Organisation conomique de la Champagne
21 pages
Français

Organisation conomique de la Champagne

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

DOSSIER DE PRESSE. 24 février 2011. Contacts : 03 26 59 55 21. Jean-François MOUSSY,. Administrateur du SGV. Rapporteur de la Commission Emploi- ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 247
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
 
DOSSIER DE PRESSE
 
 
 
 
 
24 février 2011
Contacts : 03 26 59 55 21
 
Jean-François MOUSSY, Administrateur du SGV Rapporteur de la Commission Emploi-Formation
Christophe CZEKAJ Service Etudes et Animations Syndicale du SGV
 
  
  
  
Et si vous étiez lavenir de la Champagne ?
  Communiqué de synthèse Promotion des métiers de la vigne et du vin initié par le SGV de la Champagne.  Dans les quinze prochaines années 27 % de la population active viticole champenoise sera à renou-veler.  Parallèlement à cette réalité les centres de formations initiales et continues publiques et privées connaissent des difficultés de recrutements délèves, dapprentis et dadultes pour répondre aux défis de lemploi dans la filière viti-vinicole champenoise.  Afin de mieux communiquer sur lattractivité de nos métiers, nous donnons la parole aux différents publics actuellement en formation.  Les supports écrits et visuels utilisés seront mis à la disposition des publics lors de toutes les manifestations uvrant à la promotion des métiers de la filière viti-vinicole champenoise.
 
2
 
 
Campagne 2006 / 2007  Présentation du projet
 Promotion des métiers de la vigne et du vin   Rappel du contexte  Une pénurie de main duvre  annoncée qui va saggraver avec les nombreux départs à la retraite (970 départs étaient annoncés entre 2005 et 2010- chiffres MSA). Une extrapolation statistique laisse entendre que 27 % de la population salariée viticole sera à renouveler dans les 15 prochaines années, soit environ 2500 personnes. A plus court terme, 600 personnes seront à remplacer dans les 5 prochaines années (8 % de la population active).     Des difficultés de recrutement / enquête ODESA 2003-2004                                                                        (Observatoire de lEmploi de la Marne) Les employeurs nont pas pu recruter en raison de labsence de candidats, des faibles compétences et de linadaptation au poste des personnes présentées.   Les centres de formation (initiale et continue) connaissent eux aussi des difficultés de recrutement. Les classes ont parfois du mal à se remplir alors que des postes seront à pourvoir.  Nature des problèmes traités   méconnaissance des métiers viticoles, qui souffrent dune image  dévalorisante.
 problème dattractivité des métiers viticoles  notamment : la perception par les différents publics dune faible rémunération, de lévolution limitée de carrière et des aléas climatiques.  Caractère innovant du projet   donner la parole aux publics en formation, jeunes et adultes, pour faire la promotion de leur futur métier.  Intérêt de la réalisation du projet  Travailler en collaboration avec les établissements de formation afin de faire la promotion de la filière et des métiers. Répondre à une demande des professionnels daméliorer limage des métiers et à travers cette action défendre la pérennité des exploitations et lappellation champagne.
 
3
 s - L sem yoens   - Annexe L - erutcnojnoc actifobjeLes  - emtnpoepvéle sd(
A . B des formations en pleine mutation)   C  D
D1  - Témoignages D2   Fiche technique : -Viticulture champenoise et emploi  
 S o m m a i r e   
   
Remerciements : LEGTPA dAvize, CFA dAvize, Antenne CFA de Bezannes, CFFPA dAvize, MFR de Gionges, MFR de la Côte des Bar, CFPPA de lAube, CFA de lAube, Antenne CFA de Bar-sur-Seine, LEGTA de Crézancy, CFPPA de Verdilly et CFA du Sud de lAisne   Crédit Photo : Michel Véron
 
 
 
 
4
 
 - La conjoncture 
E v o l u t i o n d e l ' â ge d e s s a l a r i é s (é c h a n t i l l o n 1 9 9 4 -2 0 0 8 )
38% 32% 33% 30% 27% 27% 25% 25%
     A      4 0 %   3 5 %  3 0 %  2 5 %  21% 19%  2 0 %  1 5 % 12%4% 1  1 0 %   5 %  0 %  Mo i n s d e 2 5 D e 2 6 à 3 5 D e 3 6 à 4 5 D e 4 6 à 5 5 Pl u s d e 5 5  a n s a n s a n s a n s a n s   Histogramme (source Groupement des Employeurs du SGV) : 27% de la population active viticole sera à renouveler dans les 15 prochaines années, soit environ 2500 personnes. 8% dans les 5 prochaines années, soit environ 600 personnes.  Ces dernières années, laugmentation des surfaces exploitées et laccroissement des ventes ont été accompagnés dun recrutement important.   
20%21%19% 13%
8% 6% 7% 5%
 
An n é e 1 9 9 4 An n é e 2 0 0 4 An n é e 2 0 0 5 An n é e 2 0 0 8
5
      Evolution des surfaces exploitées par catégories d'exploitations  100%   17 % Ex loitati ns de lus de 5 ha o 80%  21 %  Ex loitations de 3 à 5 ha  60% 21 %   40% Ex loitations de 2 à 3 ha  23 % x loitations de 1 à 2 ha E  20%  18 % Ex loitations de 0 à 1 ha  0%
44 % des surfaces Attention ! Phénomène sociétaire Plusieurs exploitants pour une DR 24 % 11 % 11 % 10 %
Lévolution des exploitations permet dapprécier où se situe le vivier demplois disponibles, à savoir dans les exploitations de 3 à 5 ha et de plus de 5 ha, qui rassemblent à elles seules 68 % des surfaces exploitées. Mais les petites exploitations ont également recours aux sociétés de prestation de service elles aussi demandeuses de main duvre.
400 350 300 250 200 150 100 50 0
Evolution des expéditions en Champagne
2ème choc pétrolier et 1er choc cumul de petites pétrolierrécoltes
Crise Eclatementfinancière de la bulle internationale G internet uerre du Golfe
 
   
    Ce sont les exploitations supérieures ou égales à 3 hectares qui constituent le vivier principal des emplois salariés à temps plein .
4 0 0 0 0 3 5 0 0 0 3 0 0 0 0 2 5 0 0 0 2 0 0 0 0 1 5 0 0 0 1 0 0 0 0 5 0 0 0 0
E v o lu t io n d e s s u r f a c e s e n p r o d u c t io n
Un besoin de main d’œuvre sans cesse croissan t Les surfaces en production ont progressé de 86 % entre 1970 et 2009 (de 17 800 à 33 150 ha).  Il nous faut donc rendre attractifs nos métiers et valoriser les filières de formation.  
 
7
 
B
- L se
 
 bojectifs 
Les métiers de la filière viti-viticole sont multiples et en pleine mutation  
 Ouvrier spécialisé  Ouvrier qualifié  Ouvrier tractoriste, Caviste  Ouvrier hautement qualifié  Responsable de vignoble, Chef déquipe, Chef de cave  Exploitants  Technicien de laboratoire, Technicien conseil nologue     Technico-commercial (responsable de commercialisation import/export, secrétaire)  Secrétaire viti-vinicole
    Evolution des métiers   Les métiers de la vigne et du vin prennent en compte au quotidien les pratiques de la viticulture raisonnée et du dévelop-pement durable.  Les progrès techniques, le respect des règles de sécurité et une bonne couverture sociale sont des éléments déterminants du maintien et du renouvellement de la population active exploitante et salariée.
 
8
 
C
- L se omyens 
Méthodologie   Donner la parole aux différents publics en formation afin de présenter les différents métiers de la vigne et du vin.   Recruter les publics dans les centres de formation.   Créer une dynamique derrière les candidats.  Support : N° Spécial de La Champagne Viticole Mars 2011 édité par le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne  
8 000 abonnés  7%
www. lachampagneviticole.fr  17%
Répartition géographique des abonnés : Marne : 5 44  Aube : 1 352  Aisne : 536   Autres : 672  
6%
70%
9
 
                 D
  Annexes 
D1   Témoignages  Vous trouverez ci-après une sélection de témoignages écrits. Le reportage photographique a été fait par Michel Véron, enseignant de viticulture-nologie et photographe amateur. Les publics sont présentés en situation dynamique dexercice de leur future activité .  Des supports vidéo sous forme de clips destinés au grand public seront consultables sur les différents sites Web des centres de formation, ONISEP, prescripteurs dorientation.  Lors du Salon International de lAgriculture de Paris, une conférence de presse, consacrée à la formation professionnelle sur la journée du 24 février 2011, de 11 heures à midi, sera animée par les présidents des Régions Champagne-Ardenne et Picardie et du Syndicat Général des Vignerons de Champagne avec présence de 10 personnes qui témoigneront de leur parcours de formation, de leur diversité et lévolution des métiers et des perspectives demploi dans la filière viti-vinicole champenoise.   1) Lapprentissage Japprofondis mes connaissances en pratique sur le terrain Damien Morel (Maison Familiale et Rurale de Gionges)  CAPA Vigne et Vin Pierre Moreau et Mathias Jeannot (Centre de Formation dApprentis, Lycée viticole dAvize)- tractoriste   2)  Lalternance Un pied dans le monde du travail Clément Giblas (Centre de Formation dApprentis de Bar sur Seine, Aube) Bac Professionnel Vigne et Vin Thibault Idelot (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole, Avize) BTSA Viticulture-Oenologie  3)  La formation classique Acquérir les bases dune formation technique Jonathan Vigerie (Lycée Agricole et Viticole de Crézancy) Bac Sciences et Technologies de lAgronomie et du Vivant) Mathilde Bonnevie (Avize) BTS Technico commercial des Vins et Spiritueux  4)  La  réinsertion  Mieux rebondir Roselyne Mengual (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole dAvize) Secrétariat viti-vinicole  Anthony Gomez (CFPPA Avize)  5)  Le développement durable Evoluer dans son métier Antonin Aubry (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole dAvize) Licence Pro Viticulture-Environnement et formateur Audrey Jurvilliers (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole de Bar sur Seine, Aube) Licence de la Vigne et formatrice  
10
 
  Lapprentissage  Japprofondis mes connaissances en pratique sur le terrain
    Jai 17 ans et jhabite Avize. Je suis en stage chez M. Thierry Laherte à Chavot-Courcourt  depuis 3 ans. J  ai choisi la filière viticole car jaime le travail dans les vignes, cest intéressant. Cest un métier qui allie différents travaux, parfois en cave et parfois en extérieur. Avant de choisir la  formation C.A.P.A. Vigne et Vin, jai effectué deux années de quatrième et troisième de le  nseignement agricole à lécole de Gionges. Jai choisi la filière CAPA car cest une formation plus courte que le bac et il y a beaucoup dactivités pratiques.  Mon père ma inscrit à Gionges car cest un ancien élève de la M.F.R. de Gionges. Il ma dit que  cétait une très bonne école et jaimais lidée de linternat et de lalternance.  Lapprentissage se déroule entre lécole et le stage à Chavot-Courcourt chez un viticulteur  coltant manipulant. Le travail en entreprise chez ce vigneron me permet de découvrir la viticulture conventionnelle ainsi que la viticulture biologique.  Après ma formation C.A.P.A. Vigne et Vin jaimerais réaliser la formation tractoriste à la MFR  ainsi que la Conduite en Sécurité sur Chariots Elévateurs (C.A.C.E.S.) .   Damien Morel   
 
 
11