MARCHE DU DISQUE ALLEMAND : +4,6% en 2015
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

MARCHE DU DISQUE ALLEMAND : +4,6% en 2015

-

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
2 pages
Français

Description

Marché du disque allemand : + 4,6 % en 2015 L’industrie musicale allemande enregistre donc pour la troisième année consécutive une augmentation de son chiffre d´affaire, et pour la première fois depuis 2009 celui-ci

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 mars 2016
Nombre de lectures 370
Langue Français

Exrait

Marché du disque allemand : + 4,6 % en 2015
L’industrie musicale allemande enregistre donc pour la troisième année consécutive une augmentation de son chiffre d´affaire, et pour la première fois depuis 2009 celui-ci s´établit à plus de 1,5 milliard d´euros.Un chiffre d´affaire tiré par la croissance du streaming «A travers ce bilan, on voit que l’industrie musicale a appris à mieux travailler le digital car c´est la croissance du streaming qui tire le chiffre d´affaire vers le haut », dit le PDG de la BVMI Dieter Gorny. « Cela montre la dynamique actuelle du marché de la musique en Allemagne, mais traduit surtout que l’équilibre entre les différents formats est sain. Physique et numérique ne sont pas exclusifs l´un de l´autre mais se complètent mutuellement.» L´explosion du nombre d´écoutes montre à quel point la croissance du streaming est importante: « Le nombre de titres que les allemands écoutent en streaming en une semaine s´élevait en moyenne à 617 millions fin 2015, soit quasiment le double qu´en 2014. » rapporte Florian Drücke, directeur de la BVMI. Le format le plus rentable reste cependant de loin le CD: malgré un recul de 4,2 %, les ventes d´albums au format CD représentent encore 60,8 % du total des ventes. Après 2,6 % en 2014, le vinyle compte pour 3,2 % des ventes totales, les DVD de musique et Blu-ray représentant 4%. Dans les faits, les ventes de supports physiques audio et vidéo ont contribué à hauteur de 68,6 % du chiffre d´affaire tandis que les recettes liées au digital représentent 31,4 % soit près d’un tiers du marché total. Les productions locales comme moteur «Une autre raison qui explique ce résultat positif est la demande croissante de la musique produite en Allemagne et en langue allemande » souligne Dieter Gorny. Le classement officiel annuel des charts allemands de GfK Entertainment montre en effet que dans le top 10 en 2015, huit albums sont des productions de langue allemande. « Dans les années 90 nous avions une moyenne d´un peu plus de 20% de production nationale, en 2015 ce sont 8 albums de langue allemande dans le top 10 annuel. La tendance, on la connaît depuis plusieurs années, mais ceci est un nouveau record. Et bien sûr, l´augmentation significative de la popularité du répertoire national se reflète dans les ventes».
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents