LA SCIENCE DE LA VIDÉO SOCIALE TRANSFORMATION DES VUES EN VALEUR AJOUTÉE
10 pages
Français

LA SCIENCE DE LA VIDÉO SOCIALE TRANSFORMATION DES VUES EN VALEUR AJOUTÉE

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
10 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LA SCIENCE DE LA VIDÉO SOCIALE TRANSFORMATION DES VUES EN VALEUR AJOUTÉE Avec huit utilisateurs sur dix qui interagissent avec des marques sur les réseaux sociaux, et trois utilisateurs sur quatre qui cliquent sur les liens de vidéo sociale pour prendre des décisions d'achat, nous étudions comment les marques peuvent tirer le meilleur parti de cette opportunité. La montée fulgurante du visionnage de vidéos sur les réseaux sociaux est un sujet de conversation récurrent ces dernières années. Parmi les statistiques les plus citées, on note particulièrement : • Facebook enregistre aujourd'hui 8 milliards de visionnages par jour, alors que Snapchat en enregistre 2 milliards de plus, avec 10 milliards de visionnages. • YouTube est généralement plus vague concernant ses statistiques - préférant mesurer sa croissance en fonction du nombre d'heures passées sur le site plutôt que du nombre de visionnages et déclarant que chaque jour « les personnes regardent des centaines de millions d'heures » sur le site. • Twitter a publié récemment des chifres révélant que le nombre de visionnages sur son site a augmenté de 220 % au cours des 12 derniers mois. • En s'appuyant sur ces chifres, Cisco prédit que d'ici 2019, la vidéo représentera 80 % du trafc internet mondial. Pour les marques, la popularité grandissante de la vidéo sociale représente une formidable occasion de toucher un public large et captif—mais uniquement si elle est utilisée correctement.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 août 2017
Nombre de lectures 8
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

LA SCIENCE DE LA VIDÉO SOCIALE
TRANSFORMATION DES VUES
EN VALEUR AJOUTÉE
Avec huit utilisateurs sur dix qui interagissent avec des
marques sur les réseaux sociaux, et trois utilisateurs sur
quatre qui cliquent sur les liens de vidéo sociale pour prendre
des décisions d'achat, nous étudions comment les marques
peuvent tirer le meilleur parti de cette opportunité.
La montée fulgurante du visionnage de vidéos sur les réseaux sociaux est un sujet de conversation
récurrent ces dernières années. Parmi les statistiques les plus citées, on note particulièrement :
• Facebook enregistre aujourd'hui 8 milliards de visionnages par jour, alors que
Snapchat en enregistre 2 milliards de plus, avec 10 milliards de visionnages.
• YouTube est généralement plus vague concernant ses statistiques - préférant
mesurer sa croissance en fonction du nombre d'heures passées sur le site
plutôt que du nombre de visionnages et déclarant que chaque jour « les
personnes regardent des centaines de millions d'heures » sur le site.
• Twitter a publié récemment des chifres révélant que le nombre de
visionnages sur son site a augmenté de 220 % au cours des 12 derniers mois.
• En s'appuyant sur ces chifres, Cisco prédit que d'ici 2019, la vidéo
représentera 80 % du trafc internet mondial.
Pour les marques, la popularité grandissante de la vidéo sociale représente une
formidable occasion de toucher un public large et captif—mais uniquement si elle est utilisée
correctement. En devant suivre un éventail si vaste de réseaux sociaux, comment les marques
peuvent-elles s'y retrouver avec succès ? Et que peuvent-elles apprendre des habitudes actuelles
de visionnage sur les réseaux sociaux en ce qui concerne le site, le contenu et la raison afn d'en
tirer proft ?
Pourquoi faut-il lire ce rapport ?
En septembre 2016, Brightcove a demandé au cabinet Vanson Bourne d'examiner l'évolution
des habitudes d'engagement et des préférences des utilisateurs sur les réseaux sociaux.
L'objectif de l'étude était de déterminer comment la vidéo sociale, de marque en particulier,
infuence les comportements—ou peut les infuencer—tout au long du cycle d'achat.
Intégrant les réponses de 5 500 visiteurs âgés de plus de 18 ans au Royaume-Uni, en France, en
Allemagne, aux États-Unis et en Australie, ce rapport donne non seulement un excellent aperçu
du monde en évolution de la vidéo sociale, mais également des avantages pour les marques
capables d'en tirer proft.
©2017 Brightcove, Inc. Tous droits réservés. 1CONSOMMATION DE VIDÉOS
SOCIALES
Si les statistiques du secteur dans notre PRÉFÉRENCE DE VIDÉO SOCIALE PAR
introduction n'étaient pas sufsantes pour RÉSEAU
vous convaincre de la montée en puissance
de la vidéo sociale, celles-ci le feront
peut-être. Nos résultats ont révélé que les
utilisateurs passent en moyenne six heures
par semaine à regarder du contenu vidéo sur
les réseaux sociaux uniquement. 36 %
50 %
Les utilisateurs passent
en moyenne six heures
par semaine à regarder 14 %
du contenu vidéo sur
les réseaux sociaux
YouTube Facebook Autreuniquement.
Près de sept utilisateurs sur dix (67 %) Sans grande surprise, les types de contenus
ont déclaré que ce nombre d'heures avait de vidéo sociale les plus populaires sont
augmenté au cours des douze derniers les clips vidéo (56 % les regardent), les
mois—considérablement pour un cinquième contenus générés par les utilisateurs (53 %)
d'entre eux—et trois cinquièmes d'entre eux et les bandes-annonces de flms (52 %).
pensent qu'il va continuer à augmenter au Dans un ordre légèrement diférent selon
cours de l'année prochaine. le site de visionnage, les clips vidéo sont
les plus regardés sur YouTube, ainsi que les
S'agissant de préférence, YouTube est contenus générés par les utilisateurs pour
incontestablement le réseau social qui presque tous les autres réseaux sociaux.
prédomine. Les utilisateurs ont déclaré que la Les utilisateurs de LinkedIn se distinguent
moitié (50 %) de leurs visionnages de vidéos toutefois en ayant sélectionné les actualités
sociales sont efectués sur YouTube, un tiers comme leur type de vidéo numéro un (35 %).
(36 %) sur Facebook et que les 14 % restants
sont répartis sur des réseaux comme Sur les réseaux sociaux, les trois moyens
Snapchat, Twitter et Instagram. On peut principaux choisis par les utilisateurs pour
observer globalement la même répartition découvrir le contenu vidéo sont de parcourir
dans les cinq pays étudiés. les fls d'actualités (62 %), de le partager
avec quelqu'un sur leur réseau (49 %) et de
le rechercher activement (46 %).
©2017 Brightcove, Inc. Tous droits réservés. 2NOMBRE DE MINUTES DE VIDÉOS SOCIALES VISIONNÉES TEMPS PASSÉ SUR CHAQUE
PAR LES UTILISATEURS PAR JOUR RÉSEAU SOCIAL (%)
80 Facebook
ALLEMAGNE YouTube
ROYAUME- 6044
AutreUNI
ÉTATS- 46
UNIS
40
60
FRANCE
37 20
AUSTRALIE
051
POURCENTAGE D'UTILISATEURS QUI INTERAGISSENT AVEC LES MARQUES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
États-Unis Australie France Allemagne Royaume-Uni
85 % 83 % 75 % 77 % 80 %
45 % regardent les 47 % regardent les 44 % regardent les 31 % regardent les 47 % regardent les
vidéos de marques vidéos de marques vidéos de marques vidéos de marques vidéos de marques
53 % ont passé un 48 % ont passé un 39 % ont passé un 41 % ont passé un 43 % ont passé un
achat après avoir achat après avoir achat après avoir achat après avoir achat après avoir
regardé une vidéo regardé une vidéo regardé une vidéo regardé une vidéo regardé une vidéo
de marque de marque de marque de marque de marque
COMPARAISONS ENTRE LES PAYS
• L'Australie a enregistré la plus • Les Américains se sont révélés comme
forte augmentation du nombre de les plus susceptibles de regarder
visionnages de vidéos sociales au des vidéos tutorielles (44 %) ou du
cours de l'année écoulée, 73 % des contenu difusé en direct (25 %).
utilisateurs australiens reconnaissent • C'est en Allemagne que le nombre
regarder de plus en plus de contenu. de visionnages de clips musicaux est
• Lorsqu'il leur a été demandé de se le plus élevé (61 %), mais le chifre y
projeter dans les douze prochains est le moins élevé pour les vidéos de
mois, les utilisateurs français ont prédit contenu généré par l'utilisateur (43 %).
l'augmentation la plus modeste du • Les Allemands sont également les
nombre de visionnages (seulement 53 % plus susceptibles de rechercher
prévoient de regarder plus de vidéos activement du contenu vidéo : 60 %
sociales). découvrent les vidéos de cette manière,
tandis que les Français sont les moins
susceptibles de le faire (38 %).

Quelles que soient les préférences des utilisateurs en matière de réseau social, de type de
contenu ou de méthode de découverte, nos résultats mettent clairement en évidence la
popularité grandissante de la vidéo sociale. Mais qu'en est-il de cette profusion de vues en
matière d'engagement ?
©2017 Brightcove, Inc. Tous droits réservés.
3
États-Unis
Australie
France
Allemagne
RoyaumeUniVIDÉO SOCIALE
ENGAGEMENT ET ACTION
Les trois actions efectuées le plus sur les réseaux sociaux après avoir regardé un type de vidéo
sont généralement les « J'aime », les partages et les commentaires—Instagram étant le réseau
sur lequel les utilisateurs sont les plus susceptibles d'agir sur les vidéos qu'ils regardent. Les
internautes apprécient les vidéos sur les réseaux sociaux presque une fois sur deux (47 %), les
partagent une fois sur trois (37 %) et les commentent une partie du temps (28 %).
Pour ceux qui vont plus loin, YouTube, LinkedIn et le réseau allemand Xing sont les réseaux
sociaux sur lesquels les utilisateurs sont les plus susceptibles de cliquer sur les liens d'une vidéo
pour obtenir plus d'informations.
Au-delà de ces chifres, si l'on exami

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents