Évaluation à mi-parcours des incubateurs d’entreprises innovantes liés à la recherche publique - rapport de synthèse, 2003
72 pages
Français

Évaluation à mi-parcours des incubateurs d’entreprises innovantes liés à la recherche publique - rapport de synthèse, 2003

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Vous trouverez dans ce document un rapport de synthèse sur l'évaluation à mi-parcours des incubateurs d'entreprises innovantes liés à la recherche publique

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 91
Langue Français
ENTREPRENEURS CONSEIL
Septembre 2003
Évaluation à miparcours des incubateurs d’entreprises innovantes liés à la recherche publique
Rapport de synthèse final 10 septembre 2003
Éléments contextuels de l’évaluation des incubateurs
« Une évaluation à mi parcours des incubateurs français soutenus parle ministère chargé de la recherche »
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
« Une évaluation à miparcours des incubateurs d’entreprises innovantes liés à la recherche publique » Les incubateurs évalués : il s’agit des29 incubateurs en activitésur les 31 sélectionnés suite à l’appel à projets « Incubation et capital amorçage des entreprises technologiques » de mars 1999 qui visait à inciter les établissements de recherche et d’enseignement supérieur à créer des structures d’accueil et d’accompagnement de projets de création d’entreprise innovante valorisant les résultats de la recherche publique ou adossés à des laboratoires publics L’État avait décidé de soutenir financièrement les 31 incubateurs sélectionnés sur une durée initiale de 3 ans. Le budget consacré à cette action par le ministère chargé de la recherche est de 24,64 Meuros répartis sur 4 ans (de 2000 à 2003). Au delà, la poursuite du soutien de l’État serait fonction des résultats de l’évaluation de chaque incubateur Cette évaluation, conduite de mars à juillet 2003, doit être considérée comme uneévaluation à miparcours. Elle s’appuie sur le bilan d’activité des incubateurs arrêté au 31 décembre 2002. er Or, à cette date, 8 incubateurs étaient en activité depuis environ 3 ans (démarrage au cours du 1 semestre 2000), 15 depuis environ 2 ans (démarrage fin 2000 ou début 2001) et 6 depuis moins de 2 ans. Néanmoins, les résultats de cette évaluation ont pris en compte cette donnée temporelle et, de fait, ne remettent pas en cause les conclusions formulées pour chacun des incubateurs L’évaluation, menée sur le terrain par le cabinet Ernst & Young, s’est déroulée sous la conduite du « Comité de pilotage de l’évaluation des incubateurs » mis en place par le Ministère de la recherche et des nouvelles technologies ; ce comité est composé de personnalités qualifiées et de représentants des administrations concernées, et est présidé par le directeur de la technologie de ce Ministère
1
Sommaire général
• Présentationde la méthodologie
• Synthèsedes résultats de l’évaluation
• Synthèsesur le dispositif « incubateur»
• Pistesd’amélioration et restitutions par incubateur
• Annexe
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
2
Sommaire
• Présentationde la méthodologie
• Synthèsedes résultats de l’évaluation
• Synthèsesur le dispositif « incubateur»
• Pistesd’amélioration et restitutions par incubateur
• Annexe
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
3
Présentation de la méthodologie Construction du cahier des PHASE 1 charges détaillé Rappel de la PHASE 2Audit interneurs e des 29 incubat méthodologie et phasage Genèse de la structure d’incubation et Volet 1 analyse du processus de création
Volet 2
Volet 3
Volet 1
Volet 2
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
Analyse de l’activité et de l’organisation actuelle
Bilan financier
Impact de l’action des incubateurs PHASE 3 et intégration dans l’environnement
Analyse de l’intégration dans l’environnement
Impact de l’action sur les entreprises bénéficiaires
Benchmark des meilleures PHASE 4 pratiques des incubateurs en France et en Europe
Synthèses et recommandations PHASE 5Propositions d’améliorations sur le dispositif
Démarrage 24 février 2003
1 comité de pilotage 15 avril
1 comité de pilotage 6 mai
Envoi le 7 mai
1 comité de pilotage 22 mai
1 comité de pilotage 09 juillet
Présentation 15 juillet
15 juilletet 03septembre 4
Présentation de la méthodologie
Les points clés de la méthodologie de l’évaluation des 29 incubateurs
• Moyensméthodologiques :  dossier« bilan d ’activité au 31.12.2002 » de chaque incubateur  29entretiens d’une ½ journée en face à face avec les directeurs d’incubateurs (et leurs équipes) sur la base du bilan remis au Ministère  8090entretiens téléphoniques auprès des acteurs locaux impliqués dans le dispositif d’incubation (DRRT, Conseil Régional, ANVAR, …)  Enquêtepostale auprès des 750 incubés avec un taux de retour de 25% (200 réponses)  6réunions avec le Comité de Pilotage qui ont permis de valider les points critiques de l’évaluation • Contenude l’évaluation  Leréférentiel de chaque incubateur a été reconstruit afin d’évaluer le dispositif dans son environnement local et non sur la base d’un référentiel standard ou d’une position relative. Ce référentiel reprend le contexte local de la création de l’incubateur, son positionnement et ses objectifs prioritaires de développement, la structure d’équipe et les perspectives de croissance de l’activité en fonction du potentiel régional.  Les7 indicateurs d’évaluation retenus pour la construction du profil final de l’incubateur sont : Intégration dans l’environnement Notoriété et communication Processus d’incubation Équipe / Management Utilisation des ressources financières Impact sur la création de valeur Performance relative (par rapport au potentiel régional) Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 5 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
Présentation de la méthodologie
Synthèse sur les formats de restitution de l’évaluation des incubateurs– IncubateurXXX
• 1Unrapport de synthèsereprenant la méthodologie et les conclusions majeures sur le dispositif (tous incubateurs confondus) et un extrait de l’évaluation par incubateur reprenant la synthèse de l’évaluation et le profil de l’incubateur (en fonction des 7 indicateurs), les bonnes pratiques et pistes d’amélioration souhaitées • 2Unrapport détaillé pour chaque incubateur, comprenant l’intégralité de l’évaluation (20 pages par incubateur) :  1Synthèse du référentiel de l’incubateur  2Analyse de l’incubateur par process  3Profil de l’incubateur et graduation des indicateurs Annexes  4aPerception des incubateurs par les acteurs locaux  4bÉvaluation de l’impact sur les bénéficiaires  5Avis de l’incubateur sur les bonnes pratiques et évolutions souhaitées
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
3 Profil de l’incubateur et graduation des indicateurs
Profil incubateur xxx
Performance relative
Impact sur la création de valeur
Intégration dans l'environnement 6 5 4 3 2 1 0
Utilisation des ressources
Notoriété/ communication
Processus d'incubation
Equipe/processus management
ConfidentielTousdrotisréservésErnst&Young2003 Ref.MinistèreDéléguéàlarechercheetauxnouvellestechnoolgies A ud it d es in cu b ateurs
Utilisation des ressources
Impact sur la création de v aleur
Performance relative
F, irees és et et
nt ur
es es de professionnelsdelacréatoindentreprisesinnovantes(scienitifque/industriels/acteursdela c réationd’entreprises) et des cr itères cohérents
Peudeproblèmesdetrésorerie.ForteimplciatoindescollectivitéslocalesetdelaRégion. Bonnecohérenceentrelaconstrucitondesbudgetsetlesdépensesengagéessurlesprojetsdéàjsortis(moyennede72Kdedépensestotalesparprojet).
17enrteprisessoritesdincubaiton:3réalisentunCAdépassant1M.Levéesdefondencorepeunombreuses(4)maisconséquentes(7,6M).92emploiscréés.
Optimisaitondupotentielthéoriquelocal(30projets/an)avecuntauxdetransformaitondelincubateurde30%surlabasedecritèresdematuritéetviabilitédesprojetsissusdesalbos. Perspectivesdedéveloppementfavorabelsnotammentpaslerenforcementdescelullesdevalorsiatoinetlesopportunitésdessaimage.
6
INCUBATEUR XXX 1 Synthèse du réf 2 Restitution déta 3 Profil de l’incubs 4a Perception de l’incubateur par les acteurs locaux 4b Évaluation de l’impact sur les bénéficiaires 5 Avis de l’incubateur sur les bonnes pratiques et les évolutions souhaitées
ConfidenitalAllRightsReservedErnst&Young2003 Ref.MinistèreDéléguéàlarechercheetauxnouvellestechnoolgies Audtidesincubateurs
0
6
Présentation de la méthodologie
Rappel des indicateurs et critères d’évaluation
Indicateurs Intégration dans l’environnement
Notoriété Communication
Processus d’incubation
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
Critères d’évaluation retenus • Relation avec les établissements de recherche et d ’enseignement supérieur et cellules de valorisation • Évolution du taux de prescriptiondes acteurs scientifiques et économiques • Capacité à tisser des partenariats avec les acteurs économiques locaux • Capacité à pérenniser les financement complémentaires • Natureet nombre de manifestations de communication et/ou de sensibilisation Perception de l’incubateur par les acteurs locaux et par les autres incubateurs (meilleures pratiques) • Nombre d’établissements, de cellules de valorisation et de partenaires économiques considérés comme des membres actifs de l’incubateur • Évaluation de la capacité de détection des projets au regard du potentiel local et de l’historique du territoire • Composition du Comité d’engagement chargé de la sélection des projets • Cohérence entre le taux de sélection et la stratégie de développement de l’incubateur •Évaluation de la valeur ajoutée de l’incubateur aux différents stades du processus d’accompagnement • Évaluation des liens de l’incubateur avec les prestataires externes (notamment évaluation par l’incubateur des compétences requises) • Nature des liens de l’incubateur avec les laboratoires d’origine (enparticulier sur le suivi du programme technique et de sa cohérence avec le plan d’action prévisionnel d’accès au marché)
7
Présentation de la méthodologie
Rappel des indicateurs et critères d’évaluation (suite)
Indicateurs Équipe / Management
Utilisation des ressources financières
Impact sur la création de valeur
Performance relative
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
Critères d’évaluation retenus
• Adéquation entre les compétences de l’équipe de l’incubateur et la nature des projets accompagnés • Existence d’une stratégie de développement claire et en cohérence avec le potentiel local • Profil du directeur et de l’équipe et évolutions envisagées • Montantmoyen alloué par projet • Corrélation entre les dépenses allouées par projet et les entreprises encore en vie • Perspectives de développement • Analyse du prévisionnel 20042006 de l ’incubateur • Nombre de création d’entreprises • Nombre d’entreprises en activité (1) • Nombre d’emplois créés directs et indirects • Montant des levées de fonds/ Montant du CA réalisé • Transformationdu potentiel local :  projets issus de la recherche publique  projets liés à la recherche publique (= non issus mais adossés à un laboratoire)  projets « hors champ »
(1) Indirect = somme des dépenses externes/37k€ (salaire moyen)
8
Sommaire
• Présentationde la méthodologie
• Synthèsedes résultats de l’évaluation
• Synthèsesur le dispositif « incubateur»
• Pistesd’amélioration et restitutions par incubateur
• Annexe
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
9
Synthèse des résultats de l’évaluation
Positionnement des incubateurs dans la chaîne de valorisation/création
• Lalogique de performance n’est pas dépendante du choix de l’un de ces modèles mais met en évidence que la diversité des modèles d’incubateurs est directement corrélée au niveau de maturité du dispositif de valorisation au plan local. • L’absencede cellule de valorisation et/ou le manque de dynamisme de ces dernières ont dans la majorité des cas incité l’incubateur à :  développerune activité de sensibilisation et de détection soutenue pour parvenir à faire émerger des projets  adopter un positionnement plus généraliste afin de capter un flux de projets suffisant pour assurer le développement de la structure  devenir un outil de développement local plus qu’un dispositif orienté uniquement sur la valorisation des projets de rechercheacadémique • Acontrario, les incubateurs qui se sont développés au côté de cellules de valorisation dynamiques et professionnalisées ont focalisé leur valeur ajoutée sur le management de projet et le coaching du porteur.
Confidentiel – Tous droits réservés  Ernst & Young 2003 Ref. Ministère Délégué à la recherche et aux nouvelles technologies Audit des incubateurs
Un positionnement différencié des incubateurs lié à la nature du contexte local
Potentiel local Université/Organisme
Labo Labo Labo
Cellule de Valorisation
Université/Organisme Labo Labo
Essaimage entreprises
Écoles
Projets issus de la recherche
Projets liés à la recherche
% %% %
Source : Résultats issus de l’évaluation 2003 des incubateurs – Synthèse E&Y et Comité de pilotage Ministère délégué à la recherche et aux nouvelles technologies
10