Les transferts d'établissements en Picardie Un desserrement francilien

-

Français
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les transferts d'établissements de la Picardie se sont intensifiés entre 1990 et 2001, principalement avec l'Ile-de-France. On enregistre désormais un transfert pour sept créations. La Picardie est la première des régions françaises pour ses taux d'entrée et de sortie, au sens de changement de commune. En revanche, la mobilité interne est moins élevée qu'en moyenne. Les transferts picards concernent essentiellement les services aux entreprises ainsi que le commerce de gros, de jeunes établissements de petite taille et se font de plus en plus loin. Contribuant au redéploiement de l'emploi, ils font ressortir des contraintes et des préférences économiques, comparables avec celles des migrations humaines. La Picardie dégage toujours un excédent d'établissements même si celui-ci a diminué en 11 ans. La zone d'emploi du Sud-Oise est la plus active de la région pour les transferts d'établissements. Celle d'Amiens joue un rôle plus important dans les transferts au sein de la région.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 13
Langue Français
Signaler un problème
N°126  2004
Les transferts d’établissements en Picardie
Un desserrement francilien
Les transferts d’établissements de la Picardie se sont intensifiés entre 1990 et 2001, principalement avec l’ÎledeFrance. On enregistre désormais un transfert pour sept créations. La Picardie est la première des régions françaises pour ses taux d’entrée et de sortie, au sens de changement de commune. En revanche, la mobilité interne est moins élevée qu’en moyenne. Les transferts picards concernent essentiellement les services aux entreprises ainsi que le commerce de gros, de jeunes établissements de petite taille et se font de plus en plus loin. Contribuant au redéploiement de l’emploi, ils font ressortir des contraintes et des préférences économiques, comparables avec celles des migrations hu d’établissements du SudOise est l Celle d’Amiens jo
ur la période 1996200 transferts impliquant les étaSblissements ainsi qu’environ 1 d’emploi picardes affectent salariés. Ces transferts ont lie au sein de la région soit avec le du territoire national. Le phéno s’est accentué puisque sur la p 19901995, les transferts d’éta ments en Picardie touchaient unités employant 9 000 salariés représente une croissance de 2 du nombre des établissements férés et de 24 % des salariés c nés. La part de la Picardie da transferts d’établissements du parisien, 4,7 % des transferts, e tée stable entre 1990 et 2001. La Picardie suit la même ten à l’augmentation des transfert servée au plan national. Elle se ainsi en troisième position da Bassin parisien derrière l’ÎledeF et la région Centre, rang confo son poids démographique et é mique.
         ) (  3 (   ('   !  *++,  &,,*    
  !   ' (   )    *++,  &,,*   -$$%&  ./%0   #  &*%1 0%, ,  ,%1  2  )  01, &.,    de transferts d’établissements au ni Excédent des transferts veau des zones d’emploi. Elle a des avec l’ÎledeFrance relations intenses avec le Bassin pari La Picardie suit la tendance à la sien et plus précisément avec l’Îlede hausse du Bassin parisien en matière France, mais aussi avec la région