2 pages
Français

020110 CP étude e-reputation

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

020110 CP étude e-reputation

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 128
Langue Français

Exrait

Communiqué de presse 69% des Français concrnésparl’impactdeleurréputa ionenlignesur leurvie privée et professionnelle Paris, le 1er février 2010 –Les internates accordent de l’attention àleurréputationenligne, comme le montre une 1 étude lancéepar Microsoft.Cetteenquête menée aux Etats-Unis, au Royaume-Uni,enAllemagneetenFrance, rendcomptedesperceptionsdesi ternautes et les met en perspective avec celledes professionnels des ressources humaines et des recruteur. Des Français concernés par leurimagesurInternet A hauteur de 69% des répondants, lesFrançaissontnombreuxàsepréoccuperdesffetsquepeutavoirleurréputation en ligne, surleplanet/ou professionnel.person el L’étude souligne que les personnes intrrogéess’estiment engrandemajoritéconscientesdesconséquencesquepeut avoir leurréputationenligne,notam entsurleplandel’emploi : 77% des Françaisinterr gésdisent être conscients que des informations publiéesenlignesont susceptibles d’être prises en compte danslec dred’un recrutement. En Allemagne,prèsdeneufpersonnessurdixpensentcela ! L’enquête révèle aussi quelesFrançaisontattachésàpréserverunefrontièreentreleurviepersonnelle et leur vie professionnelle :avec86%desperson esinterrogées,lesFrançaissontaussideloinlesp usnombreuxàsesoucier dedifférentierleurprofilenlignepersonneldeleurprofil professionnel,61%lefontmêmsystématiquement.Une prisedeconsciencequinesetraduitpastoujoursdanslesfaits… Demanièregénérale,l’étudemontreuelesinternautesestimentavoirlecontrôledeleuréputationenligne : c’est lecaspourplusdetroisquartsdesEuropéens,etplusprécisémentpour77%desperson esinterrogéesenFrance.On monte à 83 % aux Etats-Unis. Pourtant seuleunepersonnesurtroisenFrance (32%),sepréoccupesystématiquem ntde la trace laissée au moment où elleposteducontenusurInternet; c’est même une personne sur4seulemenquisesouciecettefoisdelaréputationdesautres,àchaquefoisu’ellepublieducontenu. Quandonlesinterrogesurlaresponsabilitéenmatièredeprotectiondelavieprivée,lesrançaissont55%àpenserqu’elle incombe aux utilisateursmaisa ssiaux hébergeurs- unetendancequel’onretrou eenEuropemais de façon moins prononcée. Parmi les outils utilisés par lesFrançaipour gérer leur réputation en ligne : ·43% prennent le temps deséle tionnerlescontenusavant leur publication en ligne ·37%paramètrent leurs profilssurlessitesderéseauxsociauxnotammentafinded terminerquienal’accès, ·22 % suiventattentivementlescommentaires des autresfaits sur eux (sur les blogs,lesréseauxsociaux…) Avec lesAllemands,ilssontég lementlesplusnombreuxàentrerleursnomsdansl smoteursderecherche. 1 Etude « Online ReputationStudy »commanditéeparMicrosoftetréaliséeparlecabinetd’études«CrossTabMarketingService ». Méthodologie :entretiens,viaquestionnai esenligne,menésauprèsd’individus,professionnelsdesRHetrecruteurs,auxEtats-Unis, au Royaume-Uni, en AllemagneetenFrance. Echantillon : Individus - France(343person es),Allemagne(334), Etats-Unis (335) et Royaume-Uni(3 3personnes) ; professionnels des RH et recruteurs :France(276),Allema ne(279), Etats-Unis (275) et Royaume-Uni (276).