1997-2001, cinq années de croissance pour l emploi salarié
4 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

1997-2001, cinq années de croissance pour l'emploi salarié

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

De 1997 à 2001, en Aquitaine, 116 600 emplois salariés ont été créés, soit une évolution de 12,7 %, légèrement supérieure à la moyenne française. Cette croissance essentiellement soutenue par la vitalité de la construction et des activités tertiaires s'explique par la conjoncture économique nationale, mais aussi par un réel dynamisme local. Le tertiaire a créé proportionnellement deux fois plus d'emplois que l'industrie.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 44
Langue Français

Extrait

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
1997-2001, CINQ ANNÉES DE
CROISSANCE POUR L’EMPLOI SALARIÉ
De janvier 1997 à fin 2001, en Aquitaine,
116 600 emplois salariés ont été créés,
Dans l’industrie, les 8 000 postes supplémentaires
soit une évolution de 12,7 %, légèrement
proviennent en majorité de créations d’emplois
supérieure à la moyenne française. intervenues dans les industries des biens
Cette croissance essentiellement soutenue intermédiaires et des biens d’équipement. Ces deux
sous-secteurs se distinguent par leurs contributions àpar la vitalité de la construction
la croissance de l’emploi régional. Dans le premier
et des activités tertiaires s’explique
cas, la progression est supérieure à la moyenne
par la conjoncture économique nationale, nationale (+7,5 % en Aquitaine, +2,3 en France)
mais aussi par un réel dynamisme local. et porte sur des effectifs relativement
nombreux puisqu’ils représentent environ 16 % deLe tertiaire a créé proportionnellement
l’emploi salarié régional fin 2001. Dans le second cas,
deux fois plus d’emplois que l’industrie.
les effectifs du secteur sont plus limités (3,8 % des
salariés), mais la progression est particulièrement forte
(+12,9 % en Aquitaine et +3,6 % en France).
De janvier 1997 à fin 2001, 116 600 emplois salariés
La construction est le secteur le plus sensible à la
ont été créés en Aquitaine. Dans la région, les
conjoncture économique d’ensemble : après avoir
services aux entreprises (services opérationnels et
bénéficié en 1999 d’un taux d’évolution record
recherche développement), la construction, les
(+6,7 %), il est en net repli en 2001. Toutefois, sur la
services aux particuliers, les transports et le
période 1997-2001, la hausse largement supérieure à
commerce sont les secteurs qui ont le plus contribué
à cette évolution favorable Évolution de l'emploi de 1997 à 2001
PoidsÉcart Aquitaine-France
du secteurEn revanche, l’agriculture, les industries des biens de en Aquitaine
Activités immobilières 1,0consommation (le secteur habillement-cuir en
Construction 5,6particulier) et l‘énergie ont perdu des emplois.
Industrie des biens d'équipement 3,7
Pour la plupart des 22 régions françaises, la
Ind. des biens intermédiaires 5,5
croissance de l’emploi est essentiellement assurée Industrie automobile 0,5
par le dynamisme de la construction et des activités Ind. des biens de consommation 2,8
tertiaires, tandis que les activités industrielles Ind. agricoles et alimentaires 3,1
progressent plus modérément, voire déclinent Transports 4,1
14,4Commerce
Un tertiaire aquitain
Activités financières 2,7
fort créateur d’emplois…
10,1Services aux entreprises
De 1997 à 2001, pratiquement tous les grands Services aux particuliers 8,4
secteurs (industrie, construction, commerce, Administration 13,9
services) ont gagné des emplois salariés en Aquitaine, Éducation, santé, action sociale 18,9
hormis l’agriculture. L’agriculture connaît sur la Agriculture 4,2
Énergie 1,6période une évolution à contre courant de la plupart
%-10 -8 -6 -4 -2 0 2 4 6 8 10 12 14des secteurs, gagnant des emplois régulièrement de
1996 à 1998 et ne cessant d’en perdre depuis 1999. Source : Insee - Estimations d'emploiINSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 119
JUILLET 2003Évolution annuelle de l'emploi salarié en Aquitaine
Industrie hors énergie Construction
% %
8 8
6 6
4 4
2 2
0 0
-2 -2
-4 -4
-6 -6
-8 -8
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
AgricultureServices
% %
8 8
6 6
4 4
2 2
0 0
-2 -2
-4 -4
-6 -6
-8 -8
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Commerce Ensemble des secteurs
% %
8 8
6 6
4 4
2 2
0 0
-2 -2
-4 -4
-6 -6
-8 -8
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Source : Insee - Estimations d'emploi
la moyenne nationale se conjugue avec stabilisent en moyenne française, mais Plus précisément, les hausses d’emploi
le poids du secteur (6 %) pour engendrer en termes d’effectifs salariés, ce “point les plus remarquables s’observent dans
de nombreux emplois supplémentaires. fort” ne porte que sur un peu plus de 1 % les industries agricoles et alimentaires,
de l’emploi aquitain. les biens d’équipement et les biens
Dans le tertiaire se sont créés 97 500
intermédiaires.
Le commerce, toutes proportionsemplois en cinq ans, dans le commerce,
gardées, suit globalement une évolutionmais surtout dans les transports, dans les Par contre, seules les régions Provence -
similaire à celle des services et contribueservices aux entreprises (services Alpes - Côte d’Azur et Bretagne
à hauteur de 17 % à la croissance deopérationnels où l’on retrouve l’intérim échappent aux pertes d’effectifs dans les
l’emploi aquitain.et recherche développement) et dans les industries des biens de consommation.
services aux particuliers. Début 2002, De l’Ouest au Sud, Les taux d’évolution les plus forts dans le
les trois-quarts des salariés aquitains un large arc créateur d’emploi
tertiaire sont ceux du commerce de
travaillent dans le tertiaire (commerce,
Légèrement supérieure à la moyenne détail, des services aux entreprises
transports, services, administrations).
française (+11,5 %), la progression (conseils et assistances et services
Le secteur des services présente une observée en Aquitaine en cinq ans opérationnels, dont l’intérim), des
eévolution positive tout au long de la (12,7 %) place la région au 8 rang services aux particuliers (hôtels et
période, supérieure à 3 % de 1997 des 22 régions métropolitaines, restaurants) et des transports.
à 1999, et moins soutenue en 2000 et derrière la Corse, les Pays de la Loire,
2001. Sur cinq salariés aquitains, trois la Bretagne, le Languedoc-Roussillon, Ces huit régions de la façade atlantique,
oeuvrent dans les services. Les services Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées et du “Grand Sud-Ouest” et du bassin
sont le premier créateur d’emplois, avec Provence - Alpes - Côte-d’Azur. Les huit méditerranéen bénéficient pour
plus de 77 000 emplois nouveaux en régions partagent le privilège d’un certaines de structures économiques
cinq ans. Les activités immobilières sont emploi industriel en hausse de5à10 % favorables : le secteur tertiaire, principal
en forte progression alors qu’elles se entre les années 1997 et 2001. créateur d’emploi, y est largement
oN 119
JUILLET 2003également des emplois dans laÉvolution de l’emploi de 1997 à 2001
Effet résiduel géographique (%)
construction (-4,2 %) sur la période.10
9
Corse La Corse est la seule région dont la8
7 progression de l’emploi salarié est
6
Pays de la Loire largement supérieure à 15 %. L’essor du
5
Bretagne
tourisme sur la période considérée, ses4 Languedoc-Roussillon
3 Poitou-Charentes Midi-Pyrénées retombées sur de nombreuses activités
2 Aquitaine PACA tertiaires et la forte progression des
Nord - Pas-de-CalaisFranche-Comté1 Rhône-Alpes
AlsaceCentre effectifs de la construction expliquent0
Auvergne Limousin FRANCE
-1 Basse-Normandie pour l’essentiel cette évolution.
Haute-Normandie
Lorraine Bourgogne-2
Comme en Ile-de-France, le secteurPicardie
-3 Champagne-Ardennes Ile de France tertiaire représente, fin 2001, 83 % de
-4
-5 % l’emploi salarié corse.
9 10 11 121314
Effet structurel négatif Effet structurel positif
Les autres régions, ni très tertiaires ni très
Source : Insee - Estimations d'emploi
industrialisées, présentent une
Évolution globale : supérieure à 15 % entre 11,5 et 15 % inférieure à 11,5 % croissance totale modérée. Les pertes
d’effectifs se situent plutôt dans les
représenté. Lorsqu’elles ne peuvent pour les deux régions, l’influence industries des biens d’équipement et des
compter sur cet avantage structurel, elles positive de la structure est complétée par biens intermédiaires.
compensent par u

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents