Etude sectorielle Internet12 02 2008.pub
32 pages
Français

Etude sectorielle Internet12 02 2008.pub

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

EuroLand Finance Expert en Valeurs Moyennes Internet « Quelle stratégie de croissance sur Internet en 2008? » • Actualité 2007/2008 Internet • Perspectives 2008 • Valorisation des sociétés Internet Date de 1ere diffusion : Mardi 12 Février 2008 Analystes : Nicolas du Rivau ndurivau@euroland-finance.com Tél : 01 44 70 20 70 Benjamin Le Guillou bleguillou@euroland-finance.com Tél : 01 44 70 20 74 EuroLand Finance Mardi 12 Février 2008 Expert en Valeurs Moyennes Éditorial Internet, la croissance se poursuit ! Après une année 2007 marquée par des mégas acquisitions records, 12 introductions à la bourse de Paris, d’importantes levées de capi-taux, l’émergence de nouvelles stars du Net comme FaceBook.com et Alibaba.com, le secteur Internet sera-t-il aussi dynamique en 2008 ? A l’instar de l’offre de Microsoft sur Yahoo! et du rachat d’Audi-ble.com par Amazon.com pour 300 millions de dollars, il semble que le début d’année 2008 confirme le dynamisme 2007 et la poursuite de la consolidation du secteur Internet. Aujourd’hui, tous les indicateurs semblent au vert : forte croissance attendue des investissements pu-Nos recommandations favorites blicitaires on-line et du e-commerce (confirmée par les premiers chif- fres des soldes du mois de janvier), émergence de l’Internet dans les pays de l’Europe de l’Est et du Sud, et développement de nouveaux Libellé Fair Value Potentiel business models. NetBooster 15,50 € 52% Néanmoins, la ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 39
Langue Français

Exrait

EuroLand Finance
     
Expert en Valeurs Moyennes
Internet
« Quelle stratégie de croissance sur Internet en 2008? »
Actualité 2007/2008 Internet
Perspectives 2008
Valorisation des sociétés Internet
Date de 1ere diffusion : Mardi 12 Février 2008 Analystes :    Nicolas du Rivau ndurivau@euroland-finance.com Tél : 01 44 70 20 70  Benjamin Le Guillou bleguillou@euroland-finance.com Tél : 01 44 70 20 74
 
EuroLand Finance Expert en Valeurs Moyennes
Mardi 12 Février 2008
Éditorial Internet, la croissance se poursuit ! Après une année 2007 marquée par des mégas acquisitions records, 12 introductions à la bourse de Paris, dimportantes levées de capi-taux, lémergence de nouvelles stars du Net comme FaceBook.com et Alibaba.com, le secteur Internet sera-t-il aussi dynamique en 2008 ? A linstar de loffre de Microsoft sur Yahoo! et du rachat dAudi-ble.com par Amazon.com pour 300 millions de dollars, il semble que le début dannée 2008 confirme le dynamisme 2007 et la poursuite de la consolidation du secteur Internet. Aujourdhui, tous les indicateurs Nos recommandations favoritesau vert : forte croissance attendue des investissements pu-semblent blicitaires on-line et du e-commerce (confirmée par les premiers chif- fres des soldes du mois de janvier), émergence de lInternet dans les Libellé Fair Value Potentielpays de lEurope de lEst et du Sud, et développement de nouveaux N tBooster 15,50  52%business models. eNéanmoins, la baisse récente des cours de bourse des principaux ac-Weborama 8,00  20%teurs de lInternet, du fait dun contexte économique plus incertain, Adverline 14,00  41%présente elle une opportunité de renforcer ses investissements dans le Initiatives et Dévpt 21,00  85%secteur Internet en ce début dannée 2008 ? Leguide.com 23,00  55% Sommaire Performancesdepuis 1er jan  Actualité Internet 2007/ 2008                                                         Libellé Ma hé Variation 2007 : BilanIntroductions, performances boursièresp 2  rc  Weborama Alternext 9,08%  perspectives 2008 : Lespourquoi investir sur Internet ?  p 3 Adthink Media Alternext 3,83%  GoAdv Alternext 1,35%  premiers sites : 50une audience à monétiser...p 4                                                Netbooster Alternext 1,00% Les valorisations des sociétés Internet                       Initiatives et Dévpt Alternext -44,30%  Valeurs de référence :des ratios de valorisation...   p 5  Adomos Alternext -39,68%  Internet version 2.0 ? : Bullela course au leadershipp 6 Auto Escape Alternext -36,82%   LDLC Eurolist C -34,39%  Prix transactionnels :Microsoft-Yahoo! p 7    Valeurs françaises :les ratios de valorisation... p 9 Performances des Indices Fiches sociétés                 Indice Dernier Var/1er an Adverline :Régie on-line, Micropaiement, Édition...     p 10  Alternext 1 053,64 -14 26% , Small 90 6 541,33 -19,29% Initiatives et développements :leader de la fidélisation   p 14    LeGuide.com :Premier guide dachat on-line p 18  AlterÉvoxltu tSiohna rdese ldIenpduiicse1 an  : NetboosterUne dimension européenne               p 22 ne      Weborama :Le ciblage comportemental...          p 26 1500        1400Calendrier Internet 1300 DateLibellé Evènement 1200 13/02/2008 d'affaires annuelWeborama Chiffre Adverline Résultats annuels 18/03/2008 1100 Leguide,com Résultats annuels 20/02/2008 10000 05/02/085/02/07 05/04/07 05/06/07 05/08/07 05/10/07 05/12/07GoAdv Chiffre 22/02/2008 d'affaires annuel Netbooster Résultats annuels 23/04/2008 Retrouver lactualité des Small Caps sur nos sites :www.euroland-finance.comet www.le ournaldelintro.com 1
EuroLand Finance
Actualité Internet 2007/2008
Bilan 2007  12 introductions en bourse de sociétés Internet. Beaucoup dinvestisseurs se demandaient si lannée 2006 navait pas été trop faste pour les valeurs Internet. 2007 ne leur a pas donné raison, en re-vanche on peut se demander si 2008 ne sera pas lannée de trop ?  Une année 2007 de tous les records. Lannée 2007 a été marquée par laccélération des mégas fusions-Près de 300 Msecteur Internet. Du rachat de DoubleClick par Googleacquisitions dans le de fonds levéspour 3,1 Mds $ au mois davril, à la prise de participation de Microsoft dans sur le secteur InternetFaceBook sur la base dune valorisation de 15,0 Mds $ au mois de novem-en 2007bre et en passant par le rachat dAquantive par Microsoft pour 6 Mds $, lintroduction dAlibaba en Chine sur une valorisation de 15,0 Mds $ et en Europe de lEst le rachat de Tradus Plc pour 1,7 Mds $ le secteur Internet a été euphorique en 2007 dans le monde. Un dynamisme que lon a retrouvé sur Alternext (principal marché de cota-tion du secteur Internet en France). Sur 44 nouvelles inscriptions sur le mar-ché Alternext, 8 sociétés évoluent sur le secteur Internet, ce qui porte à 27% la part dInternet dans lindice Alternext All Share. On peut également y ajouter, les introductions en bourse dAdenclassifieds sur lEurolist B et Monplusbeaujour.com, Golog.com et Referencement.com sur le Marché Libre. En France, lannée 2007 a été également marquée par de nombreuses levées de fonds réalisées par des sociétés Internet déjà cotées en 2007, ce qui porte le montant total de fonds levés en 2007 pour le secteur Internet à près de 300 M (Augmentations de capital et obligations convertibles confondues). Ces fonds devraient, selon nous, permettre aux sociétés de financer leur développement interne et déventuelles opérations de crois-sance externe en 2008. IPO 2007 sur le secteur Internet Capi tal i sati on pi taux l evés Per for mance SociétéSecteurMarché de cotationDate d'IPOboMur sài èlr'IeP Oen Caen Mdep0u6i/s 0l'2I/P0O8 au Acheter -Louer .fr 19,48 6,00 -20,8%Im m o bilier Alternext 20/07/2007 Adencl assi fi eds Euro nces B listPetites anno 222,52 21/03/2007 -30,6% 52,84 Adthi nk Medi a 19,99 5,00 -25,8% Alternext 23/04/2007Régie publicitaire Anteveni o 8,17 -18,6% 28,48 Alternext 07/02/2007Régie publicitaire Auto EscapeLo catio n 11,11 -52,1% 28,82 29/01/2007 Alternext o itures de v Cor ti xEditio n Alternext 21/12/2007 50,03 10,20 9,4% Entr epar ti cul i er s.com 51,07 01/02/2007 21,4% 11,56Im m o bilier Alternext GoadvPo rtail 01/08/2007 Alternext 6,54 34,43 43,9% Notr efami l l e.com 08/03/2007 17,43Généalo gie Alternext 7,14 -1,7% Source : Euroland Finance.
Conclusion Lannée 2007 a été très dynamique concernant les valeurs Internet et ce dynamisme devrait, selon nous, se poursuivre en 2008.  Le montant important des fonds levés en 2007 (près de 300 M) devrait permettre aux sociétés du secteur Internet de financer leur développement interne et de réaliser déventuelles opérations de croissance externe en 2008. 
2 
EuroLand Finance
Actualité Internet 2007/2008
Perspectives2008 
Pourquoi Investir sur Internet en 2008 ?  1/ Un marché en forte croissance en 2008, Portées par un marché en forte croissance en 2008 (+43% en France da-près une étude AD barometer), nous pensons que certaines valeurs du secteur Internet ont un fort potentiel devant elles. Les chiffres 2008 du e-La croissance ducommerce sont également très encourageants (+30% selon la Fevad). Le e-commerce aux Etats-Unis qui est de 3 ans plus mature en moyenne e-commerce attendue àde 27% en 2007. Ainsi, pour les sociétés françai-quen France a cru de près 30% en 2008ses dont le business model repose sur les investissements publicitaires on-(selon la Fevad)estimons que les trois prochains exercices de-line et le-commerce, nous vraient être à nouveau prometteurs.  2/ Des relais de croissance à linternational, Les pays dEurope du Sud et de lEst constituent également deux réservoirs de croissance significatifs. A limage de Tradus Plc, léquivalent dEbay (enchères on-line), qui bénéficie de lengouement récent des pays dEu-rope de lEst pour Internet, on estime entre 2 et 3 ans le décalage de ma-turité entre les marchés Français, Allemands et Anglais, et le reste de lEu-La croissance desrope. Ce relais de croissance devrait ainsi bénéficier aux acteurs de lInter-Investissements publicitairesnet dont le business model est facilement duplicable à létranger. En 2008, on-line attendue àLeguide.cometNetbooster selon nous, réaliser une part signifi- devraient, 43% en 2008à létranger : respectivement près de 15% et de 60% decative de leur CA (selon AD Barometer)leur CA total.   3/ Poursuite de la consolidation du secteur en 2008, A cela, sajoute laspect spéculatif du secteur qui devrait voir de nombreux rapprochements et acquisitions, mouvement largement initié depuis fin 2006. En France le secteur Internet regroupe beaucoup de métiers distincts et dacteurs spécialisés. Néanmoins, nous pensons que nous sommes ac-tuellement, avec 2 à 3 ans de retard sur les États-unis, dans une période de Une consolidation verticaleconsolidation du secteur.  et/ou horizontale du1/ Cette tendance devrait se traduire par des rapprochements entre so-secteur du Internetciétés de petites tailles, pour créer des acteurs majeurs spécialisés dans un en 2008.métier et/ou des acteurs globaux ayant un large panel de savoir-faire. Cest dailleurs lune des raisons qui a amené une quinzaine de sociétés à lever des capitaux en bourse en 2007.  2/ A linstar des transactions Microsoft-Aquantive et Google-DoubleClick, nous pensons également que la concentration du secteur pourrait se réali-ser par labsorption des acteurs spécialisés par des acteurs globaux de lIn-ternet. Les opérations devraient permettre aux acteurs globaux de dynami-ser leur profil de croissance en se renforçant sur des marchés de niche. Ainsi, au-delà de la forte croissance de leur marché, la dimension spécula-tive du secteur devrait permettre de bonnes performances boursières en 2008. Conclusion Actuellement le secteur de lInternet est un marché atomisé (petits ac-teurs spécialisés sur un ou plusieurs métiers).  Les valeurs du secteur Internet devraient bénéficier de leur fort aspect spéculatif en 2008.  Les perspectives de croissance de le-commerce et des investissements publicitaires en Europe en 2008, font du secteur Internet, une bonne oppor-tunité dinvestissement.   
3
EuroLand Finance Actualité Internet 2007/2008 50 premiers sites Classement des 50 premiers sites français Rang Site Nbrpea rd em voiissi teenu rFsr aunnicqeu es Rang Site Nbrpea rd em voiissi teenu rFsr aunnicqeu es 1GOOGLE 23,713,00026 3,405,000LE MONDE 2ORANGE 15,987,00027SFR 2,867,000 3 15,930,000MSN/ WINDOWS LIVE28CANAL+ 2,810,000 4YAHOO! 12,292,00029 2,759,000LE FIGARO 5 11,596,000PAGES JAUNES30 2,746,000LE JOURNAL DU NET 6EBAY 11,194,00031LEGUIDE.COM 2,715,000 7 9,071,000L'internaute Magazine32JEUXVIDEO.COM 2,675,000 8VOILA 8,469,00033SHOPPING.COM 2,605,000 9MAPPY 8,434,00034RATP 2,595,000 10 8,130,000YOU TUBE35MARMITON.ORG 2,510,000 11DAILYMOTION 7,107,00036MISTERGOODDEAL 2,435,000 12LA REDOUTE 7,094,00037 2,352,000TOM'S GAMES 13SKYROCK 6,422,00038CITYVOX 2,270,000 1401NET 6,275,00039CARADISIAC 2,262,000 15COMMENTCAMARCHE,NET 5,432,000402*MOINSCHER.COM 2,147,000 16ALICE 5,253,00041BOURSORAMA.COM 1,987,000 17OVERBLOG 5,098,00042 1,855,000TELE LOISIRS 18DOCTISSIMO 5,096,00043EVENE.FR 1,829,000 19ALLOCINE 4,954,00044 1,827,000TOM'S HARDWARE 20AUFEMININ.FR 4,951,00045EXPEDIA 1,735,000 21France TELEVISIONS 4,711,00046WEBMARCHAND 1,713,000 22CLUBIC.COM 4,393,00047ACHETERFACILE 1,713,000 23TOM'S GUIDE 3,967,00048ZDNET 1,700,000 243 SUISSES 3,818,00049SUPERTOINETTE 1,611,000 25ALAPAGE 3,465,00050 1,576,00020 MINUTES Source :- Tous lieux de connexion - Novembre. 2007Médiamétrie/NetRatings - Panel France  Conclusion Laudience de lensemble des principaux sites Internet français a forte-ment progressé en 2007.  Cette forte audience devrait, selon nous, se retrouver dans les résultats des sociétés Internet dès 2008.    4
EuroLand Finance
Valorisation du secteur Internet
Valeurs de Référence Les acteurs majeurs de lInternet dans le monde (principalement améri-cains) sont significativement mieux valorisés (en médiane 16,4x Ebit 2008e Les valeurs françaisesx ,427t 8e00 2PEel rap ) éhcram eéeopur e »esguloomoh « sruel euqPE 5,0xet 108e  t02E ib,9x0sn( ueiqri pst plex teCracé8002 .)ela ne tap rcnpilame présentent une décote de 50% m par rapport aux leeaudrse Irsn tmon-toc sétée seérape llai tcisos derutim tal ue éeduvent sor lat pacnarl ,ei sesevn mrschar. és FEnicatrises ruI tntissements publirp-é terreenrence dediffé diaux du sect ernesentent seulement moins de 10% (selon TNS Média Int) de lensemble des investissements publicitaires en 2007 contre près du double aux Etats-Unis. De plus, il existe très peu dacteurs majeurs européens regroupant lensem-ble des compétences des grands groupes américains. Actuellement, le marché européen est composé de nombreux petits acteurs spécialisés dans un ou plusieurs métiers sur Internet. Ainsi, à limage des États Unis, nous pensons que le secteur Internet européen devrait poursuivre sa consolida-tion en 2008 et possède encore un fort potentiel de croissance.  Ratios de valorisations des sociétés leader du secteur Internet
 VE/sales 07 VE/sales 08 VE/Ebit 07 VE/Ebit 08 PE 07 Ebay Inc 108,3 13,0 12,04,3 3,8 Google Inc13,3 9,5 30,1 20,4 40,3 mazon Com1,9 1,5 25,1 61,8 33,9 alueclick Inc 12,5 29,3 16,02,8 2,4 Expedia Inc 13,4 11,4 22,12,7 2,3 libaba.com Ltd. 119,1 68,0 96,340,8 28,8            Moyenne 24,9 59,711,0 8,1 37,6 Médiane 16,4 51,13,5 3,1 23,0 Sources : Euroland Finance / JCF.
PE 08 20,7 30,0 44,6 24,8 18,4 77,5   36,0 27,4
Conclusion  La valorisation des leaders mondiaux du secteur montre quil existe un potentiel dappréciation important sur les valeurs Internet européennes.   euro-Les sociétés américaines représentent lavenir des sociétés Internet péennes et devraient permettre la consolidation du secteur.   
5
EuroLand Finance
Valorisation du secteur Internet
Bulle Internet version 2.0 ?  
Peut-on parler de bulle Internet ? Contrairement à lannée 2000, la majorité des sociétés introduites sont plus mûres et ont connu la bulle 2000 ainsi que les années difficiles qui ont sui-vies. Les investisseurs et analystes ont donc été plus raisonnables en 2008 quen 2000. Malgré les très bonnes performances de certains titres en 2007, les ratios de valorisation du secteur Internet début 2008 restent raisonnables (VE/Ebit 2008e : 9x et PER 2008e : 13x) et comparables à certaines industries Nous identifionstraditionnelles et en tout cas très éloignés des records de valorisation at-teints sur le Nouveau Marché fin 1999 début 2000. « 2 bulles indépendantes » :Néanmoins, les ratios des transactions entre les « big five » de lInternet, lais-Les « bigfive » de lInternet etsent penser quils se sont créés leur propre bulle. En effet, à la vue des tran-les sociétés du web 2.0.sactions records de cette année avec Google, Micrososft, Yahoo!, Ebay et  Amazon, on peut en effet parler de bulle à lintérieur du secteur pour les «big five». Cette bulle est en fait une course à tout prix au leadership international sur le Net. Elle a également été attisée par le développement du web 2.0, dont les ratios de transactions dépassent souvent lentendement. Microsoft et un investisseur asiatique ont investi dans le site emblématique du web 2.0, FaceBook, sur la base de ratios de valorisation de lordre de 100x le CA 2007e! Quand on connaît la rapidité à laquelle les internautes se lassent des sites communautaires, on peut parler de bulle sur le web 2.0.  
Conclusion Les ratios de valorisation du secteur Internet en France reste raisonnable.   Les « bigfive » de lInternet sont dans une course au leadership à tout prix.  Les ratios de transactions des sites communautaires, nous amènent à penser quil y a aujourdhui une bulle indépendante au web 2.0.   
6
EuroLand Finance  
Valorisation du secteur Internet
Prix transactionnel Microsoft-Yahoo! loffre de référence pour 2008 ? Loffre de Microsoft sur Yahoo! marque le retour aux hostilités dans le Les ratios de valorisati desecteur Internet. Cette offre qui ne devrait pas être sans suite, nous a onpermis de faire un point sur la valorisation des acteurs européens du sec-Loffre de Microsoft sur Yahoo!teur. (prime de 62%) démont ent quil r existe encore un fort potentielUne course au leadership. dappréciation des acteurs9 mois après avoir acquis au prix fort (6,0 Mds $) lun des principaux ac-euteurs de la publicité on-line Aquantive, Microsoft poursuit sa stratégie de ropéens du secteur Internet.développement sur Internet. Après avoir été débouté une première fois en début dannée 2007, Microsoft profite du passage à vide de Yahoo! et de la chute de son cours de bourse (-40% depuis un an) pour reformu-ler une offre (moins élevée) de 44,6 Mds $. Yahoo!, créé en 1994, est le numéro deux mondial de la publicité on-line (500 millions de visiteurs uni-ques) et des recherches sur Internet. Lopération ferait du nouvel ensem-ble le numéro un en terme daudience et de revenus publicitaires aux USA, et le numéro deux derrière Google en Europe. Microsoft serait posi-tionné à la fois sur le web 2.0 avec sa participation dans FaceBook, sur la publicité on-line avec MSN, Yahoo!, Aquantive et RigthMedia, sur les moteurs de recherche avec Live Search, le ciblage comportemental avec Blue Litium, sur les marchés émergents comme la Chine avec la participation de Yahoo! dans Alibaba.com etc... Microsoft pourrait ainsi devenir un véritable contre-pouvoir face à Google dun point vue tech-nologique, daudience et géographique. Ratios de loffre de Microsoft sur Yahoo! Ac uéreur-Cible PE 08 VE/Ebit 08* 08* VE/Ebitda 08*Transaction VE/CA  Microsoft-Yahoo! 44,6 M 6,0 19,0 56,6 74,3 * VE retraitée des diverses participations du groupe (Alibaba.com, Gmarket) Sources : Euroland Finance / JCF.   Un prix de transaction qui doit faire réagir le secteur en France ! La prime de 62% par rapport au cours de bourse de Yahoo! le 31 janvier 2008, proposée par Microsoft peut paraître élevée à la lecture des ratios de transaction, mais quand on regarde la taille du marché de la publici-té on-line en 2007 (environ 40 Mds $) et que certains lestiment à 80 Mds $ en 2010, on comprend pourquoi Microsoft est prêt à payer le prix fort. La publicité on-line est le moteur du Net aujourdhui. En conséquence, compte tenu des perspectives de croissance soutenues pour les pro-chaines années dans le secteur de la publicité on-line, nous pensons que les sociétés du secteur Internet cotées en France présentent une décote importante injustifiée. Nous pensons que tôt ou tard les ratios de loffre Microsoft-Yahoo! devraient ainsi faire réagir le secteur. Loffre de Microsoft sur Yahoo! fait ressortir un ratio VE/Ebitda 2008e de 19,0x et un PE de 74,3x, contre en moyenne 9,0x VE/Ebitda 2008e et des PE inférieurs à 13x pour les sociétés françaises du secteur Internet.  Valorisation du secteur Internet au prix de loffre Microsoft-Yahoo! Nous pensons que la vague de consolidation du secteur Internet initiée en 2006 nest pas terminée. Selon nous, les valeurs de la publicité on-line cotées sont les plus spéculatives. En conséquence, nous avons fait lexercice de valoriser les acteurs de ce marché cotées à Paris sur la base du ratio le plus pertinent, selon nous, de la transaction Microsoft-Yahoo! : 19x Ebitda 2008e, un ratio qui devrait, selon nous, augmenter si Yahoo! fait monter les enchères...    
Nouvel Ensemble : Microsoft-Yahoo! Yahoo!: portail/boite email  MSN: tchat/boite email  Aquantive: régie/affiliation  Alibaba.com*: enchères  Blue Lithium: ciblage comportemental  FaceBook*: site communautaire  Kelkoo :comparateur de prix  Inktomi: moteur de recherche  Overture: liens promotionnels  Music Unlimited: téléchargement légal de musique  Right Media: bourse déchange de publicité  Live Search: moteur de recherche  * Prise de participation (société non consolidée) 
7
EuroLand Finance  
Valorisation du secteur Internet
Prix transactionnel Valorisation du secteur Internet au prix de loffre de Microsoft pour Yahoo!
ft-Yahoo!               de 1ase la bsur M  ne      l ienttePo e8002 adtibE x9a  u500//280e  n CapitalisationcasnnoitciM osor VMeualder ra t0/50 ua  ne 80/2rsouC Adverline SA 85,5%10,18 50,9 94,5 NetBooster10,50 62,3 143,1 129,5% Weborama5,65 19,4 76,2% 34,2 Adthink Media2,97 14,9 67,6 352,5% Hi Media4,90 191,3 332,3 73,7% Leguide com14,20 47,4 118,8 150,9% Sources : Euroland Finance / JCF.
Conclusion Il existe un fort potentiel dappréciation des acteurs européens captant la manne des investissements publicitaires on-line.  Loffre de Microsoft sur Yahoo! confirme laspect spéculatif des valeurs Internet et la poursuite de la consolidation du secteur. 
 
8
EuroLand Finance
Valorisation du secteur Internet
Ratios de valorisation 
Ratios de valorisation du secteur Internet en France
  1000mercis Adomos Adthink Media Adverline SA Antevenio SA Auto Escape Come and Stay Cortix Email Vision Entreparticuliers.Com GoAdv SA Initiatives et Developpements Leguide com Maximiles NetBooster Notrefamille.Com Rentabiliweb Group Sporever Weborama Adenclassifieds Sa Hi Media Meetic SA SeLoger.com Doctissimo Dreamnex SA ldlc.com SA Rue du Commerce SA  Moyenne Médiane Sources : Euroland Finance, JCF.
VE/sales 07 VE/sales 08 VE/Ebit 07 VE/Ebit 08 6,8 4,8 14,6 9,7 1,1 1,0 9,0 7,6 1,5 0,8 10,5 4,5 2,5 1,9 15,7 10,6 1,4 0,9 8,9 6,2 0,2 0,1 39,2 1,9 0,9 0,8 8,8 6,0 3,8 1,7 40,5 12,6 1,9 1,3 21,9 12,9 3,7 2,9 10,8 7,9 2,5 1,5 21,0 10,0 2,8 0,7 31,9 7,4 2,6 1,8 9,3 6,4 2,2 1,7 10,6 9,0 2,0 1,3 16,7 9,2 1,2 0,9 7,2 4,9 1,7 1,3 13,1 7,1 0,9 0,8 9,2 5,5 3,6 2,0 16,6 10,1 1,9 1,4 13,6 8,2 1,8 1,3 17,3 12,3 2,8 2,2 14,3 10,9 10,4 7,9 25,8 17,7 10,1 6,8 24,9 14,5 2,2 1,0 12,1 5,5 0,2 0,1 16,3 13,1 0,2 0,1 13,7 8,7     2,7 1,8 16,8 8,9 2,0 1,3 14,3 8,7
PE 07 23,9 6,8 42,4 22,0 13,1 34,8 12,9 78,0 34,9 14,9 26,2 22,1 20,3 15,0 21,4 14,1 21,0 20,4 25,7 34,5 23,9 23,3 42,6 25,6 19,7 22,3 ns  25,4 22,2
PE 08 15,5 13,1 8,9 15,2 11,6 12,7 8,7 24,9 21,0 10,8 12,8 8,1 13,0 22,9 12,9 10,3 11,4 12,3 16,2 18,8 18,6 17,9 26,4 17,5 8,7 17,3 11,1  14,8 13,0
Conclusion Lensemble des valeurs Internet ont vu leurs capitalisations boursières baisser depuis lété 2007.   Aujourdhui, en moyenne, les valeurs Internet se paient moins de 9,0x le ROP 2008e et moins de 15,0x les résultats 2008e.  tenu des perspectives de croissance des investissements publici-Compte taires et du e-commerce pour les 3 prochaines années, lensemble du sec-teur Internet nous semble sous-valorisé.    
9
EuroLand Finance Expert en Valeurs Moyennes
Cours au 06/02/07 (c) : 9,90  Fair Value : 14,00  Potentiel : 41,4% Opinion : ACHAT
 Agence de medias Adverline Alternext Alternext SharesRégie on-line, Micropaiement, Édition...
EDITORIAL Créée en 1999 et cotée sur le marché Alternext depuis le mois de mai 2006, Adverline est une des régies publicitaires on-line leader en France (la régie publicitaire représente 25% du CA total 2007). Le groupe est également présent sur le marché du micro-paiement (47% du CA 2007) et de lédition de sites Internet (28% du CA 2007). Le business model dAdverline repose sur la monétisation de laudience des sites Internet. Laudience des sites partenaires de la société en régie représente 13,0 millions de visiteurs uniques par mois (source : Médiamétrie au mois de janvier 2007). Cette audience est orga-nisée autour doffres thématiques majeures : B to B, Univers de la Maison et Soutien Sco-laire. proposées à plus de 350 annonceurs. Adverline a publié un chiffre daffaires 2007 en progression de plus de 133% à 20,8 M vs 16,0 M anticipé par la société. Avec une croissance organique à près de 105%, Adverline est lune des sociétés Internet cotées les plus dynamiques. Le groupe devrait, selon nous, publier prochainement un niveau de MOP 2007e de 15,9%.
Au 06 Février 2007 Capitalisation : 49,5 M Nombre de titres : 5 003 588 titres Volume moyen/6 mois : 10 957 titres Extrêmes / 6 mois : 12,50  / 23,01  Rotation du capital / 6 mois : 42,7% Flottant : 36,5 % Code ISIN : FR 0004176337 Bloomberg : ALADV FP Code ISIN : FR 0004176337
Actionnariat CKFD* 26,82%   L. de Kerdrel 18,69%   C. C. de Beauregard 18,69%   Salariés 2.20%   Investisseurs qualifiés 33,6%   *holding des dirigeants    
Évolution du cours et des volumes sur 1 an
A noter ! Valeur dentreprise 52,0 M   En 2007e VE/CA 2,5x VE/REX 15,7x PER corrigé 22,0x   En 2008e  VE/CA 1,9x VE/REX 10,6x PER corrigé 15,2x   OVERVIEW           Forces Faiblesses      Technologie dadserving propriétairePricing power limité en raison de lin-  capable de maximiser à la fois le ROI des tensification de la concurrence sur lac-annonceurs et les revenus des éditeurs. tivité de micro-paiement. Leader sur des thématiques porteuses. Des offres complémentaires. La société possède des sites en propre.   utroppOsténi Menaces      Un positionnement sur des marchés en Rupture des relations commerciales forte croissance. avec lune des centrales dachat  cliente.Une duplication aisée du modèle à lin-ternational (Europe du Sud) Une cible de choix pour un géant du off-line. Possibilité de capter des annonceurs en direct.         
10