Stratégies de recherche multilingues pour un marketing multiculturel, Langue cible ou Pays cible ?
3 pages
Français

Stratégies de recherche multilingues pour un marketing multiculturel, Langue cible ou Pays cible ?

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Stratégies de recherche multilingues pour un marketing multiculturel, Langue cible ou Pays cible ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 23 janvier 2012
Nombre de lectures 199
Langue Français

Exrait

Stratégies de recherche multilingues pour un marketing multiculturel, Langue cible ou Pays cible ?
Écrit par Sebastien
< Asie représente plus de 40% des internautes du monde entier et la Chine, à elle seule, compte près d’un tiers d’individus en ligne de plus que les États-Unis. Fondamentalement, les trois quarts des habitants de cette planète ne parlent pas un mot d’anglais : cela fait pas mal de monde.On peut donc affirmer sans risque que quiconque cherchant à s’enrichir en ligne et négligeant les plusieurs millions d’individus du cyberespace non anglophonese se prive d’une ressource unique. Mais alors, comment faire pour développer une stratégie marketing en ligne multilingue ? Faut-il se focaliser sur une langue ou un pays ? Après tout, de nombreux pays ne partagent-ils pas la même langue ? Ou est-il plus important de se concentrer sur les différences linguistiques entre les pays ? Dan Aldulescu de Lingo24, spécialiste de la traduction de qualité, nous propose un article pour faire le tour de cette question. Nous vous laissons juge de ce qui est le mieux pour vous, mais il ne vous sera peut-être pas inutile de considérer les points suivants avant de prendre une décision. Car il y a des avantages et des inconvénients à viser des marchés soit en fonction du pays ou de la langue. En effet, il est important de tout planifier correctement AVANT de se lancer dans une stratégie, plutôt que d’essayer de concevoir votre site Internet a posteriori après le lancement de votre portail en langue étrangère.
Objectif : la langue
Les avantages
Si vous décidez de vous focaliser sur lalangueplutôt que le pays, alors l’hébergement de votre site Internet dans les pays cibles n’est pas si important, parce que vous n’essayez pas de cibler une nation spécifique unique. D’autant plus qu’avoir un domaine de premier niveau (TLD) pour chaque pays peut revenir cher à gérer et à entretenir, et je ne parle même pas de l’optimisation de chacun de vos sites pour tous les pays correspondants. Ainsi ne pas avoir à se soucier de ces éléments vous épargnera beaucoup de temps et d’argent.
La langue est une caractéristique fondamentale de chaque culture, et en recherchant, en s’adressant à un groupe de pays dans leur langue maternelle vous vous procurerez des bonus significatifs en tant que responsable marketing. En traduisant votre site Internet en français, par exemple, vous pouvez vous ouvrir des accès en France, en Belgique, en Suisse, au Canada et dans divers autres poches francophones en Afrique et ailleurs. Il en va de même pour l’espagnol, pratiqué en Espagne (à l’évidence), et dans la plupart des pays d’Amérique latine et centrale ainsi que dans une grande partie des États-Unis.
Les inconvénientsOn ne peut échapper au fait que l’Optimisation de Moteur de Recherche (SEO) est l’un des outils fondamentaux et des plus importants à la disponibilité des responsables de marketing en ligne. Si vous choisissez une stratégie « axée sur la langue », la SEO peut cependant poser quelques problèmes. En effet, c’est parce que les algorithmes de recherche sont habituellement tout à fait axés sur la localité de la recherche. Donc, si vous voulez vous classer au sommet des pages de Google en Argentine, par exemple, vous chercherez à avoir un domaine de premier niveau en « .ar » qui soit hébergé EN Argentine. Google utilise des données de géolocalisation dans ses résultats de recherche, ainsi vous devez être autant « dans » le pays cible que possible pour être bien classé. En outre, le français parlé en France est différent de celui pratiqué au Canada ou en Suisse. Par exemple, on ditdéjeuneren France, pour désigner le repas du midi, alors qu’on parle de dîneren Suisse et en Belgique, et qu’en Francedînerest réservé au repas du soir. De même en Espagne, voiture se ditcochemais dans de nombreux pays d’Amérique latine,cochedésigne un landau. Enfin pour les anglophones, selon le pays, un landau peut se traduire par « baby-stroller », « pushchair » ou « buggy ». Vous voyez l’idée. Il est plus sûr de ne pas ignorer la signification des dialectes locaux dans les campagnes marketing. D’où l’importance d’avoir des sites internet dédiés pour chaque pays cible.
Objectif : le pays
Les avantages
En faisant des pays l’objectif central de votre marketing en ligne plutôt que les langues, il s’agit davantage de localisation que de globalisation.
Commenous l’avons déjà dit, les TLD du pays favoriseront vos classements sur les moteurs de recherche de vos marchés cibles. Cela signifie également que la concurrence des autres sites locaux moins nombreux sera amoindrie s’agissant des mots-clés de votre industrie, ce qui aura des ramifications significatives sur vos classements dans les moteurs de recherche.
Enfin, la confiance aide toujours tout responsable marketing international à réussir sur la longue durée. Si un consommateur en ligne voit que votre site Internet est écrit dans un dialecte précis de son pays et hébergé sur un domaine qui est propre à son pays (par ex. en « .fr » pour la France), cela participera à tisser un lien de confiance entre lui et vous.
Les inconvénients
Le principal désavantage à adopter une approche centrée sur un pays spécifique est le coût. Les domaines individuels, en conjonction avec des sites Internet entièrement localisés et optimisés pour chaque marché nécessitent d’assez gros investissements financiers. Mais si l’on considère que près de 200 millions de personnes parlent le portugais du Brésil, on peut considérer que développer une stratégie distincte pour le Brésil n’est pas un investissement complètement inutile.
Vous n’aurez pas non plus toujours besoin d’une stratégie séparée. Par exemple, l’anglais du Royaume-Uni et des États-Unis est en grande partie le même et vous n’avez pas besoin de rédiger deux textes différents pour chaque site Internet. Il vous suffit de vous assurer que vous évitez toute expression familière ou toute référence qui pourrait être mal interprétées par les anglophones du reste du monde. Nous espérons que ces quelques rappels vous aideront à décider de quelle stratégie choisir dans vos tentatives de marketing international… Bonne chance !Au sujetde l’auteur de l’articleChristian Arno est le fondateur et Directeur Général de Lingo24, une société britannique de traduction et de localisationavec des activités s’étendant sur quatre continents, des clients dansplus de soixante pays et un chiffre d’affaire de 4,45 millions Euros.