Foot et entreprise : selectionnons sur le mérite
2 pages
Français

Foot et entreprise : selectionnons sur le mérite

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Foot et entreprise : selectionnons sur le mérite Après l'Euro de foot, serait-il possible de comparer la constitution d'une équipe, sa réussite, sa capacité à évoluer dans la compétition « européenne » , avec la constitution d'une équipe professionnelle ou gouvernementale ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 106
Langue Français
Foot et entreprise : selectionnons sur le mérite
Après l'Euro de foot, serait-il possible de comparer la constitution d'une équipe, sa réussite, sa capacité à évoluer dans la compétition
« européenne » , avec la constitution d'une équipe professionnelle ou gouvernementale ? Les critères de sélection et les obligations légales sont-ils les mêmes en entreprise qu'en sport ? Sommes-nous en train de condamner nos chances de réussir économiquement à cause de nos politiques de sélection ?
L'aberration des systèmes
Aujourd'hui, que ce soit dans le monde des médias, de l'entreprise ou celui du gouvernement, au nom de l'égalité des chances, de la diversité, de la parité homme/femme, le choix des acteurs, des membres de l'équipe se fait forcé et contraint en fonction du politiquement correct. Pourtant, imaginons une équipe de France de football où le sélectionneur soit obligé de sélectionner une personne par région ou par origine ethnique ! Certes toutes les parties du pays seraient représentées et auraient
« la possibilité de s'exprimer » ainsi qu'une chance d'être en équipe nationale. Mais cela supposerait que la nature ait réparti les talents géographiquement ou par provenance. Or ce n'est pas scientifiquement prouvé ! En tout cas, ce genre de principe de sélection gentillet ou inquiétant, éloignerait probablement nos chances de gagner !
Au-delà des couleurs !
Alors que certains abus et discriminations révoltants ont hanté notre manière de fonctionner aujourd'hui, ne tombons pas dans l'excès inverse ! Alors que le but recherché est de viser l'égalité des gens face à une opportunité d'emploi, avoir à définir une personne par sa couleur de peau, son sexe, voire sa sexualité est une forme de jugement, de catalogage, qui induit la notion de
« racisme » qu'elle tend à l'origine à faire disparaître. Par peur et culpabilité, nous risquons de créer un remède bien pire que le mal. Au moment où les crises surgissent de toutes parts, où les difficultés économiques semblent nous submerger, des choix décisifs se présentent à nous. Ne nous égarons pas, revenons aux fondamentaux, les véritables critères de sélection sont l'expérience, la compétence et l'envie réciproque de s'employer à la réussite de l'entreprise qu'elle soit d'État, ou privée.
Attention à la volée de bois vert !
Si la sélection se fait uniquement sur le bon sens évoqué ci-dessus, et ne tombe pas en même temps sur une répartition exacte du modèle gnangnan établi actuellement, une étiquette indécollable nuira définitivement à votre image de marque, et vous coûtera dans tous les sens du terme au-delà du raisonnable. Du coup, il faut rester politiquement acceptable. Aujourd'hui, il devient difficile de parler librement, de sélectionner nos joueurs en fonction de leur aptitude et de leur valeur objective. Alors, la plupart des décideurs suivent le sens
« du vent » .
Ne perdons pas la raison !
En ce qui concerne notre équipe gouvernementale qui décide de l'avenir de notre pays, les personnes qui nous informent sur l'actualité, ou les acteurs de notre économie, quels critères de sélections doiton retenir ? Imaginez vous faire opérer du coeur, ou que votre enfant se fasse soigner une maladie grave. Préféreriez-vous sincèrement
que l'équipe médicale retenue pour les soins, ait été sélectionnée pour une autre raison que pour sa compétence ?
Auteur de
Devenez ce que vous êtes, ESF Editeur, Informations et contacts sur
www.trouversavoie.com Participez en direct à l'émission « Des hommes et des L » chaque jeudi sur LFM 95,5 FM de 18h30 à 19h30
)