Foresterie : glossaire et lexique bilingue (anglais-français et français-anglais)

Foresterie : glossaire et lexique bilingue (anglais-français et français-anglais)

-

Français
25 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Un glossaire terminologique de la foresterie établi par le gouvernement d'Alberta. Le glossaire est suivi d'un lexique anglais-français et français-anglais.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 août 2011
Nombre de lectures 2 050
Langue Français
Signaler un problème
FORESTERIE
SECTION I : GLOSSAIRE ET LEXIQUE
Cette section duGuide d’implantation et des normesa été conçue dans le but de permettre à l’élève et à l’enseignant une consultation rapide pour trouver la signification des termes et concepts utilisés tout au long du domaine à l’étude. Nous n’avons pas inclus toutes les définitions possibles dans le souci de ne pas surcharger le présent guide. Vous pourrez faire, s’il y a lieu, des recherches complémentaires dans les dictionnaires spécialisés.
TABLE DES MATIÈRES
GLOSSAIRE Foresterie ....................................................................................................... I.2
LEXIQUE - FORESTERIE Lexique Anglais/Français............................................................................ I.10 Lexique Français/Anglais............................................................................ I.18
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Foresterie / I.1
Termes
Abiotique
Aménagement (forestier) polyvalent Arbre semencier
Biocénose
Biodiversité Biotique Biotope
Bois d’œuvre Bois de cœur
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
GLOSSAIRE FORESTERIE -
Définitions
Qualifie un milieu où les organismes vivants ne peuvent exister. « Abiotique » se dit parfois d’un facteur de l’environnement de nature physique ou chimique. Dans ce sens, utiliser « non biotique » de préférence. Ensemble des principes et des pratiques qui régissent la conduite des forêts en vue d’atteindre plusieurs objectifs à la fois (par exemple, la production du bois, la production de bétail, la conservation de la faune sauvage, les loisirs des citoyens, etc.). Arbre sélectionné comme source de semences, en raison de ses caractéristiques phénotypiques supérieures à celles de tous les individus de la même espèce qui croissent dans un rayon d’un hectare. Ensemble des êtres qui vivent dans un même biotope, au voi-sinage les uns des autres et en une dépendance réciproque plus ou moins marquée. Par communauté on entend l’ensemble de toutes les « populations » d’organismes d’une région donnée. Le terme peut être restreint à des populations d’espèces animale, végétale : une communauté végétale. Variété caractérisant les peuplements d’espèces dans un milieu donné. Qualifie tout facteur qui se rattache aux êtres vivants. Fraction de milieu (aire ou volume) caractérisée par des valeurs particulières et relativement homogènes des facteurs écologiques abiotiques. À chaque biotope correspond une biocénose, l’ensemble constituant un écosystème. Ces produits comprennent le bois en grume et bois à pulpe, les pilotis, espars, traverses de chemins de fer, poteaux, étais à mine. Dans l’arbre vivant, couches internes du bois qui ne contiennent plus de cellules vivantes et dans lesquelles les matières de réserve ont disparu ou ont été transformées en substances du bois parfait. Généralement plus coloré que l’aubier, bien qu’il n’en soit pas toujours bien différencié.
Foresterie / I.2
Termes
Bois de service Cambium (méristème secondaire) Capacité limite Carte de courbes de niveau/d’isogrammes Carte typologique Cheminement
Cheminement en boucle/fermé Certificat de Secourisme général de l’Ambulance Saint-Jean Clinomètre Coupe à blanc Coupe d’éclaircie
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Ces produits comprennent les planches, lattes, bardeaux, madriers, douves, écorces, sciures de bois et arbres de Noël. Méristème annulaire assurant l’accroissement en épaisseur des tiges et des racines âgées de presque toutes les dicotylédones vivace et des gymnospermes. Taille maximale d’une population que peut supporter un écosystème particulier. Carte illustrant le relief du terrain par des lignes joignant des points d’une même altitude. Carte montrant la répartition géographique, dans une zone fores-tière de divers types (par exemple, des sols, de la végétation, des peuplements sur l’ensemble d’une surface boisée). Ce sont des layons de pénétration dans une végétation très dense permettant une première utilisation par les animaux; pistes prati-quées pour des opérations de prospections ou pour le passage des élèves, experts en excursion. Cheminement topographique fermé sur lui-même.
Il s’agit d’un certificat de réussite au cours de Secourisme géné-ral de l’Ambulance Saint-Jean (renseignement communiqué par lorganisme). Instrument destiné à mesurer l’inclinaison d’un plan, d’une route par rapport à un plan horizontal. Coupe de la totalité des arbres d’un peuplement. Coupe qui consiste à enlever ça et là quelques arbres dans les massifs trop serrés. L’éclaircie est une coupe d’amélioration; elle a pour objet de faire disparaître du peuplement, au profit des essences précieuses, les sujets qui entravent leur développement ou sont mal venants.
Foresterie / I.3
Termes
Course d’orientation
Coupe sélective
Couvert forestier
Cycle annuel Défoliation Dendrométrie
Écocivisme Écologie
Écosystèmes
Effluent
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Rallye en forêt : le concurrent muni d’une carte et d’une bous-sole doit s’élancer à travers la forêt vers un but situé de six à quinze kilomètres de son point de départ. Son nom vient de ce qu’il fait appel principalement au sens de l’orientation des concurrents. Coupe qui, sans tenir compte des besoins sylvicoles ni du rende-ment soutenu, qu’ils soient ou non connus ou possibles à appli-quer, extrait seulement les arbres de certaines espèces, d’une certaine dimension, d’une certaine valeur, etc. Écran de protection du sol contre les intempéries qui est formé par l’ensembre plus ou moins continu des branches et du feuil-lage des arbres autres plantes ligneuses d’un peuplement végétal (forestier). Saison pendant laquelle les plantes peuvent effectuer leur croissance et leur reproduction. Chute prématurée des feuilles d’un arbre (ou d’une plante). Ex. : la défoliation par des chenilles. Branche de la foresterie qui traite de la connaissance de la forme, des dimensions, de l’accroissement et de l’âge des arbres et des peuplements forestiers, ainsi que des dimensions et formes de leurs produits, particulièrement des bois ronds et bois débités. Utilisation responsable et rationnelle des ressources environnementales par les citoyens. Étude des êtres vivants en fonction du milieu naturel où ils vivent, ainsi que des rapports qui s’établissent entre les organis-mes et le milieu. En d’autres termes c’est une étude des interre-lations entre les organismes vivants et leur environnement. Ensemble de tous les organismes d’un milieu défini et de leurs relations et interactions entre eux et le milieu. Les dimensions de l’écosystème sont très variables : ce peut être une souche d’arbre, ou toute la Méditerranée. Eau résiduaire habituellement polluée.
Foresterie / I.4
Termes
Émondage/étalage/taille
Essence d’abri Étage (strate) inférieure Exploitation forestière Exploitation non rationnelle Faune Flore Forêt
Forêt d’enseignement Gestion des parcours Groupe d’intérêt
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Réduction ou suppression de rameaux d’un végétal dans le but d’améliorer la végétation, la fructification ou l’aspect ornemental.
Espèces d’arbres plantés en rideau protecteur contre les méfaits du vent sur les cultures. Étage formé par les arbres dont les cimes se développent à la partie inférieure du couvert forestier. Ensemble des travaux forestiers comprenant l’abattage des arbres, le façonnage, le débardage et le transport des grumes. Exploitation entraînant un épuisement des ressources.
Ensemble des animaux qui vivent dans un espace déterminé. Ensemble des espèces végétales indigènes ou subspontanées dans une région donnée, un milieu donné. 1) Zone affectée à la production de bois d’oeuvre, et (ou) d’autres produits forestiers, ou que l’on maintient boisée pour en tirer des avantages divers tels que la protection des bassins versants, les bassins de réception, la récréation, etc. 2) Formation végétale composée principalement d’arbres, mais aussi d’arbustes et d’arbrisseaux. À cet ensemble s’ajoute tout un cortège de végétaux et d’animaux qui individualisent les divers groupement forestiers. Ces associations d’êtres vivants agissent sur le climat local et le sol et déterminent le milieu forestier. 3) Vaste étendue de terrain peuplée d’arbres. Ex. : Forêt Saint-Augustin, Québec. Type de forêt servant à l’enseignement de la foresterie et à la recherche forestière. Gestion ou aménagement des grands pâturages libres. Association plus ou moins volontaire d’individus constituant un public, ayant des dispositions semblables relativement stables, en vue de promouvoir ou de défendre de façon permanente, tem-poraire ou intermittente, un ou des objets collectifs, immédiats ou communs, perçus par eux comme conformes à leurs besoins Foresterie / I.5
Habitat
Termes
Inventaire forestier Multiplication végétative Niche écologique
Orientation d’une carte Parcelle d’échantillon Peuplement forestier
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
et aspirations propres, orientés d’une manière plus ou moins exclusive ou constante vers le système politique mais existant indépendamment de ce dernier, et qui suscite chez eux des im-pressions similaires tout en les disposant à faire pression après des centres de décision politiques par des moyens jugés adé-quats, sans toutefois les inciter à viser à la conquête du pouvoir. Cadre écologique auquel une espèce vivante est adaptée. Il convient de faire une distinction entre les termes habitat, biotope, station et niche écologique car ces termes sont fréquemment confondus : l’habitat héberge une espèce, tandis que le biotope héberge une biocénose; le terme station s’emploie en botanique, il se rapporte aux espèces végétales; enfin la niche écologique est une notion qui englobe le lieu de vie et le mode d’utilisation de ce lieu, c’est-à-dire qu’elle est fondée sur les relations de l’espèce avec son environnement. Dénombrement des arbres existant sur une surface donnée par essence et classes de dimensions, qualités, produits possibles, ou autres caractéristiques. Mode de propagation sans intervention sexuelle (par exemple, par bouturage, greffage, etc.). Place d’une population par rapport à l’ensemble des variables fonctionnelles (ex. : température, humidité) et spatiales (ex. : alti-tude) qui déterminent ses conditions de vie. Place occupée par une espèce végétale ou animale dans un écosystème en fonction de ses relations avec son environnement. La connaissance de la niche écologique permet de savoir comment, où et aux dépens de qui l’espèce se nourrit, où et comment elle vit et se reproduit. Opération consistant à faire coïncider une direction déterminée sur la carte et la direction correspondante sur le terrain. Petite surface de forêt choisie comme étant représentative d’une zone plus étendue. Ensemble des arbres, jeunes et vieux, faisant partie d’un ensem-ble de la végétation, et plus particulièrement de la végétation ligneuse poussant sur un terrain forestier (y compris par ex. les bambous, etc.).
Foresterie / I.6
Termes
Peuplement végétal
Phénologie Polygone non fermé Possibilité de coupe
Prise en charge de soi
Régénération
Relèvement, azimut
Rendement/rapport soutenu Rendement soutenu
Semis ou plan de semis
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Ensemble des plantes habitant un espace uniforme de la surface terrestre, constituant un milieu végétal spécifique, du fait des rapports existant entre ces végétaux et les conditions de leur habitat. Étude de la chronologie des stades de la vie végétale et animale, en relation avec le temps et le climat. Terme employé dans le plan d’un lot ou d’une parcelle de terre. Quantité, volume, de matière ligneuse qu’on peut tirer annuelle-ment d’une forêt, tout en la conservant dans son état normal, si elle est dans ce bon état, ou tout en la faisant progresser vers l’état normal, si elle n’est pas dans cet état. Dans une forêt normale, la possibilité est égale à l’accroissement annuel moyen. Le fait de découvrir (et d’exercer sur soi-même) la capacité de définir sa propre vie, de contrôler sa destinée dans un contexte d’apprentissage et d’exercice d’autonomie. Mode de reproduction des arbres. On distingue la régénération naturelle (germination sur place des graines tombées des arbres) et la régénération artificielle (semis, plantations). Angle horizontal que fait en un point une direction passant par ce point avec la direction de référence. Cet angle se mesure dans le sens des aiguilles d’une montre. Rendement obtenu d’une forêt en la conservant dans son état normal ou en l’acheminant vers cet état, lorsqu’il n’existe pas. Ce rendement est constant d’une année à l’autre. Rendement en matière, sensiblement constant d’une année à l’autre, obtenu d’une forêt en la conservant dans son état normal ou en l’acheminant vers cet état, lorsqu’il n’existe pas. Plant provenant de graines destiné ou non à être repiqué. D’une façon générale, il s’agit d’une jeune plante (arbre, arbuste ou arbrisseau) provenant de la germination d’une graine, et laissé en place, mais de dimensions inférieures à celles au-dessus des-quelles il est conventionnellement considéré qu’il s’agit d’un brin (environ un mètre de hauteur).
Foresterie / I.7
Termes
Semis en pleine surface
Série de végétation
Soins sylvicoles
Sonde de Pressler
Stomate(s)
Succession
Succession écologique
Succession végétative
Sylviculture
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Semis qui consiste à disperser les graines aussi uniformément que possible sur toute la surface réservée à la culture. Réparti-tion qui permet l’obtention d’une forte densité de plante à l’unité de surface. L’ensemble des communautés végétales qui se succèdent et dont chacune prépare la suivante forme une série. La succession qui part du substrat dénudé pour aboutir au climax et qui englobe tous les stades depuis les pionniers est une serre. Tous moyens sylvicoles qui ont pour but d’influencer l’accrois-sement et le développement des arbres individuels désirés dans le peuplement pour les stades d’âge jeune et moyen (8 ans ou plus). Sonde creuse que l’on peut visser et enfoncer dans le bois pour en extraire (avec un extracteur) de petits cylindres radiaux de bois (carottes) afin d’y compter et mesurer les cernes ligneux lorsqu’ils sont bien distincts. On peut se servir de cet instrument pour estimer l’âge ou la croissance de certains arbres ou pour divers autres usages, par exemple, pour mesurer la pénétration de certains produits de préservation. Ensemble de deux cellules réniformes (cellules de garde) ména-geant entre elles une petite ouverture (ostiole) par laquelle l’atmosphère interne de la plante communique avec l’extérieur. Remplacement progressif d’une communauté végétale par une autre communauté; la séquence des communautés est appelée une série et chaque stage est qualifié de sérial. Apparition chronologique d’espèces au sein d’un milieu et en fonction des caractéristiques de celui-ci. À ne pas confondre avec la notion plus spécifique de succession végétative. Succession chronologique de communautés végétales sur une surface et au sein d’un écosystème dynamique. Une succession peut être primaire ou secondaire. Art de produire et d’entretenir une forêt; théorie et pratique du contrôle de l’établissement d’une forêt, de sa composition et de sa croissance.
Foresterie / I.8
Termes
Système d’information géographique Système écologique
Système mondial de localisation, GPS Tables dendrométriques ou de cubage Terrain de parcours
Transect
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Définitions
Système (habituellement informatisée) de saisie, de stockage, d’extraction, d’analyse et d’affichage de données géographiques interprétées. Unité écologique appartenant à la biosphère, composée d’élé-ments vivants, animaux et végétaux (dont le groupement s’appel-le biocénose) et d’éléments inertes (dont le groupement s’appelle biotope). Les écosystèmes sont donc les systèmes dynamiques fonctionnels de la biosphère à l’intérieur desquels les espèces vivantes sont à la fois productrices et consommatrices dans le cadre des chaînes alimentaires. Système dans lequel il existe des échanges cycliques de matières et d’énergie dus aux interactions entre les différents organismes présents et leur environnement. C’est un système de positionnement par satellite, système à quatre positions qui fournit : la latitude, la longitude, l’altitude et l’heure. Elles servent à évaluer le cubage des peuplements. Il se fait en additionnant les volumes individuels des arbres qui composent le peuplement. Tout terrain, y compris les terrains forestiers, qui produit du fourrage naturel (par opposition à la terre cultivée ou à la forêt dense). Bandes étroites tracées réellement ou virtuellement à l’intérieur d’une végétation et qui permettent d’en faire l’analyse, le profil et la cartographie.
Foresterie / I.9
LEXIQUE-FORESTERIE Anglais - Français
Aerial photography Allowable cuts Artificial regeneration Backpacking Bare-root seedling Bark Base map Basic first-aid Bearings Board Boreal forest Broadcast seeding Browsing Bucking Buddy system Canopy Cambium Carrying capacity Chaining skills Clear cutting Clinometer Coastal forest Commercial trail riding permit Computer-assisted mapping Conservation ethics Consumptive use
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Photographie aérienne Possibilités de coupe Régénération artificielle Randonnée pédestre en sentiers Semis à racines nues Écorces Carte de base Principes de secourisme Relèvement, relevé, azimut Planches, panneaux Forêt boréale Ensemencement à la volée Broutage Tronçonnage Système de partenaire Couvert forestier Cambium (ou méristème secondaire) Capacité limite/biogénique/portante/d’accueil/de tolérance Techniques de chaînage Coupe à blanc Clinomètre Forêt côtière Permis commercial de randonnée Cartographie par ordinateur Éthique de l’environnement Exploitation non rationnelle
Foresterie / I.10
Container seedling Contour map Data handling techniques Deals Deciduous forest Delimbing Demonstration forest Dimensional lumber Disposition Domestic use Ecological niche Ecology Economic significance Ecosystem Ecosystem maintenance Effluent treatment Emergency response plan Emergency response to injury Empowerment Environmental stewardship Environmentally friendly person Environmentally friendly products Extra market value Falling Fibre commodity Fibre production Fibre value Fibre volume Fire triangle
©Alberta Learning, Alberta, Canada, 2001
Semis en contenant Carte de courbes de niveau/d’isogrammes Techniques de traitement des données Madrier Forêt à feuilles caduques Ébranchage Forêt d’enseignement Bois de construction de dimensions courantes Mesure, disposition Emploi domestique Niche écologique Écologie Avantage économique Écosystème Conservation des écosystèmes Traitement des effluents Plan d’action en cas d’urgence Intervention d’urgence en cas de blessure Prise en charge de soi Gestion/Gérance de l’environnement, écocivisme Personne soucieuse de l’environnement Produits écologiques, sans danger pour l’environne-ment Valeur qui dépasse l’aspect commercial Abattage Marchandises dérivées de fibres ligneuses Production de fibre ligneuse Valeur arboricole/sylvicole Volume de fibre ligneuse Écran pare-feu
Foresterie / I.11