Le paiement sans contact : bientôt une réalité

Le paiement sans contact : bientôt une réalité

Français
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Le paiement sans contact : bientôt une réalité Voilà déjà plusieurs années que les développeurs préparent son arrivée : le paiement sans contact, issu de la technologie NFC (Near-Fields-Communication) devrait se démocratiser rapidement en France.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 62
Langue Français
Signaler un problème
Le paiement sans contact : bientôt une réalité
Voilà déjà plusieurs années que les développeurs préparent son arrivée : le paiement sans contact, issu de la technologie NFC (Near-Fields-Communication) devrait se démocratiser rapidement en France.
Selon le cabinet d'étude Gartner, les transactions via téléphone mobile ont augmentée de 61,9% entre 2011 et 2012 au niveau mondial, confirmant la tendance évolutive pour les prochaines années.
En effet, la plupart des écueils freinant l'adoption du m-paiement en France sont maintenant résolus et les offres commencent à fleurir : les banques, les fournisseurs de cartes bancaires, mais aussi les opérateurs mobiles, proposent désormais ce nouveau système à leurs clients.
Garantir l'interopérabilité des systèmes
Le 28 juin dernier, l'opérateur Orange annonçait en partenariat avec Gemalto, le déploiement massif de carte SIM NFC, possédant une sécurité équivalente à la carte de paiement classique (point sur lequel la CNIL avait demandé des garanties). Cette offre a pour but de déployer au maximum la technologie et la rendre accessible au plus grand nombre.
Si les Français semblent encore un peu timides pour adopter ce nouveau moyen de paiement, ils sont de plus en plus intéressés par les nouvelles applications disponibles sur les smartphones. Ainsi, Orange annonce déjà un portefeuille d'applications évolutif, disponible à partir de la carte SIM NFC.
De leur côté, les commerçants doivent envisager de s'équiper du matériel nécessaire, pour répondre à la future demande. Pour cela, il est impératif que les développements continuent de s'effectuer sous le contrôle de consortium tel que Cityzi*, afin d'éviter une éventuelle fragmentation du marché et garantir l'interopérabilité des systèmes chez tous les commerçants et pour tous les consommateurs.
* association dédiée au développement technique et la promotion des services sans contact mobiles, regroupant les opérateurs télécoms (Orange, Bouygues, SFR), les émetteurs d'applications (Société Générale, BNP Paribas, Crédit Mutuel, etc.) ainsi que les industriels (Gemalto, Atos Wordline, Safran, etc.)
Plus d'infos sur www.afscm.org
Avis d'Expert : « Les nouveaux outils doivent être orientés « service client » »
Elie Mura, Responsable des ventes des comptes internationaux, Motorola Solutions Le comportement des consommateurs a beaucoup changé : de plus en plus sollicités par un marché hautement concurrentiel, les clients ont plus d'offres et de choix, et il devient difficile de les fidéliser. Face à cette problématique, l'industrie du retail peut compter sur de nouveaux outils et canaux de distribution avec lesquels clients et vendeurs peuvent interagir. Le but est d'accompagner le client dans tout le processus d'achat, jusqu'à l'encaissement. De la description du produit, en passant par le prix, les promotions, la disponibilité en stock, etc., le vendeur doit disposer des informations nécessaires pour provoquer l'acte d'achat et conclure la vente. De son côté, le client doit pouvoir vérifier par lui-même : la pratique du « self scanning », par exemple, révèle un intérêt croissant pour la vérification des prix en temps réel. Pour l'industrie, l'enjeu principal est d'améliorer l'expérience client. La mise à disposition d'outils connectés, accessibles à la fois au vendeur et au client, offre une transparence et des avantages certains, qui rendront le client plus enclin à revenir sur le point de vente.