Note d

Note d'information sur les e-books, liseuses ou livrels

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Note d'information sur les e-books, liseuses ou livrels

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 21 juillet 2011
Nombre de lectures 55
Langue Français
Signaler un problème
Note d’information sur les e-books, liseuses ou livrels
(réalis é e
à partir d’un do s si e r pu blié par Scie n c e
et Vie Micr o de dé c e m b r e
2009)
« Si d’au c u n s
vo u a i e n t celle- ci [la cult u r e écrit e] à un e fin pro c h a i n e , ils aur o n t vite fait de
reto u r n e r
leur vest e. L’écrit a de v a n t lui le m ê m e
av e n i r qu e la mu s i q u e
nu m é r i q u e
: enfin
acc e s s i b l e
à tou s, part o u t. »
Del p h i n e
Sa b a t ti e r, jour n a li s t e SV M .
« La vite s s e
de pro p a g a t i o n
de la littér a t u r e
va s’e m b a l l e r. »
Del p h i n e
Sa b a t ti e r, jour n a li s t e SV M .
« Pe u imp o r t e le su p p o r t ma t é r i e l. La vrai e rupt u r e, à m o n se n s,
ce ser a la différ e n c e
entr e
la lect u r e « dé c o n n e c t é e
», traditi o n n e l l e , où le lect e u r, qu’il lise sur un su p p o r t pa pi e r ou
grâ c e
à un ter mi n a l éle ctr o n i q u e , est se ul en po siti o n
d’im m e r s i o n
fac e à l’œu v r e
d’un
aut e u r ; et la lect u r e « co n n e c t é e
», où le lect e u r pe u t part a g e r , co m m e n t e r , dis c u t e r av e c
d’autr e s
aut o u r de l’œu v r e , etc …
»
Virgi n i e Cla y s s e n , pré s i d e n t e
de la Co m m i s s i o n
nu m é r i q u e
du Sy n d i c a t Nati o n a l de s
Edit e u r s .
Rappel
En 200 1 : sortie du pre m i e r e-bo o k fran ç a i s, le Cy b o o k
de Cyt a l e : éc h e c
co m p l e t (trop ch e r,
tro p tôt, en co n c u r r e n c e
av e c les P C de po c h e , plus ab o r d a b l e s)
La technologie des e-books
Technologie d’écran
: Ecr a n s
à en c r e éle ctr o n i q u e
Encre électronique
: elle a é m e r g é
co m m e r c i a l e m e n t
de s lab o s de la so ci é t é a m é r i c a i n e
E-
Ink en 2004 apr è s no m b r e
de prot o t y p e s
po u r enfin pre n d r e
de l’a m p l e u r
de u x an s plu s tard.
Ecrans à encre électronique
: au s s i fins et au s s i flexi bl e s
qu e du pa pi e r, ils so nt co n s tit u é s
de millie r s de micr o c a p s u l e s
co nt e n a n t
de s partic u l e s
bla n c h e s
et noir e s qui s’ag e n c e n t
nat u r e ll e m e n t
en fon c ti o n
de la ten e u r du co u r a n t éle c tri q u e
qui les trav e r s e .
Co n t r a i r e m e n t
au x écr a n s
LC D , les lise u s e s
à en c r e éle ct r o n i q u e
ne dis p o s e n t
pa s de rétro-
éclair a g e . Le u r
utilis a ti o n
né c e s s it e
un e so u r c e
lu mi n e u s e
ext e r n e . Mai s le ren d u
des pa g e s
est très pro c h e
de celui du pa pi e r et la lectu r e est be a u c o u p
m oi n s fatig a n t e .
Ce s écr a n s
ne co n s o m m e n t
auc u n e
éle ctri cit é lors q u e
qu el q u e
ch o s e
y est affic h é . Les
livre s élec tr o n i q u e s
ont par co n s é q u e n t
un e très gra n d e
aut o n o m i e , de l’ordr e de plu si e u r s
se m a i n e s .
Points négatifs
Noir et bla n c, pa s de co ul e u r s
Rafr a î c h i s s e m e n t
de s pa g e s
un pe u lon g
Ph é n o m è n e
de ré m a n e n c e
Les formats de fichiers