cours creation d

cours creation d'entreprise

-

Documents
33 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Chapitre 1 : Initiation a la création d’entreprise Ce cours de création d’entreprise a été mis au point dans le seul but de trouver votre idée d’entreprise mais aussi et surtout de gérer mieux votre entreprise. La création d’entreprise permet aux entrepreneurs potentiels de trouver et d’analyser leurs idées d’entreprise en vue de choisir la plus appropriée, celle qui pourra servir de base à la création d’une entreprise porteuse.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 11 423
Langue Français
Signaler un problème

Chapitre 1 : Initiation a la création d’entreprise
Ce cours de création d’entreprise a été mis au point dans le seul but de trouver votre idée
d’entreprise mais aussi et surtout de gérer mieux votre entreprise. La création d’entreprise permet
aux entrepreneurs potentiels de trouver et d’analyser leurs idées d’entreprise en vue de choisir la
plus appropriée, celle qui pourra servir de base à la création d’une entreprise porteuse. Au sortir
de ce cours le candidat créateur d’emplois devrait nécessairement pouvoir franchir ces
différentes étapes :
 Créer une entreprise
 Le démarrer dans les meilleures perspectives de rentabilité
 Rédiger un plan d’affaires
Section 1 : Le concept d’entreprise
L’entreprise est une organisation dotée de moyens humains, matériels, financiers et
informationnels dont elle assure la combinaison et la mise en œuvre afin d’ atteindre les objectifs
qu’elle s’est fixée par la production des biens et services qu’elle met en disposition sur un
marché pour en tirer profit, ce qui justifie son existence :
 C’est une unité de production
 C’eé de répartition
 C’est un système c'est-à-dire un ensemble d’éléments en interaction articulés autour de
trois systèmes qui sont :
Le système d’information
Le système de pilotage (Directeur général définit et fixe les objectifs et stratégies)
Le système opérationnel (élabore et exécute les plans d’actions)
o Le système opérationnel : c’est un système humain d’où le rôle et l’importance
de la ressource humaine de l’entreprise.
Section 2 : L’analyse des capacités d’entreprenariat :
Cette analyse s’articule au tour de ces notions fondamentales que sont :
P : personnalité
V : Vouloir : entreprendre
P : Pouvoir
M : moyen
E : Environnement
1



1) La Personnalité
Il faut cette dynamogénie qui est le moteur des actions de la réaction. Motivation-
détermination-enthousiaste.
2) Le Savoir
La création d’entreprise regroupe toutes les disciplines étudiées notamment le management, le
marketing, le droit, la fiscalité, les ressources humaines, la comptabilité et la finances. Il vous
faut une formation et compétences générales et encore plus des compétences spécifiques.
a. Le savoir faire : c’est votre esprit entrepreneurial, leadership.
b. Le savoir être : c’est la capacité à convaincre de son idée de projet et de faire adhérer vos
idée aux autres.

3) Le Pouvoir :
Il peut être défit comme vos aptitudes à réaliser vos idées de projet.
a) Plan organique :
santé
vitalité
endurance physique
b) Plan psychique :
Confiance en soi
Stabilité émotionnelle
Capacité de décision
Capacité d’adaptation
Capacité d’anticipation
Capacité d’organisation
c) Plan social :
Sociabilité
Réceptivité
Aptitudes au commandement



2
4) Les Moyens :
Disponibilité en temps du créateur
bilité en argent du créateur
Acceptation des contraintes sur le plan familial

5) Environnement : environnement du créateur
Attitude des proches a l’égard des proches
Aptitude et relation du créateur


Section 2 : Présentation des méthodes et outils de création d’une
entreprise
Cette phase se déroule en six étapes qui permettrons au candidat créateur d’apprendre à :
1. Construire une idée de projet
2. Faire une étude de marché afin de construire une stratégie marketing
3. Réaliser une étude juridique de sa future entreprise et ses implications fiscales
4. Monter une étude technique relative à son projet
5. Opérer une étude financière et pour voir sa rentabilité
6. Etablir un business plan résumant son projet
Section 3 : L’homme et son idée de projet
L’entreprenariat est le processus par lequel les individus saisissent des opportunités sans
s’occuper des ressources dont ils disposent. L’essence de l’entreprenariat est d’identifier les
opportunités et de les mettre en pratique avec tous les risques que cela comporte. Le processus
entrepreneurial se décompose en quatre étapes :
 Décider de devenir entrepreneur (abandonner son emploi ou son style de vie actuel,
considérer que l’entreprise à créer est désirable, juger que les facteurs externes et interne
rendent possible cette création.
 Développer une idée avec succès.
 Partir de l’idée pour en créer une entreprise
 Gérer l’entreprise et assurer sa croissance



3
1) Les caractéristiques de l’entrepreneur :
Une étude mener en Afrique à montrer que l’entrepreneur qui réussit en Afrique réunit seize
compétences :
 Le sens des opportunités : observer son environnement déceler les opportunités et agir.
 Initiative : faire ce qu’il faut sans contrainte, agir pour atteindre et diversifier ses affaires,
trouver les moyens pour obtenir le financement.
 Quête de l’information : faire une enquête personnelle sur la produit ou service, prendre
l’avis des experts, analyser la portée de l’étude de marché.
 Ténacité et persévérance : faire confiance a son propre jugement malgré l’opportunité de
faire des sacrifices et efforts extraordinaires pour mener à bien son projet.
 Souci d’excellence : afficher un désir de produire et de vendre mieux comparer son
travail à celui des entreprises faire du benchmarking, innover comparer et toujours
innover.
 Efficacité : se fixer des objectifs qu’il cherche à atteindre, chercher à améliorer le
rendement, produire à moindre frais.
 Respect des délais : assumer la responsabilité en cas de problème, fixer des délais
raisonnables.
 Planification systématique : établir avec flexibilité des objectifs en tenant compte de
tous les scenarios.
 Résolution des problèmes : savoir identifier et poser les vrais problèmes, trouver de
nouvelles idées ou solutions.
 Confiance en soi : positif et optimiste exprimer sa confiance dans sa capacité à mener à
bien son idée. Toutefois il faudrait s’avoir prendre des risques au moment opportun et
croire en soi.
 Expertise : essayer d’être meilleur dans son domaine posséder de bonnes connaissances
en GR.
 Connaitre ses limites : reconnaitre ses limites personnelles c’est partir d’échecs
antérieurs.
 La persuasion : convaincre quelqu’un à acheter un produit en affichant une confiance
inébranlable à convaincre.
 Stratégie d’influencer : s’activer pour développer ses plans d’actions tout en utilisant
une meilleure stratégie pour influencer et persuader.
 Autorité : faire présence de leadership réprimander ou corriger ceux qui ne font pas les
choses comme il fau. Vous devez aborder les problèmes avec les autres avec
perspicacité.
 Contrôle : développer les procèdes de contrôles qualité en supervisant tous les aspects de
votre projet.

4
2) Comment trouver une idée d’entreprise ?
a. Par l’observation
b. La créativité
c. Valoriser les idées des autres

a) Par l’observation de :

 Son milieu de travail : améliorer les produits fabriqués, les méthodes de production,
mes méthodes de commercialisation.
 La vie quotidienne : vous avez remarqué une difficulté ou un besoin de faire des
économies ou tout au plus un désir en besoin insatisfait.
 La vie économique : l’analyse de la balance commerciale
 Voyager a l’étranger (exemple TITAN)
 Valoriser les idées des autres (acheter une licence de fabrication)

b) Par la créativité :
« La créativité est l’aptitude à concevoir à créer ce qui est réalisable et qui n’exista pas encor »
Nous pouvons recenser quelques techniques de créativité :
 Le brainstorming : permet de recueillir en peu de temps un nombre d’idées au sein
d’un groupe.
 La méthode systémique (l’approche systémique) : consiste à trouver des solutions
acceptables pour un client.
 Le groupe en question : maximiser les idées par les personnes d’expérience et
d’horizons différents.
 La méthode combinatoire : c’est une méthode individuelle de créativité qui se
présente sous forme de matrice à double entrés (matrice de découverte) qui
permet de combiner objets/objectifs et besoin/technologie.
 La méthode analogue : elle part du principe qu’un problème qui apparait en
insolite est quelque part quelque chose de familier connu, classique. Elle permet
de saisir les relations qui existent entre les choses apparemment éloignées et
utiliser les ressemblances pour en tirer des idées.
Questions de cours : Si chacun de nous possède une aptitude à créer ! Pourquoi certains créent et
d’autres ne font qu’imiter ?
Qu’est qui peut freiner la créativité ? (éducation, connaissance, expérience, donner l’impression
qu’on sait tout, précipitation)
Qu’est qui peut stimuler la créativité ? (esprit critique)
5
NB : règles à respecter :
 Tout jugement doit être suspendu
 Eviter toute critique prématurée d’une suggestion
 Laisser libre court à toute suggestion même les plus extravagantes
 Viser la quantité : plus il ya d’idées mieux cela vaudra
 Encourager le choix des idées et les combiner pour les améliorer

c) Valoriser les idées des autres :
Il s’agit ici de trouver des solutions extrêmes à savoir :
 Consulter les bulletins d’opportunités
 Consulter les revus de création de l’entreprise
 Exploiter une franchise
 Acheter un brevet ou une licence de fabrication
En somme quelque soit le moyen par le quel vous trouver vos idées, vous devez impérativement
vous assurez qu’elle répond à une opportunité et des possibilités de concrétisation. Pour ce faire
nous devons nous poser ces questions essentielles :
Qu’elle est mon idée ?
Peut-elle aboutir à un projet réaliste ?
Suis-je prêt a entreprendre ?
Que vendre ?
A qui vendre ?
Quel type d’entreprise ?
Quelles stratégies poursuivez-vous ?
Vous faut-il une enveloppe importante ?
Quelle est la mission de l’entreprise ?
Avez-vous les compétences ?











6
Deuxième Partie : La création d’entreprise

Section 3 : Etude marketing
Si nous voulons créer une entreprise, c’est que nous avons observé ou remarqué que des
individus ou des groupes ont des besoins( nait d’un sentiment de manque par exemple manger, se
vêtir, se sentir en sécurité), des désirs qui sont des moyens privilégiés de satisfaire un besoin
comme manger un embourger, désir de porter Ives Saint Lorent et aussi par des demandes qui
consistent à acheter certains produits soutenus par un pouvoir et vouloir d’achat.
1) L’étude de marché :
Devant toute décision ou action commerciale, il faut nécessairement étudier le marché pour bien
connaitre les consommateurs et identifier les besoins.
Pour analyser le marché afin de définir une stratégie on fait généralement recours à une étude de
marché qui passe essentiellement par six grandes interrogations que sont :
 Qui ?
 Qui consulter c'est-à-dire les clients
 Connaitre les besoins de qui
 Les différentes caractéristiques (âge, sexe, les habitudes, les localisations)

 Quoi ?
 ce à quoi le produit sert, sa fonction pour la clientèle. Exemple : moitié
luxe (exprimer sa richesse)

 Ou ?
 l’emplacement des points de vente


 Quand ?
 quant le client va acheter

 A combien ?
 Prix de la concurrence
 Pouvoir d’achat
 Comparer au prix de


7
 Comment ?
 les détails (livraison à domicile, en gros, à crédit etc.)
Par ailleurs, il existe trois types d’étude de marché : l’étude exploratoire, étude descriptive, étude
explicative.
 L’étude exploratoire : elle permet de découvrir par exemple ce que pense la clientèle d’un
projet ou d’un produit, la manière dont elle réagit et les conditions d’une utilisation
efficace.
 L’étude descriptive : elle permet de décrire et de caractériser quantitativement un
domaine dont les composants ou les caractéristiques à étudier sont déjà connues.
 L’étude explicative : elle permet d’étudier sur une population les relations entre les
différentes variables bien définies, comme des variables comportementales d’autre part,
pour savoir dans quelle mesure les premiers influencent les seconds, dans quel sens et
dans quelle intensité.

2) La segmentation du marché
Sur la base des données collectées, on doit segmenter le marché. La segmentation consiste à
décomposer le marché sur la base de certains critères (pouvoir d’achat, sexe, âge lieux
géographique). Cette méthode est nécessaire soit :
 Pour se focaliser sur sa vraie clientèle
 Pour connaitre sa part de marché
 Pour adapter le produit aux besoins spécifiques des clients

3) Positionnement :
Il est indispensable que le candidat créateur s’implique en totalité dans la réalisation de l’étude
marché en essayant d’adopter différents stratégies de positionnement à savoir
 La diversification : c'est-à-dire développer des activités complémentaires ;
 La différenciation : positionner un produit différent pour chaque segment (exemple de thé
la force, thé baba)
 La spécialisation : se concentrer sur un segment précis

4) L’élaboration du plan d’action commercial :
Le plan d’action commercial est le corollaire et complément indispensable de l’étude de marché.
Les résultats de l’étude de marché ont permis au créateur de définir et de fixer les politiques et
les stratégies communément appelés les six éléments tactiques du marketing :
8
Le mix client : choix du marché cible
Le mix produit : marque emballage, le cycle de vie (Lancement, croissance,
maturité déclin)
Le mix prix : coût de revient, prix concurrentiel, prix psychologique (effet
qualité/prix, les remises, les prix promotionnels)
Le mix distribution : lieux de vente, localisation, livraison
Le mix communication : publicité (médias, prospectus, affiche)
Le mix force de vente.

Section 2 : Etude juridique et fiscale
Pour le démarrage d’une activité indépendante cela nécessite de choisir une forme juridique
adaptée à votre projet. Pour ce faire vous devez au préalable évaluer tous les avantages et
inconvénients de différentes formes juridiques que pourrait prendre l’entreprise. Cela s’inscrit
alors dans un cadre légal dans lequel votre activité est exercée :
Il existe à la base de tout projet de création d’entreprise une activité qui peut être soit :
 Commerciale définie par l’acte uniforme de l’OHADA relatif au droit commercial
 Industrielle (transformation de matières premières)
 Artisanale (travail de fabrication, transformation ou prestation de services)
 Civile (agriculture, professions libérales)

1) Les différentes formes juridiques pour votre entreprise :
Les règles relatives à la naissance, à la vie et à la mort des entreprises différent selon la forme
juridique choisie. Il existe principalement deux types d’entreprises : les entreprises de capitaux et
les entreprises de personnes.
Toutefois nous pouvons répertorier globalement huit types d’entreprises autorisées par
l’OHADA :
l’entreprise individuelle
la société en nom collectifs SNC
la société en commandite simple SCS
la société à responsabilité limité SARL
la société anonyme SA
la société en participation SP
la société de fait SF
le groupement d’intérêt économique GIE
9

a) L’entreprise individuelle :
Elle est créée par une seule personne physique qui exploite une activité commerciale à son nom
personnel. Ce type d’entreprise se caractérise par la souplesse de ses règles de constitution, la
rapidité dans la prise de décision.
 AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE L’ENTREPRISE INDIVIDUELLE
AVANTAGES INCONVENIENTS
formalité de constitution souple : pas besoin confusion de patrimoine
d’intervention du notaire dissolution de l’entreprise suite au
immatriculation au registre de commerce et du décès ou invalidité de l’entreprise
crédit mobilier RCCM imposition au titre de l’impôt sur le
simplicité des formalités administratives(ne revenu(BIC)
dépasse pas 120000) les pertes subies sur les différents
pas de capital minimum exercices ne sont pas récupérable
prise de décision simple et rapide accès au crédit difficile
absence de partage de bénéfice non favorable à l’arrivée de
nouveaux actionnaires système de comptabilité simplifié (cahier des
recettes et dépenses
imposition sur la base d’une simple
déclaration

 les formalités juridiques :
formalité Document requis Lieux Couts durée
d’accomplissement
immatriculation Le dossier Greffe du tribunal 10000fcfa Sept jours
d’immatriculation régional ou centre sans
de formalité des dénomination
entreprises CFE de 25000fcfa
la chambre de avec
commerce de dénomination
Dakar commerciale
2000pour







10