L'année économique et sociale 2007 - Emploi-chômage

-

Français
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La reprise du marché de l’emploi francilien, observée en 2005, se confirme en 2007. Les effectifs salariés ont progressé de 1,7 % en un an. C’est légèrement moins que la hausse observée en France métropolitaine (+ 1,9 %). La croissance de l’emploi a été de nouveau dynamique dans la construction (+ 4,8 %) et, dans une moindre mesure, dans le tertiaire (+ 2,1 %). En revanche, l’industrie a continué de perdre des emplois (- 2,3 %). La baisse du nombre de demandeurs d’emploi se poursuit. Le taux de chômage, selon le nouveau mode de calcul, s’établit à 6,9 % fin 2007. C’est son plus bas niveau depuis 2001.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 27
Langue Français
Signaler un problème

20 Emploi-chômage
Augmentation de l’emploi et baisse
du nombre d’inscrits à l’ANPE en 2007
a hausse de l’emploi salarié augmentation du nombre d’offres d’em- Taux de chômage :
francilien en 2007 s’est pro- ploi. L’ANPE a dénombré 207 000 offres nouvelle méthodologieL longée à un rythme proche de en 2007, soit une hausse de 4,7 %. Jusqu’en septembre 2007, les taux de chô-
celui observé l’année précédente. Selon Cette double évolution induit une aug- mage métropolitains étaient estimés
les chiffres provisoires de l’Unedic, 4,1 mentation du rapport « offres d’emploi chaque mois à partir des évolutions men-
millions de salariés étaient employés sur demandes d’emploi », traduisant suelles des séries des demandeurs d’em-
dans le secteur concurrentiel non agri- ainsi des tensions un peu plus fortes sur ploi en fin de mois (DEFM) pour les
catégories 1, 2 et 3 hors activités réduites.cole en Ile-de-France fin 2007, soit une le marché du travail.
hausse de 1,7 % en un an. C’est légère- Ces séries provisoires étaient calées
chaque année sur les résultats de l’enquêtement moins que la hausse enregistrée Taux de chômage francilien
Emploi en continu en moyenne annuelle.en France métropolitaine (+ 1,9 %). en baisse d’un point
Au niveau national, les fortes divergences
observées en 2005 et 2006 entre les statis-Le taux de chômage, selon le nouveauProgression des emplois
tiques de l’ANPE et l’enquête Emploi ontmode de calcul, a reculé d’un point
dans le tertiaire et la construction conduit l’Insee et la Dares à abandonneren un an. Selon les estimations provi-
l’utilisation des DEFM pour l’estimation tri-soires de l’Insee, il est descendu àLa croissance de l’emploi a été de
mestrielle du chômage. Pour la métropole,6,9 % au quatrième trimestre 2007,nouveau très dynamique dans la
les taux de chômage infra-annuels sont es-soit son plus bas niveau depuis finconstruction : + 4,8 % en un an, soit
timés trimestriellement et exclusivement à2001. La Seine-Saint-Denis et Paris en-près de 12 000 emplois supplémen-
partir de l’enquête Emploi en continu. La
registrent toujours un taux de chômagetaires. Le secteur tertiaire, prépondé-
période de référence des estimations n’est
plus élevé que la moyenne nationalerant dans la région, a également créé plus la fin du trimestre, mais la moyenne tri-
(7,5 %). En revanche, dans l’Essonne,des emplois (69 000, soit + 2,1 % en mestrielle du fait de l’utilisation exclusive de
les Yvelines et la Seine-et-Marne, lesun an). En revanche, les effectifs de l’enquête emploi en continu. Parallèlement,
taux sont particulièrement bas (respec-l’industrie, notamment dans la cons- l’exploitation de l’enquête Emploi a été
tivement 5,2 %, 5,4 % et 5,6 %). Latruction automobile, ont continué à revue et le concept BIT du chômage a été
baisse la plus forte a été observée enbaisser(-2,3 %). calé sur l’interprétation européenne.
Seine-Saint-Denis (- 1,3 point). C’est dans
Aux niveaux infra-nationaux, la méthode a
les Yvelines que le taux de chômage a le
été revue pour permettre la mise en cohé-Diminution du nombre
moins diminué (- 0,7 point).
rence des séries locales et nationales. Lesde demandeurs d’emploi
taux de chômage sont estimés en synthéti-
■■■■ François RAGEAU
sant les informations nationales de l’en-Le nombre de demandeurs d’emploi, à DRTEFP d’Ile-de-France
quête Emploi et régionales des DEFM dela recherche d’un contrat à durée indé-
l’ANPE. L’utilisation du terme « chômageterminée, à temps complet ou partiel,
au sens du BIT » est donc inappropriée.ou d’un contrat à durée déterminée, et Définitions
Les taux de chômage par région, départe-n’ayant exercé aucune activité, même
ment et zone d’emploi s’appellent désor-BIT : Bureau International du Travailréduite (catégories 1, 2 et 3 hors activi-
mais « taux de chômage localisés ».té réduite), a poursuivi son recul à un Chômeur au sens du BIT : personnes de
rythme soutenu. Il diminue de 12,6 % 15 ans ou plus sans emploi, disponible pour Pour en savoir plus
en Ile-de-France (- 10,9 % en France travailler, à la recherche d’un emploi et
Drigny-Mériel C. : « L’emploi salarié en
ayant fait des démarches effectives pour enmétropolitaine).
Ile-de-France dans le secteur concurrentiel à la
trouver un. e
findu4 trimestre 2007 », Insee Ile-de-France
Comme les années précédentes, la Taux de chômage : nombre de chômeurs faits et chiffres, n° 172, avril 2008.
baisse est forte pour les moins de 25 rapporté à la population active totale.
Durier S., Gonzalez L., Macario-Rat I.,ans (- 16 %) et moindre dans les autres
Population active occupée : population Thélot H. : « Résultats de l’enquête Emploi :
classes d’âge (- 11 %). ayant un emploi, salarié ou non, et militaires le chômage baisse depuis début 2006 »,
du contingent (jusqu’en septembre 2002). Insee première, n° 1164, novembre 2007.
Reprise de l’offre d’emploi Population active totale : population ac- « Bulletin trimestriel d’information sur le mar-
tive occupée et chômeurs. Cette ché du travail », DRTEFP Ile-de-France,La baisse du nombre de demandeurs
est mesurée au lieu de résidence. Bref Ile-de-France, n° 42, avril 2008.d’emploi s’est accompagnée d’une
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007Augmentation de l’emploi et baisse du nombre d’inscrits à l’ANPE en 2007 21
Evolution de l'emploi salarié du secteur concurrentiel non agricole
Industrie Construction Tertiaire Ensemble
Effectifs Evolution Effectifs Evolution Effectifs Evolution Effectifs Evolution
2007 2007/2006 2007 2007/2006 2007 2007/2006 2007 2007/2006
(milliers) (%) (milliers) (%) (milliers) (%) (milliers) (%)
Paris 92,2 - 0,7 26,3 - 1,4 1 126,6 1,2 1 245,1 1,0
Hauts-de-Seine 110,5 0,6 36,9 3,8 674,7 4,8 822,1 4,2
Seine-Saint-Denis 48,2 - 3,4 36,9 4,3 302,3 4,4 387,3 3,4
Val-de-Marne 35,0 - 0,6 35,2 3,1 267,6 0,1 337,8 0,3
Seine-et-Marne 52,3 - 3,4 28,9 3,3 236,2 2,1 317,4 1,2
Yvelines 91,3 - 5,2 36,0 4,2 270,5 1,4 397,9 0,0
Essonne 45,0 - 0,1 31,0 10,5 232,4 2,9 308,4 3,2
Val-d'Oise 40,5 - 7,2 25,3 12,8 191,4 - 1,6 257,2 - 1,3
Ile-de-France 515,0 - 2,3 256,4 4,8 3 301,7 2,1 4 073,1 1,7
France métropolitaine 3 403,6 - 0,9 1 457,4 4,6 11 725,0 2,4 16 586,0 1,9
Chiffres provisoires au 31 décembre de l'année, CVS.
Source : Unedic
Evolution des taux de chômage au sens BIT et du taux de chômage localisé* entre 2006 et 2007
Demandeurs d'emploi en fin de mois (catégories 1+2+3 hors activité réduite)Taux de chômage
en 2007 et évolution en un an
(en % de la population active) Ensemble Femmes De longue durée De moins de 25 ans
e Part (%) Part (%) Part (%)4 trimestre Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
dans la dans la dans la2007 (en point) (%) (%) (%) (%)
DEFM DEFM DEFM
Paris 7,9 - 0,9 -12,1 48,5 - 12,1 35,0 - 16,1 7,2 -16,3
Hauts-de-Seine 6,3 - 1,0 -12,6 50,0 - 12,1 22,6 - 28,2 18,5 -14,6
Seine-Saint-Denis 9,8 - 1,3 -12,8 48,1 - 13,3 26,8 - 19,8 14,8 -17,2
Val-de-Marne 6,8 - 1,0 -12,8 49,8 - 11,9 21,5 - 24,3 15,8 -14,8
Seine-et-Marne 5,6 - 0,9 -15,4 49,5 - 14,9 28,6 - 23,6 10,4 -20,0
Yvelines 5,4 - 0,7 -11,0 48,7 - 11,1 30,4 - 16,6 13,5 -13,6
Essonne 5,2 - 0,8 -12,9 49,9 - 10,6 29,2 - 18,7 12,9 -17,0
Val-d'Oise 7,4 - 0,9 -12,2 48,7 - 12,2 28,5 - 20,2 15,9 -15,9
6,9 - 1,0 -12,6 49,0 - 12,2 29,2 - 19,6 12,6 -16,0Ile-de-France
France métropolitaine 7,5 - 0,9 -10,9 50,7 - 10,8 26,3 - 22,6 17,9 -12,3
*voir nouvelle méthodologie.
Sources : Insee, enquête Emploi en continu, DRTEFP Ile-de-France, chiffres au 31 décembre de l'année
Taux de chômage au sens du BIT pour la France métropolitaine Evolution de l’emploi dans le secteur concurrentiel non agricole
e
Taux de chômage localisé pour l'Ile-de-France base 100 au 4 trimestre 1999
en % de la population active 114
11
112
11010
108
9 106
104
8
102
7 100
98
6
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007T3 T3 T3 T3 T3 T3 T3 T3 T3 T3T1T2 T4T1T2 T4T1T2 T4T1T2 T4T1T2 T4 T1T2 T4T1T2 T4 T1T2 T4 T1T2 T4T1T2 T4
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 France métropolitaine Province Ile-de-France
France métropolitaine Ile-de-France
Source : Unedic, données CVSSource : Insee, enquête Emploi en continu
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007