//img.uscri.be/pth/84433c38b01f02259c6d45cc2e5eee62e68dc05e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Pauvreté et précarité

De
5 pages

- Foyers allocataires à bas revenus - Minima sociaux

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 73
Signaler un abus

Pauvreté
et Précarité
1. Foyers allocataires à bas revenus
2. Minima sociaux
Les Femmes en Alsace65Pauvreté et Précarité
1. Foyers allocataires à bas revenus
L es Caisses d’allocations familiales (CAF) alsaciennes distri-
buent des prestations à 269 000 foyers en 2004, soit 35 % des
Définitions : ménages alsaciens. Les prestations sont versées en fonction de
la situation familiale, sous conditions de ressources, ou en fonc-- Les Caisses d’allocations familiales
(CAF) versent trois types d’allocations : tion de certaines difficultés rencontrées. De par les conditions
- des prestations familiales, d'attribution et par la redistribution ainsi opérée, les bénéficiaires- des aides au logement,
de ces allocations sont susceptibles de recouvrir une grande- des minima sociaux.
partie de la population la moins aisée financièrement. Les alloca-
- Foyer allocataire : foyer composé de l’al-
taires ayant un revenu par unité de consommation inférieur aulocataire et de l’ensemble des personnes à
charge au sens des prestations CAF. seuil de bas revenus, fixé à 735€ par unité de consommation
(UC) en 2004, sont qualifiés de foyer à bas revenus.
- Unité de consommation : elle permet de
relativiser un revenu par rapport à la com- Parmi les foyers d’allocataires CAF, 66 400 vivent avec un re-
position de la famille. Le nombre d’unités
venu inférieur au seuil de bas revenus. Ils représentent 9 ména-de consommation est calculé de la ma-
nière suivante : 1 pour le premier adulte, ges alsaciens sur 100, contre 11 sur 100 en moyenne métropo-
+0,5 par adulte ou enfant de 14 ans et litaine. Globalement, le nombre de personnes appartenant à
plus, +0,3 par enfant de moins de 14 ans
ces foyers s’élève à 157 700, soit 2,4 par foyer. Maiset +0,2 pour les familles monoparentales.
plus de 40 % des ménages à bas revenus sont constitués d’une
- Le revenu par unité de consomma- seule personne. Dans 6 cas sur 10, il s’agit d’un homme. Les fa-tion de chaque allocataire correspond au
revenu mensuel disponible avant impôts milles monoparentales, presque toujours composées de la
divisé par le nombre d’unités de consom- mère et des enfants, représentent une part importante des
mation du foyer.
foyers à bas revenus : elles en constituent plus du quart (27 %),
- Seuil de bas revenus : il représente une alors que seuls 8 % des ménages sont des familles monopa-
mesure relative de la pauvreté monétaire. Il rentales en Alsace.
est égal à la moitié du revenu par unité de
consommation médian, le revenu médian Les prestations versées par la CAF constituent une source de
étant le niveau de revenu qui partage la
revenus importante pour les foyers allocataires à bas revenus.population en deux groupes égaux.
C’est particulièrement le cas des personnes seules et des mè-
res de famille monoparentale. Pour plus de la moitié de ces der-
nières, la part des prestations dans leurs ressources dépasse
75 %. Les hommes seuls sont également très dépendants des
prestations : pour 77 % d’entre eux, les prestations constituent
plus de la moitié de leur revenu, soit 10 points de plus que pourVoir aussi :
les femmes seules.
- "Un enfant sur sept vit dans une famille à
Les familles monoparentales cumulent plus fréquemment quebas revenus", Insee, Chiffres pour l’Alsace
Revue, n°29, novembre 2005. les autres foyers à bas revenus les 3 types d’allocations versées
par la CAF : 21 % d’entre elles perçoivent des prestations fami-- "Près de 10,5 millions d’allocataires bé-
liales, des allocations logement et un minimum social. Ainsi,néficient des prestations versées par les
caisses d’Allocations familiales", CNAF, 70 % des foyers allocataires qui bénéficient des 3 prestations
L’e-ssentiel n°36, avril 2005.
sont des familles monoparentales. À l’inverse, les personnes
- "Les allocataires à bas revenus", CNAF, seules cumulent rarement les prestations. Les femmes isolées
L’e-ssentiel n°8, janvier 2003. ne perçoivent généralement que l’allocation logement et les
hommes seuls perçoivent le plus souvent un minimum social
sans bénéficier des autres prestations.
Bien que considérés comme pauvres, plus de la moitié des
foyers à bas revenus ne bénéficient pas d’un des trois minima
sociaux versés par la CAF. En revanche, plus des deux tiers
d’entre eux perçoivent des allocations logement.
Les Femmes en Alsace 66Foyers à bas revenus en Alsace en 2004
Allocataires Personnes couvertes
Effectif Part (%) Effectif Part (%)
Personnes seules 27 900 42,0 27 900 17,7
dont femmes 11 400 17,2 11 400 7,2
16 500 24,8 16 500 10,5hommes
Familles monoparentales 18 900 28,5 53 700 34,0
dont femmes 18 000 27,1 51 500 32,6
900 1,4 2 200 1,4hommes
Couples 19 600 29,5 76 100 48,3
dont couples avec 1ou 2 enfants 9 700 14,6 34 400 21,8
couples avec 3 enfants ou plus 5 800 8,7 33 400 21,2
4 100 6,2 8 300 5,3couples sans enfant
Ensemble 66 400 100,0 157 700 100,0
Part des prestations dans les ressources des allocataires à bas revenus en Alsace en 2004
23 % 8% 69 %Hommes seuls
Femmes seules 33 % 11 % 56 %
Pères de famille 53 % 8% 39 %monoparentale
Mères de famille 33 % 13 % 54 %monoparentale
Couples 63 % 14 % 23 %
%
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
moins de 50 % des ressources sont des prestations 50%à75%des ressourcessont des prestations
plus de 75 % des ressources sont des prestations
Note de lecture : pour 69 % des hommes seuls, les prestations représentent plus de 75 % de leurs revenus.
Prestations perçues par les personnes seules à bas revenus en Alsace en 2004
Hommes Femmes
Effectif Part (%) Effectif Part (%)
Allocations logement* seules 5 300 32,1 5 300 46,5
Minimum social CAF** seul 8 000 48,5 4 100 36,0
Allocations logement et minimum social CAF 3 200 19,4 2 000 17,5
Ensemble 16 500 100,0 11 400 100,0
* les allocations logement correspondent à l’ALS, l’ALF ou l’APL
** les minima sociaux CAF sont ceux versés par la CAF (RMI, AAH, API)
Part des foyers allocataires à bas revenus
touchant un minimum social de la CAF en Alsace en 2004
RMI
32 %Sans minima
53 %
API
6%
AAH
9%
Les Femmes en Alsace67
Source : Insee, fichiers CAF au 31/12/2004
Source : Insee, fichiers CAF au 31/12/2004
Source : Insee, fichiers CAF au 31/12/2004
Source : Insee, fichiers CAF
au 31/12/2004Pauvreté et Précarité
2. Minima sociaux
Les minima sociaux ont pour objectif de soutenir les person-
nes en difficulté. En 2004, près de 65 000 personnes ont béné-
Définitions : ficié des dispositifs de solidarité en Alsace. La proportion d’al-
locataires des minima sociaux dans la population âgée de- Les minima sociaux sont des presta-
tions sociales versées sous conditions de plus de 20 ans est relativement faible dans la région : elle est
ressources et visent à assurer un revenu
de 4,5 % contre 6,7 % au niveau métropolitain.minimum à une personne ou à sa famille.
Le système français comporte huit dispo- Les Caisses d’allocations familiales versent trois de ces mini-
sitifs applicables sur l’ensemble du terri-
ma, dont le Revenu Minimum d’Insertion (RMI). La progressiontoire métropolitain :
- le Revenu Minimum d’Insertion du nombre de bénéficiaires du RMI est plus forte sur la région :
(RMI) ;
la hausse est de 33 % depuis 2001, contre seulement 16 % en- l’Allocation aux Parents Isolés (API) ;
France métropolitaine. Fin 2004, 23 200 allocataires perçoivent- l’Allocation aux Adultes Handicapés
(AAH) ; le RMI. En Alsace, les bénéficiaires sont principalement des
- l’Allocation Supplémentaire d’Invali-
personnes seules (57 %) et le plus souvent des hommes. Lesdité (ASI) ;
- Vieil- familles monoparentales sont également nombreuses puisqu’un
lesse (ASV) ; foyer allocataire sur quatre percevant le RMI est une famille mo-
- l’Allocation de Solidarité Spécifique
noparentale, presque toujours constituée de la mère et des en-(ASS), d’Insertion (AI) et
l’Allocation Équivalent Retraite (AER) qui fants.
sont des allocations chômage du régime
e
de solidarité géré par l’État. L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est le 2 minimum
social le plus fréquemment attribué. Fin 2004, 17 300 person-
nes percevaient ce minimum en Alsace. Globalement, cette
prestation est versée à autant d’hommes que de femmes. Toute-
fois, la tendance s’inverse en fonction de l’âge : moins nombreu-
ses avant 45 ans, les femmes deviennent ensuite majoritaires.
Enfin, les CAF versent l’Allocation aux Parents Isolés (API).
Fin 2004, 4 400 personnes percevaient l’API en Alsace et au to-
tal, 12 100 personnes sont couvertes par ce minimum. La qua-
si-totalité des bénéficiaires sont des femmes. Et du fait de l’âge
à la maternité et du caractère provisoire de cette allocation, la
plupart de ces mères de famille monoparentale ont moins de
35 ans. Depuis 2001, le nombre de bénéficiaires de l’API pro-
Voir aussi : gresse au rythme régulier de 3 % par an.
Sur les 9 200 bénéficiaires de l’Allocation Supplémentaire Vieil-- "La répartition géographique des alloca-
taires de minima sociaux fin 2005", lesse (ASV), 56 % sont des femmes, soit un peu moins qu’en
DREES, Études et Résultats, n°528, oc-
moyenne nationale (60 %). Les effectifs diminuent régulièrementtobre 2006.
en raison de l’amélioration progressive des droits à pension
- "Les allocataires du régime de solidari- dont disposent les personnes âgées. Cela concerne particuliè-
té chômeurs de très longue durée ou dis-
rement les femmes : l’allongement de la période d’activité a per-pensés de recherche d’emploi", DARES,
Premières Informations Synthèses, n°17.1, mis d’augmenter le niveau des retraites perçues.
avril 2006.
Fin 2004, le nombre de personnes sans emploi indemnisées
- "Le nombre d’allocataires du RMI au 31 au titre du régime de solidarité géré par l’état s’élève à 7 550.
décembre 2005", DREES, Études et ré-
Ces minima concernent davantage les hommes : ils représen-sultats, n°472, mars 2006.
tent 56 % des bénéficiaires. L’Allocation Spécifique de Solidarité
- "Les Revenus Sociaux en 2004", DREES, (ASS), destinée aux chômeurs en fin de droits, est la principaleDossier Solidarité et Santé, n°4, octobre
2005. avec 5 700.
Les Femmes en Alsace 68Les bénéficiaires du RMI versé par les CAF en 2004
Évolution
Part dans la population
Bénéficiaires du nombre de bénéficiaires
de 20-64 ans (%) 2001-2004 (%)
Alsace 23 200 2,1 32,8
France métropolitaine 1 061 005 3,3 15,7
Les bénéficiaires d’allocations chômage du régime de solidarité géré par l’Etat en 2004
Alsace France métropolitaine
Ensemble Part des femmes (%) Ensemble Part des femmes (%)
Allocation de Solidarité Spécifique 5 700 45 334 100 48
Allocation d’Insertion 1 300 33 46 900 30
Allocation Équivalent Retraite 500 54 31 100 56
Ensemble 7 500 44 412 700 46
Les bénéficiaires du RMI selon la taille du foyer en Alsace en 2004
Allocataires Personnes couvertes
Effectif Part (%) Effectif Part (%)
Personnes seules 13 100 57 13 100 28
9 000 39 9 000 20dont hommes
femmes 4 100 18 4 100 8
Familles monopoparentales 5 800 25 16 500 36
300 1 700 1dont hommes
5 500 24 15 800 35femmes
Couples 4 300 18 16 300 36
dont couples avec 1 ou 2 enfants 2 100 9 7 200 16
1 300 5 7 300 16couples avec 3 enfants ou plus
900 4 1 800 4couples sans enfant
Ensemble 23 200 100 45 900 100
Répartition des bénéficiaires de l'AAH versé par les CAF en Alsace
en fonction du sexe et de l'âge en 2004
16
%
14
12
10
8
6
4
2
0
15-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55-64 ans
Hommes Femmes
Les Femmes en Alsace69
Source : Insee, CAF au 31/12/2004
Source : Insee,
fichiers CAF au 31/12/2004,
enquêtes annuelles
de recensement 2004-2005
Source : Unedic
Source : Insee, fichiers CAF au 31/12/2004