5 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Copy of Revue francaise de gestion

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
5 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Copy of Revue francaise de gestion

Informations

Publié par
Nombre de lectures 113
Langue Français

Extrait

Déterminants et conséquences
des fusions-acquisitions
par Jean-Louis Mucchielli et Philippe Kohler
Quels sont les facteurs à l’origine des fusions-acquisitions ? Et à quelles conditions ces dernières sont-elles
viables ? S’appuyant notamment sur une mise en perspective historique et une typologie de ces opérations, les
auteurs proposent une analyse détaillée des déterminants et des conséquences des fusions-acquisitions. Aussi
bien en considérant la structure financière de la firme absorbante que les comportements stratégiques induits
par la nouvelle position sur le marché. Et ils démontrent qu'il n existe pas de relation claire entre une fusion-
acquisition et le niveau de profit ou de bien-être du consommateur.
L’intégration croissante des économies au niveau
mondial accentue la modification des conditions de
demande de biens et services et des paramètres de la
concurrence entre entreprises. Qu'elles soient subies ou
voulues, les fusions et acquisitions (F & A) constituent
une des manifestations de I'adaptation des entreprises à
un environnement économique mondial où les barrières
légales et les obstacles physiques aux échanges
commerciaux continuent de s'amenuiser. Depuis la
première révolution industrielle, il existe une relation
étroite entre les déterminants et les conséquences des
fusions et acquisitions : les F & A sont une réponse des
entreprises
au
changement
de
1'environnement
économique tout en contribuant A modifier ce dernier. II
reste cependant que la nature des déterminants des F &
A a changé avec le mode d’organisation des entreprises.
De plus, du point de vue du bien-être collectif mais aussi
de celui de 1'entreprise, les conséquences des fusions et
acquisitions restent ambiguës : il n'existe pas de relation
claire entre niveau de profit ou niveau de bien-être et F&
A.
I. - LES EVOLUTIONS DES
FUSIONS-ACQUISITIONS
1. Une perspective historique
Les fusions-acquisitions sont à la une de I'actualité
financière depuis près de vingt ans : interrompues par la
guerre du golf en 1990, elles ont repris de I'ampleur en
1995
1
. Les F & A étonnent toujours par leur importance
: cette année, le seul projet de fusion entre les
compagnies Wéphoniques américaines MCI-Worldcom
et Sprint mettait en jeu 121 milliards de dollars, soit
deux fois le montant de la totalité des F & A françaises
de 1'année 1994.
Comprendre
les
mécanismes
économiques
des
phénomènes des F& A demande que I'on dresse
préalablement la typologie des fusions : horizontale,
1
Essentiellement
dans
I'industrie
pharmaceutique,
les
té1écommunications et le secteur bancaire
.
verticale,
ou
conglomérale.
Lors
d'une
fusion
horizontale, deux entreprises concurrentes s'unissent
pour n'en faire qu'une. Une fusion verticale engendre
l'intégration
de
deux
entreprises
qui
pourraient
n'entretenir que de simples relations contractuelles de
client A fournisseur. Enfin, lorsque deux entreprises
fusionnent alors qu'elles fournissent des biens différents,
il s'agit de la formation d'un conglomérat.
Dans sa manifestation la plus évidente, c'est-à-dire
I'augmentation de la taille des entreprises, le phénomène
de F& A existe depuis la première révolution
industrielle. Ce phénomène n'est d'ailleurs pas propre à
l'industrie. En Grande-Bretagne, vers 1650, dans
1'agriculture, le mouvement des enclosures
2
2 et
I'établissement clair des droits de propriétés a généré un
regroupement des exploitations agricoles pour tenter
d'acquérir des tailles minimales efficientes. Dans
I'industrie, la conjonction du. progrès technique (qui
mécanise les modes de production) et de la disparition
des contraintes liées au régime des corporations
constituent les facteurs essentiels des transformations
des, ateliers modestes et de la « cottage industry »
3
en
fabriques plus importantes où se concentrent main-
d’oeuvre et capital.
D'un point de vue historique, on peut distinguer quatre
vagues de F & A entre 1895 et 1995 : la première se
situe A la fin du XIXe siècle, la seconde A la fin des
années 20, la troisième à la fin des années é0 et la
dernière, la plus forte, au cours des années 80.
2
En Angleterre, clôture des terres qui eut lieu du XVIe au
XVI1Ie siècle et qui transforma les champs ouverts en bocage,
c'est-à-dire bordés de haies
.
3
Industrie à la maison, le travail (essentiellement de broderie
et de tissage) était distribué dans les fermes et récupéré une
fois terminé.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text