Banque de France : Déficit des transactions courantes stable à -2,8 milliards d’euros

Banque de France : Déficit des transactions courantes stable à -2,8 milliards d’euros

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le déficit des transactions courantes est stable à -2,8 milliards d’euros en avril (données cvs-cjo). Les principales composantes varient très peu, le faible tassement de l’excédent des échanges de services, à 2,7 milliards, étant compensé par une légère amélioration des échanges de biens (déficit de -4,5 milliards) et des revenus (2,2 milliards).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 juin 2013
Nombre de visites sur la page 89
Langue Français
Signaler un problème
Le 12 juin 2013
La balance des paiements FranceAvril 2013
Déficit des transactions courantes stable à 2,8 milliards d’euros
Le déficit des transactions courantes est stable à 2,8 milliards d’euros en avril (données cvscjo). Les principales composantes varient très peu, le faible tassement de l’excédent des échanges de services, à 2,7 milliards, étant compensé par une légère amélioration des échanges de biens (déficit de 4,5 milliards) et des revenus (2,2 milliards). Dans le compte financier (données non cvs), les investissements directs se soldent par des entrées de capitaux pour le troisième mois consécutif, sous l’effet notamment de désinvestissements français à l’étranger. Le solde des autres opérations (investissements de portefeuille, instruments financiers dérivés et autres investissements) est légèrement positif, traduisant aussi une entrée nette de capitaux.
Balance des paiements de la France(flux en milliards d'euros)2011 2012mars avril (a) (b)2013 2013  (b)(b) Compte de transactions courantes(cvs  cjo) (1) 38,946,7 2,82,8 Biens (2)73,5 70,24,6 4,5 Services 24,230,3 2,92,7 Revenus 46,930,4 2,12,2 Transferts courants36,6 37,23,2 3,2 Compte de capital (brut)0,1 0,20,0 0,4 Compte financier (brut)58,1 98,319,2 7,1 Investissements directs35,4 1,24,3 4,2  Français à l'étranger64,8 40,72,1 2,7  Étrangers en France29,5 42,02,3 1,5 Investissements de portefeuille251,6 37,521,9 3,8  Avoirs177,5 5,99,9 9,7  Engagements74,1 31,612,0 13,5 Instruments financiers dérivés13,8 4,33,3 0,6 Autres investissements177,3 59,211,6 1,7 Avoirs de réserve (3)5,5 4,01,3 0,3 Erreurs et omissions(4) 19,151,3 14,83,3
(a) Données annuelles du rapport 2011 de la balance des paiements (b) Données provisoires (1) Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (cvscjo) pour les montants mensuels du compte de transactions courantes (2) Les données sur les échanges de biens sont FAB/FAB comme les données d’échanges de marchandises publiées par la direction générale des douanes et des droits indirects. Elles recouvrent toutefois un périmètre plus large que ces dernières puisque la balance des paiements prend notamment en compte les opérations d’avitaillement et de réparation. (3) Les avoirs de réserve (bruts) repris en balance des paiements ont un périmètre plus étroit que les réserves nettes de change publiées par ailleurs, ces dernières incluant les avoirs en devises sur des résidents de la zone euro ainsi que les sorties temporaires d’actifs financiers en devises (accords deswapde devises entre banques centrales). (4) Égales, mais de signe opposé, à la somme des soldes du compte financier, du compte de capital et du compte de transactions courantes (en données brutes). La valeur des erreurs et omissions établie en fonction des transactions courantes cvs est de 4,7 mds. Source et réalisation : DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES
– 1 –
STAT INFO – avril 2013 La balance des paiementsPour en savoir plus surlaméthodologie, lesséries longues, lecalendrier des publicationset les contacts
Transactions courantes – solde des principales rubriques en milliards d’euros 6 Transactions courantesBiens Services Revenus 4
2
0
2
4
6
6
4
2
0
2
4
6
8 8 Jan09 Jul09 Jan10 Jul10 Jan11 Jul11 Jan12 Jul12 Jan13
Les séries figurant dans ce graphique sont en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (cvscjo).
Investissements directs – moyenne mobile sur 3 mois en milliards d’euros
15 ID  françaisà létranger ID  étrangersen France 10
5
0
5
10
15
10
5
0
5
10
15 15 Jan09 Jul09 Jan10 Jul10 Jan11 Jul11 Jan12 Jul12 Jan13
Signe de balance des paiements : un signe positif sur le graphique correspond à une entrée de capitaux, c'estàdire à un investissement net des nonrésidents en France ou à un désinvestissement net des résidents à l’étranger ; inversement un signe négatif correspond à une sortie de capitaux, c'estàdire à un investissement net des résidents à l’étranger ou à un désinvestissement net des nonrésidents en France
Complément La balance des paiements est une présentation synthétique des transactions économiques entre les résidents (intermédiaires financiers, entreprises, ménages et administrations publiques…) d'une économie et les nonrésidents (le reste du monde) au cours d’une période donnée. Les flux de la balance des paiements sont répartis en trois grandes rubriques. Le compte des transactions courantes comprend les échanges de biens et de services, les revenus et les transferts courants. Le compte de capital regroupe notamment les transferts en capital – remises de dettes, pertes sur créances, aides à l’investissement –, et les acquisitions et cessions d’actifs non financiers non produits (brevets, marques, droits d’auteur...). Enfin, le compte financier se décompose entre les investissements directs (prises de participation au moins égales à 10 % du capital, bénéfices réinvestis, prêts et emprunts intra groupes), les investissements de portefeuille (achats et vente de titres), les instruments financiers dérivés, les «autres investissements » (opérations de prêts et emprunts) et les avoirs de réserve. Investissements directs franais à l’étraneropérations en capital social (en milliards d’euros)12 12 Les entrées nettes de capitaux observées au titre des investissements directs français à l’étranger 8 8 (2,7 milliards en avril après 2,1 milliards en mars) s’expliquent notamment par des opérations de 4 4 désinvestissement en capital. Ainsi, en avril, la principale contribution provient 0 0 de la cession par l’État et le groupe Lagardère de titres EADS qui se traduit en balance des 4 4 paiements par un désinvestissement français des PaysBas. 8 8 Un signe positif sur le graphique correspond à uninvestissement net des résidents à l’étranger, un signe négatif correspond à un désinvestissement net des résidents à l’étranger. STAT INFO – avril 2013  2  La balance des paiementsPour en savoir plus surlaméthodologie, lesséries longues, lecalendrier des publicationset les contacts