SEE - Eléments d

SEE - Eléments d'analyse de la statistique du marché du travail du mois de janvier 2010

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

DIRECTION GENERALE Paris, le 24 février 2010 Direction Statistiques, Enquêtes et Prévisions Dossier suivi par : Idriss Tiamiyou/ Chantal Vessereau/ Jean-Paul Blouard Eléments d’analyse de la Statistique du Marché du Travail du mois de janvier 2010 En janvier 2010, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A (2 664 600) augmente de 0,7% en données CVS. Les activités réduites de courte durée (de moins de 79 heures), catégorie B, diminuent de 1,1% au cours du mois. Les activités réduites de longue durée, catégorie C, augmentent de 0,3%. La hausse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A concerne aussi bien les femmes (+ 0,5%) que les hommes (+ 0,9%) et concerne principalement les 25 à 49 ans (+ 0,9%) et les 50 ans ou plus (+ 1,1%). En effet, les personnes de moins de 25 ans voient leur nombre baisser légèrement (– 0,2%). Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée continue d’évoluer à la hausse au cours de ce mois : + 2,8% pour les catégories A B C qui s’établissent ainsi à 1 307 100 fin janvier 2010 (en données CVS). Cette hausse mensuelle concerne les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins de 2 ans (+ 3,1%), ceux inscrits depuis 2 à moins de 3 ans (+ 3,1%) et, à un degré moindre, ceux inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,8%). En données CVS, en janvier 2010 il y a eu 500 300 entrées (+ 4,0% en un an) et 480 000 sorties (+ 18,1% en un an). 4 200 0004 000 0003 ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 93
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
1
DIRECTION GENERALE
Paris, le 24 février 2010
Direction Statistiques, Enquêtes et Prévisions
Dossier suivi par : Idriss Tiamiyou/ Chantal Vessereau/ Jean-Paul Blouard
Eléments d’analyse de la Statistique du Marché du Travail du mois
de janvier 2010
En janvier 2010, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A (2 664 600)
augmente de
0,7%
en données CVS. Les activités réduites de courte durée (de moins de 79 heures),
catégorie B, diminuent de
1,1%
au cours du mois. Les activités réduites de longue durée, catégorie C,
augmentent de 0,3
%
. La hausse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en
catégorie A concerne aussi bien les femmes (
+ 0,5%
) que les hommes (
+ 0,9%)
et concerne
principalement les 25 à 49 ans (
+ 0,9%
) et les 50 ans ou plus (
+ 1,1%
). En effet, les personnes de
moins de 25 ans voient leur nombre baisser
légèrement (
0,2%).
Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée continue d’évoluer à la hausse au cours de ce
mois :
+ 2,8%
pour les catégories A B C qui s’établissent ainsi à 1 307 100 fin janvier 2010 (en
données CVS). Cette hausse mensuelle concerne les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins
de 2 ans (+ 3,1%), ceux inscrits depuis 2 à moins de 3 ans (+ 3,1%) et, à un degré moindre, ceux
inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,8%).
En données CVS, en janvier 2010 il y a eu 500 300 entrées (+ 4,0% en un an) et 480 000 sorties
(+ 18,1% en un an).
1 800 000
2 000 000
2 200 000
2 400 000
2 600 000
2 800 000
3 000 000
3 200 000
3 400 000
3 600 000
3 800 000
4 000 000
4 200 000
janv-01
mai-01
sept-01
janv-02
mai-02
sept-02
janv-03
mai-03
sept-03
janv-04
mai-04
sept-04
janv-05
mai-05
sept-05
janv-06
mai-06
sept-06
janv-07
mai-07
sept-07
janv-08
mai-08
sept-08
janv-09
mai-09
sept-09
janv-10
DEFM A
DEFM A+B+C
2
En janvier 2010, le nombre de demandeurs d’emploi est en hausse
La DEFM A augmente de 0,7% en janvier 2010. La DEFM A, qui exclut toute activité réduite, est
l’indicateur le plus proche dans sa définition de celle du chômage au sens du BIT. La hausse
de la demande d’emploi en fin de mois de catégorie A concerne aussi bien les femmes que les
hommes et principalement les 25 à 49 ans et 50 ans ou plus.
En janvier 2010, la DEFM A s’établit à 2 664 600 demandeurs d’emploi (en données CVS) et
enregistre une hausse de 0,7% au cours du mois (+ 19 500 demandeurs d’emploi). En évolution
annuelle, la DEFM A reste orientée à la hausse (+ 16,1%, soit 370 400 demandeurs d’emploi de plus).
La hausse observée de la DEFM A concerne aussi bien les femmes que les hommes (+ 0,5% pour les
femmes et + 0,9% pour les hommes). Les effectifs en fin de mois baissent de 0,2% pour les jeunes
(– 0,3% pour les jeunes femmes et – 0,2% pour les jeunes hommes). Ils augmentent de 0,9% pour les
25 à 49 ans (+ 0,7% pour les femmes et + 1,1% pour les hommes) et augmentent de 1,1% pour les
demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus (+ 0,8% pour les femmes et + 1,5% pour les hommes).
En évolution annuelle, les effectifs de la DEFM A restent en hausse pour les hommes (+ 19,6%), pour
les femmes (+ 12,5%) et pour toutes les classes d’âge (respectivement + 13,1% pour les moins de 25
ans, + 15,2% pour les 25 à 49 ans et + 23,6% pour les 50 ans ou plus).
Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 0,4% en janvier
2010
Pour l’ensemble des catégories A, B, C on observe une augmentation de 0,4% au cours du mois de
janvier 2010, soit 15 900 demandeurs de plus qu’en décembre 2009. Sur un an, le nombre de
demandeurs d’emploi de ces catégories augmente de 16,4% (soit 543 800 demandeurs d’emploi de
plus qu’en janvier 2009).
Le nombre (CVS) des demandeurs d'emploi inscrits dans la catégorie B diminue de 1,1% en janvier
2010 (s’établissant à 511 100). Celui des demandeurs d'emploi en catégorie C est en hausse
(+ 0,3%), s’établissant à 689 400 demandeurs d’emploi à fin janvier.
Le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée est en hausse pour les catégories A, B, C
(+ 2,8% sur un mois)
Le nombre total de demandeurs d’emploi de longue durée de catégorie A, B, C s’établit à 1 307 100 à
fin janvier 2010 (en données CVS). Il est en hausse de 2,8% par rapport au mois de décembre 2009
et augmente également en rythme annuel (+ 29,4% par rapport à janvier 2009). La hausse mensuelle
concerne les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins de 2 ans (+ 3,1%), ceux inscrits depuis 2
à moins de 3 ans (+ 3,1%) et ceux inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,8%).
Les flux d’inscription en catégorie A sont en baisse (– 0,8%) au cours du mois
en données CVS et les flux de sortie diminuent (– 0,2%) sur la même période
Une diminution des flux d’inscription en un mois
Les flux d’inscription sont en baisse de 0,8% au mois de janvier 2010. Au cours de ce mois, excepté
les premières entrées (+ 6,1%), les fins de missions (+ 1,8%), les fins de contrat (+ 1,7%) et les
démissions (+ 0,6%) qui augmentent, les autres licenciements, les reprises d’activité, les
licenciements économiques et les autres cas sont en baisse (respectivement – 4,5%, – 5,6%,
– 16,6%, – 0,4%,).
Les flux de sortie sont en baisse sur un mois (
0,2%)
Les flux de sortie de catégorie A (en données CVS) sont en légère baisse en janvier 2010 par rapport
au mois précédent (– 0,2%). Les reprises d’emploi déclarées et les entrées en stage de formation
s’amenuisent de 16,2% et 0,3%.
Sur la même période, les radiations administratives, les absences au contrôle et les autres cas ont
respectivement augmenté de 8,7%, 4,1% et 7,7%. Les arrêts de recherche d’emploi sont stables (dont
+ 7,3% pour les arrêts maladie et – 23,0% pour les dispenses de recherche d’emploi).
3
Hausse des absences au contrôle et des radiations administratives
En janvier 2010, le nombre d'absences au contrôle pour la catégorie A augmente de 4,1% sur un mois
(données CVS) et s’établit à
207 400, ce qui représente 43,2% des sorties du mois (40,9% en
décembre 2009). Ce volume est en hausse de 25,5% par rapport à janvier 2009.
Les radiations administratives de catégorie A sont en hausse par rapport au mois dernier (+ 8,7%),
s’établissant à 44 800 (données CVS). Elles représentent 9,3% des sorties du mois. Le motif de
radiation le plus représenté reste l’absence à convocation (93,2% des cas) qui va de pair avec une
suspension d’une durée de deux mois (93,4% des situations).
Les entrées en mesures du plan de cohésion sociale sont en baisse par
rapport au mois de janvier 2009
Mesures du Plan de Cohésion Sociale dans la STMT (entrées, sorties et stocks)
0
5 000
10 000
15 000
20 000
25 000
30 000
35 000
40 000
j
u
i
l
-
0
5
s
e
p
t
-
0
5
n
o
v
-
0
5
j
a
n
v
-
0
6
m
a
r
s
-
0
6
m
a
i
-
0
6
j
u
i
l
-
0
6
s
e
p
t
-
0
6
n
o
v
-
0
6
j
a
n
v
-
0
7
m
a
r
s
-
0
7
m
a
i
-
0
7
j
u
i
l
-
0
7
s
e
p
t
-
0
7
n
o
v
-
0
7
j
a
n
v
-
0
8
m
a
r
s
-
0
8
m
a
i
-
0
8
j
u
i
l
-
0
8
s
e
p
t
-
0
8
n
o
v
-
0
8
j
a
n
v
-
0
9
m
a
r
s
-
0
9
m
a
i
-
0
9
j
u
i
l
-
0
9
s
e
p
t
-
0
9
n
o
v
-
0
9
j
a
n
v
-
1
0
0
20 000
40 000
60 000
80 000
100 000
120 000
140 000
160 000
DES A
DEE E
DEFM E
DES E
Source : Pôle emploi (DES A et DEE E en échelle de gauche ; DEFM E et DES E en échelle de droite)
Les entrées
1
dans les mesures d’emploi aidé du Plan de Cohésion Sociale se traduisent par une
hausse des demandes d’emploi sorties de catégorie A pour ce motif (3 797 contre 11 121 en janvier
2009). En cumul de juillet 2005 à janvier 2010 on compte
637 163 sorties de cette catégorie pour les
personnes entrant en CIE, CAE, CI-RMA ou CAV.
La DEFM E correspondant à ces mêmes situations (CIE, CAE, CI-RMA ou CAV) est en hausse
annuelle en janvier 2010 : 120 176 personnes concernées contre 98 351 en janvier 2009.
La DEFM E pour les créateurs d’entreprise s’établit à
138 968 à fin janvier 2010. Les flux de sortie de
la catégorie A vers la catégorie E spécifique aux créateurs d’entreprise s’établissent à 8 684 au cours
du mois de janvier 2010, en hausse par rapport à l’an dernier (5 275 en janvier 2009).
En janvier 2010, on compte 9 864 entrées en CRP (8 238 en janvier 2009), soit 317 535 depuis juillet
2005
2
. La DEFM D CRP s’établit à 84 332 en janvier 2010.
Le Contrat de Transition Professionnelle enregistre 1 785 adhésions
2
au mois de janvier 2010 (23 517
adhésions enregistrées depuis juillet 2006, date de création du dispositif).
1
La STMT ne compte que des demandes enregistrées. Un demandeur ayant eu plusieurs inscriptions en catégorie D ou E sera
compté autant de fois.
2
Source SIAD Tableaux de bord, donnée France Métropolitaine
4
L’évolution de l’emploi
En janvier 2010, les offres d’emploi enregistrées par Pôle emploi sont en hausse
266 000 offres d’emploi
3
ont été enregistrées par Pôle emploi en janvier 2010, soit une augmentation
de 6,7% par rapport au mois précédent (données CVS). Sur un an, le nombre d’offres d’emploi
enregistrées par Pôle emploi est croissant (+ 16,4% en données CVS).
En janvier 2010, ce sont 247 900 offres d’emploi qui ont été satisfaites, soit une augmentation de
15,8% par rapport au mois précédent (données CVS).
L’emploi dans l’intérim se maintient à la hausse en décembre
Les données mensuelles provisoires de Pôle emploi indiquent que l’emploi dans l’intérim a occupé
549 800 personnes fin décembre 2009, chiffre en progression de 2,3% en un mois et de 1,5% en un
an (valeurs CVS). En un mois, l’emploi intérimaire progresse de 1,4% dans le tertiaire, de 2,8% dans
l’industrie et de 3,2% dans la construction.
Les données définitives CVS à la fin novembre 2009 indiquent que l’emploi intérimaire a occupé
537 200 personnes.
La situation de l’emploi marchand se dégrade encore
Selon les dernières statistiques provisoires de Pôle emploi, l’emploi dans le champ de l’Assurance
chômage enregistre un recul de 0,3% au 3
e
trimestre 2009, soit une perte nette de 48 100 emplois.
Ces pertes affectent particulièrement l’industrie (– 1,3%), alors que le bilan du tertiaire (+ 0,1%) est
légèrement positif et que celui de la construction se détériore (– 1,1%). En un an, l’évolution se traduit
par une baisse de 2,2%, soit une destruction nette de 370 600 emplois, qui résulte d’évolutions
trimestrielles respectives de – 0,5%, – 1,0%, – 0,4% et – 0,3% du quatrième trimestre 2008 au
troisième trimestre 2009.
Les statistiques provisoires de l’INSEE indiquent une baisse de – 0,4% (– 56 500 postes) de l’emploi
salarié des secteurs principalement marchands, soit – 2,5% en un an.
Selon les dernières perspectives économiques de Pôle emploi, après un repli de 2,3% en 2009,
l’économie française devrait progresser à un rythme modéré en 2010, avec une croissance du PIB de
1,3%. Au cours du dernier trimestre 2009, les pertes d’emplois devraient se poursuivre, mais à un
rythme moins soutenu. Ainsi, sur l’ensemble de l’année 2009, les destructions nettes d’emplois affiliés
devraient atteindre 325 000. L’emploi total perdrait 305 000 postes, le dynamisme des emplois aidés
permettant au secteur non marchand de continuer à créer des emplois.
Le pic de destructions d’emplois devrait vraisemblablement être atteint à la fin de l’année 2009 ou
dans les premiers mois de 2010. Les pertes d’emploi en 2010 devraient ainsi s’approcher de 62 000
pour l’emploi affilié et de 37 000 pour l’emploi total.
Compte tenu de ces évolutions et des évolutions attendues de l’emploi, la hausse du chômage s’est
accentuée en 2009 (+ 593 400 après + 157 100 en 2008). Cette hausse devrait être moindre en 2010
du fait d’une conjoncture de sortie de récession, soit +102 000.
En décembre 2009, les effectifs en contrat initiative emploi ont augmenté (75 700 salariés présents en
fin de mois contre 23 600 salariés présents fin décembre 2008, pour la nouvelle formule du CIE). Les
effectifs présents en CAE à la fin décembre augmentent : ils sont de 183 900 contre 114 600 fin
décembre 2008. Le nombre total de conventions pour un CAE signées en décembre 2009 s’accroît :
23 700 contre 16 300 en décembre 2008. L’effectif des personnes présentes dans les contrats
d’avenir fin décembre est en recul: 68 900 contre 84 400 un an auparavant.
3
Il s'agit des offres d'emploi STMT, hors offres non salariées.