78 pages
Français

Florence DERRIEN Myriam LE CRENN

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Florence DERRIEN Myriam LE CRENN

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 593
Langue Français
Florence DERRIEN Myriam LE CRENN                      
DESS Ingénierie Financière  
 
 
   
 
 
 
 
Année 2002-2003
SOMMAIRE
Introduction  Chapitre 1 : Présentation du groupe DANONE 1- Un rapide aperçu 2- L’histoire 3- Les activités et les marques  Chapitre 2 : L’analyse fondamentale 1- La stratégie du groupe 2- Les ressources humaines 3- La concurrence 4- Le gouvernement d’entreprise 5- La responsabilité sociale et environnementale  Chapitre 3 : L’analyse financière 1- Les données financières 2 L’analyse des comptes -3- Les principaux ratios 4- La rentabilité  5- Les risques  Chapitre 4 : L’analyse boursière 1- La structure du capital  2- L’évolution des cours 3- La mesure de la rentabilité et création de valeur 4- Le PER et le return on equity  Conclusion Annexes Bibliographie
 
2
 p.3 p.4 p.4 p.6 p.10  p.22 p.22 p.26 p.29 p.30 p.32
p.36 p.36 p.39 p.44 p.48 p.50 p.53 p.53 p.55 p.57 p.60
p.62 p.64 p.78
INTRODUCTION
  Le groupe Danone, entreprise opérant dans le secteur de l’alimentation, se situe à la 21ème place en terme de chiffre d’affaires sur les 1193 plus grands groupes industriels et de services français.  Ce groupe, SAS (Société par Actions Simplifiées) au capital social de 137 millions d’euros, été crée en 1966, et est actuellement dirigé par Franck Riboud. Il emploie 100 560 personnes dans le monde en 2001. En 2002, il a dégagé un résultat net de 1 283 millions d’euros pour un chiffre d’affaire de 13 555 millions d’euros.    Dans un premier point, nous présenterons le groupe : historique et activités. Puis dans un second point, nous traiterons de l’analyse fondamentale à savoir la stratégie, les ressources humaines, la concurrence, le gouvernement d’entreprise, ainsi que la responsabilité sociale et environnementale. Ensuite, nous procéderons à l’analyse financière du groupe : étude des comptes, calcul de ratios, de rentabilité et étude des risques. Enfin, dans une dernière partie, nous aborderons l’analyse boursière : structure du capital, évolution des cours, création de valeur, et calcul du PER et du return on equity.  Il faut signaler que cette étude portera essentiellement sur les années 2000, 2001, et 2002. Néanmoins, il convient de noter que le rapport annuel 2002 n’ayant pas encore été publié lors de la rédaction de ce dossier, nous n’avons pu disposer de toutes les informations nécessaires.          
 
3
Chapitre 1 : Présentation du groupe   1 – Un rapide aperçu   a – Quelques chiffres  Danone : un groupe ayant de fortes positions mondiales : - numéro 1 mondial des produits laitiers frais - numéro 1 mondial de l’eau conditionnée - numéro 2 mondial des biscuits et snacks céréaliers.  Le chiffre d’affaires est réalisé principalement en France, aux Etats-Unis et en Italie.  Des marques puissantes : La marque Danone représente à elle seule 35 % du chiffre d’affaires. Son taux de croissance est parmi les plus élevés des grandes marques agroalimentaires mondiales. Quatre marques représentent 53 % du chiffre d’affaires : Danone, Lu, Evian et Wahaha (eau en Chine).  Très forte présence internationale :  Aa Au 31/12/200
Marges opérationnelle  Chiffres d'affaires (€ milliards)    En % du total du chiffres d'affaires du Groupe*  
 Activités internationales hors Europe : 43 % du chiffre d’affaires et 72 % des effectifs hors Europe Occidentale.   
 
4
Danone occupe des positions de leader : - Sur le marché des produits laitiers frais : Ø en Amérique du Nord, Ø en Amérique Latine, Ø en Europe (Occidentale et Orientale), Ø en Afrique du Sud.  - Sur le marché de l’eau : Ø en Amérique Latine, Ø en Asie - Pacifique.  - Sur le marché des biscuits et snacks céréaliers : Ø en Amérique Latine, Ø en Europe (Occidentale et Orientale), Ø en Asie - Pacifique.    b – Les principaux dirigeants  La présidence du groupe Danone se transmet au sein de la famille Riboud : - Antoine Riboud fut Président Directeur Général de la société Boussois-Souchon-Neuvesel (BSN) à sa création en 1966. Il occupait un poste d’administrateur honoraire (président d’honneur) jusqu’à son décès en mai 2002. - Son fils Franck Riboud a été nommé PDG en 1996.  
 On peut également cité deux autres personnes importantes au sein du groupe : - Michel David Weill : vice président, - Jacques Vincent : vice président directeur général délégué. Il est également  président de Danone France et Danone Vitapole.    
 
5
  c – Les principaux actionnaires  Le capital se répartit comme suit (en 2002) : - 14 % du capital détenu par des actionnaires individuels ; - 8 % au conseil d’administration ; - 7 % d’autocontrôle ; - 71 % aux institutionnels.
   2 – L’histoire   L’histoire de Danone peut être décomposée en quatre grandes périodes :  a- De 1966 à 1980  Le 25 février 1966, deux entreprises verrières, la Verrerie Souchon-Neuvesel et Glaces de Boussois, annoncent leur fusion. La première, dont le centre de gravité se situe dans la région lyonnaise, fabrique des produits en verre creux (bouteille, pots industriels, flacons…). La seconde, implantée dans le nord, fabrique du verre plat (vitrages pour le bâtiment et l’automobile). Les deux entreprises ont pour but avec cette fusion de faire face aux développements du marché de l’emballage perdu et de créer une société suffisamment importante et concurrentielle dans le Marché Commun. Antoine Riboud est nommé président de Boussois-Souchon-Neuvesel (BSN) dont le chiffre d’affaires atteint un milliard de francs.  En janvier 1969, BSN prend le contrôle d’Evian ( qui détient les marques Badoit, Jacquemaire et Fali), de Kronembourg et de la Société Européenne de Brasseries en 1970. Ces acquisitions se justifient alors par le sentiment pour BSN que le verre va perdre le monopole du conditionnement des liquides alimentaires. BSN décide alors d’offrir des contenus à ses contenants car il existe une complémentarité évidente entre boissons et bouteilles, entre aliments pour bébés et pots en verre. En 1970, BSN devient d’un seul coup numéro un français de la bière, des eaux minérales et des aliments infantiles.  
 
6
En 1973, après plusieurs mois de négociations, BSN et Gervais Danone annoncent leur fusion pour devenir le premier groupe alimentaire français. Pour Gervais Danone, il s’agit d’accélérer son développement déjà conséquent en Europe et dans le monde. Pour BSN, il s’agit d’une opération de croissance externe considérable qui lui permet de pénétrer sur de nouveaux marchés et grandir fortement dans l’alimentaire. Pâtes, plats cuisinés, produits frais, boissons deviennent désormais les activités principales du groupe. En 1979, son chiffre d’affaires atteint 16.5 milliards de francs.    b- De 1980 à 1990  En octobre 1973, la guerre du Kippour puis le choc pétrolier plonge les entreprises françaises dans la crise : BSN Gervais Danone n’y échappe pas mais décide très vite de réagir en changeant de stratégie. Le groupe décide de céder ses activités de verre plat qui n’ont pas de véritable cohérence avec l’alimentaire. Son désengagement est total en 1981 avec la cession de Boussois. Le groupe se centre définitivement sur l’alimentaire.  Parce que l’Europe devient de plus en plus un marché unique de 320 millions d’habitants, BSN Gervais Danone décide dès le début des années 80 d’y étendre ses activités. Il s’intéresse en priorité aux pays qui offrent les plus grandes possibilités de développement, notamment en raison de la faible concentration des chaînes de super et d’hypermarchés, c’est à dire l’Italie et l’Espagne. Rachats, partenariats, joint-ventures, BSN Gervais Danone multiplie les acquisitions de sociétés locales dans ses métiers traditionnels et dans de nouveaux métiers (confiserie, sauces et condiments). Elles lui permettent de devenir omniprésent en Europe du Sud mais aussi en Angleterre et en Allemagne.  En 1986, BSN Gervais Danone acquiert General Biscuit, société présente en Allemagne, Belgique, France, Hollande, Italie. Cette absorption marque son entrée dans l’industrie du biscuit qui en raison des nouvelles habitudes alimentaires, est en pleine expansion. En 1987, BSN Gervais Danone complète son portefeuille de marques de biscuits
 
7