européen- produit avant de l’acheter (moyenne européen-
ene, afin de déceler les spécificités à prendre en ne : 59 %). En revanche, il se classe 15 sur 16
compte en France. pour la recherche d’informations pour l’école ou
- Activités en ligne. Quelque 89% des son entreprise (moyenne européenne : 58 %) et
Européens interrogés utilisent Internet pour dernier pour la recherche d’informations sur des
rechercher des informations, la France se classe personnes (moyenne européenne: 39%). En
en première position pour cette utilisation. La revanche les internautes français sont en retrait
consultation des actualités (pratiquée par 79 % sur les liens sponsorisés, qu’ils distinguent des
des Européens) est aussi fortement appréciée résultats naturels à 63% contre 72% en
puisque la France se classe en troisième place Europe.
derrière l’Italie et la Pologne. A noter que cette - Sources d’information. Les internautes français
segmentation se retrouve sur le mobile. La se distinguent par leur consultation hétéroclite
recherche d’informations sur des produits ou des sources d’information sur des marques ou
des marques (74 % au niveau européen) est éga- des produits. Ils arrivent en dernière position
lement très pratiquée par les internautes pour la consultation des sites de comparaison de
français, en troisième position derrière les prix, en avant-dernière pour les sites web propo-
Norvégiens et les Polonais. Autre activité pour sant des avis d’experts, en avant-dernière pour la
laquelle se distinguent les Français, l’utilisation publicité dans les médias traditionnels, en avant-
de services de planification d’itinéraires (45 % dernière pour l’information provenant de maga-
een Europe), où la France arrive première. zines et journaux, et 14 sur 16 pour les emails
- Confiance. L’internaute français est méfiant. Il envoyés par des sociétés. En revanche, ils se
ese classe ainsi avant-dernier des 16 pays euro- classent 3 pour les sites proposant des avis
epéens étudiés (moyenne 47%) lorsqu’on lui d’utilisateurs et 3 pour les sites d’entreprises.
demande d’évaluer sa confiance générale dans Paradoxe à nouveau, lorsqu’on leur demande où
Internet, alors que les Scandinaves et Polonais se ils s’exprimeraient à propos d’une marque ou
classent en tête de peloton. Lorsqu’on leur d’un produit, ils rejettent le site du produit ou de
edemande s’ils accordent de l’importance aux la marque (14 sur 16) et leur blog (avant-der-
informations personnelles que l’on peut trouver nier) mais préfèrent un site d’information
eà leur propos sur le Net, les Français sont les plus (2 sur 16).
inquiets, devant les Norvégiens (moyenne euro- - Publicité. Les Français sont les internautes qui
péenne 80 %). se disent le plus irrités par la quantité de publi-
Paradoxal: alors que 44% des Européens cité sur Internet. Lorsqu’on leur demande
Formationconnaissent et lisent les chartes de confidentiali- quelles sont les caractéristiques d’une bonne
Intégrer une direction e-marketing té, seulement 27 % des Français sont dans ce cas, publicité, ils se classent premiers pour dire
17 - 19 mai 2010ce qui les classe à la dernière place en Europe. qu’elle doit offrir un discount.
www.benchmark.fr
Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010 3ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:44 Page4
Analyse
Nestlé : gérer la crise
sur les réseaux sociaux
L’affaire Nestlé est le premier 2015” et renvoyait vers une page du site Nestlé
cas d’une communication de contenant plus d’informations, notamment que
crise sur les réseaux sociaux. l’entreprise n’utilisait pas d’huile en provenance
Rappel des faits et analyse des de la région incriminée. Mais cela n’a pas suffi à
leçons qu’il faut en tirer. endiguer les commentaires. Un jour plus tard,
l’administrateur rappelle les engagements de
a première trace d’activité sur la page l’entreprise mais menace certains internautes :
LFacebook de Nestlé remonte au début du “Nous accueillons vos commentaires mais n’uti-
mois de janvier 2009. Comme d’autres marques, lisez pas de versions détournées de nos logos
le géant suisse a franchi le pas et a décidé de sinon vos messages seront supprimés”. S’en suivent
créer une page “fan” sur le réseau social. Celle- de nombreuses protestations. Nouvel acte de
ci a attiré près de 100 000 membres de par le transparence, un nouveau message est posté,
monde. Mais au milieu du mois de mars, la page renvoyant vers une étude du WWF notant les
a été envahie de centaines de commentaires multinationales selon leur attitude vis-à-vis de
d’internautes, accusant l’entreprise de mettre en l’huile de palme. Nestlé obtient la note de
œuvre dans ses produits de l’huile de palme pro- 8,75 sur 29 et se classe dans le deuxième quart
venant d’une région en voie de déforestation en des entreprises étudiées (Danone obtient par
Indonésie. exemple la note de 3,5 sur 29 et se classe dans le
A l’origine de cette attaque, le mouvement éco- troisième quart). Un jour plus tard, un autre
logiste Greenpeace qui accusait publiquement la message annonçait la mise en ligne d’une FAQ
firme suisse de participer à la destruction de sur le site corporate. S’en est suivie une période
l’habitat d’orang outans menacés de disparition. de silence de 10 jours après laquelle Nestlé est
Les commentaires se sont accumulés, avec parmi passé à son opération consacrée aux œufs de
eux des attaques directes de la marque : “Prenez Pâques. Mais les critiques continuent et le géant
vos responsabilités, regardez d’où viennent vos suisse ne répond plus, du moins publiquement,
ingrédients et peut-être que nous pourrons vous laissant la place à ses détracteurs.
pardonner” par exemple.
Dans un premier temps, la réaction de l’adminis- ■ Les leçons à tirer
trateur de la page Nestlé a consisté à essayer de Jeremiah Owayang, associé du cabinet améri-
circonscrire l’incendie. Un premier message cain d’études Altimeter affirme que les marques
avertissait les internautes “Nous avons annoncé doivent d’ores et déjà tirer les leçons de cette
notre engagement d’utiliser uniquement de première “crise sociale”. Celle-ci semble non
l’huile de palme certifiée durable à partir de coordonné – devant son succès Greenpeace a
avoué qu’aucune “attaque” de la page fan de
Nestlé n’avait été planifiée. Il affirme de plus :
Les pages Facebook de marques/personnalités “Ni les utilisateurs ni les marques ne possèdent
ayant le plus de membres (en millions)
les pages fan. Elles appartiennent uniquement à
Michael Jackson 10,55 Facebook mais il ne faut pas s’attendre à ce que
Vin Diesel 7,23 le réseau social fasse grand’chose. Les marques
sont seules.” L’analyste en tire trois recomman-Barack Obama 7,10
dations. Premièrement les entreprises doivent
Facebook 6,66 avoir une stratégie, des règles précises, du per-
Formation Megan Fox 5,36 sonnel qualifié, un budget préétabli pour se lan-
Utiliser les nouveaux leviers cer sur les réseaux sociaux. Deuxièmement, ellesStarbucks 5,33
d’influence sur Internet doivent engager des community managers expé-
Lady Gaga 4,7126 novembre 2010 rimentés et ne pas reléguer les pages Facebook à
Twilight 4,63 un stagiaire. Enfin, un plan de crise doit être éta-
Les réseaux sociaux bli et être remis à jour régulièrement. Des rela-Will Smith 4,61
3 décembre 2010 tions fortes doivent être tissées dès le début avec
Dr. House 4,53 des utilisateurs ayant un « poids » sur le réseau
Source : Facebook, janvier 2010www.benchmark.fr et susceptibles de défendre l’entreprise.
4 Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:44 Page5
Conseil
MéthodologieMaitrîser les coûts des
Cette étude, menée par Benchmark
Group, s’appuie sur les résultats
d’une enquête en ligne réaliséeopérations d’emailing durant les mois d’octobre et
novembre 2009. Après suppression
Avec des dépenses globales en des réponses aberrantes,Le coût d’une adresse BtoC louée
forte baisse, l’emailing pâtit de 121 témoignages de professionnels
son statut de commodity. Les ont été conservés pour l’analyse.Moins de 4 centimes 10%
annonceurs doivent en profiter Les décideurs interrogés étaient
pour optimiser leurs dépenses. Entre 5 et 9 centimes amenés à témoigner sur 28%
les caractéristiques des opérations
Entre 10 et 19 centimeslus de 100 millions d’euros ont été investis en 28% menées (contenus, fréquence,
P2009 dans l’emailing selon SRI/Cap Gemini. personnalisation…) ; la taille
Entre 20 et 29 centimes 15%C’est un budget important mais en forte décélé- des bases internes ; le mode de
ration. En 2008, 130 millions d’euros avaient été collecte des adresses ;
Entre 30 et 49 centimes 13%dépensés, soit une baisse de 20%. Dans ce les processus de tests avant
cadre, comment piloter les coûts de ses opéra- les gros envois ; la politique
Entre 50 et 99 centimes 5%
tions emailing ? L’étude e-Mailing : indicateurs, d’envoi de mails automatiques ;
moyens et organisation de Benchmark Group les effectifs consacrés aux actionsPlus de 1 euro 3%
fait le point. d’e-mailing ; les budgets investis
Source : e-Mailing : indicateurs, moyens et organisation, Benchmark Group, 2010 dans ces opérations ;
■ Les dépenses engagées les prestations externalisées
Près d’une entreprise positionnée sur le et les prestataires choisis.
BtoC sur quatre consacre entre 50000 et dépasse les 10% dans respectivement 28 et
100000euros à ses opérations d’e-mailing et 25% des cas. Toutes entreprises et secteurs
15 % entre 100 000 et 500 000 euros. Dans le confondus, 47 % des sociétés vont stabiliser leur
BtoB, 82 % des entreprises consacrent moins de budget en 2010, 45 % le faire progresser (13 %
50 000 euros à leurs opérations d’e-mailing. Les fortement) et 8 % le faire baisser.
sites transactionnels sont ceux qui investissent Les sites d’e-commerce, du secteur de la
le plus dans les opérations d’e-mailing. Ils sont banque / assurance ou encore les sites médias
en effet plus d’un tiers à investir plus de connaîtront en 2010 les plus fortes augmenta-
50 000 euros dans ces opérations. tions de leurs budgets e-mailing. Dans le touris-
Le tourisme est le secteur investissant dans l’e- me ou l’informatique, les budgets devraient glo-
mailing les plus forts budgets. Une entreprise sur balement stagner.
quatre consacre entre 100 000 et 500 000 euros à
ces opérations. Plus d’un tiers des sites du sec- ■ Coût des adresses
teur des médias consacre de son côté entre Les loueurs de bases proposent des adresses à
50 000 et 500 000 euros aux actions d’e-mailing. un coût situé entre 5 et 19 centimes dans plus
Le secteur de la banque / assurance et le secteur d’un cas sur deux (56 %). Près d’une adresse
informatique ont les budgets e-mailing les plus louée sur trois coûte entre 20 et 49 centimes. 8 %
réduits. des adresses sont louées à plus de 50 centimes
Selon les chiffres SRI/Cap Gemini, l’emailing d’euro. Les adresses BtoC sont globalement
représente 4,9% des dépenses publicitaires moins chères que les adresses BtoB, plus diffi-
engagées en 2009. Ce chiffre est confirmé par ciles à collecter et à qualifier. Deux adresses
l’étude Benchmark Group : pour plus d’un site BtoC sur trois sont louées à moins de 19 cen-
Etudesur deux, l’e-mailing représente moins de 5 % times, contre 56 % pour les adresses BtoB. Le
e-Mailing : indicateurs, moyensdu budget e-marketing global de l’entreprise. coût d’une adresse achetée se situe, dans plus
et organisationSeulement 12 % des entreprises consacrent plus d’un cas sur deux, entre 30 et 99 centimes. Le
Janvier 2010de 30 % de leur budget e-marketing à l’e-mai- seuil de l’euro est dépassé dans près d’une vente
www.benchmark.frling. De réelles différences apparaissent cepen- sur cinq.
dant selon le type de site. On retrouve la différence de coût entre les cibles
FormationsLes sites de marque consacrent ainsi moins de BtoC et BtoB lors de l’achat d’adresses. Les prix
Mesurer la rentabilité des campagnes5 % de leur budget e-marketing aux opérations de deux adresses BtoB achetées sur trois sont
marketing sur Internete-mailing dans 65 % des cas, tandis que les sites compris entre 30 et 99 centimes alors que seul
15 juin 2010transactionnels et médias ont une part de leur un peu plus d’un tiers des adresses BtoC se place
www.benchmark.frbudget e-marketing consacrée à l’e-mailing qui dans cette fourchette de prix.
Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010 5ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:44 Page6
Chiffres
Tableau de bord
Profil des internautes françaisFrance, Etats-Unis, Europe :
Part dans l’ensemble Part dans Indicateurs clés de l’Internet de la population la population
France Etats-Unis Europe* française internaute
Nb d’internautes en 2009 (en millions), travail et domicile 33 222 202 Hommes 48 % 52 %
Femmes 52 % 48 %% de la population 62 % 73 % 57 %
Moins de 25 ans 20 % 29 %Marché du e-commerce B to C (en milliards d’euros, en 2008) 14 171 116
25-34 ans 15 % 20 %Nombre de cyberconsommateurs (en millions, en 2008) 22 140 136
35-49 ans 24 % 28 %% d’internautes ayant acheté en ligne (en 2008) 68 % 64 % 67 %
50 ans et plus 41 % 23 %
Marché de l’e-Pub (en milliards d’euros bruts, en 2008) 3,7 16,6 12,9
CSP + 21 % 32 %
* Sur la base de 17 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie,
CSP - 30 % 30 %Luxembourg, Norvège, Pays Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse.
Retraités 22 % 8 %
Etudiants 10 % 16 %Les chiffres du mois
Autres inactifs 17 % 14 %Le téléchargement légal du musique progresse de 27 % en 2009,
èmeSource : Médiamétrie - Observatoire des Usages Internet - 4 trimestre 2007,
avec un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros, contre 61 millions Individus de plus de 11 ans s’étant connectés au cours des 30 derniers jours ;
en 2008 et 38 millions en 2007. Source: GfK Tous lieux de connexion - Copyright Médiamétrie - Tous droits réservés.
79 % des entreprises internationales qui composent le Top 100 du Sources : Benchmark Group,
magazine Fortune sont présentes sur les médias sociaux. Source :
comScore, IAB, Forrester Usages des internautes
Burson-Marsteller
Mediametrie//NetRatings - Janvier 2009 France Etats-UnisResearch, Nielsen NetRatings,
Les achats en ligne pourraient ainsi atteindre 114 milliards d'euros
( Applications Internet Incluses, home & work)TNS Media Intelligence,en 2014 en Europe, contre 68 milliards l'année dernière. En France, Nombre de sessions par mois 61 62
Médiamétrie, Phocus Wright,l'internaute dépensera 17 milliards d'euros en 2014 sur les sites Nombre d’heures passées par mois sur le PC 64 : 11 74 : 45
Census Bureau, Eurostat,marchands, soit 550 euros en moyenne par personne. Source : Nombre de domaines visités par mois 101 115
Forrester Research. Internetworldstats Nombre de pages vues par mois 2 795 2 580
Chiffre
Confiance dans Internet : des progrès
Selon le baromètre annuel de la Les internautes se sentent sécurisés lorsqu'ils
Caisse des Dépôts/Acsel, les achètent sur des sites connus, bénéficiant déjà
habitudes et la confiance des d'une forte crédibilité sur le marché. Ils ne sont
internautes français évoluent. que 15 % à accorder leur confiance à des sites
recommandés par d'autres internautes, preuve
L'internaute a en moyenne une douzaine de des limites du bouche à oreilles.
comptes regroupant ses données personnelles
sur Internet. Ne serait-ce que pour l'achat en
Les raisons pour inscrire ligne, il en possède quatre différents en moyenne.
de fausses informations sur les formulaires en ligneA cela s'ajoutent 2,3 comptes pour l'administra-
tion en ligne et les messageries instantanées.
Eviter les pubs Seule surprise, les réseaux sociaux n'alimentent 64%par la suite
que de 0,7 point le nombre moyen de comptes
personnels sur le Web. Ne pas communiquer
60%d’infos personnellesPrès d'un Français sur deux, et à peu près autant
d'internautes, a peur de se faire pirater ses coor-
Garder l’anonymat 28%données bancaires lors d'une transaction en
ligne. Un quart des Français craignent de voir
Aller vite 25%
leurs données personnelles consultées, 16 % de
les voir réutilisées à des fins publicitaires. Peur d’une utilisation
frauduleuse des Encore 13 % des internautes s'inquiètent de la 18%
données bancairesbonne réception de leur commande. Si l'usage
du commerce électronique est largement répan-
Autre 7%
du, son taux de confiance reste largement en
retrait (51 %) par rapport à l’e-administration
Source : Caisse des dépôts/Acsel, mars 2010
(86 %) par exemple.
6 Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010✁
ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:44 Page7
En bref
A LIRE PROFILSLES FAQ
AVendreALouer.frDUL'entreprise 2.0
David Banget
Y. MICHEL
est nommé directeurJURISTE
AFNOR, 170 pages, 28 euros.
technique.
Windows 7 Déploiement
KelkooAchat de noms de marquesdes postes de travail en
Laurent Metzger
entreprise sur Google : la CJUE a tranché est nommé CTO et
O. BAT, G. DESFARGES,
responsable du centre R&D
F. ELMALEH
de Grenoble.
La Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu sa décision concernantEni, 374 pages, 29,90 euros.
la contrefaçon de marque dans Google du fait de l’achat de mots clefs par
Homelidays.com
Informatique industrielle des annonceurs.
Pénélope Ferrand-
et réseaux Selon la CJUE, peut être condamné sur le fondement de la contrefaçon de
Tomasi
J. HÉROLD, O. GUILLOTIN, marque, l'annonceur qui fait de la publicité, à partir d'un mot clé identique à
est nommée directrice
P. ANAYA une marque et pour des produits ou des services identiques à ceux pour les-
marketing.
quels ladite marque est enregistrée. La CJUE ajoute que cette contrefaçonDunod, 160 pages, 12,90 euros.
a lieu lorsque la publicité ne permet pas, ou difficilement, de savoir si les pro-
E-marchand Pixmania
TIC et développement duits ou les services visés par l'annonce proviennent du titulaire de la
Arnaud Gallet
durable marque, d'une entreprise liée à celui-ci ou d'un tiers.
est nommé directeur du
S. FAUCHEUX, C. HUE, I. NICOLAÏ Concernant Google, la CJUE estime qu'il ne commet pas de contrefaçon de
marketing et de la
marque. En effet, selon la Cour, le prestataire d'un service de référencementDe Boeck, 222 pages, 19,50 euros.
communication.
sur Internet qui stocke en tant que mot clé un signe identique à une marque
et organise l'affichage d'annonces à partir de celui-ci, ne fait pas un usage de
ce signe au sens du droit européen des marques. Google peut donc être qua-
lifié de fournisseur d'hébergement dans la mesure où il n'a pas joué un rôle
actif dans la connaissance ou le contrôle des données stockées.
La Cour ajoute en outre qu'il convient de vérifier dans chaque cas le rôle
joué par l'intermédiaire dans la rédaction de l'annonce, ou dans l'établisse-
ment ou la sélection de mots clefs. Selon son rôle actif ou passif, sa respon-
sabilité pourrait alors être ou non engagée. Reste maintenant à voir com-
ment les juridictions françaises vont “transposer” ces solutions dans les
contentieux en cours contre la société Google, et de manière générale, aux
autres intermédiaires techniques.
Arnaud Dimeglio
Docteur en droit, Avocat-internet
Nom .......................................... Prénom........................
Pour s’abonner à Fonction .........................................................................
Société ...........................................................................Retourner ce document à Benchmark Group
69/71 Av. Pierre Grenier 92517 Boulogne- Secteur d’activité .............................................................
Billancourt ou le faxer au 01 47 79 50 01.
E-mail.............................................................................■ Je m’abonne pour ■ Je vous règle par
un an (10 numéros) chèque bancaire Tél. ............................................Fax. .............................
à Stratégie Internet ci-joint à l’ordre de
Adresse..........................................................................pour 415 € (1) Benchmark Group.
au lieu de 460 € HT ■ Je souhaite recevoir .....................................................................................
Net à payer TTC : une facture.
Code Postal ................................ Ville ............................437,83 €
Etranger 445 € au lieu de 490 €
Date........................................... Signature■ Je souhaite en complément recevoir la collection complète
des 10 derniers numéros (un an) pour 290 € HT
SI 140
Garantie Au cas où je souhaiterais interrompre mon abonnement, les numéros à paraître me seront remboursés au prorata. (1) Offre spéciale valable jusqu’au 31 juillet 2010.
Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010 7ii si 140 CR_SI 130.qxd 14/04/10 08:44 Page8
En bref
AGENDA Finance
■ La plate-forme d'affiliation Public-Idées a racheté le site communautaire dédié au voyage,❚ Forum Green Marketing
Vacanceo.com. Le site revendique 53 000 membres actifs et 1,2 million d'avis de consomma-4 mai 2010 Paris
teurs. Public-Idées met aussi la main sur Webmastertravel, une solution d'affiliation pour
webmasters. ■ 1855.com a réalisé une augmentation de capital d'un montant de 9 millions❚ Séminaires
d'euros. Une dizaine d'investisseurs institutionnels y ont souscrit, ainsi qu'Aphrodite, holding
Journée complète, de 9h00 à 17h30 des fondateurs du site de vente de vin. ■ HomeAway, groupe américain spécialisé dans la loca-
tion de vacances entre particuliers, vient d'acquérir le site Bedandbreakfast.com, une sociétéBIEN TRAVAILLER AVEC LES
comptant 50 salariés. Celui-ci recense plus de 10 000 Bed and Breakfast dans le monde. Le mon-AGENCES ET PRESTATAIRES
tant de la transaction n'a pas été précisé. ■ Francis Lelong, fondateur de Sarenza.com, vientINTERNET
d'investir aux côtés d'un fonds familial dans le cadre d'un tour de table de près d'un million 3 mai 2010
d'euros dans Ledito.com, un site de fabrication et de distribution de meubles à la demande et
ÉCRIRE POUR UN MEILLEUR sur-mesure. ■ Providence Equity Partners vient d'injecter 50 millions de dollars dans le
RÉFÉRENCEMENT NATUREL projet de plate-forme vidéo du moteur de recherche chinois Baidu. Providence Equity Partners
4 mai 2010 est déjà l'un des investisseurs de Hulu, la plate-forme vidéo premium lancée par NBC et News
Corp. ■ La Société Générale a décidé de mettre un terme aux activités de sa filiale de
DU SEARCH ENGINE MARKETING courtage en ligne ClickOptions.com. ClickOptions, dont l'offre était également présente en
AUX LIENS CONTEXTUELS Allemagne et en Italie était rattaché à la banque de financement et d'investissement du groupe.
6 mai 2010
■ Weborama a racheté la société néerlandaise Adrime, qui possède une technologie de ges-
tion des campagnes publicitaires rich media. L'opération s'élève à 3,2 millions d'euros.RÉUSSIR SA STRATÉGIE
NEWSLETTER
Marketing - Publicité11 mai 2010
■ TF1 a lancé une offre de e-couponing en partenariat avec High Co, permettant aux inter-
INTÉGRER UNE DIRECTION nautes d'économiser de l'argent dans les supermarchés. Les consommateurs peuvent imprimer
E-MARKETING à domicile les coupons de réduction. ■ Groupama a annoncé le lancement d'Auto Nuevo, un
17 - 19 mai 2010 service de comparaison et de négociation de prix sur Internet permettant de trouver une voiture
neuve ou d'occasion correspondant à son budget. L'assureur proposera ce service gratuitement
E-MERCHANDISING à l'ensemble des internautes. ■ Le studio DreamWorks ouvre le monde virtuel “Kung Fu Panda
27 - 28 mai 2010 World”, en développement depuis deux ans. Destiné aux 7 à 12 ans, il prolonge les aventures du
film d'animation éponyme. Les joueurs choisiront pour leur avatar une technique de combat etÉCRIRE POUR LE WEB : SPÉCIAL
passeront des épreuves. Les revenus de Kung Fu Panda World proviendront des abonnements etFICHES PRODUITS
de la publicité. ■ Renault a choisi un dispositif Web d'envergure internationale pour le lance-31 mai 2010
ment de la nouvelle Mégane coupé-cabriolet et du roadster Renault Wind. Mis en œuvre par
PORTAIL CORPORATE: OPTIMISER l'agence Tequilarapido, le dispositif est conçu à partir d'une plate-forme Web unique (même
L'ERGONOMIE, FAIRE LES BONS design, même architecture...), déclinée dans chaque langue et personnalisée suivant chaque pays.
CHOIX ■ Grand Optical se dote d'un nouveau site de marque. Conçu par l'agence Wunderman,
Grandoptical.com s'inscrit dans une logique de CRM et propose à l'internaute de préparer sa2 - 3 juin 2010
visite en magasin.
MAÎTRISER LE CADRE JURIDIQUE
D'UNE DIRECTION TECHNIQUE e-Commerce
DE SITES WEB ■ Google a recruté Stephanie Tilenius pour occuper le nouveau poste de vice-présidente en
4 juin 2010 charge du commerce. Stephanie Tilenius, l'une des dirigeantes d'eBay, qui avait quitté la plate-
forme d'enchères en septembre, supervisera Google Checkout, le système de paiement en ligne
ANALYSER SON TAUX DE
du moteur, et ses autres initiatives en matière de vente en ligne. ■ 24h00.fr, qui continue de se
CONVERSION POUR L'OPTIMISER
recentrer sur l'intermédiation dans le shopping féminin, se sépare de son site de vente en ligne
7 juin 2010 de sacs, Sacby.com, auprès de Spartoo. Pour un million d'euros environ, ce dernier reprend
la marque, la base e-mail et les stocks du site lancé fin mars 2008. ■ Le Tribunal de commerce
d'Orléans a décidé de confier au groupe 3 Suisses International la reprise de Quelle - La
Source, en redressement depuis fin juillet 2009.
Innovations - Nouveaux services
■ eBay a lancé le 15 février la vente d'une collection dessinée spécialement par le créateur deProgramme complet
mode Narciso Rodriguez. La collection, qui regroupe huit pièces en édition limitée, est pro-et inscription
www.benchmark.fr posée sur une e-boutique dédiée à des prix très inférieurs à ceux habituellement pratiqués par
le créateur newyorkais. ■ Thierry Mugler cherche à bâtir une communauté féminine en ligne.
La marque de parfums a lancé une plate-forme communautaire baptisée Womanity.fr, conçue
comme un espace d'expression et de créativité. Womanity est décliné en sept langues.
8 Stratégie Internet n° 140 -Mars 2010

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents